MONDE

1792-1981

La Veuve fonctionne partout


Palmarès d'Asie : Indochine, Cochinchine, Tonkin, Annam, Laos, Cambodge, Inde



Date Heure Lieu Nom Crime Exécution Condamnation
juin 1892 Travinh Nhac ou Dhac 23 ans. Tua une Annamite, maîtresse d'un Européen, pour voler 180 dollars et un collier en or. N'avait ni signé de pourvoi en cassation, ni de recours en grâce. Arrivé sur la place, courageux et décidé, déclare à la foule : "J'ai tué, je mérite d'être tué à mon tour ; je me livre entièrement à la justice des hommes." Regarde fixement la guillotine en s'avançant vers elle. Satisfaction et étonnement du public face à la rapidité de l'exécution. PREMIÈRE UTILISATION DE LA GUILLOTINE EN INDOCHINE.
18 janvier 1894 Jeudi, 7h Travinh Nguyen-van-Chanh Annamite, ancien interprète des résidences françaises au Tonkin. Se sentant injustement condamné à plusieurs jours de prison pour avoir battu un ouvrier chinois, abat, le 14 mai 1893, d'un coup de fusil le procureur de la République Jaboin, blesse M.Bocquet, administrateur, au ventre, et blesse également d'autres personnes. 19 juin 1893
19 juin 1894 7h Vinhlong Vo-Van-Dien 21 novembre 1893
27 février 1895 Mercredi, 7h Sadec Nguyen-tuau-ngan, Le-van-Ngan et Nguyen-van-Nghi Meurtre, tentatives de meurtres et vols 02 mai 1894
22 juillet 1895 Chandernagor Chorotte Chondor Bottacharjo
14 août 1895 Mercredi, 7h Tayninh Nguyen-van-Tanh dit Bu Meurtre et vol qualifié 22 décembre 1894
02 septembre 1895 Lundi, 7h Poulo-Condore Nguyen-van-Dac Forçat au bagne, cherchant à mener une évasion d'une quinzaine de détenus, le 28 août 1894, tue à coups de hache les gardiens Dien et Ngo, et brise à coups de crosse le crâne de son co-détenu Ty. 18 décembre 1894
25 octobre 1895 Vendredi, 7h Sadec Do-van-Nhon dit Vien et Tran-an-Nghi dit Danli 16 mars 1895
11 février 1896 Mardi, 7h Mythe Ai-Co, Vuong-Phuoc, Phung-Ngoc, Ngu-Dien, Luu-Trieu, Truong-Vinh, Ha-Trieu, Ly-Tuong et Ha-Canh 08 juin 1895
31 juillet 1896 Vendredi, 7h Baclieu Nguyen-van-Sanh dit Ngoan 14 novembre 1895
29 décembre 1896 Mardi, 6h30 Vinhlong Tran-van-Tuoi et Phol 21 mai 1896
04 août 1898 6h Cholon Nguyen-van-Dê 04 janvier 1898
03 décembre 1898 6h Longxuyen Nguyen-van-Dinh Assassinat 24 mai 1898
10 janvier 1899 Mardi, 6h30 Saïgon Doan-van-Noi 07 juillet 1898
01 juin 1901 6h Ninhbinh Dinh-van-Viêt et Nguyen-van-Thoat Assassinat et vol 30 novembre 1900
26 juillet 1901 6h Sadec Phong-van-Nguyen et Nguyen-van-Luong Assassinat et vol 11 février 1901
30 janvier 1902 Haïphong Tua la congaï de M. Daudin. Exécution effectuée à côté du grand marché et du théâtre Chinois.
03 décembre 1908 Hanoï Quatre condamnés Auteurs d'un attentat du 26 juin 1908
23 octobre 1909 Haïphong Caï Quyen Tua un Chinois et son épouse pour les voler à Haïphong en mars. Son complice, Ly Cam, condamné à mort lui aussi, s'évade de prison et n'est pas retrouvé. Un troisième complice est condamné à perpétuité.
12 ou 13 janvier 1911 Poulo-Condore Trois annamites Forçats maçons, tuent à coups de stylet et de massette le 22 mars 1910 le gardien-chef Aujard, réputé pour sa sévérité, et le gardien indien Burguez qui venait à son secours et avait abattu deux des révoltés. 23 juillet 1910
19 octobre 1911 Hanoï Trois annamites Assassinèrent le 7 avril 1910 près de Tuyen-Quang un entrepreneur européeen.
05 avril 1912 Go-Cong Pham-van-Ninh et Du-Loi-Trinh dit Tu-Nu Membres d'une société secrète, tuent un autre Annamite un peu trop bavard à leur compte. Leur chef, octogénaire, se laisse mourir de faim en prison avant le procès. 08 avril 1911
23 avril 1913 Vinhiong Nguyen-van-Dang dit Lam Meurtre 07 août 1912
18 juillet 1913 Saïgon Quatre forçats Forçats à Poulo-Condore, assassins. R.A.S.
20 juillet 1913 Saïgon Quatre forçats Forçats à Poulo-Condore, tuèrent un co-détenu de 150 coups de couteau. R.A.S.
24 septembre 1913 Hanoï Sept condamnés Auteurs d'un attentat
20 novembre 1913 Saïgon Hui Tua l'inspecteur Legrand en février 1913
20 janvier 1914 Poulo-Condore Deux forçats
octobre 1915 Saïgon Man-Xi Chef de bande chinois. Assassin du chef de gare de Cana.
17 mars 1916 Vendredi, 6h Phnom-Penh (Cambodge) Yong et Ros Meurtre, vol et incendie volontaire Guillotine arrive de Saïgon le 16 mars. Montage dès 2h du matin sur la place faisant face à la prison du Protectorat. Réveillés à 5h, prennent la nouvelle calmement et ne souhaitent qu'une chose : mourir au plus vite. Toilette sans histoire. Yong, en voyant la guillotine, a l'habituel mouvement de recul, puis va d'un pas décidé vers la bascule. Ros marche plus fermement encore, un mégot à la bouche. Foule imposante, notamment composée d'Annamites.
22 avril 1920 Jeudi, 5h Nam-Dinh Tran "Chi-Hien" van-Hieu et Tran-That Le 23 juin 1918, aux abords du fleuve Rouge, attaquent les employés de commerce Tsan-Tsue, Chinois, et Ky-Nang, Annamite, pour leur voler 5.450 piastres, les chargent ligotés à bord d'un sampan avant de les précipiter dans l'eau, lestés d'une pierre, pour ne pas laisser de témoins. RAS. Exécutés par Viz van Caï, de Saïgon, remplaçant M.Navarre, gardien de prison et exécuteur des arrêts criminels en confé. 28 mars 1919
23 avril 1920 Vendredi, Moncay Chac Loc et Ung Quay Chinois. Assassinent à bord d'un bateau Chung bien Yuong, son épouse, leur fille de 15 ans et leur bébé de quelques mois pour voler tout ce qu'ils possédaient de cher sur leur embarcation. 29 mars 1919
19 juin 1920 Samedi, 5h30 Hanoï Hoang-van-Ty, Nguyen-van-Gio et Vu-van-Yen dit Tu Les deux premiers ouvriers militaires à la 6e compagnie d'ouvriers, le troisième "saïs", c'est à dire cocher. Le 18 janvier 1919, égorgent d'un coup de couteau et assomment à coups de marteau Tran-van-Sinh, interprète à la direction d'Artillerie d'Hanoï, incités en cela par la maîtresse de Vu-van-Yen, jalouse de la réussite de la victime. Trois autres complices, le chauffeur Ng-van-Ké, l'ouvrier Le-van-Cach et le coolie Nguyen-van-Coi dit San, sont condamnés aux travaux forcés. Guillotine montée sous la direction de M. Bareteau, gardien-chef. Exécuteur Indochinois, assez jeune, remplaçant M. de Saïgon, procède aux essais avant le réveil. Réveil des condamnés à 5h, sentence traduite par un interprète, puis s'entretiennent avec le prêtre Dronet. Avant la toilette, prennent un solide petit déjeuner de pain, de charcuterie et de fruits, le tout arrosé d'alcool, tout en remerciant les gardiens pour leurs bons soins. Exécutions rapides et sans histoire. Peu de monde présent au moment du montage, bien davantage à l'heure de l'exécution. 23 septembre 1919
21 février 1922 Mardi, 6h Bentré May et Mua
21 août 1922 Lundi Bentré Kiet Chinois. Tua un chef de canton. Guillotine expédiée de Saïgon le 19. RAS.
22 mars 1924 Samedi, 6h, 6h02 Saïgon
26 avril 1924 Samedi Travinh Thach-Kê Cambodgien. Assassinat. 29 avril 1923
06 juin 1925 Haïphong Pham van Long et Nguyen van Phien Assassinèrent le négociant chinois Lu-Chuck pour le voler septembre 1924
10 juin 1925 Mardi, Hanoï Nguyen-van-Tut, Nguyen-van-Sit et Nguyen-van-Hoahn dit Kanh Assassins de M. Counillon, ancien chef de Service géologique de l'Indochine.
13 juillet 1925 Hanoï Cu Xay Cau et Cu Ou Gia Méos. Assassins de deux colporteurs pour les voler.
09 décembre 1925 Mercredi, 5h45 Hanoï Nguyen-van-Gioi dit Tây 23 ans, boy. A Cholon, le 28 juillet 1924, frappe d'un coup de hachette, étrangle puis égorge avec un coupe-coupe sa patronne, Mme Thi-Vot, une vieille Annamite invalide, pour s'emparer de ses meubles et les vendre à un brocanteur. Réveil à 5h15. En entendant les paroles de l'interprète, gémit que la justice se montre trop sévère avec lui, puis se lance dans le récit d'un rêve récent qui lui avait donné la certitude qu'il mourrait d'ici peu. Le curé Soullard vient lui prodiguer les secours de la religion. Après la messe, le gardien-chef lui propose du rhum ou du choum-choum, qu'il refuse d'un signe de tête. Après la toilette, refuse aussi la cigarette proposée par le procureur Lafrique, et affirme : "Je n'ai pas peur. Je me précipiterai sans trembler sur l'échafaud". Cependant, sitôt qu'il voit la guillotine, il devient d'une pâleur extrême et hurle : "Troi-oi ! Troi-oi !" avant d'être basculé. 24 avril 1925
16 juin 1926 Mercredi Hanoï Tran-Lieu Ancien tirailleur. Tua le Tao Bang de Banopadeck et sa famille. Fusillé au Champ de tir
16 août 1927 Saïgon Dông-ba-Boc 27 ans, boy. Assassine à coups de couteau de boucher le petit Lacouture, fils de son patron, un grand avocat de Cochinchine, parce que Mme Lacouture aurait refusé de lui délivrer un certificat. Au greffe, boit une bonne quantité de rhum. Devant la centrale, dit un adieu général (aucun journal ne parvient à s'accorder sur ses dernières paroles : "Je pars, bonne Santé !" selon l'Opinion, "Je supporte les conséquences de mon acte. Portez-vous bien, compatriotes, et adieu !" selon Saïgon Républicain, "Je n'ai pas tué mais je vais mourir !" selon L'Impartial), puis se laisse basculer. 30 janvier 1927
17 août 1927 Biênhoà Phan van Lo et Dinh van Xuc Pirates du Madar.
vers le 09 juin 1928 Hoi-Xuyen (Tonkin) Mai-xuun-Liùm Viola et noya la petite Nguyen-Thi-Do dans une rizière
fin juin 1928 Laos Deux condamnés Assassins de quatre de leurs compatriotes pour les voler en 1926
vers le 25 octobre 1928 Saïgon Le-van-Trinh Forçat à Poulo-Condore, condamné à perpétuité, tue après une dispute deux co-détenus à coups de brique. Devant l'échafaud, crie à deux reprises : "Je vais mourir ! Au revoir, et bonne santé à tous !" 09 août 1927
vers le 09 mars 1929 Saïgon Tran-duy-Tu Assassin de M.Monteil, surveillant de la plantation Michelin. Lutte et hurle pendant qu'on tente de l'entraîner vers la guillotine.
vers le 09 mars 1930 Quang-Yen Ban-duc-Luu Au cours d'un pillage, tue le fermier Trieu-chieu-Huong, sa femme et leurs deux enfants pour voler 18 piastres. R.A.S.
12 avril 1930 Samedi, Vinhlong Pham van Thoi Assassin du docteur Isnard, médecin-chef de l'assistance à Hâtien.
17 juin 1930 Saïgon N'Guyen Thaï Hoc et douze nationalistes
après le 19 septembre-octobre 1930 Phutho Ky-I-Con et douze nationalistes
24 novembre 1930 Lundi, 6h Choron Laro Van dit Tbao Chinois. Tua Thomas Lanh, agent d'affaires pour le voler. Conduit en automobile sur la place Toag doc Phuong, devant la justice de paix, où l'échafaud a été dressé. Ne prononce pas un mot.
08 décembre 1930 Vinhlong Lê-van-Phuoc Chef pirate. Transféré de Saïgon le dimanche. Converti, entend la messe. Va à l'échafaud pendant que les autres détenus font du tapage dans leurs cellules.
24 janvier 1931 Samedi Nghi-Loc Cu Than Assassine le tri-huyen de Nghi Loc, Ton-Thât-Hoang pendant des manifestations communistes du 02 janvier 1930.
09 mars 1931 Lundi, Hanoï Nguyen-quang-Trien, Dao-tran-Nghiep dit Doan, Nguyen-van-Nho et Luong-ngoc-Ton 09 août 1930
18 avril 1931 Samedi, 5h Hanoï Nguyen-van-Haï Boy, recherché pour vol. Alors qu'on vient l'arrêter chez lui, abat à coups de revolver un brigadier de la Sûreté et deux Annamites qui aidaient à sa traque. 12 décembre 1930
03 juin 1931 Mercredi, 5h Hanoï Le-Van-Quynh Double assassinat et vol 26 janvier 1931
23 juin 1931 Mardi Hanoï Nguyen-xuan-Huan dit Duc-Nghiep dit Hai 15 novembre 1930
17 juillet 1931 Hanoï Nong-Tac-Sinh Assassinats et vols qualifiés, exécuté à 5h. 16 septembre 1930
21 novembre 1931 Hanoï Huy 18 ans. Membre d'une organisation communiste : au cours d'une manifestation, le 8 février 1931, à la sortie d'un match de football, aurait abattu l'inspecteur de police Legrand qui voulait l'empêcher de s'exprimer.
29 décembre 1931 Mardi, Hanoï Pham-Huu-Man 17 octobre 1931
31 juillet 1932 ? Nguyen Duc Canh
05 octobre 1936 Lundi, 5h15 Saïgon Nguyen Tri 25 ans, boy. Le 10 mars 1936, à Saïgon, étrangle et poignarde à coups de sécateur et de poignard malais Mlle Aubin, la maîtresse de son ancien patron, le docteur Canet, pour se venger de l'avoir fait licencier. 23 avril 1936
13 novembre 1936 Vendredi, 5h15 Saïgon Lu-van-Nga 31 ans, sans profession, Cambodgien. Assassinat. 19 mai 1936
16 novembre 1936 Lundi, 5h25 Bentré Vo-van-Nay 16 mars 1936
04 novembre 1938 Vendredi, 5h35 Hanoï Ma-Chin-Liên 28 ans, sans profession, Chinois. Le 08 mai 1937, près de KIeng-Kok, tue à coups de sabre son patron, le commerçant chinois Ma-Sang-Peun, qu'il accompagnait au Siam, pour lui voler 75 piastres et quelques objets d'argent. Au substitut qui lui demande s'il a une dernière déclaration, il dit juste solliciter une réduction de peine. 26 mars 1938
30 mars 1939 Jeudi, 5h55, 6h Hanoï Truong-Nghia-Phan et Mon-Fan-Jen 49 ans et 32 ans, cultivateurs. Enlevèrent une jeune Annamite pour lui faire quitter l'Indochine avec l'intention de la prostituer, et la tuèrent face à sa résistance. Au réveil, Jen se dit innocent et accable Phan. Après s'être entretenus avec l'aumônier de la prison et avoir longuement pleuré sur leur sort, prennent un petit déjeuner puis sont confiés aux exécuteurs. 17 mai 1938
vers le 07 septembre 1939 Thanh-Hoa Trân-van-Nghi Au cours d'une révolte à la prison de Thanh-Hoa, tue le gardien Trân-xuan-Kuai. Fusillé
03 octobre 1940 Jeudi, 5h17 Saïgon Nguyen-van-Diêu Condamné par la cour criminelle de Canthô. Réveil à 4h45. Aucune déclaration. 21 février 1940
13 juillet 1956 Can Tho Lê Quang Vinh, dit "Ba Cut" 33 ans, commandant militaire de la secte Hoa Hao. Guillotiné en public.
12 mars 1960 Saïgon Hoang le Kha 43 ans, membre du parti communiste. Dernier guillotiné d'Indochine.


back top