LA REUNION

1811-1978

Condamnations

Les condamnés à mort de la Réunion


Précision : les dates mentionnées s'arrêtent avant le 27 octobre 1946, date à laquelle la Constitution crée les départements d'outre-mer. Toute condamnation postérieure est mentionnée sur la liste principale des condamnations de France (1870-1981).

Condamnation Lieu Nom Crime Décision
27 avril 1880 Saint-Denis (La Réunion) Matonats Imboula et Siliche Indafi
05 juillet 1882 Saint-Denis (La Réunion) Papama Victor Govindrave et Jean-Baptiste Cartésamy Grâciés.
08 juillet 1884 Saint-Denis (La Réunion) Cassilimou
13 janvier 1889 Saint-Denis (La Réunion) Louis Pamby Condamné à trois ans de prison en 1883 pour tentative de meurtre sur sa maîtresse. Agresse une autre femme à sa sortie de prison : 13 mois d'incarcération supplémentaire. En 1888, il étrangle, viole et mutile atrocement Caniama Villavodom, 19 ans. Guillotiné le 17 juillet 1889
17 janvier 1901 St-Denis Asmaldy-Timal Issop Hindou. Tue son patron Moussa à coups de couteau la nuit pendant qu'il dormait pour voler des billets de banque auxquels il mit le feu, avant d'incendier la maison en allumant quelques papiers au sol. C'est le sang de sa victime répandu sur le parquet qui empêcha le feu de prendre. Guillotiné à St-Paul le 1er juillet 1901
24 décembre 1909 Saint-Pierre Julie Esthève, veuve Hoareau et Apollinaire Técher Assassinent pour les voler dans la nuit du 20 au 21 janvier 1909 Mme Féron et sa fille avant de mettre le feu à la maison pour faire disparaître les traces de leur crime. Grâciés.
10 juillet 1910 Saint-Denis (La Réunion) Simicoundza "Sitarane" Simicourba, Emmanuel Fontaine et six complices Bandits de grand chemin, "chauffeurs" et assassins. Arrêt cassé le 15 septembre 1910.
13 décembre 1910 Saint-Denis (La Réunion) Simicoundza "Sitarane" Simicourba, Emmanuel Fontaine et un complice Bandits de grand chemin, "chauffeurs" et assassins. Sitarane et Fontaine guillotinés le 20 juin 1911 à Saint-Pierre.
02 octobre 1912 Saint-Pierre Alexandre Jaol et Jules Retchnou Tuèrent un couple de jeunes mariés pour les voler et mirent le feu à la maison. Jaol grâcié, Retchnou incertain.
30 juin 1923 Saint-Pierre (La Réunion) Léonide Bavigne, épouse Tignac Vol, incendie volontaire et complicité d'assassinat. Son mari, Louis Marie Tignac, et Henri Tignac, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Graciée le 07 décembre 1923.
20 décembre 1923 Saint-Pierre (La Réunion) Gabriel Léon Grimaud Créole, cocher. Défonce le crâne de son collègue Émilien "Petit z'homme" Beaupré, le 21 octobre 1923 près du Tampon, à coups de pierres. Il détestait la victime et affirmait que ce dernier complotait pour lui faire perdre sa place. Guillotiné le 08 août 1924.
20 septembre 1927 Saint-Pierre (La Réunion) Amédée Hamilcaro 27 ans, cultivateur. A Saint-Leu, le 27 décembre 1926, abat d'un coup de fusil en pleine poitrine son voisin François Arzac, cultivateur, qu'il accusait de venir piller ses provisions depuis quelques mois. Gracié le 09 mars 1928.
04 février 1939 Saint-Denis (La Réunion) Mariaye Candassamy et Ransany Govindin Tuent à coups de couteau, le 23 octobre 1937, Maria Emma Lambert, épouse Liotaud, 75 ans, tenancière d'un débit de boissons, dans sa boutique de la Rivière des Pluies, commune de Sainte-Marie, pour la voler. Guillotinés le 10 avril 1940.
22 juillet 1939 Saint-Denis (La Réunion) Joseph Cady Repris de justice. Le 15 décembre 1938, ruelle Pavée à Saint-Denis, massacre à coups de gourdin puis de pierres un jeune homme, Anthony Virata. Mobile incertain. Grâcié le 14 février 1940
27 octobre 1940 Saint-Denis (La Réunion) Joseph Fontaine Grâce rejetée le 30 août 1941. Guillotiné.
02 mai 1941 Saint-Denis (La Réunion) Norbert Carlot Grâce rejetée le 07 février 1942. Guillotiné.
18 avril 1945 Saint-Denis (La Réunion) Samery Beaudal Arrêt cassé le 25 août 1945.
14 décembre 1945 Saint-Denis (La Réunion) Samery Beaudal Grâcié le 04 décembre 1946.


back top