FRANCE

1811-1831

Les têtes qui tombent

Palmarès 1811-1831





Date Heure Lieu Nom Crime Exécution Condamnation
25 janvier 1811 Vendredi, 16h30 Montpellier Marcellin Galtier PARRICIDE, 35 ans, cultivateur à Fontès. 16 novembre 1810
30 janvier 1811 Mercredi, 12h Beauvais Félix Boucher 45 ans, journalier. Le 19 octobre 1810, à Gerberoy, incendie la maison de son épouse dont il vivait séparé et dont il cherchait à se venger. 29 janvier 1811
27 février 1811 Mercredi, 15h30 Bordeaux Jean "André" Peyron 33 ans, scieur de long. Assassine Guillaume Gorse en février 1808 dans la forêt de Tripoteau, près d'Abzac, pour ne pas avoir à lui rembourser une importante somme d'argent. 21 septembre 1810
20 mars 1811 Mercredi, 14h Moulins Magdeleine Albert PARRICIDE, 24 ans, journalière. A Biozat, le 13 janvier 1811, tue à coups de hache son père, Amable Albert, 57 ans, sa mère, Claudine Beaujard, épouse Albert, 52 ans, sa soeur Gilberte, 9 ans, puis jette dans le puits sa petite soeur Anne, 4 ans, qui ne survit qu'une heure après avoir été secourue par les voisins. Le frère, Pierre, 13 ans, parvient à s'échapper indemne et à donner l'alerte. Mobile : le père Amable, acculé par les problèmes financiers, vendait petit à petit les terres et Magdeleine, l'aînée, s'estimait flouée de son futur héritage. Avertie par le greffier dans un langage trop poli et soutenu pour comprendre ; au gendarme qui lui dit sèchement qu'elle mourra cet après-midi là, répond furieuse : "Ah par exemple ! C'est trop fort ! Qu'on m'apporte mon déjeuner !" Conduite en chemise rouge et voilée place des Lices. Sur l'échafaud, injurie les bourreaux, tente de se détacher et quand on la bascule, mord la lunette pour ne pas être "enfournée". Aucune mention de l'amputation de la main droite, mais très probable. 23 février 1811
21 mars 1811 Jeudi, 13h Périgueux Jean-François Calvimon, Jean Laroque-Fonfrède, Martial Pourqueyre-Boisserin et Jean Malerouze-Biral 53 ans, sans profession, 45 ans, sans profession, 44 ans, ancien gendarme et 32 ans. Attaquent le 04 février 1811 sur la route de Montignac à Périgueux la gendarmerie escortant la recette de Sarlat, et abattent un des gendarmes de l'escorte. Condamnés par la cour de justice criminelle spéciale. 03 mars 1811
10 avril 1811 Mercredi, 10h Laon Pierre Joseph Paquet 28 ans, conscrit deserteur. Assassin d'un gendarme. Son complice Decise est condamné à mort par contumace. 09 avril 1811
19 avril 1811 Vendredi, 16h Paris Gabriel Kablinski 25 ans, valet de chambre, Polonais. Le 02 février 1811, rue de Hanovre, assassine à coups de couteau sa maîtresse Louise Jolimay, épouse Bacholet, 37 ans, marchande lingère, épouse de son patron, dont il était éperdument jaloux. 25 mars 1811
23 avril 1811 Auch Jean Dabadie Serrurier à Madiran. Vol à main armée, commis de nuit. 19 avril 1811
18 mai 1811 Samedi, 12h Melun François Subtil 25 ans, berger à Rampillon. 13 mai 1811
22 juin 1811 Samedi, 15h20 Bordeaux Germain Dominique Lartigue 27 ans, menuisier. Fabrique des moules en bois pour fondre de fausses pièces de dix et de cinquante centimes. Marie Imbert et Anne Romegeon sont acquittées. 29 mai 1811
25 juin 1811 Mardi, 15h15 Bordeaux Guillaume Pascal 31 ans, tisserand. Entre Créon et Cadillac, dans la nuit du 08 au 09 mars 1811, attaque son compagnon de voyage, Jean Terrasse, qu'il blesse mortellement à la tête pour lui dérober sa bourse. Terrasse survit assez longtemps pour dénoncer son meurtrier. 18 mai 1811
27 juillet 1811 Samedi, 16h Paris Charles "Joseph Breterson" Saint-Germain et Philippe-Honoré Boudin 37 ans, employé, et 33 ans, cuisinier. Dans la nuit du 14 au 15 juin 1811, cambriolent rue Hauteville la maison de l'agent de change Margantin, tirent un coup de feu sur M.Loget et frappent M.Daudigny d'un coup de couteau à la tête. 11 juillet 1811
31 juillet 1811 Mercredi, 16h Paris Louis-Pierre-Jean Charles Terrier et Pierre-François Bohin 39 ans, officier de santé et 36 ans, apprêteur de peaux. Faux-monnayeurs, ayant fondu et diffusé des monnaies d'argent, notamment des écus de 6 livres et des pièces de 5 francs. 29 juillet 1811
03 août 1811 Samedi, 11h Riom Antoine Pyronnias 48 ans, tisserand. Incendie un de ses bâtiments à Olliergues. 14 juin 1811
05 août 1811 Lundi, 10h Draguignan Joseph Gazano 26 ans, cultivateur. Assassinat
14 août 1811 Mercredi, 13h Nantes Marie Anne Rousselière 31 ans, fille de confiance (gouvernante). Exécutée place du Bouffay (3e canton).
20 août 1811 Mardi, 10h Bourg-en-Bresse Aimé Pelus PARRICIDE, 46 ans, cultivateur à Dommartin. 07 août 1811
07 septembre 1811 Samedi, ?h Orléans Joseph-Jacques Landois 28 ans, coutelier à Montargis. Exécuté place du Martroi. juillet 1811
09 septembre 1811 Lundi, 12h Chalon-sur-Saône Joseph Krauzer 35 ans, manoeuvre à Châlon. Assassine Jeanne Giroux, veuve Mouton et sa fille. 03 septembre 1811
12 septembre 1811 Jeudi, 12h Colmar Juste Boulanger 33 ans, cultivateur à Lanjoutin. En mars 1808, tente d'empoisonner sa soeur Marie-Anne. Exécuté place du marché aux bestiaux. 26 juillet 1811
12 septembre 1811 Jeudi, 15h Chaumont Joseph Nicolas Gouverneur 25 ans, cultivateur.
16 septembre 1811 Lundi, 12h Poitiers Marie Luçon 25 ans, servante à Montamisé. Le 08 février 1811, accouche d'un petit garçon qu'elle étouffe et enterre dans le sol de terre de sa "chambre". Exécutée place du Pilori - actuelle place de la Liberté. 18 juillet 1811
20 septembre 1811 Vendredi, 12h Reims Jean Blanchard 49 ans, colporteur et drapier. Exécuté rue de la Couture. 08 août 1811
24 septembre 1811 Mardi, 12h Versailles Pierre Théodore Levé 19 ans, journalier. Tentatives d'assassinat à Montsoult. 10 août 1811
09 octobre 1811 Mercredi, 12h55 Cambrai (Nord) Maximilien Flament ERREUR JUDICIAIRE, 32 ans, garde-champêtre. Accusé d'avoir incendié, le 31 janvier 1810, la ferme du maire de Noyelles-sur-Escaut (voir 24 décembre 1817). 29 juillet 1811
12 octobre 1811 Samedi, 12h Troyes Gratien Jacquemard 51 ans, vigneron. Double assassinat de femmes. Exécuté place du Marché-au-Blé. 1811
16 octobre 1811 Mercredi, 16h Paris Carlo Francesco Berta et Giuseppe "Joseph Parmegean" Parmigiano 50 ans, orfèvre et 49 ans, tailleur d'habits. Faux-monnayeurs ayant altéré et mis en circulation des écus de six livres et des pièces de cinq francs pendant trois ans, pour un total de 6000 francs. 14 octobre 1811
19 octobre 1811 Samedi, ?h Orléans Marie-Louise Houdet 30 ans, domestique. 14 octobre 1811
21 octobre 1811 Lundi, 10h Dijon Étienne Combès 38 ans, cabaretier. Le 03 mai 1811, à Marmagne, empoisonne avec du vert-de-gris sa belle-mère, Pierrette Petitjean, veuve Maillard, parce qu'il la détestait. Celle-ci survit. 10 août 1811
22 octobre 1811 Mardi, 12h Troyes Jean Laurent 55 ans, bonnetier. 1811
23 octobre 1811 Mercredi, 16h Paris Charles Feu 26 ans. Incarcéré à Bicêtre, tente d'assassiner le gardien Denis le 26 août 1811. 18 octobre 1811
24 octobre 1811 Jeudi, 12h Chalon-sur-Saône Pierre Tisserand 36 ans, garde-forestier à Labbaye des Barres. Incendie volontaire. 11 septembre 1811
26 octobre 1811 Samedi, 14h Troyes Pierre Joachim Lécuyer 43 ans, propriétaire. Assassinat et vol. Exécuté place du Marché-au-Blé. 1811
30 octobre 1811 Mercredi, 10h Saint-Chamond (Loire) Antoine Barge 32 ans, cloutier à Lavalla. A Izieux, sur la route de Saint-Chamond à la Grange-Badois, étrangle à mains nues le 04 avril 1811 son épouse Jeanne-Marie Coignet, dont il était séparé et qu'il avait maintes fois promis d'assassiner devant témoins. 22 août 1811
27 novembre 1811 ? (Var) Antoine Camail, Joseph Camail et Dominique Bouilly 29 ans, 26 ans et 28 ans. Tentent d'assassiner Joseph Laure pour le voler.
10 décembre 1811 Mardi, 15h15 Besançon Claude François Roux 32 ans, cultivateur.
18 décembre 1811 Mercredi, 13h Poitiers Pierre Proust, Antoine Grelon et Louis Mironneau 25 ans, couvreur, 55 ans, cultivateur et 48 ans, menuisier. Assassinent Jean Rouleau à Limalonges, sur la route allant de Chaunay aux Maisons Blanches pour le voler. 30 octobre 1811
20 décembre 1811 Vendredi, 12h Poitiers Jean Couvidat 25 ans, cultivateur. Assassin de M.Texandier pour le voler sur un chemin à Saint-Sauvant. 29 octobre 1811
21 décembre 1811 Samedi, 12h Melun Claude Edmond 34 ans, berger. 09 novembre 1811
23 décembre 1811 Lundi, 12h Chalon-sur-Saône Guillaume Picard 41 ans, tailleur.
26 décembre 1811 Jeudi, 12h15 Auch Antoine Castillon Cultivateur à Sabaillan. A Sauveterre, le 09 juillet 1811, à Sauveterre, assassine Anne-Marie Carrière, 75 ans, pour la voler. 20 octobre 1811
05 janvier 1812 Le Vigan (Gard) Louis Bastide Empoisonnement 12 novembre 1811
08 janvier 1812 Mercredi, 11h Riom Pierre "Le Marinier" Bouchet 30 ans, cultivateur. Abat Gilbert Foyet d'un coup d'arme à feu. 16 septembre 1811
11 janvier 1812 Samedi, 12h Issoire (Puy-de-Dôme) Robert Bouchat 27 ans, cultivateur. Assassinat et vol le 17 mai 1811. 20 novembre 1811
13 janvier 1812 Lundi, 12h Rouen Marie-Anne-Aimée Hurard







Jean Lemarié
24 ans, journalière à Posville. Le 31 juillet 1811, tue la fillette dont elle vient d'accoucher.







50 ans, marneur. A Ecretteville, dans la nuit du 15 au 16 mai 1810, assassine Jacques Guittard, la domestique Julie Ancel et Antoine Elie.








14 janvier 1812 Mardi, 12h Saintes Jean "Gentot" Gauthier 35 ans, cultivateur. A Agudelle, le 18 août 1811, tente de tuer à coups de serpe Magdeleine Cottereau, veuve Bret, et Marie Cottereau, sa soeur, pour les voler. 13 novembre 1811
05 février 1812 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Françoise Badet, veuve Dumoux 44 ans, ménagère à Sanvigne. Infanticide. 08 décembre 1811
17 février 1812 Lundi, 11h Digne Jean-Louis Lautoin 33 ans, cultivateur à Thoard.
19 février 1812 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Jacques Lavigne et Jeanne Pillot, épouse Lavigne 41 ans et 28 ans, journaliers. Incendies volontaires à Varennes-le-Grand. 20 décembre 1811
22 février 1812 Samedi, 11h Rodez Pierre Raffié 26 ans, terrassier. Exécuté place du Bourg.
22 février 1812 Samedi, 18h Toulouse Jean "Coule" Pourtier 34 ans, brassier à Villeneuve-les-Cugnaux. Commit un vol à main armée chez la Veuve Fontainelle le 26 février 1811. Première condamnation à mort prononcée par la Cour d'assises de Haute-Garonne. Exécuté place de la porte Villeneuve (place Wilson). 02 janvier 1812
03 mars 1812 Mardi, 15h Toulouse Pierre Coume 43 ans, cultivateur à Saint-Sulpice. Tua la Veuve Sudebat 08 janvier 1812
07 mars 1812 Samedi, 12h Saint-Étienne César (sans autre nom) 26 ans, journalier, déserteur. A Burdigne, au hameau de l'Hermas, dans la nuit du 23 au 24 avril 1808, assassine Joseph Morel, maquignon, son bienfaiteur, lui vole de l'argent et sa montre, avant de mettre le feu à la maison pour dissiumler les traces de son crime. 03 décembre 1811
14 mars 1812 Samedi, 14h Abbeville (Somme) Antoine Gribeauval 49 ans, cultivateur.
08 avril 1812 Mercredi, 12h Rouen Marie-Catherine Bréquigny, épouse Penant 20 ans, journalière. 14 décembre 1811
14 avril 1812 Mardi, 12h Coutances Jean Simon 47 ans, journalier. Exécuté rue Froide-Rue (actuelle rue de la Mission)
15 avril 1812 Mercredi, 12h Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) Marguerite Deschamps 34 ans, fileuse. Assassina Thérèse Duval pour la voler. 20 février 1812
16 avril 1812 Jeudi, 10h Valence Jean-Augustin Guillermet 27 ans, cultivateur à Montmirail. Incendiaire. 19 février 1812
20 avril 1812 Lundi, 10h30 Dijon Marguerite Testard 24 ans, couturière. 21 février 1812
27 avril 1812 Lundi, 11h Lyon Jean-François Vacher et Claude Raclet 36 ans, imprimeur en papiers peints et 44 ans, cultivateur. Dernière exécution place des Minimes. 25 avril 1812
29 avril 1812 Mercredi, 12h Alençon Charles Antoine Bunel 33 ans, marchand. Rébellion à la force armée et tentative de meurtre. Condamné par la cour spéciale. 28 avril 1812
30 avril 1812 Jeudi, 15h20 Bordeaux Antoine Guiraud 42 ans, boulanger. Empoisonne volontairement à l'arsenic plusieurs pains de l'hospice pour indigents de Sainte-Croix, à Bordeaux, dans l'espoir de voir mourir des personnes précises : le concierge et sa famille, notamment. Seule une fillette mourut après consommation du pain. 15 mars 1812
01 mai 1812 Vendredi, 10h Romans (Drôme) François Perier, Joseph Jacquier et Sébastien Alex 34 ans, boucher, 30 ans, meunier et 38 ans, cardeur.
01 mai 1812 Vendredi, 10h Dijon François Coquelu 27 ans, laboureur. 29 novembre 1811
01 mai 1812 Vendredi, 16h30 Paris Michel Michel 36 ans, employé dans la direction de l'habillement des troupes. Vend des secrets d'État à des forces étrangères. Louis Saget est condamné à quelques années de travaux forcés. Louis François Salmont et Jean-Nicolas "Mirabeau" Mosès sont acquittés. 14 avril 1812
04 mai 1812 Lundi, 17h Saintes Joseph Seguin 35 ans, saunier. Tente de tuer à coups de bâton, en compagnie d'une vingtaine d'autres faux-sauniers surpris en plein trafic, trois douaniers aux salines de Nieulle-sur-Seudre dans la nuit du 05 au 06 avril 1811. 14 avril 1812
09 mai 1812 Samedi, 11h Beauvais Nicolas Jacquot 30 ans, marchand d'instruments de musique. Faux-monnayeur ayant fabriqué des pièces... à la maison d'arrêt de Compiègne où il était emprisonné ! Condamné par la cour spéciale. 08 mai 1812
21 mai 1812 Jeudi, 12h Reims Pierre Adam 46 ans, meunier, faux-monnayeur, diffusa de fausses pièces de cinq francs. Condamné par la cour spéciale. Exécuté rue de la Couture. mai 1812
05 juin 1812 Vendredi, 12h Poitiers Yves Clayes 31 ans, surveillant au bagne de Rochefort. Assassin de Marguerite d'Angland, veuve Boyard, et d'Ursule Péronneau, veuve Bessy. Condamné en première instance par les assises de Charente-Inférieure, arrêt cassé. 11 novembre 1811, 22 avril 1812
06 juin 1812 Samedi, 10h30 Beauvais Marie-Catherine Sagnier, épouse Laloue 28 ans, ménagère. A Juvignies, met le feu à la maison d'un voisin qu'elle détestait (avait la réputation d'une mégère rancunière à l'extrême). S'évanouit en arrivant sur la grande place et en voyant l'échafaud. Suppliciée à demi-consciente.
11 juin 1812 Jeudi, 16h15 Albi Marie-Magdelaine Faury 28 ans, journalière. Infanticide à Puylaurens. mai 1812
13 juin 1812 Samedi, 14h Amiens Pierre Firmin Parvillers 29 ans, cultivateur à Vrély. Membre d'une bande de malfrats (dirigée par son père Pierre ?) sévissant dans le Santerre, entre Rosières-en-Santerre et Péronne. 1812
18 juin 1812 Jeudi, ?h Lyon Louis Audemard 28 ans, colporteur. 1812
19 juin 1812 Vendredi, 12h Versailles Louise Antoinette Broquet 30 ans, fille de confiance. Infanticide à Maule. 01 mai 1812
20 juin 1812 Samedi, 12h Chalon-sur-Saône Bénigne Chaudron 31 ans, meunier à Dracy-le-Fort. Assassinat et vol. 14 juin 1812
29 juin 1812 Lundi, 15h Besançon Marie Françoise Bonnot 32 ans, tailleuse.
01 juillet 1812 Mercredi, 12h Draguignan Henri Castou 39 ans, cultivateur. Tue son beau-frère Jean-François Ardisson à Mougins.
04 juillet 1812 Samedi, 12h Draguignan François Hilaire Trotobas 21 ans, cultivateur. Assassin des frères Jean-Joseph Maurin et Joseph-Christophe Maurin.
07 juillet 1812 Mardi, 14h Carcassonne Jacques Chabaud 26 ans, déserteur du 3e régiment d'infanterie légère, tua son camarade François Garcia le 24 avril 1811 à Cucugnan Exécuté à la porte de l'Union. 02 mai 1812
09 juillet 1812 Éauze (Gers) Gérard "Roquelaure" Filhos Charpentier à Ayzien. Tenta d'assassiner Jean Merle le 07 octobre 1811 et mit le feu à la ferme de sa victime, à Manciet. 07 mai 1812
11 juillet 1812 Samedi, 11h30 Montauban Pierre Lassabathié 29 ans, cultivateur à Miramont. Mit le feu dans la nuit du 28 au 29 septembre 1807 à une grange dépendante de la maison d'habitation de son voisin Thomas Chenut. Exécuté place du ruisseau Lagarrigue. Mentionné comme "exécuté à mort" sur le registre d'état-civil. 11 mai 1812
30 juillet 1812 Jeudi, 12h Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) François Florimond Verdier 23 ans, tisserand et domestique. Incendia la maison de son patron. 01 juin 1812
07 août 1812 Vendredi, 12h Auxerre Louis Robinet 44 ans, laboureur à Méry.
14 août 1812 Vendredi, 126h Paris Jean-François-Firmin Ganneron Faux-monnayeur. Condamné par la cour spéciale. 13 août 1812
18 août 1812 Mardi, 18h Dijon Jean-François Promayet 36 ans, cordonnier. 18 août 1812
19 août 1812 Mercredi, 11h30 Riom Jean-Baptiste Viallette PARRICIDE, 18 ans, sans profession à Gouttières. 10 juillet 1812
27 août 1812 Jeudi, 16h Besançon André Grisey 42 ans, marchand fabricant de potasse.
31 août 1812 Lundi, 12h Rouen Guillaume Fillastre 33 ans, cultivateur. 07 juillet 1812
04 septembre 1812 Vendredi, 12h Versailles Marguerite "Catherine" Aubierge-Parez, veuve Ferret et Charles François Homo







Jean-Jacques Mouveau
28 ans, couturière et 18 ans, apprenti couvreur, amants diaboliques. Assassins de Pierre Ferret, maçon, 68 ans, qu'ils massacrent à coups de marteau sur la tête le 17 février 1812 à Puteaux.







42 ans, vigneron. Incendie volontaire à Herblay.
22 mai 1812, 27 juillet 1812







18 juillet 1812
05 septembre 1812 Le Vigan (Gard) Dufès Assassinat 08 juillet 1812
25 septembre 1812 Vendredi, 12h Versailles Jacques Marchand 27 ans, vigneron à Septeuil. Incendie volontaire. 29 juillet 1812
28 septembre 1812 Lundi, 12h Rouen Michel-Théodore Lamouque 29 ans, foulounaire. 06 août 1812
02 octobre 1812 Vendredi, 13h Reims Jean-François Limal 33 ans, cultivateur. 20 août 1812
10 octobre 1812 Samedi, 12h Chelles (Seine-et-Marne) Jean-Jacques François "Laplanche" Étienne PARRICIDE, 36 ans, cultivateur. Tua sa mère Barbe Françoise Cotentin, veuve Étienne, 66 ans, le 10 octobre 1811 à Chelles. 09 août 1812
24 octobre 1812 Samedi, 12h Melun Pierre Roger et Jacques Lacroix 30 ans, tisserand et 53 ans, manouvrier. 19 août 1812
26 octobre 1812 Lundi, ?h Valence Antoine Mancelon et Antoine Philibert 36 ans et 33 ans, marchands d'huile. Tentent à Vinsobres le 23 avril 1812 d'assassiner Paul Brochier pour le voler. Article d'état-civil absent. Exécution mentionnée dans "Le Journal de la Drôme" du 28 octobre 1812. 21 août 1812
29 octobre 1812 Jeudi, 11h Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme) Jacques "La Mort" Montoloy 40 ans, meunier. Incendie. 22 août 1812
31 octobre 1812 ? (Puy-de-Dôme) Nectaire Vigineix Incendie et tentative de viol 24 août 1812
12 novembre 1812 Jeudi, 12h Chessy (Seine-et-Marne) Charles Joseph Baillet PARRICIDE, 33 ans, vigneron. Assassina son père André Baillet, vigneron, en le noyant dans la Marne. 06 août 1812
16 novembre 1812 Lundi, 13h Coutances Louis Le Moussu 26 ans, charpentier.
25 novembre 1812 Mercredi, 14h15 Rodez Rose Dalous 22 ans, fileuse.
30 novembre 1812 Lundi, 13h Coutances Françoise Canion 35 ans, fileuse.
08 janvier 1813 Vendredi, ?h Montpellier Jacques Rouanet et François Aladin 35 ans, maréchal-ferrant et 29 ans, menuisier.
16 janvier 1813 Samedi, 12h Melun Paul Martin Herluison 21 ans, garde moulin. 14 novembre 1812
02 février 1813 Mardi, 12h Rouen Marie-Rose Dauré et Marie-Marguerite Duval, veuve Dauré 28 ans, journalière et 63 ans, cultivatrice à Neuville-sur-Margival. Condamnées en première instance par les assises de la Somme, arrêt cassé le 30 juillet 1812. 14 juin 1812, 05 octobre 1812
03 février 1813 Mercredi, 10h Carpentras Jean-Charles Marin 44 ans, cultivateur à Beaumes. Tentative d'empoisonnement et assassinat. Condamné à Nîmes, arrêt cassé. 21 novembre 1812, janvier 1813
03 février 1813 Mercredi, 13h30 Mende Claude "Pauchette" Baud 40 ans, journalier.
15 février 1813 Lundi, 15h Agen Guillaume Milheret et Étienne Cayla 33 ans, cultivateur et 60 ans, métayer.
22 février 1813 Lundi, 11h Nice Dominique Baixin 39 ans, garde-champêtre. Tentative d'assassinat à Apricale. Complice : Louis Boero. Exécuté à la porte "neuve" (probable porte Saint-Eloi, au nord de l'actuelle place du palais) 10 décembre 1812
06 mars 1813 Samedi, 16h Rodez Claire Costes 28 ans. Exécutée place du Bourg.
03 avril 1813 Samedi, 12h Blois Antoine Mosnier 32 ans, scieur de long. Fabrication de 74 francs en fausses pièces de 50 centimes et 1 franc... Arrêté alors qu'il a diffusé 7 francs à peine ! Exécuté rue Beauvoir 26 mai 1812
03 avril 1813 Samedi, 16h Rodez Jeanne Ricard, épouse 37 ans Exécutée place du Bourg
07 avril 1813 Mercredi, 11h Riom Jean Montaud 40 ans, fileur d'étoupe. 11 février 1813
09 avril 1813 Vendredi, 11h, 11h30 Saint-Brieuc Pierre Allo







Joseph-Marie Le Goaster
37 ans, laboureur-cabaretier au Gourray, chef d'une bande de malfaiteurs.







PARRICIDE, 29 ans, meunier. A Plounez, le 02 décembre 1812, bat à mort sa mère Marie-Jeanne à coups de poing et de pierres avant de lui voler 120 livres en écus.
janvier 1813







30 janvier 1813
12 avril 1813 Lundi, 12h Blois Louis Rousseau





Pierre Duneau
30 ans, vigneron. Assassin de Marie Mauguin, veuve Guignebert.







36 ans, marchand. Assassin de Jacques Thavard.
15 février 1813







11 février 1813
12 avril 1813 Lundi, 12h Verdun (Meuse) Nicolas Curée 26 ans, charron. Assassine à Morgemoulin sa femme Elisabeth Lesquibille, 35 ans, sa belle-soeur Marguerite Lesquibille, 40 ans, toutes deux décédées le 25 novembre 1812 et sa belle-mère Marguerite Noël, veuve Lesquibille, 73 ans, décédée le 29 novembre 1812, en les empoisonnant avec de l'eau-de-vie et des chaussons aux pommes mélangés d'arsenic. 06 février 1813
15 avril 1813 Jeudi, 14h Vesoul Joseph Martin 18 ans, cultivateur.
28 avril 1813 Mercredi, 12h Draguignan Jacques-Paul Périer et François Gorde 33 ans et 36 ans, cultivateurs, forçats évadés du bagne de Toulon, auteurs de plusieurs attaques de diligences.
01 mai 1813 Samedi, 15h Rodez Marie Cot, veuve Bernadou 42 ans, ménagère. Exécutée place du Bourg.
04 mai 1813 Mardi, 11h30 Bourges Martin Lucas et Catherine Morière, veuve Porte 50 ans, tisserand, et 35 ans, ménagère à Marseilles-les-Aubigny. Gabrielle Morière, 44 ans, est condamnée à huit ans de travaux forcés. Exécutés rue de l'Arsenal (place Marcel-Plaisant) 23 mars 1813
05 mai 1813 Mercredi, 16h Paris Pierre Ribes 36 ans, porteur d'eau. Tente d'assassiner son collègue Signand en le précipitant dans la Seine depuis le quai de Billy. 28 avril 1813
08 mai 1813 Samedi, 15h40 Toulouse Joseph Oragnon 30 ans, laboureur. Auteur d'un incendie volontaire à Bruguières le 20 novembre 1812. 13 mars 1813
10 mai 1813 Lundi, 10h Montélimar (Drôme) Xavier-François Roule et Xavier Genson 29 ans, cultivateur et 22 ans, cardeur de laine. Rébellion armée à la force armée, assassinat et tentative d'assassinat préparés par des attroupements. 07 mai 1813
15 juin 1813 Mardi, 12h Poitiers André Morin et Jean Etineau 18 ans, boulanger et 41 ans, garde-champêtre. 29 avril 1813
18 juin 1813 Vendredi, 11h Lyon Antoine Ramel 39 ans, cultivateur. 17 juin 1813
22 juin 1813 Mardi, 16h Paris Gabriel Perchette, Marie-Catherine Duval, épouse Perchette et Pierre-François Pomera 53 ans, ébéniste, 57 ans, ménagère et 46 ans. De décembre 1812 à février 1813, tentèrent d'empoisonner à plusieurs reprises avec de l'arsenic la veuve Pomera, tante et bienfaitrice de Pierre-François, afin que celui-ci en hérite, et pour s'abstenir de rembourser une dette que les Perchette lui devaient. 31 mai 1813
01 juillet 1813 Valence Jean Madelain







Elisabeth Jullien, veuve Lortier
51 ans, tisserand à Rousset. Meurtre et vol.







46 ans, ménagère à Châteauneuf-de-Galaure. Infanticide.
Exécution mentionnée dans la presse locale, actes de décès introuvables. 03 mai 1813







04 mai 1813
02 juillet 1813 Vendredi, 10h Carpentras Alexis Charasse 39 ans, cultivateur à Puymeras.
13 juillet 1813 Mardi, 9h Versailles Louis Joseph Delamotte 44 ans, charretier. Met le feu à la maison et à la grange de M.Rambour à Frouville, et manifesta des regrets devant le tribunal de ne pas avoir incendié les propriétés des sieurs Alix et Havard. 08 mai 1813
13 juillet 1813 Mardi, 15h15 Chaumont Marguerite Wath 24 ans.
29 juillet 1813 Jeudi, 13h Napoléon (La Roche-sur-Yon) Jean Berteau ? ans, bordier. Etrangle à La Pommeraie, le 25 décembre 1812, son ancien patron, François-Charles Sicard, cultivateur, 55 ans aidé par l’épouse séparée de la victime, Marie-Julie Leclerc, 35 ans, ménagère, et par le concubin de cette dernière, Pierre Thomas Gautreau, 45 ans, juriste. Tous trois sont condamnés à mort. L’arrêt est cassé le 02 juillet 1813,concernant Marie-Julie et Gautreau, qui sont renvoyés devant les assises du Maine-et-Loire. 29 mai 1813
31 juillet 1813 Samedi, 12h Troyes Jean Renaud







Edmé "Henry" Philibert
60 ans, manouvrier







? ans, manouvrier.
04 juin 1813







08 juin 1813
05 août 1813 Jeudi, 11h30 Strasbourg Jean-Martin Feicht 59 ans, chaudronnier et rémouleur. Faux-monnayeur.
07 août 1813 Samedi, 12h Chalon-sur-Saône Marie Bourrot 23 ans, journalière. Incendie volontaire à Verissey. 09 juin 1813
12 août 1813 Jeudi, 16h Paris Louis-Marin Brette et Marie-Geneviève Mazé 29 ans et ouvriers en shakos tous les deux. Brette fabriqua 14 ou 15 fausses pièces de cinq francs, Mazé les diffusa. Condamnés par la cour spéciale. 09 août 1813
28 août 1813 Samedi, 18h Laon Jacques Moreau, Jean-Joseph Dindin et Nicolas Bonnard 45 ans, blatier, 44 ans, horloger et 35 ans, manouvrier. 1813
09 septembre 1813 Auch Jean Bortayres Homicide volontaire et vol commis dans les Basses-Pyrénées. A l'audience du 24 novembre 1812, à Pau, reconnu coupable par le jury, mais la cour d'assises renvoie l'affaire à sa session suivante (?). L'arrêt est cassé le 22 janvier 1813. Condamné par les assises des Hautes-Pyrénées, arrêt cassé 15 mars 1813, 09 juillet 1813
16 septembre 1813 Jeudi, 16h Paris Jacques-Benoît Angot 38 ans, vigneron. Assassine dans la nuit du 02 au 03 janvier 1811 à Argenteuil Jeanne Colin, veuve Lévêque, pour la voler. Condamné en première instance par les assises de Seine-et-Oise, arrêt cassé. 26 mai 1812, 08 août 1813
17 septembre 1813 Vendredi, 10h Saint-Brieuc Catherine Ollivier, veuve Millinou 42 ans, cultivatrice. A Bégard, le 18 mars 1812, ébouillante son mari, qui la battait, lequel meurt le 01 avril. 25 juillet 1813
25 septembre 1813 Samedi, 11h Figeac (Lot) Antoine Bacalou 31 ans, cultivateur. Meurtre. Mentionné "trouvé mort" sur le quai des Tours 07 mai 1813
27 septembre 1813 Lundi, 17h Rodez Pierre Bruel 46 ans, ?
02 octobre 1813 Samedi, 13h Reims Jean Henry Casel 28 ans, valet de bergerie. 05 août 1813
04 octobre 1813 Lundi, 10h45 Dijon Jean-Baptiste Renault 27 ans, manouvrier.
06 octobre 1813 Samedi, 12h Draguignan Marie-Anne Icard, épouse Olivier 32 ans, domestique. A Bargême, tue son enfant nouveau-né en le jetant dans un puits.
18 octobre 1813 Lundi, 16h Paris Louis Lomont 27 ans, maître d'hôtel. Pour ne pas avoir à rembourser une dette de 8000 francs contractée envers sa belle-mère, la veuve Barberis, le 11 juillet 1813, au 27, rue de Verneuil, l'assassine à coups de hachette dans la tête et blesse gravement de neuf coups de la même arme sa belle-soeur, Denise Barberis, 28 ans. 12 octobre 1813
05 novembre 1813 Vendredi, 11h Lyon Giorgio "Georges" Pozzo 41 ans, colporteur, Italien. 03 septembre 1813
08 novembre 1813 Lundi, 16h Toulouse Joseph "Leb" Gay 32 ans, sans profession. Tenta de tuer Raymond Lafiseau le 15 février 1813 à Puymaurin. 06 septembre 1813
13 novembre 1813 Samedi, 15h30 Toulouse Antoine "Flut" Lasserre 57 ans, sabotier à Ausson. Mit le feu, le 15 mai 1813, à deux meules de paille. 10 septembre 1813
14 décembre 1813 Mardi, 15h Saint-Omer André Dupont 44 ans, manouvrier. Faux-monnayeur dans l'arrondissement de Montreuil. Condamné par la cour spéciale. 13 décembre 1813
16 décembre 1813 Jeudi, 12h Alençon Pierre-Jean Amand Thiboust et Pierre-Nicolas Heutte







Nicolas Joseph Toulouse, Toussaint Lessart, Pierre Moulins, Louis Bunel, Louis Pierre François Chauvel et Louis "Quartier" Eustache
42 ans, écrivain et 25 ans, sabotier. Vols avec les cinq circonstances.







34 ans, voiturier, 31 ans, tisserand, 53 ans, pannetier, 35 ans, charbonnier, 45 ans, horloger et 66 ans, pannetier. Vols avec les cinq circonstances.
Exécutés rue du Jeudi, place du Palais, face à l'ancien tribunal. 10 octobre 1813







09 octobre 1813
04 janvier 1814 Mardi, 10h45, 10h50, 10h55, 11h Valréas (Vaucluse) André Favier, Pierre-Louis Bringue, Joseph Guille et Antoine Saurel 38 ans, journalier, 35 ans, cordonnier, 35 ans, cultivateur et 35 ans, cordonnier.
15 janvier 1814 Samedi, 12h Blois Denis Vaillant 19 ans, garçon de labour à Cellettes. Tua Étienne Dupar. 11 novembre 1813
31 janvier 1814 Lundi, 10h Nîmes Antoine Roussel 26 ans, maçon. Tentative de meurtre et vol 15 novembre 1813
02 février 1814 Mercredi, 12h Saintes Pierre Chevallier 47 ans, marin. A Floirac, le 18 juin 1813, empoisonne avec une soupe à l'arsenic sa femme Anne Guillard, laquelle survit. 17 octobre 1813
21 février 1814 Lundi, 13h Rouen Marie-Marguerite Dutois 33 ans, domestique, assassina sa patronne, le veuve Dupuis le 30 juillet 1812 novembre 1813
21 février 1814 Lundi, 15h Montréjeau (Haute-Garonne) Bernard Mourembles 32 ans, cultivateur à Izaourt (Hautes-Pyrénées). Tua sa femme Marie Asté. Exécuté place du marché aux boeufs 14 décembre 1813
25 février 1814 ? (Vienne) Philippe Puy du Pin Met le feu à des granges et à des bâtiments de la ferme de la famille Régnier dans la nuit du 15 au 16 décembre 1813. 30 janvier 1814
26 février 1814 Samedi, 10h04 Avignon Juan Lozano 26 ans, cordonnier à la succursale des militaires, Espagnol.
05 mars 1814 Samedi, 16h Rodez Catherine Rigambert 29 ans, sans profession.
12 mars 1814 Samedi, 11h30, 11h33 Beauvais André "Constant" François et Louis-Procope de Certeuil 36 ans, manouvrier et 70 ans, rentier. Le second incite le premier à assassiner en 1813 à Neuville-Boc M.Huant-Desboisseaux. 21 décembre 1813
19 mars 1814 Samedi, 15h Rodez Louis Pallier 37 ans, cultivateur.
02 avril 1814 Samedi, 16h Fontenay-le-Comte (Vendée) François Morin et Julie Leclair, veuve Sicard 56 ans, métayer et 36 ans, ménagère. Etranglent à la Pommeraie, le 25 décembre 1812, François-Charles Sicard, cultivateur, 55 ans, aidés par Jean Berteau, ancien bordier de la victime, et par le concubin de Marie-Julie, Pierre Thomas Gautreau, 45 ans, juriste. Berteau, la veuve Sicard et Gautreau sont condamnés à mort par les assises de Vendée le 29 mai 1813, et l’arrêt concernant les deux derniers est cassé le 02 juillet 1813, et leur cas renvoyé devant les assises du Maine-et-Loire. Berteau est exécuté à Napoléon le 29 juillet 1813. Cependant, avant le second procès, la veuve Berteau reconnaît la participation de son époux dans le crime, et dénonce Morin comme étant un complice actif. Pour la seconde fois, Marie-Julie et Gautreau sont condamnés à la peine de mort à Angers, et Morin reçoit la même peine. Gautreau meurt (suicide ? maladie ?) à la maison d’arrêt d’Angers le 16 janvier 1814. 29 mai 1813, décembre 1813
04 mai 1814 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Jean-François Tourtillier 50 ans, propriétaire. Assassinat à Romanèche (Saône-et-Loire). Condamné en première instance par les assises de Saône-et-Loire, arrêt cassé. 12 décembre 1813
26 mai 1814 Jeudi, 16h Paris Louis "Boucher" Mary Faux-monnayeur, fabriquait des pièces de cinq francs. Condamné par la cour spéciale de Paris. Agonisant quand arrive au supplice. 23 mai 1814
04 juin 1814 Samedi, 14h Orléans Angélique Falleau, épouse Pelletier 25 ans, ménagère. Tenta d'empoisonner son mari Martial Pelletier à Châteauneuf-sur-Loire avec un ragoût d'amanites phalloïdes. Martial eut le soupçon de regarder dans la marmite quand sa femme détestée lui servit son assiette et refusa de partager le plat de champignons. 12 janvier 1814
25 juillet 1814 Lundi, 11h30 Draguignan Marguerite Devison 26 ans, couturière. Tente de tuer Françoise Raybaud pour la voler.
06 août 1814 Samedi, 13h Vesoul Anne Chevalier 31 ans. Tenta d'empoisonner Mme Lompré à Leffond à Vesoul.
27 août 1814 Samedi, 16h Rodez Antoine Guibert 67 ans, propriétaire.
06 septembre 1814 Mardi, 14h Versailles Louis Félix Langlois 32 ans. Incendie volontaire à Saint-Brice-la-Forêt.
17 septembre 1814 Samedi, 15h Besançon Claude Courbet PARRICIDE, 35 ans, cultivateur à Pointvillers.
20 septembre 1814 Mardi, 10h30 Dijon Nicolas Devaux 34 ans, manouvrier.
04 octobre 1814 Mardi, 11h30 Dijon Claude Bornet 36 ans, laboureur. 20 juillet 1814
27 octobre 1814 Jeudi, 10h Valence Anselme Pascal 24 ans, cultivateur. Vol et assassinat à Villebois le 16 décembre 1813. 23 août 1814
29 octobre 1814 Samedi, 11h Albi Michel Batigne 36 ans, tisserand. Assassine Louis Guibaud, au hameau de Ligot, à Vénès. août 1814
05 novembre 1814 Samedi, 12h Chalon-sur-Saône Pierre Boussand 43 ans, domestique. Assassinat à Saint-Julien de Cray. 03 septembre 1814
12 novembre 1814 Samedi, 11h Bourg-en-Bresse Jean "Le Père" Vettard 38 ans, cultivateur. Tentative d'assassinat à Ordonnaz. 26 août 1814
12 novembre 1814 Samedi, 12h Nantes Barnabé Guemené 35 ans, laboureur. Exécuté place du Bouffay.
19 novembre 1814 Samedi, 12h Troyes Jean Jendry







Jean Michelet
38 ans, chaudronnier.







40 ans, garde-champêtre.
Exécutés place du Marché-au-Blé. 23 août 1814







21 novembre 1814 Lundi, 12h30 Coutances Jean Hamard 33 ans, cultivateur.
30 novembre 1814 Mercredi, 14h Boulogne-sur-Gesse (Haute-Garonne) Antoinette Saint-Lebe, épouse Rigalaine 32 ans, aubergiste. Le 13 janvier 1814, à Blajan, empoisonne avec du boeuf mode mêlé d'arsenic son frère Etienne Saint-Lebe. Tous deux étaient en conflit depuis le mois de juillet précédent, quand leur père avait accepté qu'Etienne épouse sa fiancée Guillelmine Camors, et qu'il lui céderait à cette occasion une grande partie de ses biens. Antoinette en avait conçu une épouvantable jalousie, craignant autant d'être spoliée de son héritage que de devoir partager son rôle de fille de la maison avec sa future belle-soeur. Etienne meurt le 18 janvier après cinq jours d'agonie. 02 septembre 1814
20 décembre 1814 Bourges Sylvain Bussière 45 ans, couvreur. Incendie volontaire à Saint-Hilaire-et-Lignières. Acte de décès introuvable ; date et lieu mentionné dans l'acte de mariage de la fille Bussière, Marguerite, le 30 avril 1856 à Rezay. 28 octobre 1814
29 décembre 1814 Jeudi, 12h Alençon Simon Mallet et Marie-Suzanne Mallet, épouse Plicot 46 ans, menuisier et 52 ans, ménagère, frère et soeur. Faux-monnayeurs ayant diffusé des pièces de 5 et de 2 francs. Charles Mallet, épinglier, François Plicot, journalier et Michel-François Flaunet, épinglier, sont acquittés. 14 octobre 1814
30 décembre 1814 Vendredi, 11h Dijon Jean-Baptiste Veillet 31 ans, marchand de vin et cafetier. 23 août 1814
07 janvier 1815 Samedi, 11h Melun Louis Victor Billiot 30 ans, marinier et vigneron. 12 novembre 1814
13 janvier 1815 Vendredi, 12h Reims Jean-Baptiste Marchand 37 ans, cultivateur. 15 novembre 1814
14 janvier 1815 Samedi, 12h Reims Antoine Berckmann 18 ans, journalier. 19 novembre 1814
03 février 1815 Vendredi, 11h30 Saintes Jean Largeau 25 ans, cultivateur.
03 février 1815 Vendredi, 15h50 Toulouse Etienne Trégan 20 ans, ancien commis en pharmacie. Dans la nuit du 25 au 26 août 1814, rue des Changes à Toulouse, blesse de dix-huit coups de couteau de cuisine M.Parrieu, commis pharmacien, pour se venger de l'avoir remplacé à son poste à l'officine Bogues. 10 décembre 1814
04 février 1815 Samedi, 11h Albi Jean Olombel 40 ans, jardinier. Meurtre d'Étienne Jougla à Montredon. novembre 1814
07 février 1815 Mardi, 12h Saint-Flour Barthélémy "Baptiste" Simmard 27 ans, travailleur de terre. Exécuté sur la place d'Armes.
16 février 1815 Jeudi, 10h30 Dijon Joseph Vincenot et Pierre Ronneau 28 ans, laboureur et 38 ans, manouvrier et garde champêtre. 23 novembre 1814
16 février 1815 Jeudi, 12h Chartres Jacques Vauvelle 35 ans, charretier de labour.
25 février 1815 Samedi, 15h Carcassonne Antoine "Grégoire" Soulairac (ou bien François Fournier ?) 56 ans, cultivateur.
11 mars 1815 Samedi, 11h Saint-Brieuc Guillaume Jean 20 ans, domestique. Dans la nuit du 16 au 17 septembre 1814, à Trémuson, assassine à coups de couteau et de pierre Jean Kergunteuil, clerc d'avoué, pour le voler. 20 janvier 1815
28 mars 1815 Mardi, 16h Paris Claude Jean-Charles Dautun







Pierre Delamotte
35 ans, ex-lieutenant au 4e régiment d’infanterie légère. Le 16 juillet 1814, au 7, rue Grange-Batelière, assassine sa tante Jeanne-Marie Dautun, épouse Vaumes, et vole une montre en or et un peu d’argenterie. Assassine d’un coup de couteau le 08 novembre 1814 au 79, rue Saint-Germain-l’Auxerrois, son frère Auguste Dautun, receveur de l’enregistrement près de Bruxelles, lui vole des effets précieux qu’il revend 194 francs à un orfèvre, puis dépèce le corps. Les restes sont retrouvés tout au long du 09 novembre, éparpillés entre Louvre et Champs-Elysées : la tête est repêchée vers 10 heures dans la Seine, quai Desaix, enveloppée dans un torchon, le tronc et les bras à 21h dans une chemise et une couverture rue des Poulies près de la colonnade du Louvre, les cuisses et les jambes vers 23h dans les fossés de la place Louis XV. Son complice, Louis-Claude-Charles Girouard, 30 ans, employé à l’administration des postes.







22 ans. Le 18 décembre 1814, rue Saint-Victor, tente d’assassiner d’un coup de pistolet dans la tête Marie-Catherine Voicant, sa bienfaitrice pour lui voler 320 francs et des bijoux, et fait croire qu’elle a été blessée par l’explosion d’une bouteille.
24 février 1815







20 février 1815
30 mars 1815 Jeudi, 15h Chaumont Louis Chaâles Des Etangs 36 ans, cultivateur. A Gillaumé, viole sa belle-soeur, Anne Guillaume, couturière et infirme. L'enfant qui naît de ce viol a le crâne brisé puis est jeté dans l'étang communal lesté par une corde à une grosse pierre. Anne est condamnée à deux d'emprisonnement. 29 janvier 1815
01 avril 1815 Samedi, 13h Blois Madeleine Bodué, épouse Deschamps 44 ans, journalière. Tua M.Prousteau 10 février 1815
04 avril 1815 Mardi, 12h15 Saintes François Sarrazin







Joseph Bernard
46 ans, charpentier.







17 ans, cultivateur et apprenti cordonnier. A Grezac, dans la nuit du 04 au 05 décembre 1814, tue d'un coup de hache dans la tête Jean Allain, cabaretier, pour lui voler 300 francs.
janvier 1815







29 janvier 1815
06 avril 1815 Jeudi, 10h L'Isle-sur-Sorgue (Vaucluse) François Monestier 40 ans, percepteur des contributions à Robion.
11 avril 1815 Mercredi, 10h30 Dijon Marie Frémont, veuve Jannier 33 ans, cabaretière. 21 février 1815
22 avril 1815 Samedi, 12h Laon Louis Rouen et Ismérie Séraphie Caillau, veuve Rouen 33 ans, serrurier à Lafère et 27 ans, ménagère. 09 mars 1815
01 mai 1815 Lundi, 16h Albi Pierre "Maurel" Andrieu 42 ans, tisserand. Tente d'assassiner Laurent Andrieu à Labessonnié. février 1815
13 mai 1815 Samedi, 13h Troyes Edmé Doussot 28 ans, manouvrier à Vitry-le-Croisé. Exécuté place du Marché-au-Blé. 03 mars 1815
13 mai 1815 Samedi, 17h Albi Antoine Pontou et Joseph Granier 23 ans, boucher et 30 ans, sans profession.
27 mai 1815 Samedi, 11h Laon Marie-Anne Archain, épouse Balitout et Denis Balitout 35 ans, ménagère et 33 ans, vigneron. 23 mars 1815
27 mai 1815 Samedi, 15h45 Toulouse François Majourel 25 ans, cultivateur. Au Burgaud, en novembre 1814, assassine sa tante Guillemette Trinquecoste, veuve Mouriaud, pour la voler. 11 mars 1815
08 juin 1815 Jeudi, 17h Rodez Guillaume Molinier 49 ans, cultivateur.
24 juin 1815 Samedi, 15h Chaumont Marie-Anne Trélat





Marie André
19 ans, domestique à Levécourt. Egorge son enfant avec un couteau





23 ans, journalière à Cusey. Infanticide.
Exécutées place de l'Hôtel de Ville. 22 avril 1815





1815
24 juin 1815 ? (Vienne) Marie Barré, veuve Savary Incendie à Saint-Sauvant, le 17 août 1814, le pailler de son gendre Vincent Normandin. 05 mai 1815
26 juin 1815 Lundi, 12h Draguignan Antoine Magnique 40 ans, ménétrier. Tente d'abattre à coups de pistolet Euphrosine Vernet.
06 juillet 1815 Jeudi, 12h Alençon Michel Jean Boulley







Jean-Baptiste Peigney
38 ans, cultivateur à Bernières (Calvados). Complicité d'assassinat.







30 ans, journalier. Tue son enfant à la Roche-Nonant.
Exécutés rue du Jeudi. 16 avril 1815







19 avril 1815
17 juillet 1815 Lundi, 16h Riom Gilbert Drevon 35 ans, cultivateur et charpentier.
20 juillet 1815 Jeudi, 10h Saint-Mihiel François Gigard 29 ans, cultivateur. Le 12 mars 1815, à Triconville, assassine à coups de gourdin sa cousine Marie-Anne Thiébault, veuve François, mais faute d'avoir assez de temps pour la voler, se contente de lui voler deux mouchoirs de soie. 09 mai 1815
02 août 1815 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Françoise Landrevaut 20 ans, domestique à Baron. Infanticide. 07 juin 1815
09 août 1815 Mercredi, 11h, 12h Guéret François Legay







Gabriel Nore
26 ans, maçon.







55 ans, journalier.
13 juin 1815





14 juin 1815
14 août 1815 Lundi, 10h Valence Jacques Auresche 70 ans, laboureur et charbonnier. Tentative de meurtre à Valvignère. Condamné en première instance par les assises de l'Ardèche, arrêt cassé le 23 mars 1815. 13 février 1815, 06 juin 1815
19 août 1815 Samedi, 13h Troyes Jean-Clair Jocher 32 ans. A Bar-sur-Seine Exécuté place du Marché-au-Blé. 03 juin 1815
21 août 1815 Lundi, 14h Aix-en-Provence Claude Briolle, Agathe Rosalie Ginoux, épouse Briolle et Marie Barbe "Babet" Ginoux 29 ans, cultivateur à Cabannes, 27 ans, ménagère, et 19 ans, journalière. Le 28 mars 1814, à Cabannes, pendent et tuent à coups de massue Moïse Alphandery, 48 ans, banquier et amant de Babet, pour ne pas avoir à lui rembourser l'argent qu'ils lui ont emprunté pour acheter leur mas. Exécutés 1, rue Peyresc. 25 mai 1815
09 septembre 1815 Samedi, 10h Valence Louis Pons et Anne-Marie Bouffard 29 ans, travailleur de terre et 32 ans, revendeuse. Assassinat. 05 septembre 1815
16 septembre 1815 Samedi, 12h Draguignan Jean-Baptiste Lions 17 ans, cultivateur. Tente de tuer Jean-Baptiste Rebuffel pour le voler.
19 septembre 1815 Mardi, 15h25 Toulouse Jean "Micharne" Bartet 63 ans, laboureur et sabotier. A Contrasy (Ariège), faux-monnayeur ayant diffusé des pièces d'argent contrefaites. 16 septembre 1815
20 septembre 1815 Mercredi, 15h30 Toulouse Jean Porthé 28 ans, laboureur. A Loudet, le 12 septembre 1814, tue son frère Joseph Porthé. 13 juin 1815
27 septembre 1815 Mercredi, 12h Saint-Omer Marc Lebacre ? 24 ans, journalier à Baincthun. Assassinat et vol. Son père Jean-Louis Lebacre, journalier, et sa mère Victoire Filiatre sont condamnés à des peines de prison. Ses deux frères sont acquittés. IDENTITE A CONFIRMER, la presse ne citant que la date, mais pas le lieu ni l'identité du supplicié.
07 octobre 1815 Samedi, 13h Reims François Bertaut 48 ans, berger à Cuis. Assassine son épouse Elisabeth Morel pour se remarier avec une autre. Exécuté rue de la Couture. septembre 1815
11 octobre 1815 Mercredi, 16h Rodez Pierre Jean Gilhodes et Antoine Ginals 33 ans, serrurier et 45 ans, cultivateur.
04 novembre 1815 Samedi, 10h Lyon Bertrand Monbel 22 ans, chapelier. 02 septembre 1815
04 novembre 1815 Samedi, 11h, 11h15 Riom Jean-Antoine Mailhet-Depièbre et Jean-André Delsuc 33 ans, propriétaire à Pradelles et 47 ans, cultivateur. 09 septembre 1815
04 novembre 1815 Samedi, 12h Lille Isabelle Joseph Duhem, Jean-François Frémaux, Jean-Baptiste Laurent et Charles Rassel 25 ans, servante de ferme, 20 ans, charretier, 34 ans, sans profession, 58 ans, bûcheron. Vol et assassinat. 09 septembre 1815
08 novembre 1815 Mercredi, 12h15 Nantes Michel Cornu 46 ans, officier de marine. Empoisonne sa femme Marie-Anne Mercier-Flaulibaud le 26 mai 1815 avec un médicament contenant de l'arsenic. Exécuté place du Bouffay. 11 septembre 1815
18 novembre 1815 Samedi, 14h Aix-en-Provence Jean Joseph Cayol 38 ans, doreur. Exécuté au 1, rue Peyresc. 19 septembre 1815
02 décembre 1815 Samedi, 12h Blois Marie Thibault, veuve Chataignier 59 ans, marchande fruitière. Tua Antoine Boussac. Exécutée près du marché aux légumes. 11 août 1815
04 décembre 1815 ? (Puy-de-Dôme) Jean-Antoine Mailhet 36 ans. Assassinat 09 septembre 1815
22 décembre 1815 Vendredi, 11h Nîmes Modeste Rouquette et Jean "Le Sourd" Rouquette 33 ans et 36 ans, cultivateurs à Cabrières. Modeste assassine une jeune fille de 18 ans, et Jean, complice, assassine un berger témoin du meurtre et qui était allé dénoncer Modeste à la justice. 15 octobre 1815
23 décembre 1815 Samedi, 12h Nantes Jean Daudé 39 ans, colporteur. Dans la nuit du 28 février 1815, lors d'un cambriolage rue de la Peyrouse, assassine M.Mazure. Thérèse-Victoire Philibert, 22 ans, et Françoise Travaillard, 21 ans, ouvrières dentellières, condamnées à mort pour complicité, sont graciées et leur peine commuée en réclusion perpétuelle. Exécuté place du Bouffay. 15 septembre 1815
30 décembre 1815 Samedi, 12h Poitiers Pierre "L'ébaudy" Aucher 35 ans, scieur de long. Assassine à La Chapelle-Bâton, dans la nuit du 10 au 11 février 1815, son épouse Françoise Mayoux. 07 octobre 1815
02 janvier 1816 Mardi, ?h Mont-de-Marsan Pierre Sansorbe 34 ans, meunier à Castelnau. Tente d'empoisonner sa femme Catherine Lagardère et sa fille Marie Sansorbe avec un pain fourré d'arsenic. 29 octobre 1815
09 janvier 1816 Mardi, 12h Bourges Thibault Morière, Jacques Morière et Louis Morière 41 ans, 48 ans et 18 ans, charbonniers (Thibault et Jacques, frères ; Louis, fils de Jacques). Exécutés place du marché. 01 novembre 1815
24 janvier 1816 Mercredi, 14h30 Angoulême François Hautier 36 ans, cultivateur.
25 janvier 1816 Jeudi, 11h La Sône (Isère) Joseph "Requamore" Charlet 55 ans, cultivateur. Assassine le 03 avril 1815 en plein village de la Sône Auguste Jubié, maire de la commune. Pierre Roche-Brizard, 37 ans, cultivateur et Joseph Duc, 23 ans, cordonnier, sont condamnés à six et huit ans de réclusion. 15 octobre 1815
01 février 1816 Jeudi, 11h Lyon Jean-Marie Masson 19 ans, soldat au 24e régiment d'infanterie de ligne. A l'Etrat (Loire), le 15 juillet 1815, assassine M.Vaché pour lui voler deux fusils. Vend l'une des deux armes, puis se sert de la seconde pour abattre un cultivateur qui voulait en faire l'acquisition !
02 février 1816 Vendredi, 16h15 Paris Alexis Magloire 34 ans, marchand forain, ancien corsaire. Avec trois complices, attaque le 14 décembre 1815 au soir, sur la route de Saint-Denis à Paris, un cabriolet occupé par les officiers anglais de Prades, Perry et McPherson, à qui il vole argent et montre en or. Le 1er janvier 1816, au même lieu, attaque consécutivement le cabriolet de M.Denizet, qui échappe de justesse à un coup de pistolet tiré à bout portant avant de remettre sa montre et environ 15 francs ; M.Walten, officier anglais, qu'il fait tomber de cheval et sur lequel il tire un autre coup de feu sans le toucher, et enfin deux jeunes gens qui passaient sur la route en voiture. Rencontrant deux gendarmes après son attaque, Walten part en leur compagnie à la poursuite du malfaiteur, qu'ils parviennent à arrêter. Premier condamné par la Cour prévôtale de Paris. Arrivé place de Grève devant l'échafaud, regarde le couperet, monte rapidement les marches. Pendant qu'on l'attache à la bascule, se penche de chaque côté pour saluer, en disant : "Adieu la société !" Puis presse les exécuteurs : "Dépêchons-nous !" 01 février 1816
03 février 1816 Samedi, 15h Dijon Gilles Renault 42 ans, charpentier. 24 décembre 1815
05 février 1816 Lundi, 10h Limoges Jean-Antoine-Marie Minici et Frédéric Thibaud 32 ans et 24 ans, capitaines d'artillerie. Attaquent des gendarmes escortant, le 01 novembre 1815, la recette de Rochechouart - soit 26.000 francs - en tuant un gendarme et en blessant plusieurs autres. 22 décembre 1815
10 février 1816 Samedi, 12h30 Troyes Louis Lambert, Jean-Baptiste "Profitet" Roide et Louis Lambert







Jean-Baptiste "Benjamin" Rougelet
32 ans, journalier, 27 ans, vigneron, 40 ans, maçon. Assassinent un Alsacien des armées étrangères.







32 ans, manouvrier. Vol et assassinat.
Exécutés place du Marché-au-Blé 11 décembre 1815







1816
10 février 1816 Samedi, 15h Dijon Philibert Vallier 32 ans, chasseur à pied de l'ex-garde. Assassine François Briotet, vacher, le 09 juillet 1815. 15 décembre 1815
15 février 1816 Jeudi, 11h30 Figeac (Lot) Pierre Canal et Pierre Descargues 32 ans, aubergiste et 60 ans, cultivateur. Exécutés sur le quai des Tours. 11 décembre 1815
24 février 1816 Samedi, 17h Rodez Louis Cabassut et Joseph Lagarde 37 ans, maréchal-ferrant et 23 ans, tisserand.
28 février 1816 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Louis Chazel







Jean-Baptiste Vugier et François Decoeur
21 ans, ancien militaire, laboureur à Jujurieux. Tente d'assassiner son ami Billon à l'orée d'un bois, sur la commune d'Ogras, début 1815.







31 ans, tisserand et 18 ans, laboureur. Le 15 août 1815, au port de Bolozon, commune de Cize, assassinent Simon Holp, Polonais, soldat de l'armée Autrichienne.
Exécutés place de la Foire. 20 décembre 1815







27 décembre 1815
29 février 1816 Jeudi, 12h15 Alençon Charles Queruel 29 ans, maréchal-ferrant à Bernières-le-Patry (Calvados). Assassinat Exécuté rue du Jeudi. 13 janvier 1816
02 mars 1816 Samedi, 15h30 Troyes Marguerite Jacquot, veuve Braux et Jean-Louis Flamey 31 ans, ménagère et 48 ans, tailleur. A Brienne-le-Château, fabrication et émission de fausse monnaie. Exécutés place du Marché-au-Blé.
03 mars 1816 ? (Var) Joseph Cauvière 41 ans, cultivateur. Met le feu au fenil de son voisin Marc André à la Garde-Freinet.
04 mars 1816 Lundi, 16h Paris Louis Léon 27 ans, ancien carabinier. Le 12 octobre 1815, à son domicile du 45, rue Mouffetard, assassine Mme Pimont, épouse Gaudret, sa maîtresse, qui s'était lassée de lui et voulait le faire partir de chez elle, en la frappant à la tête d'un coup de marteau, puis en l'étranglant avec un étui de parapluie. 13 février 1816
11 mars 1816 Lundi, 11h Nîmes Poncet Brès 41 ans, cultivateur. Tentative d'assassinat. 16 janvier 1816
19 mars 1816 Mardi, ?h Mont-de-Marsan Étienne Cabannes et Jeanne Dudon, veuve Miramont 25 ans, laboureur et 30 ans, ménagère, amants diaboliques. A Campet, le 23 octobre 1815, abattent d'un coup de fusil M.Miramont lors d'une troisième tentative de meurtre. 24 janvier 1816
27 mars 1816 Mercredi, 12h Périgueux Pierre "Servon" Eymery et Marianno Gaillard 31 ans, marin et 26 ans, tisserand, Espagnol. Membres d'une bande armée qui, dans la nuit du 12 au 13 décembre 1814, lors du cambriolage , abattent le propriétaire des lieux, Léonard Boisseuil. 12 janvier 1816
30 mars 1816 Samedi, 11h Riom Antoine "Toinet" Fayard cadet 35 ans, cultivateur. Incendie dans la nuit du 02 au 03 septembre 1815 la maison familiale du hameau de La Farge, à Teilhet, causant la mort immédiate de sa nièce Marie Fayard, 10 ans, de son autre nièce Marie cadette Fayard, 7 ans, décédée le 03 septembre à 23h, de son frère Antoine Fayard aîné, 46 ans, maire de la commune et truffier, qui meurt le 04 septembre à 2 heures du matin, et de sa belle-soeur Marie Roudie, 45 ans, ménagère, morte le 06 septembre à 5 heures du matin - les trois dernières victimes finissant leur vie dans la maison d'un voisin, Gilbert Bichard. 19 février 1816
02 avril 1816 Mardi, 12h Versailles Jean "François" Payot 44 ans, terrassier. Assassinat au Triel-sur-Seine. 13 février 1816
03 avril 1816 Mercredi, 12h Draguignan Jean-Jacques Aumeran 40 ans, cultivateur. Au Revest de Roquebrune, abat à coups de fusil Antoine André Audibert.
04 avril 1816 Jeudi, 15h30 Besançon François Bartholomot 38 ans, cultivateur.
09 avril 1816 Mardi, 10h Dijon Jacques-Joseph Lebault 35 ans, boucher. A Fleurey-les-Dijon, le 22 novembre 1815, tue à coups de bâton et de couteau Claude Teinturier, marchand de porcs à Beaune, pour lui voler son argent et ses chapeaux. 22 février 1816
22 avril 1816 Lundi, 16h Paris Martin Pichon et Pierre-Constant Goguet 22 ans et 20 ans. Assassinent Hubert Joseph Oudry, 77 ans, 6, place de l'Oratoire, le 18 novembre 1815, pour le voler. La maîtresse de Pichon, Mlle May, est acquittée. 29 mars 1816
01 mai 1816 Mercredi, 12h Chartres Joseph Lincé 29 ans, menuisier, ancien militaire. 01 mai 1816
04 mai 1816 Samedi, 12h Montbrison Nicolas Laroche et Jean Laroche 39 et 38 ans. Coups de fusil tirés sur un homme. Condamnés en première instance par les assises du Rhône, arrêt cassé. 08 mars 1815, 1816
06 mai 1816 Lundi, 10h30 Niort Madeleine Miot, veuve Gaufferteau 59 ans, cultivatrice. Le 09 décembre 1815 à Gourgé, assassine Mathurin Gaufferteau, son mari, qui la battait depuis des années, en lui versant pendant son sommeil une marmite d'eau bouillante sur le visage. 14 mars 1816
08 mai 1816 Mercredi, 16h Grenoble Joseph Buisson et Pieerre Drevet 38 ans et 31 ans, marchands drapiers. David, complice, condamné à mort, est recommandé à la clémence du roi. Naud est acquitté. 06 mai 1816
08 mai 1816 Mercredi, 16h Paris Firmin Bidant 26 ans, tisserand. Tenta d'assassiner Henri Murel, cordonnier, le 25 novembre 1815 pour le voler. 06 avril 1816
09 mai 1816 Jeudi, 15h30 Colmar Jean-Michel Fuchs et Jacques Heymann PARRICIDE, 37 ans et 45 ans, cultivateurs. A Wolffgantzen, assassinent le 25 janvier 1816 Jean-Michel Fuchs aîné, leur père et beau-père. Exécutés place du marché aux chevaux 08 mai 1816
09 mai 1816 Jeudi, 13h Lyon Jean-Baptiste Olagnier 44 ans, imprimeur sur papiers peints. Assassin du cordonnier Pélissier, rue Tramassac 06 mai 1816
13 mai 1816 Lundi, 17h Blâmont (Meurthe-et-Moselle) Nicolas About 47 ans, vitrier à Nonhigny. Le 15 juillet 1815, en compagnie d'autre partisans bonapartistes réfugiés en forêt d'Allecombe, près de Badonviller, arrêtent M.Gérard, à Neuville, suspecté de les avoir trahis, et le battent à mort. Joseph Piercy, 19 ans, manoeuvre, complice principal, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Trois autres sont condamnés à des peines allant de 8 ans de bagne à deux ans de prison, et deux autres sont acquittés. 09 mars 1816
14 mai 1816 Mardi, 11h Saint-Mihiel Jean-Baptiste Thennevin 33 ans, cultivateur à Courcelle-les-Aubreville. Tentative d'assassinat sur sa soeur.
16 mai 1816 Jeudi, 10h Grenoble Pierre David 21 ans, maréchal-ferrant. 06 mai 1816
28 mai 1816 Mardi, 11h Le Lude (Sarthe) Pierre Leroy, Charles-Joseph Beuroy, Joseph Lambert et Jean Joreau Affaire dite des "Vautours de Bonaparte". 19 ans, meunier, 51 ans, 47 ans et 48 ans, journaliers. Le 31 janvier 1816, à Aubigné, prennent la tête d'un mouvement armé séditieux cherchant à se révolter contre Louis XVIII. Les vingt-deux conjurés sont vite arrêtés. Traduits devant la Cour Prévôtale siégeant au Lude, sept d'entre eux sont condamnés à mort : Charles "Griboury" Rolland, 22 ans, domestique, Alexandre Maigné, 18 ans, ménétrier et Alexis Pasquier, 26 ans, couvreur, sont graciés et leur peine commuée en vingt ans de travaux forcés. Martin Leroy père est condamné à vingt ans de travaux forcés, André Belleuvre à dix ans de bagne, Jean Millet, Pierre Bellanger, René Belleuvre et François Mocquereau sont condamnés à cinq ans de prison et Joseph Guittet à deux ans de réclusion. Martin Leroy fils et Jeanne Robert s'en sortent avec 10 ans de surveillance, et quatre derniers participants sont acquittés. La guillotine arrive du Mans dans la nuit et est montée place du marché aux boeufs au petit jour. 27 mai 1816
04 juin 1816 Mardi, 12h Troyes Edmé Papillon 31 ans, laboureur à Chaserey. Incendie volontaire. Exécuté place du Marché-au-Blé. 06 mars 1816
12 juin 1816 Mercredi, 18h15 Aix-en-Provence Mathieu Franc PARRICIDE, 20 ans, cultivateur à Rousset. Tue sa mère Anne Mégouin. Exécuté au Faubourg. 11 juin 1816
14 juin 1816 Vendredi, 14h Lyon Jozef "Joseph" Fanasky 25 ans, cordonnier. 13 juin 1816
17 juin 1816 Lundi, 12h Loudun (Vienne) Vincent Guyot 46 ans, journalier. Assassine à Roiffé son oncle Pierre Coindreau pour lui voler des vêtements. 01 mars 1816
26 juin 1816 Mercredi, 7h Montpellier Antoine "Durand" Boulerand 40 ans, boucher. Assassine près de Montblanc, dans la nuit du 30 avril au 01 mai 1816, Raymond Aussenac, marchand de bestiaux, pour le voler. 25 juin 1816
01 juillet 1816 Lundi, 22h30 Rouen Jacques-Ambroise Pigeon et Pierre Michel Amand Soufflant 39 ans, chaufournier et 30 ans, marin. 01 juillet 1816
02 juillet 1816 Mardi, 12h30 Vitry-le-François (Marne) Nicolas Corps et Augustin Moïze







Claude "Nicolas" Braconnier
24 ans et 23 ans, journaliers.







37 ans, journalier
08 mai 1816







06 mai 1816
04 juillet 1816 Jeudi, 15h, 15h10 Carcassonne Magdeleine Alaux, épouse Fabre et Jean Fabre PARRICIDE, 27 ans et 28 ans, cultivateurs. A Bouriège, assassinent Jeanne Dellac, veuve Fabre, mère de Jean. Exécutés hors la porte de Toulouse avril 1816
05 juillet 1816 Vendredi, 12h Versailles Jean-François "La France" Gervais 35 ans, garde particulier. Assassinat, tentative d'assassinat et vols à Grisy-les-Plâtres. 10 mai 1816
06 juillet 1816 Samedi, 10h Valence Pierre Fournier 24 ans, cultivateur à Chantemerle. Assassine dans la nuit du 02 au 03 mai 1816 un adolescent de 16 ans pour lui voler ses vêtements. 05 juillet 1816
08 juillet 1816 Lundi, 12h Caen Raphaël Félix Anne 23 ans, laboureur.
09 juillet 1816 Mardi, 17h Bastia Jacques Antoine Nicoli ? ans, laboureur à Sainte-Lucie. Première mention de "condamné" sur les registres d'état-civil.
11 juillet 1816 Jeudi, 11h Laon Marie-Anne Rosalie Taboureau, veuve Vély et Paul Alexandre 26 ans, cultivatrice et 29 ans, domestique et garçon meunier, amants diaboliques. Condamnés par les assises de la Marne, arrêt cassé. 16 février 1816, 13 avril 1816
16 juillet 1816 Mardi, 17h Bastia Jean-Augustin Casalta 49 ans, propriétaire à Casalta. Mentionné comme "exécuté à mort" sur l'acte-civil de décès.
17 juillet 1816 Mercredi, 10h30 Dijon Marie Robin, épouse Leroux 38 ans, ménagère. 22 mai 1816
20 juillet 1816 Samedi, 18h Carcassonne Jacques Gardey, François Bonnery et Jean Beaux 31 ans, maître d'escrime, 45 ans, cultivateur, 49 ans, chirurgien. Emprisonnés à la maison d'arrêt de Carcassonne, complotent tant leur évasion que le projet de mettre la ville à sac et d'inciter les habitants à la guerre civile ! Leurs complices, Miquel et Palau, sont tous deux condamnés à cinq ans de prison et cinq mille francs d'amende. Exécutés à la porte de Toulouse. 20 juillet 1816
22 juillet 1816 Lundi, 20h Montpellier Jean-Joseph Etienne Pau, Esprit Avinens, Nicolas Lautaud, Jean-Jacques Aldebert et Pierre "Condamine" Combes 45 ans, boulanger, 54 ans, ferblantier, 58 ans, officier en retraite et revendeur, 52 ans, militaire retraité et 43 ans, militaire retraité et revendeur. Participants aux troubles du 27 juin 1815. 22 juillet 1816
25 juillet 1816 Jeudi, 13h Bastia Jean Colombani 25 ans, berger et laboureur à ?
27 juillet 1816 Samedi, ?h Orléans Edmé "Lamant" Cornu 36 ans.
27 juillet 1816 Samedi, 20h Paris Edmé-Henri-Charles Tolleron, Nicolas-Charles-Léonard Carbonneau et Jacques Pleignier 30 ans, ciseleur, 34 ans, maître d'écriture et 35 ans, corroyeur. Conspirateurs faisant partie de la société bonapartiste des "Patriotes de 1816", incités par un agent de police infiltré à faire imprimer et à distribuer des cartes devant servir de pièces de ralliement à une sédition, mais aussi un manifeste dans lequel est mentionné l'intention claire et nette de mettre un terme à la monarchie des Bourbons. Arrêtés en compagnie de 25 autres conjurés, le procès s'achève sur vingt condamnations au total : huit condamnés à la déportation, neuf condamnés à des peines allant de cinq à dix ans de prison, et trois peines capitales. Prévenus à 12h suite à l'arrivée à Bicêtre de la voiture devant les ramener à la Conciergerie. Tolleron s'écrie : "Nous sommes perdus !" Carbonneau, très ému, et Pleignier silencieux et concentré. Tolleron demande qu'on lui donne deux lettres de pétition rédigées en prison, l'une pour Monsieur, frère du Roi, l'autre pour le procureur général, Carbonneau fait de même : lui y adjoint une troisième lettre pour le préfet de police. Durant le trajet, remercient le préfet de la façon dont ils ont été traités en prison, mais au fur et à mesure, leur escorte comprend qu'ils n'ont pas encore réalisé ce qui va se produire, et qu'ils restent convaincus qu'on va juste leur annoncer la décision de la cour de cassation. A 13h, installés dans trois cellules, entendent le greffier leur lire un message du procureur portant rejet du pourvoi et annonce de l'exécution dans l'après-midi. Pleignier fond en larmes et répète, suppliant : "Je croyais avoir ma grâce ! Je veux parler au procureur général ! Je veux parler au Roi !" Carbonneau ne dit rien, résigné, et Tolleron baisse la tête, fataliste : "Je me doutais de ce qui arrive." Les pères Montès, Harel et Bourgade viennent à leur rencontre. A 18h, heure légale de l'exécution, conduits au greffe : Pleignier demande à faire des révélations, qui sont aussitôt consignées par écrit, puis sombre dans l'abattement. Carbonneau paisible, Tolleron résigné. Tous trois demandent et obtiennent un verre de vin et une assiette de bouillon. Après avoir fait l'aller-retour chez le Chancelier, le procureur général ne peut retarder davantage l'exécution. A 19h30, sont conduits chacun leur tour dans l'avant-greffe pour la toilette : Pleignier résiste comme un fou quand on cherche à le préparer, supplie de pouvoir parler aux autorités. L'exécuteur Henry Sanson lui explique que résister est inutile, et l'abbé Montès lui demande de faire avec résignation le sacrifice de sa vie. "Non, non, ce n'est pas ça, c'est mon aveuglement, je n'ai rien fait par moi-même ! Je veux parler à quelqu'un !" Se plaint d'avoir les poignets trop serrés, et obtient qu'on donne un peu de jeu à la corde - mais ne peut empêcher qu'on lui serre le poignet droit d'une ficelle, en raison du rituel parricide dont l'application est décidée pour les conspirateurs. Carbonneau docile ne dit toujours rien et se laisse faire. Tolleron, lui, dit que s'il n'est pas innocent, il ne pense pas mériter ce sort-là. Boit un grand verre d'eau, puis conclut : "Je pardonne de tout mon coeur à Pleignier. Il est l'auteur de ma mort, mais je ne lui en veux pas." A les larmes aux yeux en pensant à sa famille. Quand les aides lui passent la chemise blanche et le voile, dit : "C'est dommage qu'on me cache ainsi le visage. On ne pourra pas voir que je suis mort avec fermeté." Fait ses adieux sincères aux gardiens, puis les trois condamnés, pieds nus, grimpent dans la charrette, sauf Pleignier, effondré, qui doit y être soutenu et hissé. Quittent le Palais de justice à 19h45. Foule immense, acclamant Louis XVIII. Place de Grève, tous trois montent sur l'échafaud. Tolleron premier à subir le supplice, a le poing tranché une seconde avant la tête, et à chaque chute du couperet, la foule hurle : "Vive le Roi ! Vivent les Bourbons !" Inhumés au cimetière de Vaugirard. 06 juillet 1816
29 juillet 1816 Lundi, 11h Nîmes Laurent Trinquier 28 ans, cultivateur à Besouce. Assassinat. Son épouse Jeanne Thilais est condamnée aux travaux forcés à perpétuité. Meurt courageusement en se repentant. 31 mai 1816
30 juillet 1816 Mardi, 15h Agen Catherine Dubois, épouse Maynel PARRICIDE, 30 ans, bat à mort à coups de béquille et étouffe son père, mendiant infirme, à Castelnau, dans la nuit du 06 au 07 décembre 1815, pour ne plus avoir à s'occuper de lui. Pierre Maynel est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Exécutée place du faubourg du Pin 07 juin 1816
01 août 1816 Maruéjols-les-Gardon (Gard) François Laporte Attaque au soir du 27 août 1815 à Maruéjols l'abbé Louis Jouenne d'Esgrigny, 65 ans, qu'il blesse d'un coup de fusil à la cuisse. Sauvé par l'intervention d'une de ses domestiques, âgée de 12 ans, mais faute de soins - les médecins n'osaient pas braver les brigands -, l'abbé meurt le 29 août. 08 juin 1816
03 août 1816 Samedi, 11h Montauban Dominique Hermen 38 ans, briquetier à Montesquieu. Faux-monnayeur. 07 mai 1816
03 août 1816 Samedi, 11h Bourg-en-Bresse Joseph Venin 63 ans, cultivateur. 11 juin 1816
05 août 1816 Lundi, 18h30 Carpentras Joseph Auguste Olon 29 ans, soldat à la légion du Vaucluse.
12 août 1816 Lundi, 10h30 Carpentras Pierre Guichard 52 ans, cultivateur à Entraygues.
19 août 1816 Lundi, 12h Coutances Charles Hébert 36 ans, couvreur en paille.
19 août 1816 Lundi, 15h30 Saint-Quentin (Aisne) Charles-Albert Gambart 27 ans, militaire renvoyé et pêcheur. Incendie volontaire à Berthancourt. avril 1816
27 août 1816 Mardi, 12h Angers François Nisot 42 ans, cultivateur. A la salle du Paradis-aux-Ânes, tente d'abattre M. de la Selle du Vaudelenay le 19 mai 1815 d'un coup de fusil. 26 août 1816
27 août 1816 Mardi, 17h30 Toulouse Jacques Ferrère 21 ans, laboureur. A Terrebasse, sur la côte de Pitène, dans la nuit du 20 au 21 février 1816, tue par haine à coups de pelleversoir (outil tenant à la fois de la pelle et de la fourche) son frère Bertrand Ferrère, 24 ans, puis enterre le corps dans le champ de Sengès, où il est retrouvé le lendemain à la mi-journée. 22 juin 1816
29 août 1816 Jeudi, 15h Nancy Jean-Joseph Dron PARRICIDE, 24 ans, maréchal-ferrant à Vitrimont. 29 août 1816
31 août 1816 Samedi, 11h Nîmes François Pénarier 37 ans. Le 03 juillet 1815, aux portes d'Arpaillargues, abat d'un coup de fusil M.Nicolas, garde à cheval des eaux et forêts, qui cherchait à apaiser les émeutiers bonapartistes dont il faisait partie. 16 juillet 1816
31 août 1816 Samedi, 11h Laon Jean-Baptiste Reiller 60 ans, mendiant, marchand bimbelotier. Incendie volontaire à Buironfosse. 05 avril 1816
02 septembre 1816 Lundi, 11h30 Mende Jean "Petit-Roi" Causse 35 ans, cultivateur. Complice d'un incendie commis au moulin du hameau des Douzes, commune de Saint-Pierre-des-Tripiés, dans la nuit du 27 au 28 juin 1815. Le 21 novembre 1816, son complice, Jean-Louis Saumade, est condamné à mort par contumace. Première exécution à Mende depuis trois ans et demi. 22 juin 1816
05 septembre 1816 Jeudi, 10h04, 10h06, 10h08, 10h10, 10h12 Avignon Jean-André Emery, Pierre Goneau, Mathieu Joubert, François Jouançeaux et Jean-Esprit Binet 43 ans, 33 ans, 46 ans, 44 ans et 48 ans, hommes de peine. Dans Avignon en proie à des tensions extrêmement vives entre partisans de Napoléon et royalistes suite à la défaite de Waterloo, le 26 juin 1815, abattent d'un coup de fusil François Feriaud, 47 ans, négociant, soupçonné de sympathies royalistes. Un complice, Rey, condamné à mort, voit sa peine graciée en dix ans de fers (?) Exécutés devant le Palais des Papes. Plus de venue de la guillotine à Avignon pendant 120 ans.
05 septembre 1816 Jeudi, 17h Lyon Jean César 42 ans, marchand colporteur. 04 septembre 1816
09 septembre 1816 Mauvezin (Gers) Jean Mouchet, Jean Baurès, François et Jean Taupiac Membres d'une bande de voleurs. Dans la nuit du 13 au 14 mars 1816, se rendent au château Sédail, propriété de M.Cornac, pour piller les lieux. Menaçent et frappent les occupants, avant de s'enfuir en emportant toutes les denrées de la cuisine. 12 juillet 1816
10 septembre 1816 Mardi, 12h Poitiers Louis Guinaudeau 38 ans, charpentier. Assassin de son épouse. Condamné à mort par les assises de Vendée, arrêt cassé. 24 juillet 1816
21 septembre 1816 Samedi, 16h Belley (Ain) Georges Perrotin et Josèphte Vuillet PARRICIDE, 46 ans, cultivateur et 26 ans. Empoisonnent Albert Vuillet, père de Josèphe, à Magnieu. Condamnés en première instance à Bourg-en-Bresse, arrêt cassé le 22 juillet 1816, condamnés par les assises de Saône-et-Loire. 30 mars 1816, 22 juillet 1816
23 septembre 1816 Lundi, 11h Nîmes Jeanne Verdus, Jean Bresson et Jacques Reboul 50 ans, travailleuse de terre, 22 ans, maréchal-ferrant et 50 ans, cultivateur. Pendant les Cent-Jours, le 11 avril 1815, à Arpaillargues, attaquent une troupe de "miquelets", volontaires royaux, alors que ceux-ci traversent le village : Gaspard Fournier et Amédée Calvet sont abattus à coups de fusil et leurs corps atrocement mutilés à coups de couteau, de bâtons et de fourches. Castor Pénitier, Jean Saunier, Claude Chambon, Charrai, Esprit Boyer et Paul Lambert sont blessés. 11 juillet 1816
24 septembre 1816 Arpaillargues (Gard) Jacques Boisson et Elisabeth Bastide, veuve Boicouran 67 ans, cultivateur et 45 ans, ménagère. Pendant les Cent-Jours, le 11 avril 1815, à Arpaillargues, attaquent une troupe de "miquelets", volontaires royaux, alors que ceux-ci traversent le village : Gaspard Fournier et Amédée Calvet sont abattus à coups de fusil et leurs corps atrocement mutilés à coups de couteau, de bâtons et de fourches. Castor Pénitier, Jean Saunier, Claude Chambon, Charrai, Esprit Boyer et Paul Lambert sont blessés. 11 juillet 1816
25 septembre 1816 Samedi, 11h30 Saint-Omer Aimable-Grégoire Venaque 26 ans, manouvrier. Le 28 décembre 1815, à Luilinghem, met le feu à la maison de son père Antoine Venaque pour se venger du fait que la propriété ait été cédée au mari de sa soeur plutôt qu'à lui. 08 août 1816
27 septembre 1816 Lundi, 20h Rouen Robert Fauvel et Marie-Catherine Laurent, épouse Delamare 72 ans, fileur de coton et 46 ans, meunière. A Augeville, le 24 décembre 1815, Fauvel assassine Joseph "Alexandre" Fizet, payé par Marie-Catherine. 13 août 1816
28 septembre 1816 ? (Haute-Marne) François Aubertot septembre 1816
01 octobre 1816 Mardi, 15h Chaumont Louis Martin 40 ans, manouvrier.
02 octobre 1816 Mercredi, 12h Laon Louis-Joseph "Fleury" Leroy 38 ans, berger. A Quessy, auteur d'un incendie volontaire. 12 août 1816
02 octobre 1816 Mercredi, 13h Reims Jean Nicolas Prignon 43 ans, journalier. Exécuté rue de la Couture. 03 août 1816
03 octobre 1816 Jeudi, 11h Douai Pierre Senet 43 ans, ouvrier passementier. Faux-monnayeur. Sa complice, Pélagie Guéry, condamnée à mort, est graciée. Exécuté sur la petite place. 27 septembre 1816
05 octobre 1816 Samedi, ? Carpentras Antoine Charabot 52 ans, ancien lieutenant de vaisseau. Faux-monnayeur. octobre 1816
07 octobre 1816 Lundi, 12h Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) Jàn "Jean" Fererll 43 ans, boucher, Tchèque. A Brie-Comte-Robert, le 27 février 1816, attire à son domicile Pierre Jilet, maquignon de Lieusaint, sous couvert de se rendre dans une foire voisine, mais en fait pour le voler. L'assomme d'un coup de masse, le décapite, sectionne ses cuisses et enferme les restes dans des sacs dont il se débarrasse dans les fossés entourant la ville. Exécuté place du Marché. 18 août 1816
08 octobre 1816 Mardi, 16h15 Paris Jean-Pierre Guérolt 36 ans, palefrenier. Participe à un vol avec les cinq circonstances rue d'Assas dans la nuit du 31 mars au 01 avril 1816, chez M.Tourillon. Mobile : un complice, Charles-Robert Boisramé, 30 ans, scieur de pierre, avait un compte à régler avec la victime, à qui il avait vendu en janvier un cheval atteint de morve et qui avait exigé d'être remboursé. Menacé de poignards et malmené, Tourillon parvient quand même à s'emparer de ses pistolets et à blesser gravement au bas-ventrele nommé Lolivrel, mettant ainsi en fuite les malfrats. Lolivrel meurt le 02 avril des suites de ses blessures. Pierre Ruffin, 29 ans, scieur de pierre, Blaise Bickel, 43 ans, charpentier, Mathias "Mathieu" Boniface, 30 ans, domestique et Boisramé, sont acquittés ! Accepte d'entendre la messe. En quittant la prison, demande pardon. Devant l'échafaud, se laisse guider sans résister, et meurt résigné et silencieux. 10 septembre 1816
11 octobre 1816 Vendredi, 10h Nîmes Pierre Aoustet 37 ans, travailleur de terre. Tentative d'assassinat 27 août 1816
12 octobre 1816 Samedi, 14h30, 15h30 Dijon Jeanne Hudelot







Jean Mignardot
PARRICIDE, 19 ans, empoisonna son père et sa mère à Belan-sur-Ource. La mère survit.







PARRICIDE, 32 ans, vigneron à Brochon. Assassine sa mère Marguerite Fournier, épouse Mignardot.
16 août 1816







14 août 1816
16 octobre 1816 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse François Paquet







Claude Péry
21 ans, cultivateur.







19 ans, domestique à Etrangiers. Assassinat et vol à Corbonnod.
16 août 1816







22 août 1816
16 octobre 1816 Mercredi, 15h15 Besançon Sébastien Landoz 40 ans, cultivateur à Corondray.
23 octobre 1816 Mercredi, 12h Bastia Antoine-Marie "Tagliaferro" Codaccioni et Antoine "Panzino" Bachiali 30 ans, laboureur à Grossa et 32 ans, laboureur à Bilia.
24 octobre 1816 Jeudi, 11h30 Rennes Jean-Marie Colombel 20 ans, sabotier. Tire un coup de fusil sur M.Houssaye sans le toucher. Condamné en première instance par les assises des Côtes-du-Nord, arrêt cassé. 25 avril 1816, 1816
24 octobre 1816 Jeudi, 13h Bourg-en-Bresse Marie-César Stanislas Savarin 41 ans, propriétaire à Saint-Jean-le-Vieux. Chef des révoltés du Bugey, ayant l'intention de prendre Bourg d'assaut et de tuer les autorités royalistes. Deux de ses complices sont condamnés à cinq ans de réclusion chacun. 04 septembre 1816
31 octobre 1816 Jeudi, 12h30 Marseille Jean-Antoine Mouren, Pierre Rabattu et Antoine Dou 39 ans, cultivateur, 22 ans, portefaix et 34 ans, cultivateur à Marseille. Auteurs de vols, de pillages et de dévastations envers M.Giraud, recteur des Olives. Exécutés cours Saint-Louis. 06 septembre 1816
02 novembre 1816 Samedi, 13h30 Nîmes Jean-Baptiste Charles Maigron PARRICIDE, 23 ans, tua sa mère à Nîmes. Exécuté place des Carmes 02 ou 22 septembre 1816
12 novembre 1816 Mardi, 14h Metz Jean Aniel 20 ans, sapeur à la première compagnie du premier bataillon du Génie de Metz. Sur le chemin de Borny, frappe d'une dizaine de coups de sabre un colporteur pour lui voler des mouchoirs, avant de l'enterrer vivante sous une mince couche de terre. La victime survit. Condamné par la cour prévôtale. 4e section. 11 novembre 1816
13 novembre 1816 Mercredi, 12h Laon Antoinette Dalmasse, épouse Marchand 58 ans, ménagère. Incendie volontaire à Filain 18 septembre 1816
22 novembre 1816 Vendredi, 15h Bastia François "Saragone" Guaitella 20 ans, laboureur à Bastia.
25 novembre 1816 Lundi, 12h Draguignan Dominique Jean-Baptiste Remerciari 29 ans, fabricant de peignes. Fond et diffuse de fausses pièces de cinq francs. Son complice, Jean-Baptiste Mirasson, 34 ans, marchand d'eaux-de-vie, est condamné à mort et gracié, sa peine commuée en dix ans de détention. Condamnés par la Cour Prévôtale. 24 novembre 1816
28 novembre 1816 Jeudi, 13h Landifay (Aisne) Brice-Hubert "Le Loup" Millet 53 ans, cultivateur. Incendie à Landifay. 28 septembre 1816
11 décembre 1816 Mercredi, 12h20 Rouen Nicolas-Honoré Marie et Narcisse Desmoulins 36 ans, ouvrier et 29 ans, corroyeur et cafetier, employeur du précédent. Faux-monnayeurs ayant diffusé des fausses pièces d'argent de 5,2 et 1,5 francs. 10 décembre 1816
16 décembre 1816 Lundi, 12h Bastia André Bettolane 57 ans, cordonnier à Tomino.
20 décembre 1816 Vendredi, 17h15 Rouen Michel Vatines 46 ans, écoucheur de lin. 03 août 1816
21 décembre 1816 Samedi, 13h Bourges Étienne Bry 28 ans, journalier. Auteur d'un triple assassinat pour voler 1500 francs, tuant d'abord M.Bureau, le propriétaire de la somme, dans un champ, puis abattant d'un coup de fusil une adolescente dans la maison, pour finalement décapiter un garçonnet de six ans. Exécuté place du marché 16 novembre 1816
23 décembre 1816 Lundi, 12h Oloron-Sainte-Marie (Basses-Pyrénées) Jean Portceny et Joseph Pardies 35 ans, forgeron et 31 ans, meunier. Vol et tentative d'assassinat d'Espagnols sur la route. 21 décembre 1816
31 décembre 1816 Mardi, 12h Caen François Toussaint Paulmier 45 ans, tisserand. Tentative d'assassinat sur la grand-route. Exécuté place du Marché neuf. 30 décembre 1816
31 décembre 1816 Mardi, 13h Reims Nicolas Picard et François Prévost 32 ans, forgeron et 39 ans, jardinier. Condamnés en première instance par les assises de l'Aisne, arrêt cassé le 25 juillet 1816. 15 juin 1816, 19 novembre 1816
31 décembre 1816 Mardi, 16h Paris Nicole Judith Hébert 39 ans, cuisinière. Tente le 07 septembre 1816 d'empoisonner sa nouvelle patronne, Mlle Lalouette, en lui faisant avaler de fortes doses d'émétiques mêlés à sa nourriture. Perd connaissance en quittant la Conciergerie. Portée à demi-inerte sur l'échafaud. 10 décembre 1816
1816 Foix 12 bandits Faisaient partie d'un bande de cent assassins qui pillèrent l'Ariège et furent massacrés dans leur retraite, la grotte de Lombrives. (A VERIFIER, ERREUR PROBABLE DE DATE)
02 janvier 1817 Jeudi, 12h30 Poitiers Claude Mongelier 65 ans, laboureur à Ingrandes. Ayant fait un enfant à la fille de sa femme, Françoise Menoux, bergère, il tue le bébé à la naissance. Françoise, suspectée de complicité, est acquittée. 06 novembre 1816
03 janvier 1817 Mme Vuillaume A VERIFIER ! Dépeca vifs ses deux enfants, les fuma au feu de bois et les mangea
07 janvier 1817 Mardi, 11h30 Strasbourg Barbe Wild, épouse Büret 23 ans. Pour hériter de la fortune de sa défunte soeur, assassine à Molkirch le fils de cette dernière, âgé de 3 ans : jette l'enfant dans un puits à l'heure de la messe pour n'être dérangée par personne. Exécutée place d'Armes. novembre 1816
14 janvier 1817 Mardi, 12h Rouen Jean-Charles Rasse 20 ans, bûcheron.
18 janvier 1817 Samedi, 15h Chaumont Pierre Déchelle 45 ans, menuisier à Wassy. Abuse à compter de 1807 de sa belle-fille Marie-Anne Demimuid, alors âgée de 12 ans. Tue un premier enfant qu'elle a de lui en 1812. Etouffe en juillet 1816 un deuxième nouveau-né en lui comprimant nez et bouche avant de l'enterrer dans le jardin. Des voisins dénoncent Marie-Anne pour dissimulation de grossesse, entraînant son arrestation. Marie-Anne est condamnée à deux d'emprisonnement. 07 novembre 1816
29 janvier 1817 Mercredi, 10h30 Dijon Jean-Baptiste "Bourdon" Gay 21 ans, manouvrier. Vols et incendies. 02 décembre 1816
01 février 1817 Samedi, 11h Grenoble Louise Quintin, épouse Vial 28 ans, journalière. Le 11 septembre 1816, au Bourg-d'Oisans, tente d'empoisonner son mari Victor Vial, tailleur, avec une soupe à l'arsenic. 01 décembre 1816
01 février 1817 Samedi, 15h Agen Izabeau Magné, épouse Cammas 41 ans, cultivatrice. Exécutée au faubourg du Pin.
07 février 1817 Vendredi, 10h Besançon Catherine Goujon et Joséphine Goujon 19 ans et 17 ans, couturières, soeurs. Le 19 juillet 1816, près de l'Isle-sur-le-Doubs, étranglent puis décapitent Magdeleine-Rose Montjallard, épouse Lacoste de Beaumont, avec laquelle elles cheminaient en voiture depuis la veille, pour la voler. Leur complice, Joseph Gollet, voiturier, se suicide avec un rasoir dans une prison de Paris peu après son arrestation. Marie-Anne Roesch, sa dernière maîtresse, est acquittée. Condamnées par la cour prévôtale. 07 février 1817
07 février 1817 Vendredi, 10h30 Niort Jacques Marboeuf 37 ans, propriétaire à Aubigné. Exécuté place de l'Airette. 16 décembre 1816
10 février 1817 Lundi, 11h15 Saintes Jean Clou 65 ans, cultivateur.
10 février 1817 Lundi, 12h, 12h15 Coutances Hyacinthe Casimir Le Brun et Geneviève Champel 19 ans, marin et 60 ans, fileuse
15 février 1817 Samedi, 10h30 Aubenas (Ardèche) Jean-Baptiste Gilly 37 ans, cultivateur à Mayres. Exécuté place de l'Airette.
19 février 1817 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Marguerite Ginod, veuve Thiboud et Claude "Prapéru" Martin 25 ans, cultivatrice et 57 ans, propriétaire meunier. Au hameau de Lingiaz, commune de Cras, assassinent M.Thiboud, le mari de Marguerite. 24 décembre 1816
19 février 1817 Mercredi, 12h Caen Michel Férard 27 ans, cocher. Egorge à Caen Mlle de Vassy, fille du comte, son patron, à coups de couteau et de rasoir, pour se venger de son licenciement. Exécuté place des fossés Saint-Julien février 1817
19 février 1817 Mercredi, 16h Paris Jean-Pierre Coquelet 45 ans, colporteur. Tentative d'assassinat sur Mme Renard, aubergiste de Belleville, commis à coups de bouteille le 22 août 1816 pour tenter de la voler. 24 janvier 1817
24 février 1817 Lundi, 17h30 Dijon Charles "Francoeur" Chollet 33 ans, manouvrier. 24 février 1817
25 février 1817 Mardi, 18h Rodez Jeanne Cougoule, veuve Vernet 24 ans, cultivatrice. A Saint-Igest (ou Maleville ?), empoisonna son mari Pierre Vernet avec de l'arsenic. 18 novembre 1816
08 mars 1817 Samedi, 14h Orléans Claude Étienne "Capitaine" Colin, François Asselin, Jean Marigault et Etienne Ville 46 ans, terrassier, 36 ans, laboureur, 32 ans, bûcheron et 38 ans, bûcheron. Commettent dans la nuit du 21 au 22 février 1817 un cambriolage à main armée à la ferme de Cormin, commune de Saint-Martin-d'Abbat : cependant, dénoncés à l'adjoint au maire de Vitry-aux-Loges par Deschamps, un complice moins cruel que les autres, ils sont reçus par une dizaine de gendarmes alors qu'ils assaillent les fermiers Auger. Lors d'un échange de coups de feu avec les forces de l'ordre, Colin est gravement blessé. Condamnés par la cour prévôtale. Un cinquième condamné, Jean "Gaffault" Buret, est recommandé à la grâce royale. 07 mars 1817
13 mars 1817 Jeudi, 13h Ernée (Mayenne) Adélaïde Coutard de la Chauvinière 24 ans. Empoisonne sa nièce, Manette Godin du Bric, 17 ans, pour hériter de sa fortune. Condamnée en première instance par les assises de la Mayenne, arrêt cassé, recondamnée par les assises d'Ille-et-Vilaine. juillet 1816, décembre 1816
20 mars 1817 Jeudi, 8h Aix-en-Provence Domenico Antonio "Sias" Chiachio 22 ans, chaudronnier. Faux-monnayeur Exécuté 1, rue Peyresc.
25 mars 1817 Mardi, 11h15 Rouen Marie Félicité Renard, veuve Derivery et Hubert Lefebvre 27 ans, marchande de primeurs et 40 ans, cultivateur, amants diaboliques. Assassinent Pierre Lucien Derivery sur la grande route de Rouen à Paris. 24 mars 1817
26 mars 1817 Mercredi, 13h Reims Antoine Roghen 26 ans, forain.
02 avril 1817 Mercredi, 10h Nîmes David Campredon 27 ans. Assassinat et vol. 02 février 1817
02 avril 1817 Mercredi, 12h Draguignan Pierre Robert 54 ans, cultivateur. Auteur d'un incendie volontaire à Grasse.
03 avril 1817 Jeudi, 12h30 Rouen Jean-Baptiste Augustin Guérin 30 ans, toilier à Beauchamp. Tua sa femme en la précipitant dans une mare. février 1817
04 avril 1817 Vendredi, 13h Carpentras Michel Mathieu Beringuier PARRICIDE, 37 ans, cultivateur à Camaret. 03 février 1817
11 avril 1817 Vendredi, 10h Carpentras Véran Trancheban 36 ans, cultivateur à Ménerbes.
14 avril 1817 Lundi, 14h30 Bastia Côme-Marie Mattéi et Ange Casalta 30 ans et 29 ans , laboureurs à Porri di Casinca.
22 avril 1817 Mardi, 12h Chalon-sur-Saône Joseph Rousseau 59 ans, cultivateur. 22 avril 1817
23 avril 1817 Mercredi, 11h15, 12h Riom Amable Perrier, veuve Tournaire et Antoine "Jubilet" Pailloux 25 ans, cultivatrice et 27 ans, cultivateur. A Chapdes-Beaufort, tuent Michel Tournaire, cultivateur, mari d'Amable. 03 mars 1817
23 avril 1817 Mercredi, 12h30 Orléans Étienne Plisson 32 ans, journalier. 17 avril 1817
23 avril 1817 Mercredi, 17h Rodez Pierre Lavit et Étienne Alric 32 ans, ex-militaire, cultivateur et 27 ans, cultivateur. Faux-monnayeurs, ayant fabriqué et diffusé des pièces de 1 et 2 francs. 22 avril 1817
28 avril 1817 Lundi, 15h30 Bordeaux Étienne Lalande 22 ans, tailleur. Assassine dans la nuit du 11 au 12 mars 1816 à Hostens Jean Patachon, gardien de boeufs, en le battant à mort suite à une querelle amoureuse - ils espéraient se marier avec la même jeune fille. Acte non retrouvé - exécution mentionnée dans "La Veuve à Bordeaux" de Daniel Salmon. 15 mars 1817
29 avril 1817 Mardi, 11h Aix-en-Provence François Lévêque 31 ans, cultivateur. A Orgon, assassine sa femme, Magdelaine Alladoine. Exécuté au 1, rue Peyresc. 08 mars 1817
29 avril 1817 Mardi, 11h30 Lyon Marie Robert, veuve Triomphe 43 ans, journalière. 28 février 1817
29 avril 1817 Mardi, 12h Versailles Nicolas Durand et Marguerite Canivet, veuve Bernard 33 ans, journalier et 40 ans, blanchisseuse. Assassinent le 16 juin 1816 à Sèvres M.Lebas, ancien officier de marine, pour le voler. Dominique Durand a été acquitté. 22 février 1817
03 mai 1817 Samedi, 11h30 Beauvais Alexandre Pétré 39 ans, cultivateur et marchand de chevaux.
09 mai 1817 Vendredi, 12h Le Mans Jean Fillette 36 ans, cultivateur à Saint-Maixent. Tua sa femme Renée Gouaslet pour refaire sa vie avec leur voisine. décembre 1816
10 mai 1817 Samedi, 11h Troyes Marie Anne Guyot, épouse Prud'homme 32 ans, ménagère à Villemaur-sur-Vanne. Incendie volontaire. Son époux Nicolas Prud'homme est condamné à une peine de travaux forcés pour vol. Mentionnée comme "trouvée morte sur la place du Marché-au-Blé" dans le registre d'état-civil. 04 mars 1817
10 mai 1817 Samedi, 12h Nantes Guillaume Rondeau 66 ans, cultivateur.
10 mai 1817 Samedi, 14h30, 14h45 Albi Barthélémy Garric







François Roques
37 ans, cultivateur.Tentative d'empoisonnement et empoisonnement à la seconde tentative sur sa fille au berceau, et incendie volontaire au hameau de la Ginibrière à Saint-Beauzile.







33 ans, cultivateur. Assassine sa belle-mère Louise Aussenac à Técou.
février 1817







février 1817
12 mai 1817 Lundi, 14h Metz Thérèse Bernard, veuve Mathieu et Jean-Baptiste Adam 46 ans et 48 ans. Empoisonnent Jeanne Frison, la servante de Jean-Baptiste, avec une tarte aux pommes mêlée d'arsenic, non loin de Jouy-aux-Arches le 11 novembre 1816. La victime tombe sans connaissance dans un fossé ; recueillie par un fermier, elle meurt chez lui le lendemain... non sans avoir, par gratitude, offert le reste de la tarte mortelle à ses sauveurs, ce qui entraîne la mort de la fermière et de leur fille, le mari survivant de justesse à l'intoxication mais restant définitivement diminué. Jeanne avait par le passé trainé son employeur en correctionnelle pour des "excès" qu'il avait eu envers elle. En septembre 1816, il promet la vie commune à Thérèse ainsi que de faire de sa fille son héritière, à condition qu'elle l'aide à se débarrasser de la domestique. 16 mars 1817
13 mai 1817 Mardi, 12h Versailles Guillaume Normand ERREUR JUDICIAIRE. 49 ans, cultivateur-vigneron. Accusé d'avoir assassiné à coups de masse le 17 mai 1816 à Bennecourt son beau-père Étienne Rouvelle, 72 ans, pour lui voler ses économies. D'autres crimes similaires commis après son supplice conduisit à l'arrestation du cousin de Normand, Crespin, qui avoua le meurtre du père Rouvelle. Le 16 mai 1818, alors qu'il devait passer devant les assises de Versailles, Crespin se pend en cellule avec un mouchoir. 22 novembre 1816
17 mai 1817 Samedi, 16h Rodez Amans Couderc 27 ans, cultivateur.
21 mai 1817 Mercredi, 11h Lyon Guillaume Faisant ? ans, fabricant de bas. 26 février 1817
22 mai 1817 Jeudi, 12h Alençon Julien "Desfontaines" Verrier et Raimont Durand 40 ans, instituteur et 26 ans, praticien. Exécutés rue du Jeudi. 21 mai 1817
24 mai 1817 Samedi, 14h Albi Jean "Laville" Fabre 37 ans, sans profession. Faux-monnayeur. 23 mai 1817
27 mai 1817 Mardi, 11h30 Saintes Jean-Baptiste Brisard-Brumerau 54 ans, cultivateur.
30 mai 1817 Vendredi, 16h Strasbourg Nicolas Seckler 33 ans, maréchal-ferrant, chef de bande Exécuté sur la place d'Armes. 29 mai 1817
31 mai 1817 Samedi, 16h Rodez Étienne "Mazet" Ségur







Antoine Périer
35 ans, voiturier, faux-monnayeur.







39 ans, tisserand, faux-monnayeur, fabricant et diffuseur de fausses pièces de 1fr50.
18 avril 1817







avril 1817
07 juin 1817 Samedi, 11h30 Bazailles (Meurthe-et-Moselle) Piotr "Pierre" Satheffsky 23 ans, garçon cultivateur, Polonais. Assassine à coups de couteau Jacques Lelong, 64 ans, aubergiste à Bazailles, et Marie Gérard, 32 ans, dans la nuit du 04 au 05 novembre 1816, pour les voler. 27 mai 1817
07 juin 1817 Samedi, 13h30 Orléans Jean Cosme Malchain 24 ans, boulanger. 29 avril 1817
09 juin 1817 Lundi, 12h Sens (Yonne) Anne Lombard, épouse Mondeme, Pierre Yves et Jean-Baptiste Louis Létin 39 ans, ménagère, 35 ans, tailleur et 42 ans, postillon. Condamnés par la cour prévôtale de Sens 09 juin 1817
10 juin 1817 Mardi, 17h Bastia Jeanne Madelaine Franceschi, veuve Orsini, épouse Grimaldi 45 ans, ménagère à Olcani.
11 juin 1817 Mercredi, 15h30 Foix Pierre Labrousse 25 ans, cultivateur. Tua son épouse Marie-Anne 24 avril 1817
12 juin 1817 Jeudi, 12h30 Altkirch (Haut-Rhin) Magnus Voegt 39 ans, garçon tuilier, Badois. Assassine le 11 mai 1817 sur la route de Sierenz à Habsheim Joseph Pouilau, mercier, pour le voler. 11 juin 1817
13 juin 1817 Vendredi, 12h Poitiers Anne Bourguignon 45 ans, servante. Assassine pour la voler sa patronne, Mme Régis de Grailly, à Angles. 17 avril 1817
13 juin 1817 Vendredi, 19h30 Lyon Claude Reymond et Pierre Dubois 20 ans, pionnier, et 29 ans, ouvrier couverturier. Reymond participa aux troubles de Saint-Genis-Laval le 08 juin 1817, Dubois tenta de fournir des munitions aux mouvements séditieux. Exécuté place des Terreaux 13 juin 1817
14 juin 1817 Samedi, 17h Bastia Jean-Baptiste "Capobianco" Bianconi 23 ans, laboureur à Calenzana.
17 juin 1817 Mardi, 17h Tarascon-sur-Rhône (Bouches-du-Rhône) Barthélémy Auffan 52 ans, cultivateur à Fontvielle. Assomma et pendit un marchand de bois. Exécuté sur la place d'Armes, en face de la Charité, faubourg Madame.
17 juin 1817 Mardi, 11h Valence Joseph-Antoine Ravit et Jeanne Thivole, veuve Brunet 30 ans, cultivateur et 33 ans, ménagère à Mureils. Antoine Ravit père, 59 ans, cultivateur, condamné à mort, bénéficie d'un sursis. juin 1817
19 juin 1817 Jeudi, 12h Chartres Magloire Brosse 41 ans, journalier. 18 juin 1817
20 juin 1817 Vendredi, 11h Quincieux (Rhône) Jean "Valençot" Valensot 50 ans, tireur d'or. Meneur d'une émeute à Trévoux le 08 juin 1817. Exécuté aux brotteaux de Chameland, la prairie faisant face à Trévoux, où eut lieu le rassemblement dont il fut le leader. 19 juin 1817
21 juin 1817 Samedi, 11h Château-Chinon (Nièvre) Jacques Pariset, Noël Bonnau, Léger Gain, Benoît Boguet, Louis Boguet, Jacques "Cardeur" Martinet et Pierre Ignato 40 ans, boulanger, 51 ans, propriétaire, 31 ans, fendeur, 45 ans, journalier, 35 ans, journalier, 22 ans, journalier, 36 ans, journalier. Assassins de Jean Cochot, meunier à Villapourçon et tentative d'assassinat de Mme Cochot et de son fils pour leur voler de l'argent. Joseph Martin, lui aussi condamné à mort, est recommandé à la grâce royale car il s'est toujours opposé aux meurtres. 20 juin 1817
21 juin 1817 Samedi, 12h10 Amiens Pierre Barnabé Fourquer 20 ans, marchand d'allumettes et cultivateur à Picquigny. Le 22 avril 1817, à Belleuse, met le feu à la grange de son ennemi Nicolas Leclerc, incendie qui se propage et détruit soixante-et-onze maisons ! Exécuté place du marché aux herbes mai 1817
24 juin 1817 Mardi, 8h45 Brignais (Rhône) Joseph "Deschamps" Lour 35 ans, chapelier. Membre de la bande armée qui pilla Brignais. Mentionné comme exécuté sur l'acte-civil de décès 23 juin 1817
28 juin 1817 Samedi, 12h Périgueux Pierre "Bourricier" Cluzeau 35 ans, forgeron.
01 juillet 1817 Mardi, 10h Saint-Andéol-le-Château (Rhône) Christophe Andéol-Desgranges, Jean-Baptiste Fillion et Laurent Colomban 35 ans, 23 ans et 26 ans, chapeliers. Exécutés au lieu-dit des Échirés. 30 juin 1817
02 juillet 1817 Mercredi, 14h30 Montargis (Loiret) Pierre Angélique Moussard, Maurice Leroy, Pierre Joachim Humbert et François Maisonneuve 19 ans, tisserand, 20 ans, journalier, 31 ans, journalier, 38 ans, manoeuvre, sédition à Montargis. Mme Prieur, condamnée à mort, est graciée. Sept autres condamnés à des peines de travaux forcés. 02 juillet 1817
05 juillet 1817 Samedi, 10h Charnay (Rhône) Jean-François Déchet 23 ans, tailleur de pierres. Membre de l'insurrection de Charnay. Jean-Baptiste Bocuse, 30 ans, tonnelier, et Laurent Charbonnel, 40 ans, propriétaire, sont condamnés à la déportation. Benoît Montaland, 30 ans, domestique, est condamné à cinq ans de travaux forcés. 04 juillet 1817
05 juillet 1817 Samedi, 11h Clermont-Ferrand Antoine Bony 42 ans, propriétaire et géomètre. Assassinat et vol. 15 mai 1817
05 juillet 1817 Samedi, 13h30, 14h Troyes Jean "Homère" Bertrand et Jean-Baptiste Varache 21 ans et 41 ans, domiciliés à Courtavant. Participent à une insurrection. Déclarés comme ayant été "trouvés morts" sur la place du Marché-au-Blé dans le registre d'état-civil. 04 juillet 1817
05 juillet 1817 Samedi, 16h30 Bordeaux Jean-François Frédéric Bédrine, Jean-Pierre Jérôme Cassaigne et Laurent Frédéric Ermel Randon 31 ans, capitaine, 36 ans, praticien et 24 ans, sous-lieutenant des douanes, conspirateurs. Maury, Théron et Lhote, condamnés à mort, sont graciés. 23 mai 1817
07 juillet 1817 Vendredi, 17h Cahors Antoine Baduel 24 ans, domestique. En 1816, à Blars, étrangle Perrette Molles, sa maîtresse, enceinte de lui, pour ne pas avoir à l'épouser. 08 mai 1817
14 juillet 1817 Vendredi, 20h Nîmes Florent Jacquot 26 ans, jardinier, maréchal-des-logis honoraire dans le régiment des Dragons de la Gironde. Assassine son supérieur, le maréchal-des-logis-chef Combe, dans la nuit du 26 au 27 avril 1817. 14 juillet 1817
17 juillet 1817 Jeudi, 11h Saint-Mihiel Nicolas Gin PARRICIDE, 30 ans. Le 25 mai 1817, à Givrauval, empoisonne sa mère Françoise Richalet, veuve Gin, vigneronne, avec une soupe à l'arsenic. Son frère Jean Gin, 28 ans, est condamné à dix ans de réclusion. Claude Gin, 31 ans, et son épouse Claire Hussenot, 28 ans, sont acquittés. 13 juillet 1817
18 juillet 1817 Jeudi, 9h Saint-Genis-Laval (Rhône) François Oudin et Pierre Dumont 39 ans, adjudant-major dans le 11e régiment de dragons, et 17 ans, apprenti maréchal-ferrant, ayant, le 08 juin 1817, participé à la rébellion ayant eu lieu dans plusieurs communes du Rhône. 17 juillet 1817
19 juillet 1817 Samedi, 10h30 Saint-Mihiel Sébastien Ragache 44 ans, propriétaire. A Saint-Aubin, le 24 janvier 1817, tue à coups de hache son frère Jean Aubin Ragache, 36 ans, revenu de l'armée et qui constituait une menace à l'héritage familial. 15 juillet 1817
22 juillet 1817 Mardi, 18h Rouen Jacques Lemaire 38 ans, boucher à Bellencombre. Egorge sa femme à coups de rasoir le 08 février 1817. mai 1817
23 juillet 1817 Mercredi, 13h Reims Jean-Pierre Leblanc et Louis Leblanc 58 ans et 30 ans, bergers. Exécutés rue de la Couture.
23 juillet 1817 Mercredi, 13h Orléans Pierre Blaise François Laporte 23 ans, sabotier. 24 avril 1817
23 juillet 1817 Mercredi, 11h Lyon Étienne Dufresne et Jacques Mazardier 19 ans et 50 ans, fabricants d'étoffe. Assassinèrent la veuve Barrachin, tante de Dufrêne, pour la voler. Exécutés place des Terreaux mai 1817
26 juillet 1817 Samedi, 17h Rodez Pierre "Falgassier" Molinier 23 ans, travailleur de terre. Auteur d'un assassinat en septembre 1816. Condamné à mort par contumace, arrêté en juin 1817. 26 juillet 1817
28 juillet 1817 Lundi, 10h30, 10h30, 11h30 Villefranche-sur-Saône (Rhône) Jean Durand, Jean "Neyrand" Balmont et Michel "Nayrand" Balmont 34 ans, domestique, 37 ans, propriétaire meunier et 35 ans, propriétaire cultivateur. Membres d'une bande de vingt brigands, auteurs d'un vol avec les cinq circonstances commis chez M.Fornas, propriétaire, 80 ans, demeurant au Bois-d'Oingt, dans la nuit du 02 au 03 décembre 1816, en menaçant de le tuer, ainsi que sa domestique Louise Perretière. Le butin s'élève à 1000 francs, trois chaînes en or, deux montres en or et quelques autres bijoux. Pierre Balmont, 32 ans, propriétaire-cultivateur, Benoit Desroches, 42 ans, cultivateur et Antoine Plasse, 40 ans, cultivateur, sont acquittés. 15 mai 1817
02 août 1817 Vendredi, 16h Paris Louis-Liénard Poulain 39 ans, marchand d'avoine. Mari jaloux et abusif, ne supportant pas d'avoir été quitté par son épouse Marie-Geneviève Beldon, se rend le 01 février 1817 rue du Faubourg-Saint-Martin où elle est domestique, et tire deux coups de pistolet dans sa direction sans pour autant l'atteindre. Affirma avoir cherché à lui faire peur, mais les armes étaient chargées à la chevrotine. 13 mai 1817
11 août 1817 Lundi, 11h30 Valence Antoine Ravit 59 ans, cultivateur à Mureils. Condamné à mort avec son fils et la veuve Brunet, guillotinés le 17 juin précédent. juin 1817
12 août 1817 Mardi, 9h30 Ambérieux (Rhône) Louis Tavernier 39 ans, marchand de bois et tuilier. Membre de l'insurrection d'Ambérieux entre le 1er juin et le 08 juin 1817. Son complice, Claude Nesmes, marchand de bois, est gracié. 28 juillet 1817
13 août 1817 Mercredi, 11h30 Bourg-en-Bresse François "Mutin" Laurent







Jean-Claude Devaux
42 ans, cultivateur.







34 ans, charpentier.
17 juin 1817







19 juin 1817
14 août 1817 Jeudi, 12h Saint-Omer François-Joseph Deguillasse 36 ans, cabaretier à Landrethun. Assassinat. 30 mai 1817.
14 août 1817 12h30 Draguignan Rosendo Canzela 28 ans, cultivateur, Espagnol. Tue son compagnon de voyage, José Lopez, Portugais, pour le voler.
16 août 1817 Samedi, 10h30 Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe) Magdeleine Garnier 28 ans, ménagère.
20 août 1817 Mercredi, 11h, 11h30, 12h Quimper Pierre Le Bras, François Barbier et Tugdual Marie Calvez 57 ans, garde-chiourme, 34 ans, portefaix et 22 ans, calfat.
21 août 1817 Jeudi, 11h Aix-en-Provence Jean Rabattu et André "Supposé" Marrielle







Jean-Joseph Ferrat
38 ans, cultivateur et 63 ans, maçon, bandits de grand chemin.







27 ans, berger, tua un colporteur
Exécutés au 1, rue Peyresc (entre le palais de justice et la prison). 27 juin 1817







30 juin 1817
23 août 1817 Samedi, 13h30 Troyes Nicolas Sauvage 42 ans, charron à Villy-en-Trodes. Meurtre. Exécuté place du Marché-au-Blé. 09 juillet 1817
23 août 1817 Samedi, 16h Paris Jean-Pierre Willaume et Charlotte-Emilie Robert, épouse Willaume 35 ans, ouvrier bijoutier et 28 ans, polisseuse sur métaux. Dépêchent deux ouvriers, Bardet et Prévôt, pour assassiner Catherine Bazin, cuisinière et amie d'enfance de Mme Willaume, pour dévaliser la maison de ses patrons, les Putod, rue Neuve-Saint-Martin, en leur absence le 13 mars 1817, jeudi de la mi-Carême. Horrifiés par le plan mais jouant le jeu, les deux complices dénoncent le projet à la police et tendent un guet-apens aux époux Willaume qui sont arrêtés quelques minutes avant de passer à l'action. Bardet et Prévôt, après vingt-cinq jours de préventive à la prison de la Force, sont libérés et ne sont pas inquiétés davantage. Repentir de la part du mari, l'épouse monte à l'échafaud à demi-morte. Plus d'exécution à Paris avant 1819. 10 juillet 1817
27 août 1817 Mercredi, 11h Aix-en-Provence André Claude Goudet 44 ans, charron à la Crau. Tente d'assassiner Claude Berthe. 21 juin 1817
27 août 1817 Mercredi, 16h Rodez Marie Bénézech 22 ans, cardeuse de laine. 09 juin 1817
30 août 1817 Samedi, 14h Versailles Louis "Alexis" Denis 45 ans, marchand de porcs. Exécuté au marché Notre-Dame. 29 août 1817
04 septembre 1817 Jeudi, 9h, 9h, 10h, 10h, 10h, 11h Limoges Mathieu Beylé, Antoine Duvert et Pierre Perinaud







Léonarde Dartou, veuve Chauprade, Jean de Courtieras et Jean Chauprade
48 ans, garçon de café, 40 ans, sans profession, 41 ans, tisserand. Assassinent dans la nuit du 05 au 06 juillet 1817 trois membres d'une famille de Saint-Yrieix (père, mère et fille) qui leur avait donné l'hospitalité pour dévaliser la maison avant d'y mettre le feu.







PARRICIDE, 55 ans, ménagère, 44 ans, cultivateur et 24 ans, cultivateur. Au hameau du Telliot, commune de Sereillac, assassinent Jean Chauprade père.
juillet 1817







juillet 1817
06 septembre 1817 Samedi, 12h Poitiers Pierre Duval







Jean Fumeron
En avril 1817, vole et tue Radegonde Robert, veuve Gazeau, à Neuville.







43 ans. A Champagné-Saint-Hilaire, assassine pour le voler Pierre Mugues dans la nuit du 23 au 24 mai 1816.
20 juillet 1817







17 juillet 1817
06 septembre 1817 Samedi, 13h Orléans Louis Mainferme 33 ans, manouvrier. 28 juillet 1817
08 septembre 1817 Lundi, 11h Langogne (Lozère) Pierre "La Lyède" Lac 38 ans, maçon. Sur la grand'route à Chaudeyrac, entre Luc et le Chaylar-l'Évêque, le 08 juillet 1817, assassine Joseph Constant, marchand de moutons, pour le voler. Complices : Pierre Moulin, condamné à mort à Nîmes en 1818, et Chazal, condamné à mort à Mende en 1819. 31 août 1817
10 septembre 1817 Mercredi, 12h Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) Jacques Philippe Wacogne 36 ans, ex-gendarme, sans profession. Assassine le 21 décembre 1816 à Saint-Léonard Augustine Pimen, épouse Defer, pour lui voler des chemises et de l'argent. Cambriole le moulin de François Leclercq à Frencq dans la nuit du 16 au 17 mars 1817, emportant des poulets, et quelques objets parmi lesquels des outils de menuisier. Assassine, dans la nuit du 21 au 22 mars 1817 à Lacre, Maxime Calon, marchand de grains, pour lui voler son argent. 29 août 1817
13 septembre 1817 Samedi, 16h Bastia Ignace Leonzi 22 ans, maçon à Sainte-Marie-et-Viché.
15 septembre 1817 Lundi, 13h30 Coutances Aimée Étard, veuve Godefroy 22 ans, sans profession.
24 septembre 1817 Mercredi, 11h30 Quimper Marguerite Quintin, veuve Morvan 32 ans, cultivatrice.
01 octobre 1817 Mercredi, 15h30 Bastia Joseph Marie Luccioni, Jean-Baptiste Luccioni et Charles Pierre Luccioni 53 ans, 21 ans et 18 ans, laboureurs à Saint-Vincent-de-Pianello.
04 octobre 1817 Samedi, 11h Callac (Côtes-du-Nord) René Cozlin et Louis Le Foll 28 ans et 22 ans, laboureurs. Auteurs d'un cambriolage à main armée une nuit à Carnoët pour voler notamment des vivres. Yves Le D., leur complice, 15 ans, est condamné à la réclusion en maison de correction jusqu'à sa majorité. 06 août 1817
06 octobre 1817 Lundi, 11h Saint-Brieuc Marie Le Bourhis, épouse Prigent PARRICIDE, 28 ans, filandière. Empoisonna sa mère Marie Le Boudeur avec une soupe à l'arsenic. 11 août 1817
09 octobre 1817 Jeudi, 16h30 Rouen Louis-Augustin Le Boucher et Jean-Amable Le Boucher 37 ans et 42 ans, batteurs en grange. A la Remuée, dans la nuit du 04 au 05 février 1817, tue à coups de soc de charrue Mme veuve Le Chevalier, propriétaire, pour la voler, et tentent d'assassiner la domestique. 31 juillet 1817
11 octobre 1817 Samedi, 13h Troyes Edmé Chaulet et François Chaulet 22 ans, domestique et 30 ans, manouvrier à Bayel, frères. Assassinat et vol. Exécutés place du Marché-au-Blé. 17 juillet 1817
11 octobre 1817 ? (Côtes-du-Nord) Mathurin B. Tenta d'empoisonner sa fille, Marie-Josèphe, en lui faisant avaler du verre pilé. 16 août 1817
20 octobre 1817 Lundi, 11h Hazebrouck (Nord) Pierre-Charles Ruckebusch, Joseph Deprez, Jean-Baptiste "Grand-François" Lefebvre et Jean-Baptiste Bacrot 43 ans, jardinier, 22 ans, charpentier, 36 ans, batelier, 32 ans, tisserand. Vol avec les cinq circonstances commis envers un cultivateur de Merville, armés de gourdins. Loyer, 40 ans, marchand de pommes de terre, condamné à mort, est gracié. 28 août 1817
27 octobre 1817 Lundi, 11h30 Valence Paul-Joseph Giraud 41 ans, cultivateur. Assassinat. septembre 1817
27 octobre 1817 Lundi, 14h Caen Jacques Pierre Hamel 45 ans, marchand de fil. A Cambremer, tua Frelâtre, le séducteur marié de sa fille. septembre 1817
31 octobre 1817 Vendredi, 12h Amiens Jean-Baptiste "Sifflet" Béthouart 36 ans, cordonnier, évadé du bagne de Rochefort. Tentative d'assassinat. Exécuté place du marché aux herbes 06 septembre 1817
04 novembre 1817 Mardi, 12h25, 13h45 Auch Marie Bonnet







Bertrand Gensac
40 ans, méangère. Infanticide







PARRICIDE, cultivateur. A Monbrun, tua son père Bernard pour l'empêcher de se remarier le 23 janvier 1817.
13 août 1817







17 août 1817
08 novembre 1817 Samedi, 12h Draguignan Franciszek "François" Hiltz 25 ans, cultivateur, forçat évadé du bagne de Toulon. Au cours d'un vol par effraction, à Hyères, tente d'assassiner un enfant de dix ans. Condamné par la cour prévôtale. 07 novembre 1817
08 novembre 1817 Samedi, 12h30 Troyes François Rousseau et Charles Daulet 40 ans et 42 ans, manouvriers. Assassinat et vol. Exécutés place du Marché-au-Blé. 14 juin 1817
10 novembre 1817 Lundi, 15h30 Bordeaux Elie Delin et Pierre Champagne 22 et 21 ans, marins. Le 29 mai 1817, à Rions, assassinent M.Peynaud à bord de leur bateau pour lui voler 1609 francs et 29 centimes. 17 septembre 1817
11 novembre 1817 Mardi, ? Auxerre Jean "Picotin" Droin, Pierre Bourdillat et Étienne Verrier 35 ans, vigneron, 35 ans, carrier et 33 ans, boucher. A Montigny, assassins de M. Moreau et de Mme Chevalier, sa soeur. Mme Hamez est condamnée à dix ans de réclusion. Hamez, condamné à mort, est gracié. 27 septembre 1817
13 novembre 1817 Jeudi, 12h La Rochelle (Charente-Inférieure) Pierre-Jean Brunet et François-Armand Brunet 27 ans, tanneur et 21 ans, bouchoteur, frères. Dans la nuit du 08 au 09 décembre 1816, à Saint-Xandres, massacrent de sept coups de couteau de boucher M.Ballanger, propriétaire et ami de leur famille, avant de l'égorger, puis de faire subir le même sort à son fils, à sa fille et à la domestique, pour dévaliser la maison à leur aise et rembourser les dettes qu'ils avaient accumulées depuis longtemps. 23 août 1817
15 novembre 1817 Samedi, 12h Beauvais Jean-Baptiste Gueudet 54 ans, propriétaire, ancien meunier. Assassine à Margny-sur-Matz la veuve Hamelin pour ne pas avoir à lui verser de rente viagère. 02 septembre 1817
19 novembre 1817 Mercredi, 15h30, 15h35 Mont-de-Marsan André Saint-Cricq et Pierre Gauché 40 ans et 24 ans, laboureurs. Assassinat commis sur la grande route, près de Roquefort. Avouent juste avant de quitter la prison. Exécutés place Saint-Roch. 18 novembre 1817
20 novembre 1817 Jeudi, 11h30 Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) Jean Gilibert, Jean Jugy et Louis Audon 52 ans, marin, 33 ans, linger, 54 ans, cultivateur. Membres d'une bande de brigands terrorisant la région allant d'Arles à Salon. Quatre autres bandits sont condamnés à perpétuité. Le chef, Cambon, reste en fuite. 18 novembre 1817
22 novembre 1817 Samedi, 12h Amiens Friedrich Freihangen 38 ans, commissionnaire, Prussien. Assassine sur la route entre Calais et Dieppe un marchand de fruits de Londres dont il était le commissionnaire en France pour le voler. Exécuté place du marché aux herbes 21 novembre 1817
05 décembre 1817 Vendredi, 12h Bastia Roch Rusterucci 34 ans, laboureur à Appietto.
11 décembre 1817 Jeudi, 14h Chartres Pierre Duclos 38 ans, marchand de fil et de laine. 10 décembre 1817
13 décembre 1817 Vendôme ? (Loir-et-Cher) Pierre Étienne Sanair Assassin du sergent Mouzet 02 décembre 1817
15 décembre 1817 Lundi, 12h Bourges Gervais Pichon 28 ans, journalier-charretier. Assassine à coups de serpe le 23 septembre 1817 dans les bois de Thou, près de Chârost, Barré, voiturier, pour lui voler 234 francs. Exécuté place du marché 30 octobre 1817
15 décembre 1817 Lundi, 11h Dijon Antoinette Guyard, épouse Jobard 60 ans, ménagère. 09 décembre 1817
15 décembre 1817 Lundi, 12h Albi Marianne Blatgé, épouse Bertrand 45 ans, ménagère. Incendie volontaire de la propriété de M.Jourde, hameau du Mas à Saint-Julien-du-Puy. Complices : Pierre Bertrand, Elisabeth Bertrand et Georges Blatgé. Exécutée place du Manège novembre 1817
19 décembre 1817 Vendredi, 10h Saint-Mihiel Laurent Duchevet 21 ans, maréchal-ferrant. Le 13 juillet 1817, à Vaux-la-Petite, assassine de six coups de bâton ferré Rémi Renaud, 10 ans, pour lui voler deux paires de souliers neufs. 13 octobre 1817
24 décembre 1817 Mercredi, 12h Cambrai (Nord) Felix Moreau 29 ans, mendiant. Le 27 juin 1817, à Saint-Aubert, tente d'assassiner en le battant à mort à mains nues Louis-Joseph Bisiaux, 70 ans, mendiant également, qu'il avait entraîné sous un prétexte quelconque dans un caveau du cimetière communal. Le vieil homme survit quand même aux coups et parvient à appeler à l'aide. Il meurt cinq jours plus tard à l'hospice local, non sans avoir dénoncé son meurtrier. Exécuté sur la place d'Armes. Sur l'échafaud, reconnut être l'auteur de l'incendie pour lequel on avait guillotiné six ans plus tôt Maximilien Flament. 08 octobre 1817
27 décembre 1817 Samedi, 13h Troyes Pierre Jean-Baptiste Roy 32 ans, manouvrier à Neuville-sur-Seine. Assassin de sa soeur. Exécuté place du marché au blé. 16 novembre 1817
27 décembre 1817 Samedi, 13h Orléans Jacques Charles Beauvallet 41 ans, batteur en grange. 01 novembre 1817
30 décembre 1817 Mardi, 12h15 Auch Cerci Lagarde Garçon meunier à Mombrun. Le 22 août 1815, tua Bertrand Gaillard, le frère de sa maîtresse, qui lui reprochait cette relation, et tenta d'assassiner Jean-Marie Gaillard, puis se réfugia dans les bois près de l'Isle Jourdain et y sema la terreur. Condamné à mort par contumace fin 1815. Arrêté le 18 septembre 1817 dans le Tarn, au prix d'une grande résistance. 29 octobre 1817
20 janvier 1818 Mardi, 11h40 Argentan (Orne) Jean Toussaint Leportier 60 ans, cultivateur. Tentative de meurtre et de vol d'une montre sur la grand'route. Jean-Jacques Volet, 19 ans, colporteur, suspecté de complicité, est acquitté. Traduit aux assises en juillet 1817, procès ajourné et renvoyé à la session suivante. 27 octobre 1817
20 janvier 1818 Mardi, 12h Saint-Omer Jean-Benoît Duchochois 22 ans, garçon de charrue à Mencas. Tentative d'assassinat. 28 novembre 1817
20 janvier 1818 Mardi, 12h Poitiers François Baudinot 26 ans, journalier. Empoisonne le 07 juillet 1817 à Romagne ses beaux-parents, Jean et Jeanne Depoix, ainsi que sa belle-soeur Marie Depoix, avec une perdrix. Tous survivent à l'intoxication. 13 novembre 1817
22 janvier 1818 Jeudi, 16h Foix Jean-Pierre Géraud-Joassirou







Guillaume Séguela-Tisaïre
32 ans, laboureur à Ercé. Géraud tua Pey Bacqué en le noyant dans l'Ariège.







30 ans, tisserand aux Aigues-Juntes. Vitriola mortellement son épouse, Françoise Gary.
17 novembre 1817







20 novembre 1817
23 janvier 1818 Vendredi, 12h Versailles Pierre Louis Pelletier







Antoine Godfroy
45 ans, cultivateur. Assassinat au Plessis-Pâté.







30 ans, maréchal-ferrant. Incendie volontaire à Buchelay.
22 août 1817







07 novembre 1817
26 janvier 1818 Lundi, 12h Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) Antoine Joseph Delannoy 24 ans, charpentier. Vol avec les cinq circonstances commis au hameau de Jeanvin, commune de Vieil-Hesdin, dans la nuit du 04 au 05 janvier 1817 : dérobe 207 francs, du blé, du pain, du lard, des cuillères en étain, cinq chemises et une cravate à Jean-François Dubuille, propriétaire. Jean-François Rémy Legrand, 35 ans, charpentier et Alexandre Legrand, 34 ans, journalier, sont condamnés à vingt ans de travaux forcés. Xavière Legrand, 25 ans, fileuse et Elisabeth Legrand, 38 ans, manouvrière, sont condamnées à dix ans de travaux forcés pour recel. 03 décembre 1817
26 janvier 1818 Lundi, 13h Vesoul Gabriel-Joseph Piller 18 ans, sans profession. Tente de violer et assassine Marie-Thérèse Lamboley, avant de lui voler deux oeufs et une poule. 29 novembre 1817
28 janvier 1818 Mercredi, 15h Chaumont Claude Lesprit 48 ans, cultivateur. Assassin de sa belle-fille de 19 ans à Vauxbon. 23 janvier 1818
03 février 1818 Mardi, 12h Angers Pierre Chalumeau, Louis Ménard et Anne Ory, épouse Chalumeau 53 ans, cultivateur, 28 ans, aubergiste et 53 ans, ménagère, beaux-parents et gendre. Au Moulin d'Ivray, commune d'Étriché, assassinent M.Deloeuvre, acteur à la retraite logeant à l'auberge de Ménard, pour le voler. Anne Chalumeau, épouse Ménard, 23 ans, condamnée à mort, meurt en prison le 09 janvier 1818. Exécutés place des Halles. novembre 1817
04 février 1818 Mercredi, 12h Nancy Louis Migot 31 ans, vigneron. 11 novembre 1817
05 février 1818 Jeudi, 15h15 Montpellier François "Ponsy" Peyronnet 32 ans, ancien gendarme, marchand de peaux de moutons. Entre Gignac et Cournonterral, aux premières heures du 02 avril 1817, attaque sur la route, avec un complice, deux frères, bouchers à Gignac, tuant l'un d'eux à coups de fusil et laissant le second pour mort avant de leur voler leur argent. Le survivant, cependant, s'enfuit alors qu'ils pillent les poches de son frère et part donner l'alerte. Un complice potentiel, âgé de 18 ans, est acquitté. 21 novembre 1817
09 février 1818 Lundi, 11h Bourbon-Vendée Marie-Anne Guesdon 24 ans. Infanticide. Refuse de monter dans la voiture qui la conduit au supplice, manifeste un profond repentir. novembre 1817
16 février 1818 Lundi, 14h Pau Marguerite "Mimi" Lateulère et Jeanne Casaux 45 ans, marchande de fruits et 51 ans, tireuse d'eau. A Pau, Lateulère fait assassiner par Casaux et son amant, Jean Barrère, l'épouse de son concubin, contre une somme modique. Barrère, condamné à mort, est gracié ? novembre 1817
18 février 1818 Mercredi, 10h Camburat (Lot) Ursule Bouby, épouse Bonhomme PARRICIDE, 30 ans. A Camburat, maltraite son père Louis Bouby, 78 ans, et quand ce dernier manifeste l'intention d'aller vivre chez son fils, craignant d'y perdre les 500 francs de titres au porteur qu'elle convoite, elle l'empoisonne le 29 mai 1817 avec des crêpes saupoudrées d'arsenic. Il meurt le lendemain. 23 novembre 1817
24 février 1818 Mardi, 12h Rouen Pierre Joseph Chaulieu et Marie-Adélaïde Rose Blanche Lambert, épouse Chaulieu 53 ans, cordonnier à Belbeuf et 52 ans, ménagère. Assassinent d'un coup de houe dans la tempe Mme Boismare, épouse de leur propriétaire, le 25 février 1817 à Belbeuf pour voler une centaine de francs et une montre. décembre 1817
25 février 1818 Mercredi, 12h Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) François Honoré Cuvillier 55 ans, ménager. Met le feu à un moulin à Embry. 05 décembre 1817
25 février 1818 Mercredi, 12h30 Saintes Marie Mouclet, veuve Cuisinier et Jacques Cuisinier PARRICIDE, 68 ans, ménagere et 30 ans, cultivateur. Tuent à Saint-Sulpice Etienne Cuisinier, leur mari et père.
27 février 1818 Vendredi, 12h Rouen Romain "Noël" Lemoine, Charles "Picard" Guéroult, Nicolas Beauchet et Florentin Damane 28 ans, toilier, 54 ans, journalier, 34 ans, journalier et 24 ans, toilier. 21 novembre 1817
28 février 1818 Samedi, 14h Reims Thérèse Fly, veuve Tinterlin 48 ans, ménagère. A Saint-Ouen, empoisonne Joseph Tinterlin, son mari, mais également les deux autres enfants Tinterlin, un garçon et une fille. Sa fille aînée, Marie-Julie Tinterlin, 19 ans, est condamnée à mort comme elle. Toutes deux s'accusent mutuellement du crime. Thérèse refuse de signer son pourvoi pour, selon ses propres dires, "accélérer le plaisir de voir mourir sa fille". Exécutée rue de la Couture. décembre 1817
04 mars 1818 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Claude Lépine et Marie-Antoine Perrin, épouse Lépine 27 ans, maréchal-ferrant et 25 ans, ménagère. Empoisonnent M.Laporte à l'arsenic à Saint-Maurice-des-Prés. 25 décembre 1817
10 mars 1818 Mardi, 11h Saint-Mihiel Jean Georges 25 ans, cultivateur. A Lachaussée, le 28 janvier 1817, frappe et étrangle sa femme Marie-Anne Baumont, 22 ans, enceinte de huit mois, causant la mort du bébé in utero. Soupçonné d'avoir, en mars 1816, assassiné également leur premier enfant, la petite Marguerite, mais aussi étranglé sa belle-mère, Marie-Anne Trempé, veuve Baumont, en juin 1816. 11 janvier 1818
10 mars 1818 Mardi, 15h30 Bordeaux Antoine Castaing PARRICIDE, 34 ans, cultivateur. Assomme et étrangle, le 10 juillet 1817, à Castillon sa mère Catherine Faugé, veuve Castaing. 23 décembre 1817
14 mars 1818 Samedi, 13h Toulon Elisabeth Chaude, épouse Benoît PARRICIDE, 50 ans, tailleuse. Assassina à La Valette sa mère, Marianne Meillet, veuve Chaude.
04 avril 1818 Samedi, 12h Angers Joseph Hubault 45 ans, cultivateur à Saint-Pierre-du-Perche. Empoisonna avec des choux saupoudrés d'arsenic le 13 octobre 1817 sa belle-mère, Mme veuve Hardouin, et sa belle-soeur. 15 février 1818
08 avril 1818 Vendredi, 13h Reims Marie-Julie Tinterlin PARRICIDE, 19 ans. A Saint-Ouen, empoisonne Joseph Tinterlin, son père, mais également son frère et sa soeur. Sa mère, Thérèse Fly, veuve Tinterlin, 48 ans, est elle aussi condamnée à mort. Toutes deux s'accusent mutuellement du crime. Thérèse refuse de signer son pourvoi pour, selon ses propres dires, "accélérer le plaisir de voir mourir sa fille". décembre 1817
09 avril 1818 Samedi, 12h Saint-Omer Augustin-Joseph Rogier 37 ans, ancien officier de santé. Assassine à coups de stylet à Saint-Omer le 10 décembre 1817 son frère, qui reçoit 36 coups, et sa belle-soeur. 26 février 1818
25 avril 1818 Samedi, 12h15, 12h30 Troyes Jean-Baptiste "Durand" Marot et André Guyon 27 ans, sans profession et 39 ans, jardinier. Assassinat. Exécutés place du Marché-au-Blé. 07 mars 1818
27 avril 1818 Lundi, 11h Cahors Jeanne Roche, veuve Vaux 37 ans, empoisonna son mari Antoine Vaux 01 mars 1818
28 avril 1818 Mardi, 12h Chalon-sur-Saône Jean Dessauze et Jean Gueugnaud 40 ans et 30 ans, manouvriers. A la Chapelle-au Mans, tuent Léonard Desautel lors d'un cambriolage pour lui voler des sacs de céréales. 13 mars 1818
28 avril 1818 Mardi, 13h Sainte-Cécile (Vaucluse) Jean-Baptiste Fournier et Jean-Joseph Gasparin 27 ans, tailleur et 26 ans, boulanger. Assassins du gendarme Saurel. avril 1818
01 mai 1818 Vendredi, 10h Carpentras Marguerite Morel, femme Rochat 44 ans, cultivatrice à Aubignan.
01 mai 1818 Vendredi, 11h30 Lyon Claude Rocher 22 ans, pionnier. 12 mars 1818
02 mai 1818 Samedi, 12h Troyes Nicolas Véron 35 ans, vigneron à Messon. A cinq reprises, en octobre 1817, dénude et ligote son beau-fils, Nicolas Dupont, 5 ans, et le fait descendre nu dans le puits de façon à le noyer quasiment... pour tenter de le faire mourir de maladie. A la cinquième tentative, impatient, finit par essayer d'étrangler le petit garçon avec la corde du puits. La mère, Victoire Sot, absente de la ferme à chacune de ces immersions, finit par s'alarmer de la prétendue "maladie" de son fils, et aussitôt après avoir compris l'origine de son état, porte plainte contre Véron. Exécuté place du marché au blé 16 mars 1818
09 mai 1818 Samedi, 12h30 Amiens Pierre-Michel Michaelis 46 ans, cordonnier. En novembre 1817, à Rozières, auteur d'un incendie volontaire. Son épouse est acquittée. Exécuté place du marché aux herbes 01 mars 1818
12 mai 1818 Mardi, 12h Versailles Jean-Médard François Carrette 25 ans, marchand de chevaux à Paris. Tentative de meurtre et de vol à Beynes et Marcq. 18 février 1818
13 mai 1818 Mercredi, 17h Bastia Jean-Baptiste Giudicelli 44 ans, propriétaire et laboureur à la Pietra.
14 mai 1818 Jeudi, 14h Colmar Léopold Lewy 53 ans, brocanteur, Prussien. Vol avec circonstances aggravantes. Son fils, Nathan Léwy, 19 ans, condamné à mort également, bénéficie d'un sursis. Va de la prison à l'échafaud, place du marché aux chevaux, la tête couverte, accompagné par le grand rabbin. Se déchausse avant d'aller se placer sur la bascule. Enterré selon les rites au cimetière de Horbourg. 20 février 1818
23 mai 1818 Samedi, 12h Provins (Seine-et-Marne) François-André Vallet 46 ans, fermier au hameau de la Mazure, commune de Chailly-en-Brie. A Beton-Bazoches, dans la nuit du 20 au 21 février 1818, égorge à coups de couteau Marie-Anne Appoline Delorozoy, veuve Dumée puis veuve Crapart, propriétaire octogénaire, puis Marguerite Appoline Louise Victoire Dumée, 52 ans, Marie Victoire Louise Dumée, 48 ans et Marie Thérèse Dumée, 54 ans, grand-mère et tantes de son épouse, afin de permettre à cette dernière d'hériter des biens de la famille sans partage. 16 mai 1818
23 mai 1818 Samedi, 13h Amiens Dominique-Félix Guillain et Jean-André Guillain 28 et 50 ans, bouchers à Athies, fils et père. Assassinat. Exécutés place du marché aux herbes. 12 mars 1818
23 mai 1818 Samedi, 14h30 Le Puy-en-Velay Etienne Montchamp 40 ans, cultivateur à Champelaure. Exécuté place du Martouret. 1818
26 mai 1818 Mardi, 17h30 Nîmes Jean Devèze 63 ans, charron et tourneur. Tentative d'assassinat et vol sur chemin public Première exécution place neuve des Arènes 07 mars 1818
27 mai 1818 Mercredi, 13h Orléans François Lartige









Pierre "Boursillot" Dumas









Étienne Roy
28 ans, maçon. A Douchy, en juin 1817, pour refaire sa vie avec une autre femme, empoisonne son épouse Catherine Landy avec des bouillons et du cidre mêlés soit d'émétique (antimoine), soit d'arsenic.







30 ans, batelier. Vers le 10 octobre 1817, assomme et jette dans la Loire Florent Bellot, marchand à Briare, qui l'avait employé pour piloter son bateau, ce afin de lui dérober sa ceinture remplie de pièces d'or, et pour revendre l'embarcation et les marchandises qui s'y trouvaient. Le corps est repêché au niveau du château de l'île le 16 octobre.







40 ans, cultivateur à Gien. Met enceinte Anne Archambault à qui il avait promis le mariage. Au soir du 30 novembre 1817, ayant appris qu'il compte revenir sur sa parole et épouser plutôt sa servante, Anne le force à l'accompagner jusque chez son oncle pour répéter ses intentions nuptiales. Le "fiancé", en chemin, précipite la jeune femme dans un puits profond de treize mètres, mais où il ne se trouve qu'un mètre d'eau à peine : elle est secourue et sauvée le lendemain matin, vers 5h.
Mentionnés comme "3 guillotinés" sur l'acte-civil de décès. 20 avril 1818









25 avril 1818









19 avril 1818
03 juin 1818 Mercredi, 11h30 Quimper Jean-Marie Nicol 54 ans, cultivateur.
03 juin 1818 Mercredi, 16h30 Albi Joseph Jausion, Jean-Baptiste Collard et Bernard Charles Bastide-Gramond 52 ans, agent de change, 29 ans, ancien soldat du train, journalier et joueur de vielle, et 42 ans, propriétaire-banquier (beau-frère de Jausion). Presumés assassins, pour motifs crapuleux, d'Antoine-Bernardin Fualdès, 56 ans, ancien procureur impérial et parrain de Bastide, égorgé au soir du 19 mars 1817 rue des Hebdomadiers à Rodez et dont le corps est repêché dans les eaux de l'Aveyron le lendemain. Condamnés dans l'Aveyron, arrêt cassé, recondamnés dans le Tarn. Leurs complices, Rose Bruguière, épouse Bancal et Bach, condamnés à mort, sont grâciés. Anne Benoît est condamnée aux travaux forcés à perpétuité, et Meissonnier à deux ans de prison. 12 septembre 1817, 04 avril 1818
13 juin 1818 Samedi, 12h Bar-sur-Aube (Aube) Pierre Nicolas Privé 28 ans, vigneron. Assassin du percepteur local. 02 juin 1818
22 juin 1818 Lundi, 11h30 Valence Thérèse Frachon, épouse Fond 42 ans, journalière à Saint-Sorlin, commune de Moras-en-Valloire. juin 1818
23 juin 1818 Mardi, 16h Toulouse Jean Balsinte PARRICIDE, 37 ans, laboureur. A Montbéraud, en 1816, après avoir obtenu d'un notaire et avec l'aide de son beau-frère et complice, Merly, jouant le rôle de son père le quart de la fortune familiale, empoisonne à l'arsenic son vrai père, Jean aîné, puis fait subir le même sort à sa mère, Paule Duclos, et (involontairement) à Anne, huit ans, une fillette que sa mère gardait, en septembre 1817. Le verdict ne retient pas l'inculpation pour la mort du père. Le 20 avril 1818, avait été condamné à vingt ans de travaux forcés pour faux par supposition de personne, son complice Merly étant condamné à cinq ans. 23 avril 1818
25 juin 1818 Jeudi, 12h05 Saintes André Magand 27 ans, scieur de long.
25 juin 1818 Jeudi, 14h15 Colmar Xavier Limacher 51 ans, journalier. Abat à coups de fusil en février 1818 à Masevaux son frère Jacques Limacher. Exécuté place du marché aux bestiaux mai 1818
27 juin 1818 Samedi, 13h Reims Alexandre Gallet et Victoire Blanchot, veuve Simonnot 24 ans, charretier et 40 ans, fermière, amants diaboliques. Le 12 janvier 1818, aux Essarts-le-Vicomte, avec la complicité de Victoire Simonnet, Gallet assassine de deux coups de couperet dans la tête Jean-Baptiste Simonnet, fermier, son rival, à la fois pour se venger d'avoir été licencié et également pour devenir le maître de la ferme. Exécutés rue de la Couture juin 1818
27 juin 1818 Samedi, 15h Muret (Haute-Garonne) Anne Barrichon et Dominiquette Pétronille Françoise Barrichon, veuve Servat 45 ans et 36 ans, journalières, soeurs. Tuèrent Bertrand Servat, l'époux de Dominiquette, le 29 août 1817 à Rieumes, et abandonnent son corps dans la forêt, où il est retrouvé huit jours plus tard. Une troisième soeur, Domenge Barrichon, 38 ans, complice également, meurt à la prison de Muret le 13 octobre 1817 après avoir fait d'importantes révélations sur le crime. Quittent Toulouse le 26 à 5 heures du matin. Exécutées place du marché 09 avril 1818
27 juin 1818 Samedi, 17h Rodez Antoine Gimalac 27 ans, cultivateur.
30 juin 1818 Mardi, 9h Aix-en-Provence Jean-Marie "Le Pélerin" Martin 62 ans, cordonnier. Vol et assassinat aux Martigues. Exécuté place Sainte-Magdeleine. 07 mai 1818
09 juillet 1818 Jeudi, 14h Colmar Jean Heinrich et Salomé Schwartz, veuve Heinrich 26 ans, cultivateur et 49 ans, fils et mère, à Gigersbourg, assassinent Jean Heinrich père dans la nuit du 28 au 29 janvier 1818 en le battant et en l'étranglant. Anne-Marie Heinrich est acquittée. Exécutés place du marché aux bestiaux. 21 mai 1818
15 juillet 1818 Mercredi, 11h, 11h15 Riom Antoine Malprade et Dominique Chavignier 42 ans, maréchal-ferrant et 50 ans, cultivateur. Incendiaires. 30 mai 1818
15 juillet 1818 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Jean Martoret 23 ans, sabotier à Clessé. Tente d'assassiner Jean Varembon, vigneron à Saint-Maurice-des-Prés. 03 juin 1818
20 juillet 1818 Lundi, 15h30 Foix Pierre Beilles 50 ans, scieur de long. Tua Narcisse Cazajun pour le voler.
25 juillet 1818 Samedi, 12h Chartres Jacques Caillé 38 ans, sans profession, mendiant. Exécuté place du marché aux vaches
25 juillet 1818 Samedi, 12h Châlon-sur-Saône Claude Casse 35 ans, charron. Etrangle à Châlon son locataire, François Pelet, officier à la retraite, pour le voler. Sa femme, condamnée à une peine inférieure. mai 1818
29 juillet 1818 Mercredi, 12h Rouen Virginie "Lebreton" Breton 22 ans, domestique. A la côte d'Ingouville, près du Havre, en octobre 1817, empoisonne sa patronne Mme veuve Raims, 67 ans, cinq jours à peine après avoir été embauchée, pour pouvoir dévaliser son employeuse alitée, volant bijoux et biens et détournant des fonds. La victime survit, malgré deux mois d'intoxication quotidienne ! Sa complice, Joséphine Tasserie, 15 ans, elle aussi domestique chez la veuve Raims, est condamnée à vingt ans d'emprisonnement. 09 juin 1818
03 août 1818 Lundi, 11h45 Lyon Claude-Marie "Feuillade" Jal PARRICIDE, 23 ans, propriétaire à Savigny. Assassine son père Jean-Baptiste le 05 janvier 1818. 06 juin 1818
04 août 1818 Mardi, 15h30 Bordeaux Jean Croizet 48 ans, gendarme de marine. Assassine de sept coups de couteau Thérèse Champagne, épouse Charlot, cabaretière à Paulhiac, le 02 janvier 1818, pour la voler. Ecoute la messe, très ému ; en approchant de la place d'Aquitaine, ses forces l'abandonnent, et les aides doivent le porter sur l'échafaud. 15 juin 1818
04 août 1818 Mardi, 17h Aix-en-Provence Pierre Claude Ramet et Thomas Boucard 29 ans, meunier et 27 ans, cultivateur et cabaretier. Exécutés place Sainte-Magdeleine. 15 juin 1818
07 août 1818 Vendredi, 15h Chaumont Barthélémy Cochot 42 ans, manouvrier. Entre Blessonville et Richebourg, le 23 mai 1818, bat à coups de bâton Jean-Baptiste Poteau, aubergiste à la Ferté-sur-Aube, pour le dévaliser. Poteau survit à l'agression. 30 juillet 1818
14 août 1818 Vendredi, 12h, 12h15 Tours Jeanne Gerbier, épouse Dunoyer et Jean Dunoyer 47 ans, ménagère et 72 ans, gerbier. Tentent d'empoisonner, avec un oignon bourré d'arsenic, la famille de Jacques Lecomte (à Tauxigny). Le légume est heureusement découvert avant utilisation. juin 1818
17 août 1818 Lundi, 12h Bastia Joseph Oberti 25 ans, cordonnier à Muro.
17 août 1818 Lundi, 12h Melun Nicolas Mercier 57 ans, manouvrier à Boissy-le-Châtel. Complice de Vallet, guillotiné trois mois auparavant. A Beton-Bazoches, dans la nuit du 20 au 21 février 1818, égorge à coups de couteau Marie-Anne Appoline Delorozoy, veuve Dumée puis veuve Crapart, propriétaire octogénaire, puis Marguerite Appoline Louise Victoire Dumée, 52 ans, Marie Victoire Louise Dumée, 48 ans et Marie Thérèse Dumée, 54 ans, grand-mère et tantes de son épouse, afin de permettre à cette dernière d'hériter des biens de la famille sans partage. août 1818
17 août 1818 Lundi, 15h Mirecourt (Vosges) Marie Vauthier, épouse Bastien et Rémy Bastien 44 ans, ménagère à Oëlleville et 50 ans, cultivateur. Complices d'un assassinat avec vol commis le 1er octobre 1817 près d'Épinal. 12 juin 1818
17 août 1818 Lundi, 17h Bastia Joseph-Antoine Moretti 27 ans, propriétaire à Patrimonio.
29 août 1818 Samedi, 12h Bourges Gilbert Verrichon ? ans, sabotier à Henrichemont. Faux-monnayeur. Exécuté place du Marché. 11 juillet 1818
29 août 1818 Samedi, 11h Béthune (Pas-de-Calais) Albertine Fouquelle 30 ans, fileuse. Complicité d'assassinat et de vol commis à Hersin-Coupigny. 28 mai 1818
31 août 1818 Lundi, 17h Bastia Pierre Casalta 23 ans, propriétaire à Casalta.
1818 Aix-en-Provence ? Jean Vinchi
01 septembre 1818 Mardi, 14h Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) Bernard Pignol et Antoine "Cadet" Glady 36 ans, menuisier et 30 ans, journalier. Assassinent dans la nuit du 18 au 19 octobre 1817 M.Gayral au château de Teyssonnet près de Villeneuve-sur-Lot. Exécutés en la paroisse Sainte-Catherine. 09 juin 1818
08 septembre 1818 Lundi, 16h10 Mont-de-Marsan Jean Ducamp 20 ans, laboureur à Geloux.
17 septembre 1818 Mercredi, 12h14, 12h16 Saintes Françoise Delaune et Françoise Fedon PARRICIDE, 37 ans et 68 ans, ménagères, fille et mère.
19 septembre 1818 Vendredi, 15h Chaumont Claude Vignal 36 ans, domestique. 01 août 1818
03 octobre 1818 Samedi, 11h Nîmes François Driez 49 ans, chirurgien. Complicité d'assassinat du curé de Servas. Jacques Bastide, condamné à mort, est gracié. 18 juin 1818
12 octobre 1818 Lundi, 15h Bourbon-Vendée Louis Courtière 33 ans, meunier à Vix. Assassine M.Echasserian de plusieurs coups de couteau. août 1818
21 octobre 1818 Mercredi, 11h Grenoble Guy "Chambert" Villard et Antoine "Poulet" Vallet 29 ans, maréchal-ferrant et 28 ans, cordonnier. Cousins, empoisonnenent à Entremont leur oncle François Garcin pour en hériter. 20 août 1818
21 octobre 1818 Mercredi, 11h30 Clermont-Ferrand Philippe Cissoire 30 ans, serrurier. Dans la nuit du 06 au 07 mars 1818, à Clermont-Ferrand, assassine pendant un cambriolage Mme Grillet-Beaulieux et sa domestique Françoise Augier, épouse Chavaroux, puis tente de mettre le feu à la maison. Denis Chalanet, maître serrurier et Pierre Blanc, sans profession, sont acquittés. Exécuté rue Ballainvilliers 28 août 1818
21 octobre 1818 Mercredi, 12h Reims Marie-Joséphine Sautré, épouse Gaucher 31 ans. Incendie et vol. Très ferme jusqu'au dernier moment. Exécutée rue de la Couture. 04 août 1818
21 octobre 1818 Mercredi, 12h Lille Pierre-François Delcroix 29 ans, journalier. Assassine son frère Louis Delcroix à Wattrelos. Exécuté rue du Pont-Neuf.
21 octobre 1818 Mercredi, 13h, 13h15 Bourg-en-Bresse Joseph Berthod







Marie Léaz, épouse Burgoz
59 ans, propriétaire cultivateur à Treffort. Le 11 mai 1818, offre à son gendre Rouvairon une bouteille d'eau-de-vie. Rouvairon, connaissant les sentiments de son beau-père à son égard, se méfie et fait analyser l'alcool, lequel est mélangé à une haute dose de poison.







44 ans, propriétaire. A Lompnieu, empoisonne son beau-frère Jean-Marie Burgoz. Etienne, son mari en fuite, est jugé par contumace le 25 novembre 1818.
22 août 1818







21 août 1818
21 octobre 1818 Mercredi, 16h Albi Jean Aldeguède PARRICIDE, 48 ans, cultivateur. A Vaour, empoisonna son père Jean. août-septembre 1818
23 octobre 1818 Vendredi, 15h Vesoul Jean-François Viguier 35 ans, cultivateur. Tua à coups de pieds le fils de sa femme Marguerite Moiseau.
27 octobre 1818 Mardi, 12h Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) François "Marchand" Couvreur 33 ans, garçon meunier. Tenta d'incendier le moulin de Monchy-Breton en janvier 1818. 30 août 1818
31 octobre 1818 Samedi, 15h Agen François Labonne et Pierre Dumas 24 ans, charpentier et 24 ans, travailleur de terre. Auteurs d'un assassinat à Lévignac-sur-Guyenne. Cougouilhe, Billaud, Lacoste et Villeneuve sont condamnés à vingt ans de travaux forcés. Exécutés au faubourg du Pin. 04 septembre 1818
02 novembre 1818 Lundi, 15h15 Béthune (Pas-de-Calais) Philippe Fouquart







François-Pierre Duparcq, Agathon Duparcq, Aimable Malbranche et Nicolas Hannart
62 ans, cultivateur à Auchel. Tentative d'assassinat.







25 ans, ex-garde-meûnée, 20 ans, journalier, 37 ans, domestique et 60 ans, meunier. Vol avec les cinq circonstances, commis dans la nuit du 17 au 18 décembre 1817 chez les frères Guffroy, fermiers au hameau de Noulette, commune d'Aix-en-Gohelle. Dérobent des chemises, des draps et deux serpes.
26 août 1818







31 août 1818
03 novembre 1818 Mardi, 16h30 Toulouse François "Aranès" Tougne 26 ans, chaudronnier à Saint-Lary. Blesse d'un coup de fusil à l'épaule droite, le 19 octobre 1815, Francisco Puydarros, Espagnol, alors que celui-ci se rend arrive du val d'Aran pour se rendre à la foire de Castillon, puis lui dérobe sa bourse : Puydarros meurt douze jours après l'agression. Condamné à mort par contumace le 29 juin 1816. 09 septembre 1818
04 novembre 1818 Mercredi, 12h Versailles Marie-Renée Brizemur, veuve Marchand et Pierre-Martin Marchand PARRICIDE, 60 ans, ménagère et 28 ans, cultivateur, mère et fils à Boigneville. 14 août 1818
05 novembre 1818 Jeudi, 12h Bastia Michel-Ange Moretti 18 ans, laboureur à Rusio. Assassine Catherine Moretti, épouse Castellani le 14 septembre 1817.
09 novembre 1818 Lundi, 12h Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) Marie-Josèphe Delannoy, épouse Bourcy 51 ans. Tente d'empoisonner son mari Ferdinand Bourcy à Villers-L'Hôpital avec une tartine "dorée" (saupoudrée d'une dose d'arsenic). 25 août 1818
19 novembre 1818 Jeudi, 11h30 Lyon Jean Devaux et François Devaux 22 ans et 50 ans, fils et père, cultivateurs à Châtillon-d'Azergues. Empoisonnent Pierrette Chapuis, épouse de Jean, le 05 juin 1818. 12 septembre 1818
30 novembre 1818 Carpentras ? Joseph Goudon
01 décembre 1818 Mardi, 13h Laval François Barré 40 ans, perreyeur à Ambrière. Assassine M.Fauveau le 25 mai 1818 au Pas. Complices suspectés : son frère et le nommé Troussier.
12 décembre 1818 Samedi, 14h Orléans Jean-Mathurin-Théodore Desain 48 ans, marchand de meubles. A Orléans, le 26 septembre 1818, fait remettre à M.Roux, officier en retraite, une cassette contenant une machine infernale équipée de quatre canons de pistolets qui le blessent gravement à la main. Mobile : Desain était l'amant de Justine Echard, qu'il aimait passionnément et dont il avait eu trois enfants, mais qui l'avait quitté pour devenir trois jours plus tôt l'épouse de Roux. 28 octobre 1818
15 décembre 1818 Mardi, 13h Quimper Clet Le Cohenner 22 ans, maréchal-ferrant à Cléden-Cap-Sizun.
23 décembre 1818 Mercredi, 12h Périgueux Jean Bourdil 37 ans, cultivateur. Exécutée place de Prusse (place Francheville)
26 décembre 1818 Samedi, 12h Melun François Pierre Brûlefert 39 ans, charretier à Saint-Germain-sous-Doue. Assassina sa femme Angélique Rosalie Hurand, 36 ans, le 20 mai 1818.
31 décembre 1818 Jeudi, 15h Chaumont Étienne Cersoy et Claude Cersoy 35 ans, sabotier et 31 ans, manoeuvre. Incendient la ferme de Champfour, commune de Pierrefaites. Leur père, Étienne aîné, est acquitté. 05 novembre 1818
12 janvier 1819 Mardi, 10h30 Nîmes Jean-Pierre "François Le Carnassier" Moulin 60 ans, maquignon et journalier. Sur la grand'route entre Luc et le Chaylar-l'Évêque, le 08 juillet 1817, assassine Joseph Constant, marchand de moutons, pour le voler. Son troisième complice, Chazal, est condamné à la même peine le 11 mars 1819 par les assises de la Lozère. 20 novembre 1818
16 janvier 1819 Samedi, 12h Blois Jean Marion 19 ans, garçon laboureur. Assassin de Marguerite Soucieux, veuve Marion Exécuté rue d'Angleterre 30 novembre 1818
16 janvier 1819 Samedi, 16h Rodez Pierre Malrieu 41 ans, serrurier aux Moyroses, faux-monnayeur. Déjà condamné en 1816 par contumace pour ce même fait par le Cour Prévôtale. 15 novembre 1818
18 janvier 1819 Lundi, 12h15, 14h10 Saintes Mathieu Prévaudeau







Jean Mamousse
PARRICIDE, 32 ans, cultivateur. A Saint-Césaire, tue son père Jean à coups de bâton en octobre 1811 et dissimule le corps dans le champ d'un voisin. Fait croire à une disparition ou à une éventuelle agression par des bandits de grand chemin, jusqu'à ce que les ossements soient retrouvés en août 1818.







28 ans, boulanger.
20 novembre 1818







16 novembre 1818
25 janvier 1819 Lundi, 11h Dijon Léonard Guénard 23 ans, journalier. 09 décembre 1818
27 janvier 1819 Mercredi, 12h Draguignan Anne Brun, veuve Aubert 46 ans, tisseuse à la Cadière. Noie sa fille Louise Aubert, 9 ans, en la jetant dans un puits.
30 janvier 1819 Samedi, 12h Versailles Laurent Étienne Martin 34 ans, berger. Auteur d'un double infanticide à Sartrouville et Vaux-sur-Seine. 13 novembre 1818
02 février 1819 Mardi, 16h Rouen Louis-Armand Duprey 21 ans, tisserand. A Bléville, dans la nuit du 22 au 23 novembre 1817, enterre vivant le nouveau-né que sa servante et maîtresse vient d'avoir. Duprey père et la domestique sont acquittés. 26 novembre 1818
08 février 1819 Lundi, 11h Dijon Joseph Sèchetindre et Pierre Boitard 23 ans, tailleur et 45 ans, marchand. Le 10 août 1818, à Dampierre, sur les incitations des époux Boitard, ses oncle et tante, Sèchetindre assassine à coups de bâton et de couteau de cuisine le père Roidet, curé du village, et lui vole du linge de maison, de l'argenterie et le peu de monnaie. Marie Roger, épouse Boitard, condamnée à mort, est graciée. 12 décembre 1818
08 février 1819 Lundi, 15h30 Montpellier Jean "Boulou" Guittard Villasèque 29 ans, journalier. Le 26 janvier 1813, tente de tuer les habitants de la métairie de Cantaloup pour commettre un vol. Neuvième condamnation, dont troisième à mort (jugé par les cours spéciale puis prévôtale de Perpignan pour avoir, fin 1813, attaqué une diligence allant de France en Espagne, et assassiné trois soldats de l'escorte ainsi qu'un des passagers, M.Gorry. Condamné en première instance par les assises de l'Aude, arrêt cassé. mai 1818, janvier 1819
09 février 1819 Mardi, 12h30 Aix-en-Provence Michel Mathias 55 ans, cultivateur. Tentative d'assassinat et de vol à Saint-Chamas. Exécuté place Sainte-Magdeleine. 05 décembre 1818
12 février 1819 Vendredi, ?h Mende André Chazal-Martin 27 ans, laboureur. A Auroux, tenta début 1818, et ce à quatre reprises d'empoisonner à l'arsenic sa femme Jeanne Malet, 21 ans, qu'il n'aimait pas, notamment le 16 mars 1818, puis début avril : elle survit mais dans un état très grave, et meurt après sa condamnation suite à une visite qu'elle lui avait fait en prison. Sa complice, maîtresse et domestique, est condamnée à mort par contumace le 19 décembre 1818. 12 décembre 1818
13 février 1819 Samedi, 12h Blois Marc Sibut 20 ans, cordonnier. Tua l'adjoint à Maves. Exécuté rue d'Angleterre. 27 novembre 1818
17 février 1819 Mercredi, 12h Coulommiers (Seine-et-Marne) Nicolas François Legouge et Charles Denis Lemaire 37 ans, journalier et 47 ans, tisserand. Brigands. Deux complices condamnés à mort graciés (?). novembre 1818
17 février 1819 Mercredi, 16h Paris Pierre Charles Rodolphe Foulard 20 ans, chasseur de la garde royale. A Châtillon, le 15 octobre 1818, assassine à coups de sabre Reine Justine Cormier, épouse Vignon, 62 ans, cabaretière et épouse d'un maçon qui le logeait depuis l'avant-veille, et qui l'avait surpris en plein cambriolage, puis tue également Geneviève Sandrin, 44 ans, domestique, qui arrivait au moment où il allait s'enfuir avec l'argent dérobé. Sur le chemin entre Conciergerie et place de Grève, s'adresse à la foule "Pères et mères, enseignez à vos enfants à ne pas suivre mon exemple ! Dites-leur où le crime m'a conduit ! Voyez où conduit l'abandon de la famille ! Oui, je suis coupable, mais la faute en est à mes parents, qui m'ont livré à moi-même sans appui et sans éducation." Arrivé sur la place, reconnaît au premier rang un brigadier de son ancienne compagnie et l'interpelle : "Approche, mon vieux ! Si je ne puis faire mes adieux à tous les camarades, qu'ils les reçoivent en ta personne." S'entretient quelques minutes avec le prêtre en bas de l'échafaud. Sur la plate-forme, s'adresse enfin au bourreau : "Venez, que je vous embrasse aussi, pour montrer que je suis sans rancune et que je pardonne à tout le monde." Foule immense, car première exécution à Paris depuis dix-huit mois. 13 janvier 1819
24 février 1819 Mercredi, 11h05 Toulouse Jacques Batlongue 62 ans, brassier. Le 05 octobre 1818, sur la route entre Salies-du-Salat et Marsoulas, assassine à coups de pierre son ennemi, François Castex, qu'il détestait pour des motifs futiles. 05 janvier 1819
27 février 1819 Samedi, 12h Quimper Anne Kergos, veuve Le Cohenner 30 ans, ménagère.
02 mars 1819 Mardi, 15h Orthez (Basses-Pyrénées) Marie Labenne, veuve Foix 24 ans, empoisonna son mari Pierre Foix à Berenx. novembre 1818
03 mars 1819 Mercredi, 12h Épinal Nicolas Vauthier et Angélique Vauthier, veuve Jacquot 44 ans, cultivateur et 56 ans, dentellière à Oëlleville, frère et soeur. novembre 1818
04 mars 1819 Jeudi, 12h Versailles Reine-Leudivine Laffée 20 ans, domestique à Saint-Germain-les-Corbeil (ou Epinay-sous-Sénart). Licenciée par M.Lanneau, se venge en empoisonnant au vitriol un bol de café de Mme Baurette, une parente de son patron, qu'elle accusait d'être responsable de son éviction. 12 novembre 1818
05 mars 1819 Vendredi, 12h Caen Marc Antoine Auguste Servot, Pierre Viel et Pierre Mittelbronne 60 ans, perruquier, 50 ans, cabaretier et 24 ans, chasseur à cheval. Tentent d'assassiner le médecin anglais William Hervey et son épouse à Bayeux dans la nuit du 12 au 13 avril 1818. Joseph-Nicolas Gangenot et Louis-Marie Fournier, complices, condamnés à mort, sont graciés. Exécutés place du marché neuf. décembre 1818
06 mars 1819 Samedi, 14h Orléans Jacques-Pierre Marteau 23 ans, boulanger, ancien forçat. Tente d'assassiner Mlle Briolet, 18 ans, à Saint-Marceau, alors qu'il tente de cambrioler la maison de M.Briolet. janvier 1819
20 mars 1819 Samedi, 12h Laval Marie Peccard 21 ans, domestique. Assassine sa patronne. Exécutée place du Champ de foire janvier 1819
27 mars 1819 Samedi, 12h Orléans Laurent Rollot 35 ans, vacher. janvier 1819
27 mars 1819 Samedi, 15h Besançon Nicolas Goguey 60 ans, cultivateur.
29 mars 1819 Lundi, 12h Saintes Antoine Latour 39 ans, quincaillier et fondeur.
14 avril 1819 Mercredi, 12h Bastia Jean Joseph "Mampio" Albertini 50 ans, meunier. Vol et assassinat. Antoine Cremolini, serrurier, condamné à mort, est gracié. Leurs complices, Joseph Bianchini et Persio Giannettini, serruriers, inculpés de vol, sont condamnés à une peine de travaux forcés. novembre 1818
17 avril 1819 Samedi, 14h Metz Pierre Mondon







Joseph Poulain
29 ans, maréchal-des-logis au régiment d'artillerie à cheval de Metz. Faux-monnayeur ayant diffusé de fausses pièces de 5 francs. 2 militaires et une femme, suspectés de complicité, sont acquittés.







38 ans, maréchal-ferrant. A Bettelainville, empoisonnement et incendie.
février 1819







février 1819
19 avril 1819 Lundi, 11h30 Lyon Louis Denis 21 ans, tisserand. 07 mars 1819
22 avril 1819 Jeudi, 15h Rouen Romain Maucomble 28 ans, cordonnier. 06 mars 1819
24 avril 1819 Samedi, 11h15, 11h30 Céret (Pyrénées-Orientales) Thérèse Delos, épouse Nogué et Thomas Nogué 44 ans, ménagère et 52 ans, drapier. Assassinat à Reynès. février 1819
24 avril 1819 Samedi, 12h Neuilly (Yonne) Louis Clément Humbert PARRICIDE, 22 ans, à Neuilly, tua son père Noël Humbert, 60 ans, à coups de marteau le 04 février 1819. 01 mars 1819
26 avril 1819 Lundi, 14h Metz Nicolas Deneff et François Deneff 41 ans et 23 ans, voituriers à Moyeuvre, frères. Assassinent un négociant voyageur et tentent de tuer deux Israëlites pour les voler. février 1819
30 avril 1819 Vendredi, 18h05 Toulouse Jean Boubé 33 ans, marchand de bois. A Couladère, pris de haine envers ses voisins, les frères Tourte, les abat tous deux à coups de fusil le 24 août 1815 et blesse leur ami Jacques Terrail, avec la complicité de son frère cadet. Les deux frères sont condamnés par contumace le 21 mars 1816 : le cadet vient se livrer à la justice, qui l'acquitte. L'aîné fait de même plus tard, malgré les protestations bien avisées de son avocat. Prévenu du rejet de sa grâce, demande à faire une ultime déclaration, consignée par le conseiller de Moly, d'où le retard inhabituel de l'exécution. 07 janvier 1819
01 mai 1819 Samedi, 15h Chaumont Antoine Robinet 48 ans, sabotier. Le 03 janvier 1819, à Choilley, tue Claude Bellouard, vigneron, pour le voler. 26 avril 1819
05 mai 1819 Mercredi, 12h Draguignan Jean Maurel 48 ans, cultivateur. Tue frère Hugony, prêtre recteur paroissial de Châteaudouble. février 1819
07 mai 1819 Vendredi, 12h Mende Claude Chazal 38 ans, laboureur. Sur la grand'route entre Luc et le Chaylar-l'Évêque, le 08 juillet 1817, assassine Joseph Constant, marchand de moutons, pour le voler. Condamné à mort par contumace par la cour prévôtale de Mende le 22 décembre 1817. 11 mars 1819
25 mai 1819 Mardi, 10h Arles (Bouches-du-Rhône) Marie "La Nazette" Roudier, veuve Boucard 46 ans, aubergiste. Empoisonna son premier mari et impliqua le second, Thomas Boucard, de dix-huit ans son cadet, dans un meurtre pour lequel il fut supplicié le 04 août 1818. Exécutée place du marché neuf - devenue place Charles de Gaulle. Pour la dernière fois, la cloche du palais des podestats, la plus ancienne d'Arles, retentit pour sonner le glas pour un supplicié : elle est ensuite démontée et ré-installée dans le clocher de Notre-Dame-la-Major, à Marseille. Mention dans un journal de l'exécution d'un nommé Castagne, introuvable. 16 mars 1819
12 juin 1819 Samedi, 17h Bastia François Aurèle "Mucchione" Peretti 29 ans, cultivateur et propriétaire à Levia.
15 juin 1819 Mardi, Mirande (Gers) Baptiste Clamens Garçon meunier. Empoisonna Catherine Matheu, son épouse le 12 février 1819 au moulin de Montaut (commune ?). Fait amende honorable à l'église de Mirande, accompagné par l'abbé Alexandre, aumônier. 14 avril 1819
22 juin 1819 Mardi, 11h Bourbon-Vendée (La Roche-sur-Yon) Joseph Musseau 29 ans, cordonnier à Bournezeau. Amant de Mme Allaigre, abat son mari, scieur de long, sur la route de Bournezeau à Bourbon-Vendée d'un coup de fusil pour venger sa maîtresse : Allaigre, ayant appris son infidélité, l'avait frappée et interdit de revoir Musseau. 20 mai 1819
28 juin 1819 Lundi, 17h Bastia Jean-Baptiste Casatta et Laurent Leanni 20 ans, laboureur à Sainte-Marie-et-Sieché et 40 ans, laboureur à Zigliara.
06 juillet 1819 Mardi, 9h Aix-en-Provence Jacques Sauveur Peyre et Anne Armand, veuve Peyre 36 ans, cultivateur en Arles et 36 ans, ménagère. Exécutés place Ste-Magdelaine.
10 juillet 1819 Samedi, 12h Blois Vidal Chazelle 38 ans, boucher et cabaretier. Assassin de M.Bigot. Exécuté rue d'Angleterre. 22 mai 1819
12 juillet 1819 Lundi, 12h Caen Jacques "Mesnil" Declosmesnil 38 ans, maréchal-ferrant aux Loges. Exécuté place du Marché neuf.
12 juillet 1819 Lundi, 17h30 Bastia Claire-Marie Piétri, veuve Burlandi et Pierre Andréani 30 ans, marchande propriétaire et 27 ans, propriétaire à Barbaggio, amants diaboliques. Tuent Jacques Burlandi, riche commerçant. Exécutés place Saint-Nicolas, dernière femme exécutée en Corse. mars 1819
14 juillet 1819 Mercredi, 12h Arras (Pas-de-Calais) Louis-François Descamps 37 ans, ancien garçon meunier à Saulry. Faux-monnayeur. 27 mai 1819
14 juillet 1819 Mercredi, 12h Laon Jean Joseph "Jean-Louis" Péchon PARRICIDE, 35 ans, berger à Régny. Assassine son père dans la nuit du 11 au 12 septembre 1818.
24 juillet 1819 Samedi, 13h Vesoul Anatoile Debelfort et Marie Robelet, veuve Meuret 24 ans et 22 ans, cultivateurs, amants diaboliques. Assassinent Jean-Baptiste Meuret, 25 ans, fermier, de plusieurs coups de couteau dans la poitrine dans la nuit du 27 au 28 octobre 1818 à Auvet. Baptiste Fiatte, second amant de Marie, mis dans la confidence mais ayant refusé de participer, est acquitté. 27 mai 1819
31 juillet 1819 Samedi, 13h30 Le Puy-en-Velay Pierre Porte 32 ans, ouvrier menuisier. 1819
31 juillet 1819 Samedi, 14h45 Beauvais Louis Fidèle Moroy PARRICIDE, 21 ans, charpentier. avril 1819
02 août 1819 Lundi, 11h Valence Thérèse Défaut 24 ans, journalière à Piolenc (Vaucluse). 1819
02 août 1819 ? (Loir-et-Cher) Jean-Baptiste Defeint Assassin de M.Desbuissons 17 mai 1819
04 août 1819 Mercredi, 12h Draguignan Angelle Fouque, veuve Brunet 40 ans, sage-femme. Assassine le nouveau-né que sa parente Françoise Foucou lui avait confié pour le remettre à l'hospice civil de Toulon. mai 1819
05 août 1819 Jeudi, 11h Riom Nectaire Guittard 42 ans, terrassier aux Arnats, commune de Saint-Nectaire. Auteur de fausses pièces d'or et d'argent qu'il diffuse dans les environs de Champeix de février 1818 à février 1819. 20 mai 1819
09 août 1819 Lundi, 12h51, 12h53, 12h54 Coutances Jeanne Anquetil, épouse Cahours, Julien Ribet et Gilles Cahours 37 ans, cultivatrice, 38 ans, orfèvre, 48 ans, cultivateur.
16 août 1819 Lundi, 14h Albi Louis "Le Prince" Balza (ou Balssa) ERREUR JUDICIAIRE. 50 ans, propriétaire-tisserand à Montirat (oncle du futur écrivain Honoré de Balzac). Accusé d'avoir, au lieu-dit "la fontaine de Frexaire", dans les gorges du Viaur, près de Mirandol, dans la nuit du 04 au 05 juillet 1818, étranglé sa maîtresse Cécile "La Calloresso" Soulié, veuve Sudre, 27 ans, sa domestique, alors enceinte. Selon les déclarations de Balza, faites deux jours après sa condamnation, le 16 juin 1819, le vrai coupable semble être Jean Albar, petit-fils d'un notaire chez qui le frère de Louis Balza, Bernard-François, travaillait comme clerc : Louis aurait reçu deux cents francs de sa part pour laisser croire qu'il était le père de l'enfant qu'attendait Cécile. Le juge de paix, premier magistrat rendu sur place, était également un proche de la famille Albar... Exécuté place du Manège. 14 juin 1819
19 août 1819 Jeudi, 16h Rouen Jean-Joseph-Félix Cornu 26 ans, colporteur, forçat évadé. Vol commis de nuit avec violences. Une de ses soeurs, condamnée avec lui, déclare au lendemain du procès que l'instruction s'est trompée et qu'elle a été accusée à la place d'une autre de ses soeurs. L'exécution est donc retardée jusqu'au procès qui a lieu à l'été 1819 dans l'Eure. 22 août 1818
30 août 1819 Lundi, 15h30 Foix Joseph Séguela 21 ans, cultivateur à Villeneuve-Durfort. Tua son maître, M. Seré. 14 juin 1819
08 septembre 1819 Mercredi, 12h Périgueux Pierre "Vigier" Bardet 42 ans, cultivateur. 09 juillet 1819
14 septembre 1819 Mardi, 16h30 Bastia Jean-Pierre Manzini et Jean-Bernard "Casatta" Luciani 34 ans, meunier à Pero et 26 ans, laboureur à Santo-Pietro.
25 septembre 1819 Samedi, 13h Orléans François Hubert 49 ans, marchand coquetier à Rozières. Lors d'un cambriolage, assassine, dans la nuit du 09 au 10 novembre 1818, Marguerite Luçon, épouse Clairet et sa fille Angélique Clairet, puis tente d'assassiner Eloi Clairet avant de s'enfuir en emportant 300 francs. 22 juillet 1819
27 septembre 1819 Lundi, 12h Versailles Pierre Plisson 42 ans, cultivateur. Meurtre et vol à Émance. 07 août 1819
29 septembre 1819 Mercredi, 12h30 Périgueux Jean "Rouquillaud" Bouchillou 48 ans, propriétaire cultivateur. 07 juillet 1819
05 octobre 1819 Mardi, 11h30 Saint-Flour Jean Boudet 60 ans, cultivateur. Le 02 septembre 1818, à Saint-Mary-le-Cros, empoisonne avec de l'arsenic sa femme, Jeanne Dussaunier, veuve Chazelon, épousée par intérêt et dont il voulait hériter. François Boudet, fils de Jean, est acquitté. 14 août 1819
08 octobre 1819 Vendredi, 12h Le Mans Jeanne Derouineau 18 ans, journalière.
08 octobre 1819 Vendredi, 14h30 Montpellier Jean Poujol et Laurent Cérès 41 ans, marchand colporteur et 30 ans, cultivateur. Membres d'une association de malfaiteurs de Béziers sévissant de l'hiver 1817 à décembre 1818. Dans la nuit du 28 au 29 novembre 1818, attaque près de la Bégude de Jordy une malle-poste et rançonnent les passagers. Dans la nuit du 06 au 07 décembre, attaquent une autre diligence, et tentent de tuer le gendarme Tessier. François Servière, Rose Jeanne, veuve Conquet et Madeleine Bouisson, femme Ollier, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Jean-Baptiste "Cèbe" Pagès, Etienne Mary et Marie Ginal sont condamnés à dix ans de réclusion. Condamné à mort, Benoît Cérès est gracié. 04 août 1819
11 octobre 1819 Lundi, 11h Dijon Jean Desvignes 36 ans, cultivateur-propriétaire 21 août 1819
11 octobre 1819 Lundi, 14h Béziers Jean-Baptiste "Belair" Semène, Pierre "Quilleboles" Fabre et Mathieu Bounet 45 ans, laboureur, 48 ans, cultivateur et 39 ans, cultivateur. Membres d'une association de malfaiteurs de Béziers sévissant de l'hiver 1817 à décembre 1818. Dans la nuit du 28 au 29 novembre 1818, attaque près de la Bégude de Jordy une malle-poste et rançonnent les passagers. Dans la nuit du 06 au 07 décembre, attaquent une autre diligence, et tentent de tuer le gendarme Tessier. François Servière, Rose Jeanne, veuve Conquet et Madeleine Bouisson, femme Ollier, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Jean-Baptiste "Cèbe" Pagès, Etienne Mary et Marie Ginal sont condamnés à dix ans de réclusion. Condamné à mort, Benoît Cérès est gracié. 04 août 1819
18 octobre 1819 Lundi, 12h Alençon Ursin Boitron 62 ans, journalier. A Beaufay, le 01 février 1819, tente de violer et assassine Pierre Lange, berger, 15 ans. Exécuté rue du Jeudi 25 juillet 1819
19 octobre 1819 Mardi, 12h30 Laval Jacques Joseph Durand, Marin Barreau, Marie Barreau et Marie Lorillard, épouse Barreau 22 ans, exécuteur des arrêts criminels, 37 ans, jardinier, 39 ans, fileuse et 33 ans, marchande de beurre. Auteurs d'un assassinat commis rue du Paradis. 30 juillet 1819
21 octobre 1819 Jeudi, 12h Alençon Pierre-Jean "Laprairie" Malherbe 43 ans, cultivateur. A La Chapelle-Biche, le 12 avril 1819, blesse mortellement son beau-frère Chazel-Lizière de trois coups de couteau. La victime meurt deux jours plus tard. Exécuté rue du Jeudi. 29 juillet 1819
21 octobre 1819 Jeudi, 15h45 Toulouse Pierre Gaudens et Marc Souville 54 ans et 62 ans, laboureurs. Au soir du 21 janvier 1819 à Lunax, assassinent le père Martin, curé du village, de six coups de couteau et sa nièce Françoise Martin de treize coups, pour les voler. 24 août 1819
21 octobre 1819 Jeudi, 17h Saint-Jean-du-Bruel (Aveyron) Guillaume Prunier et Louis Bonat 38 ans et 40 ans, cultivateurs, beaux-frères. Dans la nuit du 08 au 09 septembre 1818, à Saint-Jean-du-Bruel, assassinent leur beau-père, Jacques Servel, 75 ans. Mobile : ils le détestaient et craignaient, avec son futur remariage, de perdre une partie de l'héritage qu'ils espéraient. Les filles de la victime, Suzanne Servel, épouse Prunier et Jeanne Servel, épouse Bonat, sont acquittées. 06 août 1819
23 octobre 1819 Samedi, 12h Beauvais François "Jean" Liebbe 35 ans, manouvrier. juillet 1819
23 octobre 1819 Samedi, 13h Vesoul Nicolas Robardet 26 ans, cultivateur. 05 août 1819
23 octobre 1819 Samedi, 12h30 Draguignan Honoré Veyan et Louis "Perrache" Perrimond







César Laget, François Marcel Prèves et Rose Élisabeth Pierrugues, épouse Barret
47 ans et 31 ans, cultivateurs. Assassinent près de Salernes, chemin de Beaudinard, Jean Blanc, marchand de bestiaux, pour le voler. Leur complice, François Ponsy, 58 ans, maquignon, condamné à mort avec eux, est gracié.







45 ans, cultivateur, 42 ans, journalier et 27 ans, journalière. Assassinent à Ramatuelle Jean-Joseph Barret, berger.
septembre 1819







septembre 1819
25 octobre 1819 Lundi, 12h Mantes-la-Jolie (Seine-et-Oise, actuellement Yvelines) Laurent Barnabé Pernelle et Valentin Pierre Pernelle 26 ans, boulanger et 30 ans, pêcheur. Cousins de Guillaume Normand, condamné en 1816. Assassinent la femme de Barnabé et Planche, meunier, le mari de sa maîtresse. Exécutés place de Rosny (actuelle place de la République) 14 août 1819
04 novembre 1819 Jeudi, 13h Rouen Marie Angélique Delaplanne, veuve Delaunay et Charles Couturier 58 ans, fileuse et 38 ans, toilier. 14 août 1819
01 décembre 1819 Mercredi, 11h30 Lyon Jean-Marie Setier 60 ans, sans profession. 27 novembre 1819
06 novembre 1819 Samedi, 17h Évreux Jean Leroy 39 ans, tisserand. En août 1817, assassine à Panlatte (Eure) sa femme Julianne Gerbeau. Décapite et coupe son corps en morceaux qu'il jette dans un puits, où ils sont retrouvés un an plus tard, début août 1818. Condamné en première instance à Evreux, arrêt cassé. Exécuté rue du Grand Carrefour 15 mars 1819, 19 août 1819
11 décembre 1819 Samedi, 15h Chaumont Marie Marguerite Chauvet et Marie Morel PARRICIDE, 18 ans, cultivatrice et 22 ans, journalière. A Rachecourt-sur-Blaise, Marie Chauvet empoisonne ses parents Antoine Chauvet, 52 ans, cultivateur et voiturier, ancien maire de la commune, et Marguerite Galliche, 51 ans, avec le poison fourni par son amie et complice Morel. Antoine décède le 16 juillet 1819. 29 octobre 1819
27 décembre 1819 Lundi, 11h Hazebrouck (Nord) Jean-François Kerleu 36 ans, tisserand à Lynde. Tente par deux fois d'empoisonner son épouse Marie-Reine Courtois, puis tente de l'assassiner. 06 novembre 1819
10 janvier 1820 Lundi, 16h30 Bastia Pierre-Marie Colonna d'Istria 26 ans, propriétaire à Peretto.
13 janvier 1820 Jeudi, 14h Landouzy-la-Ville (Aisne) Antoine-Joseph Bertault, Ferdinand Bertault, Marie-Nicole Bertault et Marie-Thérèse Bertault 34 ans, manouvrier, 20 ans, batteur en grange, 35 ans et 27 ans, fileuses. Auteurs d'un grand nombre d'incendies volontaires à Landouzy-la-Ville, notamment au hameau du Chêne-Bourbon, de 1811 à 1817 - dont six fois en 1815, l'un des sinistres menant à la mort d'un habitant sexagénaire. Leur père, Jean Antoine Bertault, 64 ans, meurt à la prison de Vervins le 24 janvier 1818 durant l'instruction. Leurs soeurs, Félicité-Adélaïde Bertault et Rose-Obéline Bertault, âgées de 24 et de 18 ans, fileuses, condamnées à mort, sont graciées. 20 novembre 1819
15 janvier 1820 Samedi, 12h Bourges Noël-André François Daubain et Pierre "Berlary" Poupat 37 ans, tisserand et 32 ans, cordonnier. Beaux-frères. A Enrichemont, assassinent Teillay Laroche, 40 ans, qui avait autrefois entretenu une longue liaison avec Elisabeth Poupat, la soeur de "Berlary", et lui avait même fait un enfant. Son mariage avec Daubin n'avait rien changé aux relations entre Elisabeth et Laroche. Le 1er mai 1818, les beaux-frères assassinent Laroche, dont le corps est retrouvé le 13 mai dans un étang. Exécutés place du marché. octobre 1819
15 janvier 1820 Samedi, 12h15 Gien (Loiret) Joseph "Dumaire" Alliaux 38 ans, serrurier. Assassine le caissier et le valet du receveur des finances de l'arrondissement de Gien. Ses complices présumés, faute de preuves, sont acquittés. Affirme être innocent jusqu'au bout. octobre 1819
15 janvier 1820 Samedi, 14h Gap Jean-Baptiste Faure 43 ans, instituteur à Villar-d'Arène. Faux-monnayeur Chante des cantiques de la prison à l'échafaud, monte avec courage et résignation, et après avoir avoué une dernière fois son crime, voit plusieurs spectateurs s'incliner à leur tour pour prier avec lui. 18 novembre 1819
18 janvier 1820 Mardi, 12h Montauban Jean "Toumieu" Andrieu 27 ans, cultivateur à Saint-Antonin. Complice dans l'assassinat de M.Piques et Montagne, maquignons. Le couperet ne parvient pas à couper le cou en une seule fois - bien que la mort soit directement effective. L'exécuteur doit se servir d'un couteau pour couper ce qu'il reste, sous les yeux de spectateurs indignés qui lui jettent des pierres, manquant le tuer lui et son aide. Le bourreau s'enfuit pour être en sûreté, et le corps du supplicié reste sur l'échafaud pendant une heure jusqu'à ce que la foule soit entièrement dispersée et qu'on puisse enfin le conduire au cimetière. 21 septembre 1819
22 janvier 1820 Samedi, 11h Riom Antoine "Le Camp" Servent 35 ans, cultivateur. Dans le Gard, dans la nuit du 16 au 17 octobre 1815, abat Louis Lichaire. Affaire renvoyée le 09 septembre 1819 aux assises du Puy-de-Dôme. 26 novembre 1819
02 février 1820 Mercredi, 12h Saint-Omer François-Marie Demarle 84 ans, ancien cordonnier à Saint-Omer. Frappe de plusieurs coups de couteau Albertine Caron, soeur ouvrière à l'hôpital Saint-Jean de Saint-Omer où il demeure. 03 décembre 1819
04 février 1820 Vendredi, 12h Rouen Jacques-Philippe Polet 43 ans, cultivateur. A Saint-Denis-de-Lillebonne, dans la nuit du 02 au 03 novembre 1818, assassine son domestique Jean-Romain Varin pour lui voler ses économies. Enterre le corps dans un champ, lequel n'est découvert qu'après que des bêtes aient senti et en partie déterré le cadavre. Exécuté place du Vieux-Marché. 20 novembre 1819
05 février 1820 Samedi, 12h Chalon-sur-Saône Françoise Gérard 30 ans, domestique à Saint-Denis-de-Léon. Infanticide. 14 décembre 1819
11 février 1820 Vendredi, 12h15 Rosières-aux-Salines (Meurthe) Anne-Marguerite Liégey, veuve Drouin, Marguerite Houard, veuve Liégey, épouse d'Hablainville, et François d'Hablainville 33 ans, ménagère, 62 ans, ménagère et 55 ans, vigneron. Le 20 juillet 1819, à Rosières-aux-Salines, empoisonnent avec une soupe à l'arsenic Joseph Drouin, vigneron, leur gendre et mari. Quittent la prison de Nancy à 5h du matin sos bonne escorte.Exécutés sur l'ancienne place de l'hospice Sainte-Odile. Meurent avec résignation. 21 décembre 1819
14 février 1820 Lundi, 11h Valence Jean "Frère Jean" Thomas 45 ans, fabriquant d'étoffes à Saint-Barthélémy-de-Vals. Tentative d'assassinat. 18 décembre 1819
19 février 1820 Samedi, 11h30 Épinal Hermann Lévy 27 ans, marchand roulant.
21 février 1820 Lundi, 11h30 Valence Jean Andréas 25 ans, cultivateur à Montchenu. Abat son beau-père Bourru d'un coup de fusil. Jean Châtain, son domestique, et Magdeleine Gros, veuve Bourru, sont acquittés. 24 décembre 1819
25 février 1820 Vendredi, 18h Rodez Pierre Jean et Françoise (sans autre nom) 60 ans, tisserand et 28 ans, journalière.
11 mars 1820 Samedi, 12h Mortagne-au-Perche (Orne) Jean "Larue" Friloux 34 ans, cultivateur à Prépotin. Assassine une veuve qu'il devait épouser, puis une jeune femme qu'il avait séduite. 13 janvier 1820
18 mars 1820 Samedi, 12h45 Saintes Michel Goujon 37 ans, charpentier.
04 avril 1820 Prunelli di Casacconi (Corse) Jean Ambroise Agostini 40 ans. Bandit, dans l'affaire de la vendetta de Prunelli di Casacconi en 1814, ayant commencé par... deux brebis s'étant introduites dans une vigne ! Devient membre de la bande des Prunellacci. Assassine en 1819 un membre de la bande rivale.
05 avril 1820 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Jean-François Lugan 21 ans, marchand de corbeilles. 09 février 1820
12 avril 1820 Mercredi, 13h30 Périgueux Jean Mingie 38 ans, cultivateur. janvier 1820
22 avril 1820 Samedi, 17h30 Rodez Pierre Delrieu, Jean-Baptiste Delrieu et Jean Delrieu 66 ans, 33 ans, et 25 ans, cultivateur à Prix. Incendiaires. Cécile Bonnet, leur épouse et mère, est acquittée. février 1820
25 avril 1820 Mardi, 16h Montpellier Jeanne Pastre, veuve Bousquet et Jean Rastoul 48 ans, ménagère et 34 ans, tonnelier.
26 avril 1820 Mercredi, 15h Agen Antoine "Nénet" Miquel PARRICIDE, 21 ans, laboureur. A Paulhiac, le 11 novembre 1819, abat de deux coups de fusil son père qui refusait de le laisser se marier. Exécuté au faubourg du Pin 05 mars 1820
27 avril 1820 Jeudi, 16h Narbonne (Aude) Philippe Roques 47 ans, cultivateur. Égorge dans la nuit du 13 au 14 mars 1819 à Tourouzelle Marie Caussac, épouse Jougla, commerçante et femme de son ancien partenaire commercial, parce qu'ils refusaient de lui prêter davantage d'argent, et dérobe 4500 francs Exécuté place des Barques. Sur l'échafaud, dit à la foule : "Pourtant, je suis un homme bon." 26 février 1820
29 avril 1820 Samedi, 15h Besançon Jean "Courtot" Nelaton 26 ans, journalier.
03 mai 1820 Mercredi, 12h Niort Dominique Coelorum







René Charon
25 ans, commis marchand. Le 15 janvier 1820, assassine Jean Berthonneuf, son confrère colporteur.







34 ans, bordier à Chantecorps. Le 08 janvier 1820, tue Jean Chaigne, 14 ans.
16 mars 1820







15 mars 1820
04 mai 1820 Jeudi, 15h30 Bordeaux Pierre Gignoux 49 ans, fondeur de suif pour chandelles. Empoisonnement de la mère de sa compagne. 08 mars 1820
13 mai 1820 Samedi, 16h Paris Charles Normand 22 ans, domestique. Assassine de deux balles dans la tête le 18 avril 1820 dans l'impasse Ferron son patron, le capitaine-ingénieur Sion, alors qu'il l'accompagnait chez le commissaire de police suite à son licenciement la veille pour faire viser ses papiers. 08 mai 1820
27 mai 1820 Samedi, 11h30 Lyon Magdeleine Fongerouge, veuve Guillet 65 ans, sans profession. 15 avril 1820
29 mai 1820 Lundi, 17h Bastia Dominique Giustiniani et Antoine Biaggi 22 ans et 18 ans, laboureurs à Cognocoli.
07 juin 1820 Mercredi, 18h05 Paris Louis Pierre Louvel 36 ans, ouvrier sellier. Par convictions politiques - il était bonapartiste -, au soir du 13 février 1820 devant l'Opéra de Paris, rue de Richelieu, poignarda mortellement d'un coup d'alêne en pleine poitrine Charles-Ferdinand d'Artois, duc de Berry, 42 ans, neveu du roi Louis XVIII, fils du futur Charles X et potentiel héritier de la Couronne afin d'éteindre la lignée des Bourbons. Le prince, après avoir arraché lui-même l'arme de sa plaie, meurt le lendemain à l'aube dans une des salles de l'Opéra, non sans avoir demandé la grâce pour son assassin et annoncé que le crime était vain... puisque son épouse venait de lui annoncer sa grossesse (Henri d'Artois, duc de Bordeaux et comte de Chambord, naîtra le 29 septembre suivant). Condamné par la Cour des Pairs. Ecrit à ses parents durant la nuit, persuadé d'être exécuté à 7h du matin. A l'aube, demande du vin et du bouillon, et semble pressé d'en finir. Pendant la journée, reçoit la visite de plusieurs magistrats afin de recueillir aveux et déclarations : en vain. Quitte la Conciergerie à 17h45, en redingote bleue, la tête couverte d'un chapeau, en compagnie de l'aumônier. N'écoute aucune parole de réconfort, semble chercher des yeux dans la foule si quelqu'un ne souhaite pas l'aider à s'échapper. Foule incroyable depuis 15h. Devant l'échafaud, le prêtre lui dit : "Regardez le ciel, vous allez comparaître devant le souverain juge : désarmez-le par votre repentir !" A cela, Louvel réplique : "J'en suis fâché... mais hâtons-nous : on m'attend là-haut." Continue à regarder la foule pendant qu'on le lie à la bascule. 06 juin 1820
08 juin 1820 Jeudi, 12h Chartres Louis Duteil 37 ans, cabaretier-épicier à Orvilliers. Fait assassiner son épouse Jeanne Sophie Blot par sa maîtresse et domestique, Sophie-Delphine Carnet, 18 ans, en la précipitant dans un puits. Tous deux sont condamnés en première instance par les assises de Seine-et-Oise, arrêt cassé. Delphine est graciée. Exécuté place du Marché-aux-Vaches. 17 novembre 1819, février 1820
15 juin 1820 Jeudi, 12h Quimper Julien Robin 28 ans, charbonnier.
15 juin 1820 Jeudi, 13h Reims Jean-Louis Gourgon Gonel 69 ans, vigneron à Romery. Met le feu par vengeance à la maison d'un voisin. Exécuté rue de la Couture. mai 1820
21 juin 1820 Mercredi, 15h15 Toulouse Dominique "Cammet" Cazaux 38 ans, laboureur. Le 18 juillet 1819, à Labarthe-de-Rivière, incendie, avec Raymond Fagès, 34 ans, tisserand, 2 écuries, une étable et une grange. Tous deux condamnés, seul Fagès est gracié. 22 mars 1820
10 juillet 1820 Lundi, 11h30 Montpellier Jean-Pierre Albagnac 31 ans, cultivateur.
22 juillet 1820 Samedi, 12h Calais (Pas-de-Calais) Louis Philippe Joseph "Jean" Bodet 28 ans, horloger à Oye. Faux-monnayeur. Son complice Charles Deléglise, 45 ans, journalier, est condamné à 100 francs d'amende et à une vie sous la surveillance de la haute-police. Procès-verbal d'exécution adjoint à l'acte-civil de décès. Un morceau de chair empêche la décapitation complète, qui doit être achevée au couteau de boucher, et entraîne un blâme pour l'exécuteur. 02 mars 1820
22 juillet 1820 Samedi, 18h Rodez Christine Massot, veuve Puechberty 35 ans, cultivatrice. A Béteille, à partir d'octobre 1815, empoisonne son mari Alexis Puechberty à l'arsenic. Il survit trois ans dans un état de fatigue extrême avant de mourir prématurément. 19 mai 1820
24 juillet 1820 Lundi, 11h30 Lyon Pierre Arlès 60 ans, colporteur. Assassine la veuve Giraud, marchande de liqueur à Lyon, pour la voler. 10 juin 1820
29 juillet 1820 Samedi, 14h Le Puy-en-Velay Pierre Reynard 41 ans, gendarme à Saint-Privat, assassin d'une jeune fille de 22 ans. 12 juin 1820
29 juillet 1820 Samedi, 18h35 Bordeaux Pierre Bonnefon 43 ans, ancien militaire. Pour ne pas avoir à rembourser une dette de treize sous, tente de tuer Anne Lagune, veuve Bourbon, à Lestrac, le 26 novembre 1819 en lui frappant la tête avec une matraque faite d'une pierre dans un mouchoir. Acte non retrouvé. 14 juin 1820
07 août 1820 Lundi, 17h Bastia Pierre-Jean Paoli 35 ans, laboureur à Salice.
02 septembre 1820 Samedi, 11h, 11h30, 12h Riom Catherine Morand, veuve Serve, Nicolas "Colin" Teyrin et Gilbert Raymond 25 ans, ménagère, 19 ans, meunier, 23 ans, garçon meunier. Assassinent à Vernet Jean-Baptiste Serve, fabricant de papier. 24 mai 1820
06 septembre 1820 Mercredi, 13h15 Auch Joseph Espiau 23 ans, déserteur de la légion. Chassé de chez son oncle Jean Claverie à Belmont après avoir séduit l'une de ses cousines, promise à un autre homme, tente d'abattre Jean Claverie le 14 mai 1820, puis finit par l'abattre pour de bon le 22 mai 1820. Aurait également, le 15 mai, tenté de tuer Marie Espiau ? 12 juillet 1820
07 septembre 1820 Jeudi, 11h Saint-Brieuc Thérèze Allouet 32 ans, domestique à Corseul. Infanticide, enterra vivante son enfant âgé de neuf jours. 20 juillet 1820
12 septembre 1820 Mardi, 11h Valence Jean Decoulan, Jean-Claude Bauton et Thomas Delauzun 50 ans, galocheur, 40 ans, chaufournier et 42 ans, cultivateur. Membres d'une bande de huit brigands qui, le 30 décembre 1819, attaquèrent une ferme à Espéluche, abattant le fermier Antoine James et son fils, ligotant Mme James et la servante avant de s'en aller en dérobant argent et biens, dont du linge. Quatre restent en fuite, dont le nommé Marcel - voir en 1822. Louis Masson, cordonnier, condamné à mort, est gracié le 05 novembre 1820 car il a dénoncé toute la bande. septembre 1820
14 septembre 1820 Jeudi, 11h Douai Nicolas Louis 42 ans, maréchal-ferrant. Le 11 mars 1820, sur la route entre Valenciennes et Orchies, tente de tuer d'un coup de couteau un conducteur de charrette pour lui voler un sac d'argent. Exécuté sur la place d'Armes 20 juillet 1820
05 octobre 1820 Jeudi, 12h Bastia Pascal Poli 42 ans, laboureur à Montemaggiore.
05 octobre 1820 Jeudi, 16h30 Saint-Robert (Corrèze) Jean Faurie 26 ans, cultivateur. 18 août 1820
09 octobre 1820 Lundi, 15h Pau Jean "Lacampagne" Lhoumé 45 ans, laboureur et marchand de lin. Le 27 mars 1820, à Lahontan, tue de deux coups de haut-volant dans la tête son rival Pierre "Basquet" Hiralde qui l'avait fait arrêter pour vol quelques mois plus tôt. Exécuté place de Grammont 14 août 1820
11 octobre 1820 Mercredi, 11h Riom Jean Limousin 22 ans, cultivateur. A Billom, le 18 juin 1820, tue son frère Pierre, dix ans, en le précipitant dans la rivière puis en l'assommant à coups d'échalas. 26 août 1820
14 octobre 1820 Samedi, 12h Troyes Louis Béguin 40 ans, bourrelier. Incendia les propriétés de M.Jeannin à Rosnay. Exécuté place du marché au blé. 28 août 1820
17 octobre 1820 Mardi, 11h30 Dijon Nicolas Gentil 26 ans, vigneron. 12 août 1820
17 octobre 1820 Mardi, 16h45 Rosières-en-Santerre (Somme) Charles Lematte, Prudence "La Louve de Rainecourt" Pezé, veuve Guirault et Rémi Germain 54 ans, manouvrier, 54 ans, fileuse et 38 ans, cabaretier. Chefs d'une bande de chauffeurs ayant sévi entre Péronne et Montdidier à compter de 1818. Arrêtés grâce à Vidocq, qui se fait "engager" incognito dans la bande pour mieux la démanteler. Le lieutenant de la veuve Guirault, Capelier, aubergiste à Rainecourt, meurt des suites de ses blessures reçues durant l'arrestation.
21 octobre 1820 Samedi, 12h15 Étampes (Seine-et-Oise, actuelle Essonne) Pierre-François "Le Petit-Hervet" Péchard, Louis-Magloire "Leblond" Morin et Marie "Désiré" Morinet 36 ans, cordonnier, 39 ans, maquignon, 40 ans, garde-moulin. "Chauffeurs", ayant notamment, dans la nuit du 23 au 24 décembre 1819, attaqué M.Travers, curé de Guillerval, pour le torturer - notamment en lui brûlant les pieds avec de la paille enflammée - afin qu'il révèle l'endroit où il cachait son argent. Traumatisé par l'épouvantable expérience, le père Travers se suicide dans la nuit du 04 au 05 janvier en se pendant à une poutre de sa cuisine. Louis Charles Langlois, faussement accusé par Péchard qui le détestait et voulait le perdre, est acquitté. Exécutés place Saint-Gilles. 05 août 1820
30 octobre 1820 Lundi, 12h Épinal Marie-Barbe Vaxelaire, veuve Richard 60 ans, ménagère.
31 octobre 1820 Mardi, 10h Carpentras Siffrein Roche et Jean-Baptiste Saurel 42 ans, cultivateur à Mazan et 30 ans, cultivateur à Mâlemort (Bouches-du-Rhône). septembre 1820
04 novembre 1820 Samedi, 12h Bastia Antoine-François "Angellino" Carancioni 21 ans, boucher à Corte.
13 novembre 1820 Lundi, 16h Cahors Michel Bonne et Jacques Lachèze 38 ans, casseur de pierres et 32 ans, cultivateur. Tentative d'assassinat et vol de 2400 francs. 06 avril 1820
15 novembre 1820 Mercredi, 15h Agen Anne Bataille, veuve Fariel 40 ans, modiste. A Saint-Sylvestre-sur-Lot, empoisonne son mari Jean "Baldou" Fariel avec une saucisse mêlée d'arsenic. Exécuté au faubourg du Pin 05 septembre 1820
16 novembre 1820 Jeudi, 12h30 Montauban Antoine "Toubel" Tissoire 44 ans, laboureur. Assassin de sa belle-soeur sous les yeux de ses cinq enfants. Espérait être gracié. Reçoit les secours de la religion et va calmement à l'échafaud, perdant peu à peu son flegme à mesure qu'il se rapproche de la place de l'exécution. Mention "exécution capitale" sur l'acte d'état civil. 30 août 1820
16 novembre 1820 Jeudi, 16h45 Chaumont Nicolas Poupon 23 ans, cultivateur à Sombernon (Côte-d'Or). Tue Mlle Jeanne Derepas pour la voler. Condamné en première instance par les assises de Côte-d'Or, arrêt cassé. 24 mars 1820, octobre 1820
17 novembre 1820 Vendredi, 11h30 Chambon-sur-Voueize (Creuse) François Terrier 42 ans, boulanger, repris de justice, condamné en 1809 à dix ans de fer, peine qu'il purge à Lorient jusqu'à sa libération le 23 mai 1819. Dans la nuit du 29 au 30 juin 1819, à Anhaut, assassine à coups de couteau François Sade, son épouse et leur fille Annie, 20 ans, avant de piller les lieux et de mettre le feu à la maison. Le 11 septembre 1819, à Reugny, assassine à coups de couteau M.Pasquier, son épouse Anne Muret, leur nièce, âgée de 14 ans, et la domestique, Jeanne Vincent, pille la maison et y met le feu. Enfin, le 11 février 1820, à Tardes, massacre le curé François Barreau et sa bonne, Marguerite Bodeau, pour les voler, et met le feu au presbytère, mais l'incendie s'éteint de lui-même sans dissimuler les traces du crime. 23 septembre 1820
02 décembre 1820 Samedi, 11h Guéret Marie Sauty 70 ans, journalière. 21 septembre 1820
06 décembre 1820 Mercredi, 16h15 Paris Pierre-Louis Martin PARRICIDE, 21 ans, corroyeur. Le 23 avril 1820, tente d'assassiner son père Pierre Martin d'un coup de pistolet - sans l'atteindre - à Saint-Germain-en-Laye. Condamné en première instance par les assises de Seine-et-Oise, arrêt cassé. 03 août 1820, octobre 1820
12 décembre 1820 Mardi, 12h Versailles Pierre Martin Godefroy et Jean Julien Godefroy PARRICIDES, 35 ans, journalier et 38 ans, jardinier aux Mesnuls. 12 août 1820
16 janvier 1821 Mardi, 12h Bourbon-Vendée Marie Bounamy 23 ans, journalière. Infanticide à Aizenay. novembre 1820
19 janvier 1821 Vendredi, 12h Blois François Doire 59 ans, laboureur à Chambon. Met le feu à la maison de Jacques Lambert. 25 novembre 1820
22 janvier 1821 Lundi, 12h Caen Pierre Letellier 21 ans, charpentier, forçat libéré. Tentative d'assassinat. Va guilleret de la prison à la place du marché neuf, marchant au rythme du tambour. Grimpe rapidement sur l'échafaud, et se moque de l'exécuteur en lui reprochant d'être bien lent à l'installer sur la machine. décembre 1820
23 janvier 1821 Mardi, 13h Reims Jean-Baptiste "Léger" Lesage 44 ans, tonnelier. Tua un homme de 83 ans. Mme Blagia, complice, est condamnée à huit ans de réclusion. Exécuté rue de la Couture. décembre 1820
29 janvier 1821 Lundi, 11h30 Lyon Pierre Étienne Gabriel "Chevalier" Lelièvre 35 ans, sous-chef au bureau des finances à la préfecture du Rhône. Devenu l'amant de la veuve Stéphana Debuas, Hollandaise richissime, il l'empoisonne peu de temps après qu'elle ait fait de lui son légataire. Marié à Mlle Desgranges, il en devient père d'une fillette qui meurt peu après la naissance, suivie de près par sa mère. Marié en secondes noces avec Marguerite Pizard, qui lui fait un petit garçon, il l'empoisonne quinze jours après ses couches et se débarrasse du bébé en le jetant dans le Rhône. Sa troisième femme, Mlle Riquet, subit le même sort. Peu après son quatrième mariage avec Rose Besson, son ancien beau-père Pizard demande instamment à voir son petit-fils : tente alors de kidnapper le petit Berthelier à Saint-Rambert-l'Ile-Barbe pour le substituer à son défunt fils, mais le père se lance à ses trousses et l'interpelle. Exécuté place des Terreaux. Foule considérable. 13 décembre 1820
29 janvier 1821 Lundi, 12h Caen Monique Sacquet, veuve Othon 22 ans, ménagère aux Bures. Tua son mari Pierre Louis Othon, cultivateur. Résignée, accompagnée jusqu'au bout par l'abbé Bohier. Place du marché neuf, perd connaissance au pied de l'échafaud et doit être portée sur la bascule. 02 décembre 1820
03 février 1821 Samedi, 15h Draguignan Joseph Rondon et Donin Coulet 50 ans et 40 ans, charretiers. A Cuers, assassinent à coups de couteau Jean Delorme, François Delorme et Marie Verse, épouse Delorme. novembre 1820
12 février 1821 Lundi, 12h Poitiers Elisabeth "Frescade" Pichereau 32 ans, domestique. Ayant une liaison avec son patron Jacques Voisin, tente en 1811 à Scorbé-Clairvaux d'empoisonner Mme Voisin avec des oeufs. Enceinte de Jacques, tue le nouveau-né dès la naissance. 17 novembre 1820
12 février 1821 Lundi, 15h15 Chaumont Nicolas Floriot et Nicolas Karque 41 ans, cultivateur et 42 ans, propriétaire. Faux-monnayeurs, dénoncés par leur complice Renaux. 15 novembre 1820
13 février 1821 Mardi, 11h Cahors Joseph Marty 40 ans, meunier. meurtre. octobre 1820
17 février 1821 Samedi, 15h30 Foix Antonin Barbe 54 ans, boucher à Siguer. Empoisonna le mari de sa maîtresse, M. Séguela. Marie Séguela fut condamné à mort quatre mois avant lui, mais fut grâciée. 21 décembre 1820
19 février 1821 Lundi, 12h Montauban Antoine Maleville 26 ans, tailleur à Saint-Projet. Empoisonna son épouse Anne Bourquet et sa belle-mère. Mentionné comme "décapité" sur le registre d'état-civil. décembre 1820
19 février 1821 Lundi, 14h Pau Joseph Chelles 45 ans, agriculteur. Le 02 juin 1820, à Aurions, avec trois complices, étranglent M.Latreyte, laboureur, pour que Quidel et Catherine puissent vivre leur relation sans contraintes. Les quatre assassins sont condamnés à mort : seul François Manauté, 40 ans, cultivateur, est gracié. 18 août 1820
22 février 1821 Jeudi, 14h Lembeye (Basses-Pyrénées) Catherine Camau, veuve Latreyte et Jean "Barros" Quidel 35 ans, ménagère et 41 ans, cultivateur. Le 02 juin 1820, à Aurions, avec deux autres complices, étranglent M.Latreyte, laboureur, pour que Quidel et Catherine puissent vivre leur relation sans contraintes. Les quatre assassins sont condamnés à mort : seul François Manauté, 40 ans, cultivateur, est gracié. Exécutés place du marché. 18 août 1820
01 mars 1821 Jeudi, 12h Carcassonne Pierre Lavie 45 ans, passementier. Un des assassins du midi, en 1815. décembre 1820
03 mars 1821 Samedi, 13h Orléans Charles-François Peschard 23 ans, garçon de labour. 25 janvier 1821
06 mars 1821 Mardi, 17h Bastia Petronio Agostini 34 ans, propriétaire à Forri. Assassinat. 24 août 1820
17 mars 1821 Samedi, 12h15 Amiens Sophie-Pélagie Vasseur PARRICIDE, 21 ans. A Abbeville, empoisonne son père, sa mère, ses frères et soeur ainsi que sa patronne, Mme Duval. décembre 1820
31 mars 1821 Samedi, 16h Albi Louis "Cannau" Azémar 30 ans, travailleur de terre.
03 avril 1821 Mardi, 12h Versailles Jean-Louis Laberguery 23 ans, surnuméraire chez le percepteur de Sèvres. A Sèvres, le 17 décembre 1820, assassine de sept coups de couteau Mme veuve Redon et blesse gravement Mlle Paris, soeur de la première victime, pour les voler. 10 février 1821
04 avril 1821 Mercredi, 12h Périgueux Jeanne Rapnouil 24 ans, cultivatrice. Exécutée place de Prusse. janvier 1821
06 avril 1821 Vendredi, 17h Bastia Jean Battini 30 ans, laboureur à Evisa.
12 avril 1821 Jeudi, 12h Poitiers Louis "Padix" Audemont 52 ans, journalier. Incendie volontaire d'une grange appartenant à la veuve de la Berrurière. 14 octobre 1820
14 avril 1821 Samedi, 11h30 Cahors Étienne Brandes ? ans, cultivateur.
20 avril 1821 Vendredi, 11h Bourg-en-Bresse Marie Mallet 25 ans, tailleuse. Infanticide à Béligneux. 07 février 1821
21 mai 1821 Lundi, 17h Bastia Paul-Marie Moretti 25 ans, laboureur à Cottone.
28 mai 1821 Lundi, 12h Chalon-sur-Saône Philibert Contassot et Antoinette Nectoux, veuve Contassot 19 ans et 60 ans, propriétaires, fils et mère. Aux Combards, assassinent Lazare Contassot, fils du premier lit de feu Jean Contassot, père et mari des condamnés, pour une question d'héritage. 31 mars 1821
02 juin 1821 Samedi, 11h Guéret Louise Joly, épouse Lefaure 23 ans, ménagère.
05 juin 1821 Mardi, 13h Carcassonne Jeanne Limouzy, veuve Grammont 75 ans, cultivatrice. A Taurize, le 02 septembre 1820, empoisonne son mari Jean-Pierre avec des figues trempées d'arsenic parce que ce dernier ne voulait pas faire de son neveu préféré, Baptiste Raynaud, leur héritier. Raynaud, suspecté, est acquitté. Exécutée à la porte de Toulouse. 26 février 1821
09 juin 1821 Samedi, 18h Bastia Pietrino Leonelli 24 ans, meunier à Castinella.
11 juin 1821 Lundi, 11h Dijon Victor Alexandre Briois 34 ans, ancien percepteur des contributions. Faux-monnayeur. mars 1821
14 juin 1821 Jeudi, 14h Vendôme (Loir-et-Cher) Denis Boulay PARRICIDE, 23 ans, journalier à Houssay. Assassin de Pierre Boulay, son père, et de Louis Boulay. 19 mai 1821
16 juin 1821 Samedi, 12h Montauban François Courdesse 30 ans, doreur. Faux-monnayeur. Effondré en apprenant le rejet de sa grâce, est efficacement soutenu par l'abbé Pellet, aumônier, et va à l'échafaud avec résignation. Mentionné comme "décapité" sur l'acte-civil de décès. 03 mars 1821
16 juin 1821 Samedi, 14h L'Isle-en-Dodon (Haute-Garonne) Bertrand Lacoume PARRICIDE, 50 ans, cultivateur. Etrangle à mains nues son père François Lacoume, 76 ans, au hameau de Bretonis (?) à Saint-Laurent le 23 mars 1821 parce que ce dernier avait vendu une parcelle de terre sans le lui dire. Foule immense, venue de tout le canton. Se confesse et reconnaît à nouveau son crime. Avant l'exécution, le curé de Saint-Laurent fait un discours qui émeut toute l'assistance. 15 mai 1821
27 juin 1821 Mercredi, 13h, 13h15 Troyes Etienne Derozières et André Vouriot 33 ans et 32 ans, vignerons. Beaux-frères, faux-monnayeurs ayant diffusé des pièces contrefaites de 5 francs à Arrentières. Exécutés place du marché au blé. 03 mars 1821
30 juin 1821 Samedi, 12h Chartres Jean-Baptiste Lubin Taillebois 47 ans, journalier. Exécuté place du marché aux vaches.
06 juillet 1821 Vendredi, 12h Versailles Louis-Jacques Ragon 25 ans, négociant. En octobre 1820, à Sarcelles, assassine les époux Duchesne de Montaubin pour les voler. 11 mai 1821
11 juillet 1821 Mercredi, 12h Draguignan Joseph Gaspard Gassend 53 ans, tonnelier. Assassine Marguerite Aman, et vole du blé et de l'argent. mai 1821
14 juillet 1821 Samedi, 17h30 Rodez Marie Carrière, veuve Déjean 21 ans. A Bournac, empoisonne le 09 décembre 1820 son mari Antoine Déjean, deux mois après son mariage, avec des soupes et des tisanes mêlées d'arsenic jusqu'à sa mort le 12 décembre 1820. 18 mai 1821
21 juillet 1821 Samedi, 16h Paris Antoine Nicolas Boutillier PARRICIDE, 32 ans, ancien soldat de la marine. Tua sa mère, 64 ans, de 56 coups de couteau et en l'étranglant avec une corde le 29 septembre 1815. Condamné à mort par contumace, s'enfuit et s'inscrit dans la légion du Finistère sous le nom de Vincent, venu de Toulon. Arrêté pour vol, condamné et enfermé au bagne de Lorient, y est reconnu six ans plus tard. Conduit de Bicêtre à la Conciergerie à 7h, reste la journée durant avec un prêtre. Face à l'échafaud, en tenue parricide, se fige en voyant la machine. Son poignet coupé roule sur l'échafaud, puis au sol. Foule immense. 28 juin 1821
23 juillet 1821 Lundi, 11h Cahors Jean Peyredieu 43 ans, cultivateur, meurtre. 18 mai 1821
23 juillet 1821 Lundi, 12h Dijon Jeanne Mourice 26 ans, domestique à Bligny-sur-Ouche. Infanticide. juin 1821
24 juillet 1821 Mardi, 11h Nîmes Pierre Mathieu Troupel 38 ans, cultivateur à Euzet. Assassine à Monteils en janvier 1821 une jeune femme enceinte de sept mois. 11 mai 1821
25 juillet 1821 Mercredi, 13h Lille Jean-François "Dury" Duriez et Louis "Marc" Maret 55 ans, journalier, forçat évadé et 42 ans, commissionnaire de chevaux. Faux-monnayeurs, entre 1819 et 1820, mettent en circulation de fausses pièces d'argent. 07 avril 1821
26 juillet 1821 Jeudi, 15h Besançon Léopold Clerget 29 ans, cultivateur.
10 août 1821 Vendredi, 12h Châlon-sur-Saône Claude Joly 35 ans, tisserand. Assassinat. Avant de partir pour l'échafaud, disculpe ses deux complices, lesquels bénéficient d'un sursis. 05 août 1821
11 août 1821 Samedi, 11h30 Melun Joseph Gratureau 37 ans, tisserand. mai 1821
06 septembre 1821 Jeudi, 12h Nancy Jean-Joseph Clause PARRICIDE, 33 ans, journalier, tua sa mère Thérèse Gerardin à Lenoncourt. 12 mai 1821
14 septembre 1821 Vendredi, 13h15 Auch Joseph Deluc PARRICIDE, 23 ans, cultivateur. Tua son père Jean Deluc à Boulaur en l'assommant avec un émottoir le 24 avril 1821. 23 juillet 1821
17 septembre 1821 Lundi, 12h Reims Marie-Anne Lecocq, épouse Quénoble PARRICIDE, 52 ans, empoisonna son père à Sacy. Condamnée d'abord par les assises de l'Aisne, arrêt cassé, recondamnée par les assises de la Marne. Exécutée rue de la Couture. 23 mai 1821, août 1821
24 septembre 1821 Lundi, 17h Rodez Marie-Jeanne Romiguière 36 ans, travailleuse de terre.
02 octobre 1821 Mardi, 12h Tulle Joseph "Robin" Girard et Joseph-Philippe "André Dufour" Gaiphard 52 ans, marchand et 41 ans, dentiste puis marchand. 17 août 1821
03 octobre 1821 Mercredi, 11h50 Saintes Jean Germain Martineau 37 ans, cultivateur.
15 octobre 1821 Lundi, 11h Dijon Marie Marchand 27 ans, ménagère. 21 août 1821
19 octobre 1821 Vendredi, 12h Mende Joseph Chareire 28 ans, tailleur. A Sainte-Eulalie (Ardèche), auteur d'un assassinat commis le 19 août 1815. Condamné en première instance par les assises de l'Ardèche, arrêt cassé. 16 mars 1821, 22 août 1821
20 octobre 1821 Samedi, 12h Saintes Joseph Maxime Lambert 19 ans, journalier.
22 octobre 1821 Lundi, 16h30 Rouen François Boudet 42 ans, journalier à Saint-Nicolas-d'Alihermont. Tenta d'empoisonner sa femme. Exécuté place du Vieux-Marché. 24 août 1821
23 octobre 1821 Mardi, 11h Dijon Agathe Lamarre 34 ans, "salariée". 29 août 1821
24 octobre 1821 Mercredi, 16h Paris Arthur Edouard Henri Ferdinand de Ruault 32 ans, vicomte, ancien sous-lieutenant. Tente d'assassiner à coups de couteau et de pistolet le maréchal-de-camp baron Dujon, colonel des cuirassiers de la garde royale le 30 septembre 1821, en qui il voyait le responsable de sa déchéance (son licenciement étant provoqué par son attitude déloyale lors de deux duels contre des officiers). Conduit à 7h de Bicêtre à la Conciergerie, reste la journée entière avec un prêtre. Conduit à la salle pour la toilette, salue les assistants et remercie les gardiens. Devant l'échafaud, s'agenouille sur la première marche et reçoit la bénédiction avant d'embrasser le prêtre puis de grimper sur la plate-forme. Foule immense, malgré temps de pluie. 19 octobre 1821
25 octobre 1821 Jeudi, 12h Chartres Noël Toussaint Hamon 19 ans, berger. Exécuté place du marché aux vaches.
27 octobre 1821 Samedi, 15h30 Albi Bernard Théron PARRICIDE, 27 ans, cultivateur. Empoisonne son père Bernard Théron à Naujac, commune de Nages. août 1821
30 octobre 1821 Mardi, 12h Versailles Jean-Guillaume Fouin 37 ans, garde-champêtre. Assassina le meunier Noël, à Sagy, près de Meulan. 07 août 1821
30 octobre 1821 Mardi, 16h15 Paris Jacques-Louis Hounster 40 ans, cocher. Le 05 octobre 1821, au 15, rue des Fossés-Saint-Germain-l'Auxerrois, tue de huit coups de poignard Denise Gallepin, écaillère, sa compagne de longue date - ils étaient ensemble depuis 17 ans et avaient eu huit enfants, dont deux survivants -, pour se venger du fait qu'elle l'avait quitté au mois de juillet précédent. En s'enfuyant, tire deux coups de pistolet sur les passants qui cherchent à l'empêcher de partir, heureusement sans les toucher. Denise meurt à l'Hôtel-Dieu trois jours plus tard. Impassible en se rendant à l'échafaud. Meurt avec calme. 24 octobre 1821
03 novembre 1821 Samedi, 15h30 Foix Jean "Parrachi" Grand 42 ans, menuisier. Auteur d'un assassinat près de Miglos en 1811, condamné à mort par contumace le 26 avril 1812, reste en fuite jusqu'en juillet 1821, quand il est arrêté en Andorre. 08 septembre 1821
03 novembre 1821 Samedi, 12h Blois Claude Petitbon 38 ans, garçon meunier. Faux-monnayeur. 13 août 1821
09 novembre 1821 Vendredi, 14h Le Mans Jean-René Corbin 36 ans, fermier à Roëzé. Empoisonna sa femme Marie Dohin le 15 mai 1821. 04 septembre 1821
19 novembre 1821 Lundi, 13h Coutances Louis Hyacinthe Ambroise Lande et Jacques Lecapelain 45 ans, vitrier et 41 ans, journalier.
20 novembre 1821 Mardi, 15h Brest (bagne) Jacques-Antoine Morel 28 ans, tisserand, forçat à vie, tenta de tuer avec un couteau de fortune un sous-adjudant de la chiourme le 16 novembre 1821. 19 novembre 1821
01 décembre 1821 Samedi, 14h Metz Jean Schmitt PARRICIDE, 18 ans. Tua son père Joseph à Lemberg. septembre 1821
05 décembre 1821 Mercredi, 15h45 Toulouse Marie Capdefosse 27 ans, journalière. A Gaillac-Toulza, en février 1821, empoisonne à la mort-aux-rats son frère Pierre Capdefosse par vengeance. Son père, Antoine, avait en effet versé de son vivant le quart de ses biens à son fils, et provoqué le départ de l'amant de Marie, qui espérait sans doute que sa compagne touche un héritage plus conséquent. 06 août 1821
13 décembre 1821 Jeudi, 13h Albi Barthélémy Vincents 34 ans, pécheur. 1821
29 décembre 1821 Samedi, 12h Bourges Philippe Jean "Grele" Trouin 43 ans, journalier. 1821
09 janvier 1822 Mercredi, 16h Paris Jules-Louis Théodore Guichet 20 ans, tailleur d'arbres. Etrangle avec un mouchoir puis égorge avec un croissant (haut-volant) Marie-Anne "La Belle Normande" Mézeray, prostituée, dans la nuit du 28 au 29 septembre 1821, pour lui voler ses bijoux. Se repent sincèrement. Devant l'échafaud, s'adresse à la foule pour leur conseiller de ne pas suivre son mauvais exemple. S'agenouille pour recevoir une ultime bénédiction. Foule immense, visiblement touchée par la jeunesse et le repentir du condamné malgré l'horreur de son crime. 04 décembre 1821
15 janvier 1822 Mardi, 12h Nancy Jean-Baptiste Germain 24 ans, compagnon perruquier. Assassin de la veuve Germain à Nancy. novembre 1821
17 janvier 1822 Jeudi, 12h Bastia Giuseppino Campana







Pierre-François Leonetti
25 ans, laboureur à Solaro. Assassinat.







27 ans, laboureur. Assassinat.
Exécutés sur la place Saint-Nicolas. Mentionnés comme "condamnés" et "exécutés" sur les registres d'état-civil. 1821







1821
22 janvier 1822 Mardi, 11h Rouen Marie Pétronille Baron 23 ans, fileuse. Le 18 mai 1821, à Daubeuf-le-Sec, étrangle son ancienne patronne Marie-Thérèse Simon, épouse Chardin, 72 ans, pour la voler. 30 novembre 1821
25 janvier 1822 Vendredi, 12h Saint-Mihiel Nicolas-Antoine Didiot 51 ans, scieur de long. Braconnier, pour se venger du garde-forestier François Chaumont qui l'avait souvent verbalisé, tente à Levoncour à plusieurs reprises de l'attirer dans des guet-apens fait de fusils et de chausse-trapes entre septembre 1819 et juin 1821. 04 octobre 1821
25 janvier 1822 Vendredi, 16h40 Toulouse Jean Cézéra PARRICIDE, 26 ans, brassier. Le 26 juin 1819, à Saint-Clar-de-Rivière, ayant battu au cours d'une dispute sa mère Jeanne Sancery, épouse Cézéra, et menacé d'une plainte à la justice, tue d'un coup de houe dans la tête Bernard Cézera, son père, et blesse gravement sa mère avec le même outil. Condamné à mort par contumace le 17 octobre 1819. Arrêté en septembre 1821 à Perpignan où il est vagabond sous son nom maternel de Sancery. Après avoir entendu la messe, fait des déclarations au conseiller de Cambiaire, et répète ses aveux, affirmant la préméditation. Se montre résigné et repentant. 26 novembre 1821
01 février 1822 Vendredi, 12h Nevers Louis Giraut et Gilbert Savard 36 ans, couvreur et 40 ans, cabaretier. Faux-monnayeurs. Exécutés place de la Foire. décembre 1821
04 février 1822 Lundi, 13h Le Puy-en-Velay Maurice Salgues 22 ans, propriétaire-cultivateur à Siaugues-Saint-Romain. Le 11 avril 1821, tue à coups de stylet, puis étrangle avec une corde puis avec un mouchoir sa maîtresse, Catherine Frogidaire (orthographe incertaine), 20 ans, enceinte de lui, et que son père, Jean-Baptiste, aurait refusé qu'il épouse en raison de son niveau social inférieur à celui de la famille Salgues. Enterre le corps dans le potager. Salgues père meurt trois jours avant l'audience, les frères de Maurice, Pierre et Antoine, sont acquittés. Exécuté place du Martouret. 04 janvier 1822
05 février 1822 Mardi, 11h30 Lyon Joseph-Marie Rodet 23 ans, domestique. Antoinette Bellemain est acquittée. 17 décembre 1821
06 février 1822 Mercredi, 12h, 12h10 Saintes Jean Decourt et Joseph Chevrier 27 ans, cultivateur et 32 ans, portefaix.
06 février 1822 Mercredi, 15h Toulouse Pierre Fourment 31 ans, tisserand. Dans la nuit du 05 au 06 juillet 1821, à Cardeillac, abat d'un coup de fusil en pleine poitrine Dominique Peyrau, voiturier, qui faisait selon lui la cour à sa fiancée Jeanne Courtade, couturière. 17 novembre 1821
11 février 1822 Lundi, 12h Saintes Marguerite Mercier 25 ans.
12 février 1822 Mardi, 13h15 Troyes Sébastien Devigne 57 ans, instituteur. Tua sa fille Joséphine le 20 juin 1821 Exécuté place du marché au blé 08 décembre 1821
12 février 1822 Mardi, 15h Chaumont Louis Sigisbert Pélissier 39 ans, messager. A Châteauvillain, tue son collègue et rival, Renaut, pour le voler. 07 février 1822
13 février 1822 Mercredi, 18h15 La Châtaigneraie (Vendée) Perrine Bisson, veuve Décon 56 ans, ménagère. Empoisonne M.Bonneau, son gendre. décembre 1821
21 février 1822 Jeudi, 11h Rennes Perrine Gillet 27 ans environ, fileuse à Rennes. Infanticide. décembre 1821
16 mars 1822 Samedi, 12h Beauvais Marie-Pierre David, épouse Serain 30 ans, ménagère. Trois incendies volontaires à la Fusée. janvier 1822
20 mars 1822 Mercredi, 12h Lille Jean-Baptiste "Cousin" Durieux 39 ans, garçon roulier. Assassinat. janvier 1822
23 mars 1822 Samedi, 12h20 Lisieux (Calvados) Louis-François Cellier 20 ans, toilier. Assassine le 10 janvier 1822 à la Brévière, près de Livarot, son beau-père Jean-Baptiste Berrier, 58 ans, qu'il détestait pour des raisons d'intérêt. Exécuté place du marché aux chevaux février 1822
27 mars 1822 Mercredi, 12h Le Mans René Loiseau 26 ans, boucher. Près du Gué de la Fougère, près de Marigné, le 04 juillet 1821, assassine d'un coup de couteau son patron Foucher, qui meurt de sa blessure le lendemain. 11 décembre 1821
28 mars 1822 Jeudi, 14h Loudun (Vienne) Marie Dixmier 35 ans, infanticide à Saix. 05 décembre 1821
02 avril 1822 Mardi, 12h Versailles Pierre-Claire Raoux et Jacques-Antoine Lecourt 31 ans, marchand de vins et 43 ans, fondeur. Le 28 octobre 1821, entre Essonne et le Plessis-Cheney, blessent gravement de 23 coups de couteau M.Fontaine, marchand de moutons, pour lui voler 1500 francs. L'homme survit, à jamais infirme. Arrêtés par Vidocq. Exécutés place du Vieux-Marché. 14 février 1822
20 avril 1822 Samedi, 12h Beauvais Louis-Nicolas Mahon et Charles Mancheron 26 ans, menuisier, et 21 ans, cultivateur. Tuèrent un jeune homme dont ils étaient jaloux janvier 1822
04 mai 1822 Samedi, 15h Tours Auguste Robiche 38 ans, journalier. Assassinat et tentative d'incendie. mars 1822
08 mai 1822 Mercredi, 12h Blois Pierre Auger 24 ans, journalier. Abat d'un coup de fusil Jacques-Louis "Dominique" Tèche, garde-chasse qui l'avait surpris chassant sans permis et hors période ouverte. 26 février 1822
10 mai 1822 Vendredi, 12h Charolles (Saône-et-Loire) Antoine Savin 35 ans, manoeuvre à Suin. Incendies volontaires et vols. 21 mars 1822
17 mai 1822 Vendredi, 13h25 Nogent-sur-Seine (Aube) Nicolas Juillet 36 ans, berger à Avant. Tente d'assassiner Alexis Cossonier, cordonnier, d'un coup de feu, et lui arrache un doigt en le mordant. 09 mars 1822
05 juin 1822 Mercredi, 12h30 Laval Jean Thamot 52 ans, journalier à Chantrigné. Infanticide. mars 1822
10 juin 1822 Lundi, 12h30 Toulon Fidèle Armand Vallé 37 ans, capitaine de cavalerie. Complote pour renverser Louis XVIII. 04 mai 1822
15 juin 1822 Samedi, 13h Reims Étienne Rémy 22 ans, garçon meunier. Assassinat Monte dans la voiture en ricanant, assis dans le sens de la marche pour "voir les apprêts de la cérémonie". N'écoute rien des paroles du prêtre, sourit à la ronde et dit adieu à tous. Rit en grimpant sur l'échafaud, et basculé, crie : "Je meurs content !" 04 mai 1822
04 juillet 1822 Jeudi, 11h Cahors Arnaud Faure 59 ans, cultivateur. Assassinat. 04 mai 1822
22 juillet 1822 Lundi, 11h30 Rennes Modeste Heude, veuve Hergault 32 ans, ménagère.
27 juillet 1822 Samedi, 12h Compiègne (Oise) Louis-Charlemagne Gossuin 32 ans, charcutier, pyromane. Brûla 22 maisons de la même commune. Exécuté place de l'Hôtel-de-Ville. 14 juin 1822
02 août 1822 Vendredi, 12h Le Mans Nicolas Cornu 23 ans, déserteur. A Dissay, dans la nuit du 09 au 10 novembre 1821, assassine la famille Lebaube, tuant à coups de fusil Réné Lebaube, le père de famille, René fils et l'une des filles, Louise, Anne parvenant à s'échapper (?). Ses complices, Lequeu, déserteur et Louis Maillet, boucher, se suicident en prison avant le procès. 11 juin 1822
14 août 1822 Mercredi, 12h45 Troyes Pierre Mennerat 45 ans, fabriquant de chapeaux de paille. 09 avril 1822
16 août 1822 Vendredi, 11h Corbeil (Seine-et-Oise, actuellement Essonne) François Aubouin 36 ans, journalier. Assassine le 06 mars 1822 à Soisy-sous-Etioles Benoit Oller, propriétaire, pour lui voler 3600 francs et de l'argenterie. Son épouse et complice, Jeanne Lochon, est graciée. 29 juin 1822
27 août 1822 Mardi, 16h15, 16h20 Perpignan Louis Torcatis et Laurent "Laguerre" Joué-Fourcade 42 ans, aubergiste et 45 ans, journalier. A Llauro, le 01 décembre 1820, assassinent M.Bosch, avec six complices. Candès, dénoncé par l'un des condamnés à son exécution, est acquitté le 12 août 1823. Exécutés sur l'esplanade. 09 mai 1822
17 septembre 1822 Mardi, 12h Versailles Marie-Geneviève Godde, épouse Chandellier 51 ans, ménagère. Assassine le 17 avril 1822 à Gargenville sa tante, la veuve Godde, 80 ans. 25 juin 1822
18 septembre 1822 Mercredi, 10h Carpentras Martin Richard 27 ans, cultivateur à Saumane. juin 1822
21 septembre 1822 Samedi, 13h Troyes Pierre-François Mennerat et Victoire Parcy, veuve Menuel 37 ans, laboureur et 55 ans, ménagère. A Sainte-Thuise, commune de Dommartin-le-Coq, assassinent Jean-Baptiste Menuel. Exécutés rue du Marché-au-Blé. 10 avril 1822
21 septembre 1822 Samedi, 17h15 Paris Marius Charles Bonnaventure Raoulx, Charles Goubin, Jean-Joseph Pommier et Jean-François Louis-Clair Bories 24 ans, 23 ans, 26 ans et 27 ans, "les quatre sergents de la Rochelle", sergents au 45e régiment d'infanterie, "carbonari" accusés de complot contre la monarchie. 05 septembre 1822
23 septembre 1822 ? ? (Var) François Chieusse 28 ans, cultivateur. Fondait de fausses pièces de cinq francs. juin 1822
05 octobre 1822 Samedi, 11h30 Poitiers Jean-Baptiste Marc "Berton" Breton 53 ans, général de cavalerie. Chef de la conspiration des "charbonniers" de Saumur, destinée à renverser Louis XVIII pour ramener les Bonaparte au pouvoir. En février 1822, à la tête de 150 conjurés, forme un gouvernement provisoire à Thouars et est arrêté à Saumur. Caffé, condamné à mort, est gracié ; Jaglin et Saugé sont exécutés à Thouars le lendemain ou le surlendemain. Exécuté place de la Liberté. 12 septembre 1822
07 octobre 1822 Lundi, 12h, 12h15 Thouars (Deux-Sèvres) François Jaguelin et Guillaume Saugé 39 ans, tisserand et 56 ans, propriétaire, complices du général Berton. Exécutés place Saint-Médard. 12 septembre 1822
19 octobre 1822 Samedi, 12h La Bazoche-Gouët (Eure-et-Loir) François Huard et François Tessier 39 ans, journalier et marneron et 35 ans, teinturier. août 1822
04 novembre 1822 Lundi, 15h Chaumont Claude Taboureux 40 ans, vigneron à Massey. Assassin d'un garde-forestier. Ses deux frères, condamnés à mort, n'avaient pas encore reçu l'avis du roi quant à la clémence. août 1822
05 novembre 1822 Mardi, 14h Fréjus (Var) Roch Escoffier 38 ans, cultivateur. Incendies volontaires des forêts communales de Fréjus, Isnard et Dufresne. Son complice, Félix Emmanuel Estelle, 22 ans, condamné à mort, est gracié. septembre 1822
16 novembre 1822 ? (Loir-et-Cher) Louise Gauthier Infanticide 22 mai 1822
16 novembre 1822 Samedi,11h Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) Louis Marie Wimez 30 ans, manouvrier à Dignopré. Assassinat. 21 août 1822
16 novembre 1822 Samedi, 12h Chalon-sur-Saône Adrien Desmurgers 37 ans, tuilier. Incendie volontaire. septembre 1822
16 novembre 1822 Samedi, 15h30 Saint-Quentin (Aisne) Éléonore Caramelle, épouse Clerc 44 ans, ménagère. Incendia le 03 avril 1822 un hangar à Mont-d'Origny. 13 août 1822
20 novembre 1822 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Marie Meunier, épouse Claudin 19 ans, ménagère. 05 août 1822
23 novembre 1822 Samedi, 15h Albi Marie Barguès, épouse Astoul, Antoine Granier et Jean "Peyre" Astoul 40 ans, ménagère, 25 ans, cultivateur et 43 ans, cultivateur. Le 14 avril 1822, près de Montmirail, assassinent à coups de gourdin Jean Fabre, charpentier, ancien amant de Marie. Astoul s'affirme seul assassin. 19 août 1822
27 novembre 1822 Mercredi, 14h Nantes Marie-Madeleine Gérard, veuve Bouchaud 26 ans, travailleuse de terre. Exécutée place du Bouffay.
06 décembre 1822 Vendredi, 12h Épinal Jean-Baptiste Chausse 38 ans, vigneron.
09 décembre 1822 Lundi, 11h Valence Joseph-Bonaventure Marcel 30 ans, cultivateur au Theil et soldat au 12e bataillon du train d'artillerie. Membre d'une bande de huit brigands qui, le 30 décembre 1819, attaquèrent une ferme à Espeluche, abattant le fermier James et son fils, ligotant Mme James et la servante avant de s'en aller en dérobant argent et biens, dont du linge. Déjà condamné à mort par contumace le 25 mai 1821 ainsi que Claude Mourgue et Joseph "Le Polonais". 05 décembre 1822
10 décembre 1822 Mardi, 12h55, 13h Vaucouleurs (Meuse) Pierre Lucion et Jeanne Lucion 70 ans, manoeuvre et 45 ans, ménagère père et fille. Le 25 juin 1822, à Neuville-les-Vaucouleurs, mettent le feu à leur maison pour toucher l'assurance : le sinistre se transmet aux maisons voisines, en détruisant huit autres. 22 octobre 1822
12 décembre 1822 Jeudi, 11h Douai Jacques Joseph Tilmant 63 ans, maître maçon. Tentative d'assassinat sur un avocat. Se montre sec et désagréable avec les
14 décembre 1822 Samedi, 12h Lille Auguste Narcisse Cuinguet PARRICIDE, 26 ans, cultivateur. Tua sa mère Christine Joseph Bouche à Prevesque. Va à l'échafaud trop impassible pour être vraiment sain d'esprit. 15 octobre 1822
27 décembre 1822 Vendredi, 13h Reims Nicolas Ulrich 29 ans, carrier. Assassinat. 24 novembre 1822
27 décembre 1822 Vendredi, 15h Bastia Jean Cristinacci 33 ans, propriétaire à Saint-André.
28 décembre 1822 Samedi, 12h Laval Rose Chevreul 27 ans, domestique. 06 octobre 1822
28 décembre 1822 Samedi, 15h30 Foix Jacques Baquère 53 ans, tisserand. Incendiaire. 17 septembre 1822
04 janvier 1823 Vendredi, 12h Le Nouvion-en-Thiérache (Aisne) Jean-Baptiste Dehon 60 ans, maréchal-ferrant. Incendie volontaire d'une grange. 16 novembre 1822
09 janvier 1823 Mercredi, 12h Abbeville (Somme) Jean Alexandre Brusselle 29 ans, instituteur.
10 janvier 1823 Jeudi, 12h Rouen Martin Duprey 21 ans, ouvrier tisserand. A Bouville, tente de tuer une ville dame de 77 ans lors d'un cambriolage dans la nuit du 26 au 27 mai 1822, après être passé par la cheminée. 13 novembre 1822
18 janvier 1823 Samedi, 16h Bastia Jean Ange Pasqualaggi 30 ans, laboureur.
23 janvier 1823 Jeudi, 11h Bourg-en-Bresse Claudine Gandet, épouse Dérudet et Jean-Louis "Burtin" Dérudet 52 ans et 50 ans, propriétaires-cultivateurs. Assassinat à Saint-Bénigne. Complice : Marie-Claudine Dérudet, leur fille. 22 novembre 1822
25 janvier 1823 Samedi, 15h Le Puy-en-Velay Jean-Jacques Descours et Jean-Jacques "Coëdelanne" Mouton 37 ans, huissier au Puy-en-Velay et 35 ans, tisserand. Assassinent dans un champ du Puy-de-Dôme le nommé Véron, jardinier. Jugés en première instance par les assises du Puy-de-Dôme, Mouton n'écope "que" des travaux forcés à perpétuité, mais signe comme Descours, condamné à mort, son pourvoi en cassation qui le renvoye devant les assises de la Haute-Loire. Exécutés place du Martouret mai 1822, décembre 1822
27 janvier 1823 Lundi, 12h15 Nancy Jeanne Renard 23 ans, domestique. A Pont-à-Mousson, assassine sa patronne, Mme Fayet, pour la voler. Se repent et reçoit les secours de l'abbé Ennequin, aumônier. 16 novembre 1823
03 avril 1823 Jeudi, 15h Albi François Bonnafous 70 ans, colporteur. 22 janvier 1823
17 avril 1823 Jeudi, 13h Vesoul Pierre Vuillerey 56 ans, décrasseur de fourneaux. Incendia à Montureux-les-Gray sa propre maison habitée par un locataire. février 1823
30 avril 1823 Mercredi, ? Gagnac-sur-Cère (Lot) Étienne Montin 42 ans, charpentier. Le 08 août 1822, à Gagnac-sur-Cère, abat d'un coup de fusil Antoine Audubert, 55 ans, avocat. Mobile : quelques années auparavant, Audebert était devenu l'amant d'une soeur de Montin, et ce dernier, comprenant qu'il ne s'agissait que d'une coucherie, avait décidé de venger l'honneur de sa soeur en allant battre l'avocat qui avait porté plainte, ce qui lui avait valu une condamnation aux assises pour coups et blessures, et une peine de prison. 15 février 1823
03 mai 1823 Samedi, 11h30 Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) Charles François Monchaux 29 ans, manouvrier à Rimboval. Assassinat. 28 février 1823
07 mai 1823 Mercredi, 12h Le Mans Louis Bouchet 25 ans, journalier à Pontvallain. Empoisonna sa femme. mars 1823
17 mai 1823 Samedi, 11h Riom François Blanc 26 ans, cultivateur. Le 06 octobre 1822, à Maringues, bat à mort à coups de bâton, de crosse et de canon de fusil le garde-champêtre Pierre Antoine Barrel qui l'avait surpris en train de piller un champ de raves. Avait déjà été condamné à cinq ans de prison le 17 novembre 1812. Complice : son beau-père, Jean Gros. 20 février 1823
19 mai 1823 Lundi, 11h Valence Jean-Pierre "Barbier" Nicolas 22 ans, lapide à mort son beau-père. 16 mars 1823
21 mai 1823 Mercredi, 16h20 Paris Heinrich "Henry" Feldtmann 56 ans, tailleur, Hanovrien. Le 24 mars 1823, au 4, rue de Viarmes, tue d'un coup de couteau de cuisine en pleine poitrine sa fille Etiennette Feldtmann, 22 ans, blesse au côté son autre fille Elisabeth-Constance Feldtmann, 19 ans, ainsi que sa compagne, Marie-Madeleine Léger, qui tentait de s'interposer. Motif : Feldtmann, dès 18115, violait régulièrement Victoire, sa fille aînée. Madeleine Léger, craignant tant pour Victoire qu'elle avait élevé comme sa propre fille depuis qu'elle avait deux ans, que pour le sort d'Elisabeth, avait fini par s'enfuir en compagnie des filles pour échapper au père incestueux. Le refus de revenir au domicile familial et le fait que Victoire devait à court terme se marier et lui échapper définitivement le poussèrent au crime. 25 avril 1823
03 juin 1823 Bordeaux Pierre "Paulin" Soudou-Lasserve, Guillaume "Adolphe" Soudou-Lasserve et Jean Bonamy 27 ans, 23 ans, 26 ans. Le 01 novembre 1821, attaquent un convoi transportant la recette de Bergerac et tentent de tuer deux gendarmes qui l'escortaient. Six jours plus tard, assassinent Jean Foucaud, le conducteur du dit convoi. Léonard Soudou-Lasserve, Pierre Favereau, Pierre "Beaujard" Veyrier et Jean Tardos sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Laurent Veyrier, Jean Crouzillac et M.Lasserve sont acquittés. Acte non retrouvé. 22 mars 1823
18 juin 1823 Mercredi, 11h45 Saintes Magdelaine Martineau 25 ans.
21 juin 1823 Samedi, Valenciennes (Nord) Victoire-Josèphe Cuerez
21 juin 1823 Samedi, 18h Poitiers Jeanne Hilaire, veuve Bert 62 ans, propriétaire. A Usson, le 11 novembre 1823, empoisonne son époux Dominique Bert et leur fille Henriette Bert avec une soupe à la citrouille assaisonnée de vitriol. Dominique meurt le lendemain, Henriette survit. 23 avril 1823
18 juillet 1823 Vendredi, 15h Montreuil (Seine, actuelle Seine-Saint-Denis) Etienne-François Laizier 37 ans, cultivateur, tua son beau-père, Mr Julien. Exécuté place de la Réunion (place de la République ?) 15 juin 1823
19 juillet 1823 Samedi, 12h Blois Pierre-Jacques Marie Crochu 50 ans, tonnelier. Assassin de M.Fonteneau. 23 mai 1823
19 juillet 1823 Samedi, 12h Auxerre François Antoine Braisier et François Poisson 60 ans et 40 ans, bûcherons à Bussy-en-Othe. mai 1823
21 juillet 1823 Lundi, 13h30 Coutances Alexandre Denoyelle 25 ans, tailleur d'habits. Exécuté rue Froide rue.
22 juillet 1823 Mardi, 12h Rennes Nicolas Briet 23 ans, domestique laboureur. Assassinat. mai 1823
05 août 1823 Mardi, 11h Dijon Claude-Joseph Danjeau 49 ans, fermier, infanticide. Condamné en première instance par les assises de Saône-et-Loire, arrêt cassé. 08 décembre 1822, juin 1823
06 août 1823 Mercredi, 16h25 Toulouse Jean Florac 31 ans, maçon et charpentier. Ayant épousé en 1818, Jeanne Laffite, veuve Marcillac, prend en haine son beau-fils, Jean Marcillac, né en 1813, et qui est le légataire de nombreux biens immobiliers de feu son père. Espérant en faire profiter les quatre enfants qui naissent de son union avec Jeanne, le maltraite quotidiennement. Dans la nuit du 08 au 09 novembre 1822, à Blagnac, finit par étrangler le garçonnet. Refuse l'aide de la religion. 15 mai 1823
16 août 1823 Samedi, 9h Aix-en-Provence Jean-Claude Sambuc 23 ans, cultivateur à Orgon. Tentative d'homicide volontaire à Orgon le 19 janvier 1823. Ses frères et complices, Jean-Joseph Sambuc, 33 ans, et François Sambuc, 18 ans, cultivateurs, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Exécuté place du Palais. 14 juin 1823
23 août 1823 Samedi, 12h Épinal Thérèse Barba, épouse Colle 34 ans, dentellière.
08 septembre 1823 Lundi, 17h30 Poitiers Georges "Canazan" Bernard 51 ans, cultivateur. Incendie volontaire de deux granges. 05 juillet 1823
25 septembre 1823 Jeudi, 15h Strasbourg Jean-Georges Barthou 35 ans, infirmier à l'hôpital militaire, Hongrois. Exécuté place d'Armes.
27 septembre 1823 Samedi, 12h Tours Louis Richard 59 ans. Infanticide. Exécuté section de la poissonnerie. 01 juillet 1823
01 octobre 1823 Mercredi, 14h Romorantin (Loir-et-Cher) Michel Gitton 35 ans, scieur de long. Assassin de Madeleine Troispond, épouse Bottereau 22 août 1823
04 octobre 1823 Samedi, 14h35 Dax (Landes) Etienne Lafourcade et Jean "Lanyon" Bégu 65 ans, cabaretier et 50 ans, tailleur. Assassinent en octobre 1816, sur le pont d'Oro, près de Saugnac, un dragon de l'armée d'Espagne pour lui voler son solde considérable, avant de jeter son corps nu, ligoté et lesté dans la rivière de Luy. Mme Lafourcade et Lagardère sont acquittés. 28 juillet 1823
14 octobre 1823 Mardi, 12h30 Rouen Étienne Cyrille Letellier Environ 25 ans. Le 28 juillet 1823, en forêt d'Houppeville, tente d'abattre d'un coup de pistolet dans le dos M.Labaume pour le voler, mais s'enfuit quand le blessé se rue sur lui. Le 01 août 1823, dans le bois de l'Archevêque près de Rouen, récidive sur M.Godefroy, mais le coup de feu ne part pas. Godefroy, indemne, accepte... de lui donner 27 francs s'il le laisse en paix, et Letellier accepte. Exécuté place du Vieux-Marché. Acte de décès introuvable sur les registres. septembre 1823
15 octobre 1823 Mercredi, 12h Saintes Anne Ricon, épouse Chiron 59 ans, ménagère.
18 octobre 1823 Barjac (Gard) Simon Chabaud Assassin de son beau-père 08 août 1823
20 octobre 1823 Lundi, 12h Niort René Ballin 26 ans, secrétaire (ou sacristain ?). 03 août 1823
21 octobre 1823 Mardi, 12h Neufchâtel-en-Bray (Seine-Inférieure) Pierre "Lapointe" Didier 48 ans, cultivateur. Le 15 mars 1823, à Perduville, incendie une ferme appartenant aux enfants de sa femme récemment décédée. Arrive à Neufchâtel à 9 heures du matin. Foule dense. septembre 1823
22 octobre 1823 Mercredi, 15h30 Toulouse Jean-Baptiste Commère 42 ans, marchand de grains. Dans la nuit du 27 au 28 janvier 1823, à Merville, abat d'un coup de feu en pleine tête son rival, Vital Carrat, boucher, et jette le corps dans la Save. Le corps est repêché au niveau du pont de la Palanque quelques heures plus tard. Germaine Saint-Aubin, veuve Carrat, maîtresse de Commère, est acquittée. 23 août 1823
25 octobre 1823 Samedi, 12h Saint-Omer Jean-Baptiste Tristram et Charles-Henri Tristram 24 ans et 19 ans, écoucheurs de lin à Zuydkerque. Assassins de Pierre Dubayst. 28 août 1823
27 octobre 1823 Lundi, 11h15, 11h45, 11h15, 11h45 Valence Félicité Chautain, veuve Mossan et Jean-François "Biroulet" Bouzon







Magdeleine Bertrand et Jean-François Patonnier
22 ans, ménagère et 26 ans, cultivateur. Amants diaboliques, assassinent de 25 coups de couteau, Antoine Mossan, le mari de Félicité, à Érôme dans la nuit du 02 au 03 mars 1823.







43 ans, ménagère et 38 ans, cordonnier. A Saoû (ou à Bourdeaux), empoisonnent Anne Arteron et son bébé, lequel survit.
Curieusement, les exécutions sont décalées : Madeleine est la première, suivie par Félicité, puis une demi-heure plus tard, Bouzon et enfin Patonnier subissent le même sort. août 1823







août 1823
03 novembre 1823 Lundi, 12h Chalon-sur-Saône Louise Molard 29 ans, domestique. Incendie volontaire à Bellevesvres. 26 août 1822
03 novembre 1823 Lundi, 17h Rodez Pierre Jean Canillac 48 ans, tailleur. Le 23 janvier 1823, tente d'assassiner sur la route près de Palhas André Cabassut en le noyant dans le Tarn après lui avoir volé 12 francs. L'arrivée d'un passant empêche le crime d'avoir vraiment lieu. Jean Beaumevieille, 42 ans, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. 03 août 1823
08 novembre 1823 Samedi, 12h Limoges Antoine Marcoux 54 ans, propriétaire. Assassine dans la nuit du 27 au 28 juin 1823 son épouse Jeanne Lajoux, moins de deux mois après avoir été libéré suite à une inculpation pour empoisonnement... là encore envers sa femme, abandonnée faute de preuves ! août 1823
08 novembre 1823 Samedi, 12h Tarbes Pierre Dupont-Lamagnère PARRICIDE, 20 ans, laboureur. Tua son père Jean Dupont à Péré d'un coup de fusil. Exécuté place du Marcadieu. août 1823
08 novembre 1823 Samedi, 12h Saint-Omer Rémi Bourdon et Louis-Marie Bourdon 29 ans, manouvrier et 36 ans, tisserand. Vols avec violence et les "cinq circonstances". 24 août 1823
19 novembre 1823 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Jean Pugin et Marie-Claudine Regard, veuve Meunier 51 ans, cultivateur et 42 ans, cultivatrice, amants diaboliques. Assassinent dans la nuit du 13 au 14 avril 1823 près de Sauverny Jacques Meunier pour toucher une assurance-vie de 2000 francs. 08 août 1823
06 décembre 1823 Samedi, 14h15 Paris Edmé-Samuel Castaing 37 ans, docteur en médecine. Couvert de dettes et sympathisant avec les riches frères Ballet qui font de lui à tour de rôle leur héritier, empoisonne à l'acétate de morphine Hippolyte Ballet le 03 octobre 1822 à Paris, touchant 100.000 francs d'héritage, puis récidive sur Auguste Baillet le 31 mai 1823 à Saint-Cloud (devenu son légataire universel, il aurait pour ce crime pu toucher 130.000 francs de plus). Conduit depuis Bicêtre à la Conciergerie à 7h30. Prie en compagnie de l'abbé Montès, ne dit plus un mot. En grimpant dans la charrette, rougit puis pâlit subitement. Devant l'échafaud, s'agenouille pour prier pendant près de cinq minutes. Effondré, il doit être relevé et porté jusque sur la plate-forme. Sur la bascule, lève par deux fois les yeux au ciel. Foule immense, malgré l'horaire avancé de deux heures, digne de l'exécution de Louvel. 17 novembre 1823
13 décembre 1823 Samedi, 12h Chartres Charles Philippe Toussaint Fréon et André Nicolas François "La Palette" Bouin 33 ans tous les deux, perruquier et portefaix. Assassins d'une octogénaire pour la voler. Exécutés place du Marché aux Vaches octobre 1823
16 décembre 1823 Mardi, 14h05 Troyes Bertrand Mazelin 27 ans, boucher. A Varennes-sur-Amance (Haute-Marne), le 20 octobre 1822, massacre à coups de couteau de boucher sa maîtresse, Jeanne Chauvin, veuve Frérot, 37 ans, enceinte de lui. Condamné en première instance par les assises de Haute-Marne, arrêt cassé. Exécuté rue du Marché-au-Blé. 24 avril 1823, 21 août 1823
18 décembre 1823 Jeudi, 16h Rodez Marguerite Espagnol 35 ans, domestique. A Méjanet, dans la nuit du 11 au 12 septembre 1822, noie dans une citerne Antoine "Tanqué" Ranc, 82 ans. Mobile : Ranc avait vendu ses biens en viager à Baptiste Mouly, patron et amant de Marguerite, mais face à son ingratitude, avait manifesté l'intention de faire briser le contrat, ce qui impliquait à court terme la ruine pour la maison Mouly. Rose Mouly, 16 ans, journalière, est enfermée en maison de correction jusqu'à ses 20 ans, Baptiste Mouly, 44 ans, cultivateur et Antoinette, 12 ans, sa fille cadette, sont acquittés - Baptiste devant cependant purger une peine de dix ans de prison pour vol prononcée contre lui durant les mêmes assises. août 1823
27 décembre 1823 Samedi, 15h Besançon Joseph Marie Bibet 53 ans, marchand fripier.
29 décembre 1823 Lundi, 16h Agen Jean-Pierre Noguès 26 ans, fossoyeur. A Pompiey, le 01 mai 1823, tue à coups de pioche son collègue Jean "Fau" Ribaut, pour le voler. Exécuté au faubourg du Pin. 06 septembre 1823
31 décembre 1823 Mercredi, 12h Saint-Maurice-la-Clouère (Vienne) François Pajault 30 ans, fermier. A Saint-Maurice, tente d'assassiner son épouse Jeanne Rouillon. 13 novembre 1823
12 janvier 1824 Lundi, 13h Vesoul Charles Michel et Anne Colotte, épouse Michel 39 ans, tisserand et 47 ans, sans profession. En 1812, Michel assassine, près de Vesoul, l'amant de sa première épouse, un garde-champêtre, et s'enfuit sous un faux-nom dans la Haute-Marne. Condamné à mort par contumace, améliore son quotidien en commettant des méfaits, assisté par Anne, sa seconde épouse. Tue dans la Haute-Marne d'un coup de fusil un gendarme venu l'arrêter. A Saint-Dizier, courant 1823, blesse d'un coup de ciseau à bois un autre gendarme, puis est finalement appréhendé. 20 novembre 1823
13 janvier 1824 Mardi, 14h50 Montpellier Pierre Vitou PARRICIDE, 26 ans, cultivateur. A Veyrargues, le 02 juillet 1823, empoisonne avec de l'arsenic la soupe aux choux que sa famille va consommer le soir-même : le père meurt dans la soirée, le frère agonise jusqu'au lendemain matin, seule la mère survit grâce à l'intervention des médecins. Exécuté boulevard des Carmes. 27 novembre 1823
22 janvier 1824 Jeudi, 12h Rouen Marie-Anne Françoise Adélaïde Gence, épouse Grenier 32 ans, trameuse. 26 novembre 1823
24 janvier 1824 Samedi, 16h15 Paris Louise-Toinette Cheaume, veuve Lecouffe et Louis-Marie-Lecouffe 65 ans et 25 ans, mère et fils. Le 20 mai 1823, au 45, rue du Faubourg du Roule où ils résident, assassinent leur voisine, la mère Jérôme, 80 ans, pour lui voler son argenterie afin de payer le mariage du fils Lecouffe qui a lieu trois jours après le crime. 14 décembre 1823
29 janvier 1824 Jeudi, 14h15 Mulhouse Jean Hammesse 28 ans, imprimeur sur toiles à l'usine Koechlin, assassine un de ses contremaîtres. Tente de s'évader de la prison de Colmar avec plusieurs condamnés aux travaux forcés le 26 décembre 1823 en sciant leurs fers et en ouvrant les serrures avec une clé de plomb. décembre 1823
30 janvier 1824 Vendredi, 15h Narbonne (Aude) Joseph Bardy et Aphrodise Massac 45 ans, mendiant et 38 ans, berger et marchand de moutons. Membres d'une bande de brigands qui, dans la nuit du 22 au 23 avril 1823, attaquèrent la diligence de Narbonne à Perpignan pour dévaliser les huit passagers et voler une somme de 58.000 francs appartenant au ministère de la guerre. Trois des passagers, en résistant, sont blessés, et l'un des bandits est abandonné mourant sur le lieu de l'attaque. 21 septembre 1823
07 février 1824 Samedi, 12h Troyes Anne Florentine Thurat, veuve Seurat 34 ans, boulangère. A Plancy-l'Abbaye, le 06 juillet 1823, accouche d'une fillette illégitime qu'elle étrangle aussitôt avec un cordon. Exécutée rue du Marché-au-Blé 04 décembre 1823
07 février 1824 Samedi, 15h Limoux (Aude) Elisabeth Olive, épouse Doutre 40 ans. Le 16 et le 17 juillet 1823, à Montazels, empoisonne son cousin par alliance, Gabriel Doutre, 22 ans, et sa belle-mère, Jeanne Doutre. Son beau-père, Jean-Pierre Doutre, survit. Exécutée place du Pont-Vieux. 01 décembre 1823
09 février 1824 Lundi, 17h Rodez Marie-Anne Besset, veuve Ricard







Guillaume Barthélémy Bardy







Étienne Pagès
30 ans. Empoisonna son mari, Pierre-Jean Ricard, à Testet.







46 ans, cultivateur à Combret. Assassin de sa soeur.







24 ans, cultivateur. Deux incendies, meurtre, vol, à La Cailhoulie
04 décembre 1823







décembre 1823







28 novembre 1823
11 février 1824 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Benoît Joseph Bourdon 24 ans, journalier. A Cormoranche, fait avaler le 27 juillet 1823 à sa fille, âgée de vingt-huit jours, une dose d'acide sulfurique, parce qu'il ne voulait pas d'une bouche supplémentaire à nourrir, et encore moins d'une fille ! 18 novembre 1823
16 février 1824 Lundi, 13h Châteauroux Étienne Ballereau 64 ans, tanneur à Péchereau. 20 décembre 1823
17 février 1824 Mardi, 15h Chaumont Edmée Aubry, veuve Varoclier 30 ans, sans profession. Début octobre 1823, à Dinteville, empoisonne à l'arsenic son mari François Varoclier pour en hériter. Bénéficie d'un sursis car enceinte à son procès, accouche d'un enfant confié à l'Assistance durant son séjour dans le quartier des condamnés à mort. novembre 1823
18 février 1824 Mercredi, 12h Draguignan Pierre Gaspard Ferrare et Jean-François Ferrare 50 ans, tisserand et 39 ans, scieur de long. Assassinent leur neveu Barthélémy Funel à Mougins. novembre 1823
21 février 1824 Samedi, 13h Périgueux Jean-Baptiste Mongenet et Marie Pigeard, veuve du Breuil 47 ans, cultivateur et 24 ans, bouchère. Amants diaboliques, assassins de M. du Breuil à Azerat. Les deux frères Pigeard et la mère de la jeune femme sont acquittés. 10 novembre 1823
05 mars 1824 ? (Loir-et-Cher) Marguerite Duval Infanticide 26 novembre 1823
10 mars 1824 Mercredi, 11h15 Lyon Antoine Blandine "Emile" Dupuy 29 ans, légiste. Assassine le 06 septembre 1823 à Lyon Pierre-René-Valentin Delaye, puis tente de faire subir le même sort à Jeannette Ferlat. 17 décembre 1823
13 mars 1824 Samedi, 14h Bastia Jean-François "Capracinta" Filippi 18 ans, laboureur. Bandit, membre de la bande des Prunellacci dans l'affaire de la vendetta de Prunelli di Casacconi en 1814 : abat notamment le maire de la commune en 1823. 1823
15 mars 1824 Lundi, 14h Bastia Hyacinthe Tavera 20 ans, laboureur.
17 mars 1824 Mercredi, 11h Saint-Brieuc Joseph Lesénéchal 66 ans, charpentier. 20 janvier 1824
17 mars 1824 Mercredi, 15h30 Toulouse Joseph "Darax" Pech 58 ans, laboureur. A Mondouzil, dans la nuit du 30 au 31 octobre 1813, assassine à coups de pieu dans la tête et la gorge son patron M.Salomon, propriétaire, et blesse gravement son fils Jean-Antoine Salomon, pour les voler. Condamné à mort par contumace le 04 mars 1814. Capturé dans un village d'Ariège où il s'était caché tout ce temps sous un faux nom. Exécuté place d'Angoulême. 29 janvier 1824
24 mars 1824 Mercredi, 13h30 Bastia Antoine François Muselli 35 ans, propriétaire.
03 avril 1824 Samedi, 12h Cahors Jean "Jautarel" Destruel 20 ans, maçon. A Lauresse, le 24 octobre 1823, empoisonne sa soeur, Antoinette Mage, son beau-frère, Jean-Baptiste Mage, et la fille d'Antoinette, Marie, avec de l'arsenic. La fillette meurt, les adultes survivent. 11 février 1824
03 avril 1824 Samedi, 14h Albi Marie-Anne Routoulp, veuve Izard 23 ans, sans profession. Empoisonna son mari Paul Izard, 23 ans, tailleur à Poudis, le 03 ou le 23 mai 1823. 05 février 1824
20 avril 1824 Mardi, 16h30 Paris François "Le Petit Bourguignon" Delaporte, Martin Ochard et Gaspard Renaud 30 ans, scieur de long, 45 ans, salpêtrier et 33 ans, palefreniers, bandits de grand chemin, auteurs d'au moins cinq attaques à main armée de malles-poste et de diligences. 20 mars 1824
21 avril 1824 Mercredi, 13h Bastia Jacques Toussaint Casanova 23 ans, laboureur.
22 avril 1824 Jeudi, 11h Marseille Jean-Baptiste Sauveur Dagnan 38 ans, boulanger puis maçon. Assassine le 21 novembre 1823, 12, rue de Jérusalem à Marseille Marie-Anne Élisabeth Fauchier, veuve André, 66 ans, pour lui voler 1200 francs-or et plusieurs objets. La guillotine se dresse place de la Canebière (cours Saint-Louis). Au moment où on le bascule, s'écrie en provençal : "C'est quelque chose de mourir sans avoir la fièvre !" 12 février 1824
10 mai 1824 Lundi, 12h Épinal Jean-Nicolas Tihay 39 ans, maçon et pampier.
12 mai 1824 Mercredi, 11h30 Laon Marie-Guislaine Bréda, épouse Bracq 26 ans, ménagère. Le 24 juin 1823, empoisonne sa belle-mère, Rosalie Demery, veuve Bracq, à Wasnes-au-Bacq. Condamnée en première instance par les assises du Nord, arrêt cassé. Hubert Bracq, son mari et fils de la victime, avait été acquitté au premier procès. 06 novembre 1823, 24 mars 1824
17 mai 1824 Lundi, 12h Chalon-sur-Saône Claude "Pouillot" Deciergue 37 ans, cultivateur à Lournand. Assassina son beau-père et le domestique de ce dernier. 29 mars 1824
17 mai 1824 Lundi, 12h Troyes Claude Beaufils 58 ans, garde-champêtre à Avan. Met le feu à la maison de son voisin pour que l'incendie s'étende à sa propre maison et pour toucher l'argent de l'assurance. Exécuté rue du Marché-au-Blé. 19 mars 1824
20 mai 1824 Jeudi, 16h Foix Pierre Lacoustène et Jean-Pierre Seigneurie 36 ans et 26 ans, tailleurs. Incarcérés pour vol au château de Foix, tuent à coups de ciseaux leur co-détenu, Jean-Pierre Bompart, 66 ans, cultivateur, le 30 septembre 1823, en l'égorgeant et en l'émasculant. Un troisième co-détenu, Marc-Antoine Palette, garde champêtre, emprisonné pour désobéissance envers la gendarmerie, n'ayant pas participé au drame et sourd, n'ayant rien entendu du crime qui se commettait à quelques mètres de lui, est acquitté. 23 mars 1824
22 mai 1824 Samedi, 16h05 Paris Antonio Brocchetti 40 ans, employé aux Tabacs, Italien. Détenu à Bicêtre (condamné à perpétuité pour tentative de meurtre sur un prêtre). Tenta de tuer, le 20 avril 1824 à la prison de Bicêtre, le surveillant Masson : crime motivé par la volonté de ne pas aller au bagne. 17 mai 1824
03 juin 1824 Jeudi, 10h Carpentras César Luc Penne 59 ans, maréchal-ferrant à Carpentras. avril 1824
03 juin 1824 Jeudi, 12h Tarbes Alexis Blanc 53 ans, laboureur à Péré. Incite son voisin Pierre Dupont-Lamagnère, 22 ans, à assassiner son père Jean Dupont d'un coup de fusil. Le fils, condamné pour parricide, est exécuté le 08 novembre 1823, mais son attitude résignée et son repentir laissent penser qu'au contraire, il s'est laissé manipuler par Blanc qui détestait Dupont père suite à de banales querelles de voisinage. Exécuté place du Marcadieu. mars 1824
15 juin 1824 Mardi, 9h Thuir (Pyrénées-Orientales) Catherine Imbert, veuve Gatounes 28 ans, ménagère. En octobre 1823, à Castelnou, empoisonne Laurent Gatounes, son mari. Isidro Bergès, l'amant supposé de Catherine, est acquitté. 24 mars 1824
19 juin 1824 Samedi, 18h Orléans Alexandre Chrisment 37 ans, ancien sculpteur-doreur, marchand vinaigrier. Dans la nuit du 24 au 25 décembre 1823, à Orléans, abat d'un coup de pistolet en pleine tête son beau-père M.Cribier-Thiercellin, et maquille le crime en suicide. Mobile : joueur et amateur de femmes, ses dettes s'accumulaient tant que son beau-père avait promis de lui couper les vivres. 21 mai 1824
23 juin 1824 Mercredi, 18h Albi Joseph "Thuriès" Rigaud







Pierre "Nalbi" Cathala et Jacques "Muxolieuro" Bacou
46 ans, cultivateur à Noailles. Assassine Pierre-Antoine Maurel au hameau de Las Grèzes, commune de Souel. Complices : Antoine Gayrel et Marie-Jeanne Gayrel, veuve Maurel.







60 ans et 27 ans, cultivateurs. Assassins de Jean-Paul Bataillon, près du château de la Ribaute à Albine.
mai 1824







mai 1824
01 juillet 1824 Jeudi, 16h Paris Nicolas-Robert Dagron 39 ans, jardinier, empoisonna sa femme et son fils rue Poliveau. 26 mai 1824
05 juillet 1824 Lundi, 12h Belley (Ain) François Turrel 60 ans, cultivateur. Assassin de sa femme. IN CHRONIQUE 08 mai 1824
06 juillet 1824 Mardi, 16h Bastia Crucien Cruciani et Jacques Toussaint Micheli 60 ans, propriétaire à Scata et 39 ans, médecin à San Damiano. Payent le bandit Cecco Sarrochi pour, le 03 octobre 1822 sur le chemin public de Poggio di Castel d'Acqua à Pruno, abattre d'un coup de fusil M.Rosticoni, médecin. 1824
10 juillet 1824 Saint-Aignan (Loir-et-Cher) Antoine Pasquier et Marie Bauché, épouse Pasquier Assassins d'Anne Joudain, veuve Minier 22 mai 1824
16 juillet 1824 Vendredi, 12h30, 12h35 Caen Pierre Tilliard et Jean-Baptiste Tilliard 19 et 20 ans, journaliers. A Amblie, le 08 janvier 1824, étranglent Marie-Anne Heuzey, veuve Bobère, pour lui voler argent, linge et marchandises, avant de jeter son corps dans la rivière voisine. Pierre monte à l'échafaud en dansant 30 mai 1824
19 juillet 1824 Lundi, 11h15 Valence Jean Mignat 22 ans, maçon à Montmiral. Vol et assassinat d'un jeune homme de sa commune. Prie sur l'échafaud à genoux avant d'être basculé. Une jeune femme grimpe sur l'estrade après l'exécution : doit être reconduite au pied de la plate-forme par l'exécuteur, et les gendarmes doivent l'escorter loin de la place sous les huées des spectateurs. 20 mai 1824
21 juillet 1824 Mercredi, 12h Chalon-sur-Saône Anne Ferret, veuve Méziat 25 ans, ouvrière à Romanèche. Tente d'assassiner Marie-Anne Giraud, épouse Melineaud. 05 juin 1824
21 juillet 1824 Mercredi, 12h Gap Catherine Ebrard, veuve Rolland 29 ans, cabaretière à Embrun. 1824
22 juillet 1824 Jeudi, 11h15 Valence Jean-Claude Montchaud 58 ans, cultivateur à Grane. Le 12 janvier 1824, abat son fils Jean-François Montchaud d'un coup de pistolet puis traîne le corps dans un champ pour y mettre le feu. Résigné, se repent. 25 mai 1824
05 août 1824 Jeudi, 16h Rodez Antoine Dulac 26 ans, boucher.
13 août 1824 Vendredi, 15h Mende Étienne "Barot" Baud 56 ans, cultivateur. Dans la nuit du 19 au 20 juillet 1820, au Luc, près du moulin de Pranlac, assassine M.Gély pour le voler. Exécuté place d'Angiran 04 juin 1824
14 août 1824 Samedi, 12h Beauvais Jean-Louis Dupuis 25 ans, manouvrier. Assassine, dans la nuit du 03 au 04 avril 1824 à Abbecourt, Antoine Brayet, propriétaire, pour le cambrioler. Exécuté sur la grande place. 19 juin 1824
19 août 1824 Jeudi, 17h Rouen Marie-François André "Desroziers" Veillère 31 ans, perruquier. Le 28 avril 1824, assassina sa femme à coups de couteau parce qu'elle lui reprochait de dépenser l'argent du ménage au jeu. 14 août 1824
28 août 1824 Samedi, 11h Verdun (Meuse) Barbe-Rose Châtelet PARRICIDE, 27 ans, journalière. A Dugny, le 31 décembre 1823, abat d'un coup de pistolet son père Nicolas Châtelet, qui meurt le lendemain de ses blessures, pour ne plus avoir à lui verser une pension alimentaire. Procès retardé à cause de la grossesse de l'accusée, dont l'enfant est confié à l'hospice. juillet 1824
20 septembre 1824 Lundi, 12h Alençon Jean-Louis Pothin Radiguet et Jean-Jacques Paul Avignon 25 ans, maquignon à Dancé et 40 ans, journalier. Assassinent dans la nuit du 06 au 07 avril 1824 à Dancé M.Haye, percepteur des contributions, ainsi que ses domestiques Marguerite et Pauline Épinette, pour les voler. Exécutés place du marché aux bestiaux. 25 juillet 1824
07 octobre 1824 Jeudi, 11h Corlay (Côtes-du-Nord) François "Bourgogne" Philippe 45 ans, laboureur. 22 juillet 1824
09 octobre 1824 Samedi, 14h, 14h15 Angoulême Pierre Pressac







Pierre "Breland" Gautier
PARRICIDE, 22 ans. Le 18 avril 1824, empoisonne avec de l'arsenic son père, 45 ans, - qu'il maltraitait depuis longtemps - afin de pouvoir faire sa vie avec sa maîtresse et servante, Marguerite Devautour, et hériter plus vite. Pressac père meurt au bout de dix heures d'agonie. Marguerite Devautour est acquittée.







48 ans, cultivateur. A Bioussac, empoisonne le 20 mars 1824 leur père de sa femme, Joseph Petit, 70 ans, avec de l'arsenic, pour hériter plus facilement de ses biens. La victime meurt le lendemain. Jeanne Petit, épouse et complice, condamnée à mort, est graciée.
août 1824







06 août 1824
21 octobre 1824 Jeudi, 14h15 Évreux Marguerite Rose Chauvin 29 ans, journalière.
25 octobre 1824 Lundi, 11h Dijon Jean-Marie Faivret 34 ans, manouvrier. 23 août 1824
29 octobre 1824 Vendredi, 12h Châlon-sur-Saône Benoît Talmard et Simon Régnault 58 ans, cultivateur et 60 ans, voiturier. Au hameau de Sivot, près de Cluny, assassinent dans la nuit du 26 au 27 août 1823 leur voisine la veuve Butty, 78 ans, pour lui voler 300 francs. 21 août 1824
06 novembre 1824 Samedi, 13h Vesoul Nicolas Bardet 38 ans, tuilier. Complice de Charles Michel lors de l'attaque à main armée d'un officier retraité près de Malvillers en août 1816, de l'assassinat de Vincent Louvot en 1819 et du meurtre des frères Michel à Cornot en 1818. Quelques jours plus tôt, Bruno Michel, fils de Charles, avait été condamné à vingt ans de prison pour la deuxième fois de sa vie pour vols à main armée commis sur les grands chemins, en compagnie de son complice Georges Rougetet, 19 ans, lui-même condamné à perpétuité. 14 août 1824
06 novembre 1824 Bordeaux ? Antoine "Michel Lalanne" Montangon Forçat libéré. Tentative d'assassinat et vol. 12 septembre 1824
09 novembre 1824 Mardi, 12h Mâcon Jean Bouchy 40 ans, taillandier, forçat libéré. Revenu à Genouilleux après douze ans de bagne le 13 janvier 1821, pille nombre de presbytères et commet bien des assassinats en deux ans, devenant assez riche pour épouser la fille de l'ancien maire du village. Le 09 novembre 1822, attaque notamment les époux Laforêt, cordonniers à Macon, à coups de bâton, tuant le mari et blessant gravement la femme. Son complice, Jean-Baptiste Yvreux, forçat libéré, est condamné à six ans de travaux forcés. septembre 1824
24 novembre 1824 Mercredi, 11h Monclar (Lot-et-Garonne) Jean Ragot 24 ans, meunier. Abat le 26 février 1824 à Caubel, près Monclar, M.Delbrel, agriculteur, qui meurt le 8 mars au matin. Mobile : il était l'amant de Mme Delbrel, et entendait prendre la place du maître de maison. septembre 1824
30 novembre 1824 Mardi, 12h Versailles Antoine Léger 29 ans, vagabond. Entre Cerny et la Ferté-Alais, le 10 août 1824, étrangle avec un mouchoir Aimée-Constance Debully, 12 ans, la viole (probablement) puis l'éventre pour sucer le coeur de son sang, avant d'enterrer le corps dans une grotte des roches de la Charbonnière. 23 novembre 1824
02 décembre 1824 Jeudi, 11h Corlay (Côtes-du-Nord) Yves Rivoallan 40 ans, charpentier. 22 juillet 1824
27 décembre 1824 Lundi, 12h Saint-Vincent-d'Ardentes (Indre) Marie Ragot, épouse Cadoux et Pierre "Juge de Paix Taude 27 ans, ménagère et 30 ans, voiturier à charbon. Dans la nuit du 02 au 03 mars 1823, au hameau des Loges-de-Dressais, commune de Saint-Vincent-d'Ardentes, tuent à coups de barre de fer Marie-Anne Dorin, épouse Pérolat, 42 ans, pour la voler. Vincent Jacquet, 24 ans, journalier, condamné à mort, est gracié. Anne Jacquet est acquittée. 06 septembre 1824
04 janvier 1825 Mardi, 11h Douai Jean-Baptiste Lebrun 49 ans, ancien militaire. Met volontairement le feu à deux maisons dans la petite forêt de Raismes. Exécuté sur la place d'Armes. 06 novembre 1824
31 janvier 1825 Lundi, 13h Niort Louis "Girotin" Giraud 48 ans, vigneron, journalier. Le 07 juillet 1824, à Usseau, assassine à coups de bâton Françoise Pacaud, 75 ans, avant de voler le contenu de deux coffres, estimé à 1800 francs, pour rembourser ses dettes. 04 décembre 1824
09 février 1825 Mercredi, 14h50 Angoulême Jean Chambarraud 32 ans, cultivateur. 1824
10 février 1825 Jeudi, 12h, 12h03 Abbeville (Somme) Pierre-Adrien Ringard et Jean-Charles-François Ringard 22 ans et 52 ans, cultivateurs, fils et père. Dans la nuit du 06 au 07 novembre 1824, à Fontaine-sur-Maye, massacrent de vingt-deux coups de serpe Caroline Caudron, leur servante, enceinte de sept mois des oeuvres d'Adrien, pour qu'elle ne devienne jamais la bru de la famille. Baquet, Mme Ringer et Mme Dupuis, suspectés de complicité, sont acquittés. 15 novembre 1824
14 février 1825 Carpentras ? Joseph Figuère
21 février 1825 ? (Tarn-et-Garonne) Philippe Raujole 33 ans, cultivateur à Labarthe. Tente de tuer M.Lafargue et son épouse. 13 juillet 1824
21 février 1825 Lundi, 15h15 Béthune (Pas-de-Calais) François-Joseph Caby et Louis Caby 33 ans, épicier et 35 ans, marchand d'oeufs. Incendie volontaire à Pont-à-Vendin. 27 novembre 1824
23 février 1825 Mercredi, 11h Nîmes Louis Vigne PARRICIDE, 25 ans, cultivateur. Tue à coups de couteau sa mère Jeanne Pongy le 01 août 1824 à Mialet. 17 novembre 1824
26 février 1825 Samedi, 12h Beauvais Jacques-Martin "Cadet" Couvreux et François Morel 44 ans, boucher et 24 ans, journalier. Assassinat d'un curé et d'une servante à Montataire. septembre 1824
25 mars 1825 Vendredi, 16h25 Paris Louis-Auguste Papavoine 41 ans, fournisseur d'étoffes. Sans vrai motif, assassine à coups de couteau deux petits garçons, Charles et Auguste Gerbod, âgés de six et de cinq ans, sous les yeux de leur mère Charlotte Henriette Hérien, le 10 octobre 1824, allée des Minimes dans le bois de Vincennes. En prison, le 17 novembre 1824, tente d'assassiner Labiey, un co-détenu âgé de 12 ans. 26 février 1825
02 mai 1825 Lundi, 12h, 12h15 Caen Françoise Adélaïde Planchon







Pierre Le Maire de Clermont
20 ans, journalière. A Carcagny, le 19 août 1824, empoisonne au vert-de-gris Adélaïde Planchon, sa fille naturelle, âgée de cinq mois.







39 ans, sans profession. Triple assassinat
Exécutés place du marché neuf. 06 décembre 1824







11 mars 1825
05 mai 1825 Jeudi, 12h Reims Jean-Pierre "Cadet" Sibille 24 ans, fabricant de châles à Suippes. février 1825
06 mai 1825 Vendredi, 11h Rennes Jeanne Hamon 37 ans, domestique. Incendiaire. Exécution retardée en raison de la grossesse de la condamnée. 23 novembre 1824
07 mai 1825 Samedi, 12h Nevers Sulpice Bucheton 24 ans, marchand de boeufs. Exécuté place de la foire. 27 novembre 1824
07 mai 1825 Samedi, 12h Amiens Louis Casimir Wallon PARRICIDE, 22 ans, mendiant à Lihons. Assassine sa mère Gabrielle Sénéchal ?
07 mai 1825 Samedi, 15h30 Foix François "Baqué" ou "Bacquié" Not 25 ans, brassier. Empoisonne le 13 juin 1814 à l'Hospitalet-près-l'Andorre sa soeur Jeanneton Not, 30 ans, journalière, qu'il maltraitait depuis longtemps, avec une soupe contenant de l'arsenic. Jeanneton décède le 16 juin. décembre 1824
11 mai 1825 Mercredi, 12h Le Mans Victor Jean-Jacques Rousseau 27 ans, préposé à la perception.
17 mai 1825 Mardi, 12h Versailles Jean-Gilbert Prunier 18 ans, maçon. Assassinat suivi de vol à Saint-Germain-en-Laye. Exécuté place du Vieux-Marché. 11 février 1825
19 mai 1825 Jeudi, 10h Aix-en-Provence Alexis Tardieu 25 ans, commis négociant. Comme ils refusent de lui donner de l'argent, attaque à coups de couteau ses oncles, tuant l'un d'eux. La légende fait de lui un bâtard de Napoléon 1er (http://collections.bm-lyon.fr/PER00318446/ISSUE_PDF). Exécuté place du Palais. mars 1825
31 mai 1825 Mardi, 16h Bastia Antoine-François "Cecco" Sarocchi 30 ans, laboureur, maquisard condamné quinze fois dont quatre à mort. Abat d'un coup de fusil le 03 octobre 1822, sur la route entre Poggio di Castel d'Acqua et Pruno, le docteur Roticoni, payé pour cela par Michelli et Cruciani, guillotinés en 1824. Décidé à venger un ami, Ancino, guillotiné quelque temps plus tôt à Bastia, tente le 24 janvier 1824, près de l'étang de Chiurlino, d'enlever le bourreau de Bastia, Louis Sématrot, alors que celui-ci revient de la chasse, mais ce dernier parvient à s'enfuir : son gendre et adjoint, Martin Avilda, n'a pas cette chance, et sa libération est négociée contre 300 écus (1800 francs). Un complice est arrêté au moment où il récupère la rançon ; pour se venger de cette arrestation, le cadavre égorgé d'Avilda est retrouvé à Furiani le 02 février. Les complices, Jean-Baptiste Torre et Pascal Gambini, sont condamnés à ? Guillotiné par Sématrot. mars 1825
01 juin 1825 Mercredi, 12h Draguignan Honoré Carlavan 41 ans, cultivateur. Assassine Jean-Joseph Boutier, cultivateur. février 1825
25 juin 1825 Samedi, 11h Grenoble Antoine Chollier et Mathieu Pommier 26 ans, cultivateur et 24 ans, marchand coquetier et cultivateur. 1825
25 juin 1825 Samedi, 15h45 Foix Martial "Gravat del magre" Rozé 21 ans, journalier et voiturier. A Porto, le 12 avril 1824, abat d'un coup de fusil le nommé Romanatxo, qui venait de lui emprunter deux ou trois pièces de bois sans le lui demander. Condamné en première instance par les assises des Pyrénées-Orientales, arrêt cassé. 19 août 1824, 19 mars 1825
02 juillet 1825 Samedi, 12h Châteauroux Marie Joffroy, veuve Touzeau et Gabriel Jossinet 29 ans, ménagère et 33 ans, cultivateur, amants diaboliques. A Chasseneuil, Jossinet empoisonne sa femme Anne Grégoire. A Saint-Gaultier, Marie fait subir le même sort à Silvain Touzeau. mars 1825
09 juillet 1825 Samedi, 17h Albi Jean-Antoine "Cantabre" Massol PARRICIDE, 23 ans, tisserand et cultivateur. Tente d'assassiner au hameau de Capus, commune de Labessière-Candeil, son père Jean et sa soeur Marie. mai 1825
12 juillet 1825 Mardi, 10h30 Saint-Mihiel Jean-Pierre Nicolas 39 ans, maréchal-ferrant à Biencourt. Incendie. 15 avril 1825
13 juillet 1825 Mercredi, 20h Cahors François Richard, Flottard Maynard et Louise Maynard, veuve Pelet 42 ans, charpentier, 60 ans, charpentier et 37 ans, ménagère. Le 07 juin 1824, à Figeac, Richard abat d'un coup de fusil Guillaume Pelet, payé pour cela par Louise Maynard, belle-soeur et maîtresse de la victime, et par le père de cette dernière, Flottard, pour venger Louise, quittée par son amant. Jean Pelet, Pierre Lacombe et Jean Bousquet sont acquittés. 14 février 1825
14 juillet 1825 Jeudi, 10h Carpentras Magdeleine Gilles, veuve Marc 55 ans, bonne de l'abbé Servant, curé de Cairanne, 84 ans, qu'elle empoisonne avec une décoction de seigle et des oeufs au lait mêlés d'arsenic le 13 avril 1824. Ses deux filles sont condamnées à cinq ans de réclusion, leurs époux à six ans de prison ; le maire de Cairanne, Joseph Vitalis, est acquitté, de même que trois débiteurs du curé qui auraient eu tout intérêt à sa mort. Exécutée place du marché aux boeufs. 18 mars 1825
19 juillet 1825 Mardi, 12h Saintes Jean Bouquet 23 ans, cultivateur.
23 juillet 1825 Samedi, 12h Rodez François Trébosc 34 ans, ex-gendarme. mai-juin 1825
25 juillet 1825 Lundi, 14h Metz Claude Machot 50 ans, fabricant de lampes de nuit. Ayant envie de tuer sa femme et ne parvenant pas à la trouver, s'en prend aux passants qu'il croise : assassine M.Grosjean fils et M.Thiébault, et blesse grièvement Mme Grosjean. 14 mai 1825
27 juillet 1825 Mercredi, 9h Nîmes Pierre Auguste 18 ans, cultivateur à Durfort. 18 mai 1825
28 juillet 1825 Jeudi, 14h Salies-de-Béarn (Basses-Pyrénées) Bernard Laborde-Taa PARRICIDE, 21 ans, journalier. 23 mai 1825
29 juillet 1825 Vendredi, 12h Caen Richard "Nez-de-Chat" Béhier 37 ans, sans profession. Assassin de son épouse et de sa maîtresse. Exécuté place du marché neuf 30 mai 1825
03 août 1825 Mercredi, 12h Lille Pierre Deloutre 38 ans, journalier, Belge. Complicité de cambriolage à main armée. 19 avril 1825
08 août 1825 Lundi, 10h Saint-Mihiel Antoine Collin et Pierre Collin 70 ans et 18 ans, cultivateur. Assassinent Marc Colson, cultivateur, dans la forêt royale de Corps-Bois pour le voler. Leur fils et frère, François Collin, 23 ans, est acquitté. mai 1825
09 août 1825 Mardi, 12h Guéret Léonard Barage 36 ans, cultivateur. Condamné en première instance par les assises de la Haute-Vienne, arrêt cassé. 09 novembre 1824, juin 1825
20 août 1825 Samedi, 12h Troyes Louis-Jacques Rabiat 27 ans, manouvrier à Maraye-en-Othe. Assassin des époux Damet. Son épouse, Marie-Reine Philippe, condamnée à mort pour recel, est graciée. Exécuté rue du Marché-au-Blé 04 juin 1825
22 août 1825 Lundi, 14h Pau Manuel Cubeils et Ramon Carrera 27 ans et 28 ans, laboureurs, Espagnols. Exécutés place Grammont. 19 mai 1825
06 septembre 1825 Mardi, 14h Saint-Mihiel Pierre Collignon 46 ans, cordonnier ambulant. Incendia sa propre maison pour toucher un surplus d'assurance. 08 juillet 1825
17 septembre 1825 Samedi, 15h Chaumont Nicolas Bolopion 29 ans, maréchal-ferrant à Gilley. Tenta de tuer un prêtre, et tua un gendarme venu l'arrêter. 22 juillet 1825
01 octobre 1825 Samedi, 11h Bourgoin (Isère) Antoine Davallon 38 ans, cultivateur. 1825
04 octobre 1825 Mardi, 12h30 Niort Jacques Valoteau 35 ans, garde-champêtre. Tenta d'empoisonner à deux reprises, le 10 et le 13 février 1825 à Moutiers-sur-le-Lay (Vendée), Pierre Bonfils. Condamné en première instance par les assises de la Vendée, arrêt cassé. 19 avril 1825, août 1825
05 octobre 1825 Mercredi, 11h Bourg-en-Bresse Denis Rigaudier 33 ans, journalier. A Curtil-Massin, commune de Vescours, abat d'un coup de fusil le 21 février 1825 son voisin Joseph Chevalier, dont il était l'amant de l'épouse plus jeune. Jeanne-Marie Foray, veuve Chevalier, est acquittée de l'accusation de complicité. 02 août 1825
07 octobre 1825 Vendredi, 14h45 Tours René Michel Pellerin 37 ans. 22 juin 1825
10 octobre 1825 Lundi, 10h Aix-en-Provence Étienne Rouvier 48 ans, cultivateur. Entre Aix et Venelles, dans la nuit du 08 au 09 mars 1823, assassine Joseph-Pascal Villevieille pour le voler. Exécuté place des Prêcheurs. 17 août 1825
14 octobre 1825 Vendredi, 10h Apt (Vaucluse) Louis "Pécoulet" Tamisier 49 ans, cultivateur à Roussillon. août 1825
21 octobre 1825 Vendredi, 13h Nevers Edmé Nicolle 55 ans, bourrelier à Billy. Tue le garde-champêtre Sautereau à coups de pierre et de serpe. Exécuté sur le champ de foire. août 1825
26 octobre 1825 Mercredi, 12h Guise (Aisne) Pierre-Antoine Garbe et Jean-Charles Siméon Dirson 25 ans, marchand et 52 ans, cultivateur. Assassinent le 16 décembre 1824 à Iron Jean-Pierre Joseph Dirson, 51 ans, cultivateur, leur beau-frère et frère. août 1825
28 octobre 1825 Vendredi, 12h Versailles Jean-François "Tintamarre" Mercier 43 ans, cultivateur à Maisse. Tentative d'homicide. Exécuté place du Vieux-Marché. 08 août 1825
02 novembre 1825 Mercredi, 13h Saint-Quentin (Aisne) Pierre "Dugros" Marly, Séraphin Marly et César Trochain 50 ans, manouvrier, 32 ans, tisseur en coton et 28 ans, journalier. Auteurs d'un assassinat à Léchelle - commune de Berzy-le-Sec - en 1816. août 1825
05 novembre 1825 Samedi, 14h30 Beauvais Rieul Geoffroy 24 ans, cultivateur à Cinqueux. Le 25 juin 1825, près de Rieux, tenta de tuer sa femme Geneviève Duvivier en l'assommant à coups de bêche, puis de pierre, et enfin en la jettant dans l'Oise. Ses cris alertent les passagers d'un bac proche et permettent peu après son arrestation. 30 août 1825
09 novembre 1825 Mercredi, 12h Saint-Omer Jean-Philippe "L'Héritier" Launoy







Louis Demol, Alexis Alexandre et Augustin Baroux
48 ans, manouvrier. Launoy incite Prudence Lefèvre, 18 ans, servante, à deux reprises à mettre le feu à la maison d'un voisin cultivateur avec lequel il est en mauvais termes. Lefèvre, condamnée à mort, est graciée.







41 ans, manouvrier, 45 ans, journalier et 37 ans, scieur de long. Membres d'une bande. Alexandre Mansauret, 30 ans, scieur de long, et Adélaïde Alexandre, 28 ans, ménagère, condamnés à mort, sont graciés. Alexandre Hochart, 46 ans, et Xavier Hochart, 40 ans, manouvriers, sont condamnés à quinze ans de bagne ; Pierre Mansauret, 60 ans, manouvrier, Rosalie Hochart, 32 ans, ménagère et Louis Delvarre, 51 ans, manouvrier, sont condamnés à cinq ans de travaux forcés pour recel. Jean-Marie Caroulle, 78 ans, François-Vincent Darcheville, 27 ans, tisserand et Cornil Binctheux, 26 ans, dragon au 9e régiment, à cinq ans de réclusion.
17 août 1825







23 août 1825
10 novembre 1825 Jeudi, 11h30 Lyon Claude Côte 50 ans, propriétaire et charpentier. A Saint-Laurent, le 30 mai 1825, tue Léonard Pagnon, cultivateur. septembre 1825
14 novembre 1825 Lundi, 15h Rodez Jean-Antoine Cabrolier 49 ans, cultivateur. 17 août 1825
16 novembre 1825 Mercredi, 12h30 Tours Charles Fournier 33 ans, vigneron. Le 19 juin 1825, à Vernon, tue en l'assommant puis en le jetant dans un trou son vieux cousin, Charles "Charlottais" Fournier, 75 ans, à qui il ne voulait plus payer de rente viagère. Son frère, Gatien Fournier, et leur complice, Jacques Maupuy, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. 07 septembre 1825
23 novembre 1825 Mercredi, 11h30 Rouen Jules "Cagnard" Roustel 25 ans, ouvrier fileur. A Houlme, le 08 août 1825, pendant une révolte à la filature, tente d'abattre d'un coup de feu le gendarme Vivier. Louis Adolphe Cadot est condamné à douze ans de travaux forcés, Jean-Louis Gossent est condamné à dix ans de la même peine et Louis "Cuirassier" Lefebvre est condamné à huit ans de prison. 23 septembre 1825
09 décembre 1825 Vendredi, 14h Moulins Mayeul Veillon 23 ans, cultivateur. Assassinat de Jean Plissant le 28 avril 1825 et faux par supposition de personne dans un acte de vente notarié. Exécuté place des Bouchers. Vérifier si pas identifié comme Caillard par certains organes de presse, ou si deux affaires distinctes. octobre 1825
10 décembre 1825 Samedi, 12h10 Amiens Jean-François Isidore Froment 45 ans, bourrelier à Oudeuil, assassin du tonnelier Dallenne. Condamné par les assises de l'Oise, arrêt cassé, recondamné par les assises de la Somme. 15 juin 1825, novembre 1825
21 décembre 1825 Mercredi, 16h Paris Denis Plessis 29 ans, ouvrier tonnelier chez Mme Berthe, voleur et ivrogne. Fut remplacé par un certain Bachelet, qu'il empoisonna pour se venger, rue de la Reynie. 15 novembre 1825
31 décembre 1825 Samedi, 13h30 Auch Joseph Fouraignan 27 ans, cultivateur. Tue de coups de serpe et de couteau Marie Mène, 38 ans, servante du curé de Saint-Mézard, le 25 juillet 1824, afin de dévaliser le presbytère, dans l'espoir de dérober 30000 francs, mais ne trouvant au mieux que 1000 francs. 16 mai 1825, 23 octobre 1825
04 janvier 1826 Mercredi, 12h Quimper Jean Théoden 25 ans, tisserand. Incendie à Plounevez-Lochrist. novembre 1825
14 janvier 1826 Samedi, 11h Douai Pierre Joseph Guilleman 40 ans, meunier. Frappe à mort son épouse le 04 août 1825 en revenant de la foire de Cassel, puis met le corps dans le lit et tente de se suicider sans succès. Exécuté sur la place d'Armes. Se repent tout le long du trajet entre la prison et l'échafaud. 03 novembre 1825
14 janvier 1826 Samedi, 12h Laon Pierre-Louis "Leduc" Frumin 47 ans, cultivateur à Landousy. Auteur de huit incendies dans le village en sept semaines, de janvier à février 1825. Landousy avait été le théâtre de nombreux incendies volontaires depuis douze ans, et une famille d'incendiaires avait déjà été suppliciée pour ces faits. Le boucher Rolland, 65 ans, suspecté de complicité, est acquitté. Demande à l'aumônier d'embrasser sa femme de sa part, et de lui remettre le peu de biens qu'il lui reste. Va à la mort avec courage. Peu de gens présents. 20 novembre 1825
14 janvier 1826 Samedi, 12h Bourges Pierre Balandier 23 ans, marchand de cochons à Germigny. Assassine pour le voler M.François, d'Orléans, le 26 mars 1825. Meurt en se repentant. Exécuté place du marché au blé. 08 ou 21 novembre 1825
23 janvier 1826 Lundi, 12h Caen Louis Courtonne 81 ans, propriétaire. A Mailloc, le 28 mai 1825, abat d'un coup de fusil son neveu et voisin Amand Courtonne, avec lequel il avait depuis quelques années des disputes qui s'étaient soldées devant un juge de paix, lequel avait donné raison à Amand. Ce dernier avait déjà porté plainte le 22 novembre 1823 contre son oncle, l'accusant d'avoir cherché à l'abattre, lui et ses deux enfants, d'un coup de fusil, mais le vieux Courtonne avait affirmé avoir tiré sur une grive et la plainte ne donna lieu à aucune suite. Affirma jusqu'au bout qu'il n'était pas coupable, et durant le trajet, n'a pas cessé de maudire ses accusateurs : "Le bon Dieu les punira !" Place du Marché-Neuf, après avoir embrassé le crucifix, dit : "Je meurs catholique" avant d'être saisi par les exécuteurs. 02 décembre 1825
24 janvier 1826 Mardi, 12h Évreux Louis Michel Vigreux 32 ans, garçon meunier. A Trouquet, dans la nuit du 11 au 12 mai 1825, massacre son épouse Marie-Rose Dujardin de 80 coups de couteau, puis étrangle leur fils avant de le poignarder à trois reprises. Mobile : une sordide avarice - il jouait les usuriers avec sa propre mère - et rêvait de se remarier avec une femme des environs disposant d'une énorme dot. Exécuté place du Grand-Carrefour. 26 novembre 1825
01 février 1826 Mercredi, 14h Carcassonne Jean Siman et Étienne Bataillou 58 ans, tonnelier et 43 ans, voiturier. 23 novembre 1825
03 février 1826 Vendredi, 12h Nevers Léonard Guyot et Louis Guyot 24 ans, bûcheron, et 37 ans, cabaretier à Anlezy. novembre 1825
06 février 1826 Lundi, 14h30 La Bresse (Vosges) Laurent Pierrel 39 ans, boucher. Décapite à coups de couteau, dans la nuit du 30 novembre au 01 décembre 1824 à La Bresse sa maîtresse Thérèse Rémy, 21 ans, enceinte de lui, et qu'il refusait d'épouser car sa famille était sans fortune. Le corps est retrouvé le lendemain derrière la ferme Rémy par le père de la victime. décembre 1825
08 février 1826 Mercredi, 12h Auxerre Jacques Ythier 25 ans, domestique à Fontenoy. Alors qu'il semble vivre en parfaite harmonie avec son épouse Geneviève Prévost, tente de l'empoisonner en mélangeant de l'arsenic à de la farine : mais c'est une voisine qui vient la première puiser de la farine dans la réserve empoisonnée, et meurt après l'avoir consommée... décembre 1825
11 février 1826 Samedi, 12h Châteauroux Pierre Hibert 24 ans, journalier. Mit le feu à un bois de 500 arpents sur la commune des Préaux. Pinault, Charron et Naudet furnt condamnés aux travaux forcés à temps pour faux témoignage en sa faveur. décembre 1825
13 février 1826 Lundi, 11h Dijon Jacques Tranchant 43 ans, ancien militaire, manouvrier. Incendia, quelques mois avant d'en avoir la pleine jouissance, une maison qu'il avait acheté sans pouvoir parvenir à la payer, détruisant par la même occasion les récoltes entreposées par le fermier qui y résidait alors. Supplicié place du Morimont. 06 décembre 1825
13 février 1826 Lundi, 12h Le Mans Françoise Dollion, veuve François et François-Mathurin François 33 ans, cultivatrice et 29 ans, domestique, amants diaboliques. Le 30 juin 1825, Mathurin abat son frère aîné (et employeur) Julien "Manuel" François d'un coup de fusil, avant de l'achever à coups de canon, pour refaire sa vie avec sa veuve. 11 décembre 1825
15 février 1826 Mercredi, 14h30 Le Neubourg (Eure) Pierre-Charles "Boquentin" Hue, Pierre Chesnel, Pierre Nicolas Delalande et Jacques-Désiré Bénic 36 ans, journalier, 29 ans, ouvrier teinturier, 48 ans, tisserand et 33 ans, journalier. décembre 1825
18 février 1826 Samedi, 12h Guéret Marie-Antoinette Apey 30 ans, domestique et nourrice à Saint-Maurice, lieu-dit "Romarin". Empoisonne sa patronne le 25 septembre 1825 avec des mouches cantharides. Mobile : était la maîtresse du mari. 21 décembre 1825
18 février 1826 Samedi, 12h Privas Anne Anglade, veuve Mathieu 46 ans, ménagère à Saint-Étienne-de-Lugdarès. Incendiaire. décembre 1825
18 février 1826 Samedi, 13h Melun Pierre-Prosper Guillaume 56 ans, fripier ambulant à Tournan, forçat libéré en 1820 après seize ans de bagne à Brest pour vol. A Provins, dans la nuit du 27 au 28 juillet 1820, pend Geneviève Presle, épouse Champy, dans son étable et noie la fille de sa première victime, âgée de 15 mois, dans une citerne d'eau. Mobile : son ami Champy, qui ne supportait plus son épouse et leur bébé, lui avait promis 2000 francs pour accomplir ce "travail". Dans la nuit du 27 au 28 octobre 1821, à Villegruis, assassine pour les voler les époux Berthier, 75 et 78 ans, aubergistes, de cinq coups de stylet de bourrelier pour lui et de quarante-trois coups, dont un seul mortel, pour elle. Le 09 mars 1825, à Châtres, assassine de sept coups de poignard M.Boyer, instituteur, et son épouse de trois coups, toujours pour les voler. Dénoncé par ses amis, anciens forçats auxquels il a eu l'imprudence de faire des confidences pour les deux premiers faits, il est identifié par Mme Boyer avant qu'elle ne meure dans le dernier cas. Champy, vigneron, 57 ans, Mouchain, cultivateur, 49 ans, et sa femme Suzanne Champy, épouse Mouchain, 49 ans, sont tous trois acquittés. 10 février 1826
08 mars 1826 Mercredi, 14h Mézières Jean-Pierre Hanne 24 ans, Luxembourgeois. 10 janvier 1826
09 mars 1826 Jeudi, 10h Carpentras Joseph Bonet père et Joseph Bonet fils 46 ans et 23 ans, cultivateurs à Villars. novembre 1825
13 mars 1826 Lundi, 18h Bourbon-Vendée
(La Roche-sur-Yon)
Etienne Arnaud 43 ans, maçon. Crime passionnel. Empoisonnement à Saint-Gilles-sur-Vie. 04 janvier 1826
14 mars 1826 Mardi, 12h Strasbourg George Kuntz 40 ans, jardinier à Saverne, forçat évadé. Tente d'assassiner M.Odinot, jardinier au faubourg Blanc, pour le voler. Exécuté sur la place d'Armes. Se montre repentant. 10 mars 1826
18 mars 1826 Samedi, 12h Quimper Jean Le Scoarnec 18 ans, manoeuvre au canal de Nantes à Brest, tue aux abords de Quimperlé à coups de gourdin son collègue Nigen pour lui voler sa paye et la remettre à sa propre mère. 12 janvier 1826
25 mars 1826 Samedi, 11h15 Valenciennes François-Joseph Champion PARRICIDE, 24 ans, cordonnier à Ornaing. Vivant en concubinage et père d'un enfant donc illégitime, était souvent réprimandé par son père Guy et sa soeur Hélène. Le 03 novembre 1825, s'introduit dans la chambre d'Hélène endormie et lui fait littéralement éclater le crâne de deux coups de marteau. Blesse d'un coup de marteau dans la mâchoire son père, et ne parvient à le tuer qu'après une lutte féroce. Vole 1000 francs dans une armoire puis va dormir dans la grange, avant d'aller prévenir un voisin le lendemain du double meurtre, commis par un cambrioleur. Ses vêtements tâchés de sang sont retrouvés sous sa paillasse. Exécuté place d'Armes. 24 janvier 1826
30 mars 1826 Jeudi, Mont-de-Laval (Doubs) Alexandrine-Julienne Mottet, veuve Boillon 39 ans, cultivatrice à Mont-de-Laval. Tua à coups de hache son époux Claude Ignace Boillon, environ 65 ans, le 11 juillet 1825 et dépeça son corps avec la même arme avant de tenter de faire brûler les restes. Exécutée devant sa maison, en présence de ses deux enfants. 16 janvier 1826
03 avril 1826 Lundi, 11h Limoges Antoine Fargeaudou 30 ans, journalier à Bajaleut. Empoisonneur. 27 janvier 1826
12 avril 1826 Mercredi, 12h Laon Jean-François Isaac Piot 35 ans, cordonnier à Saint-Quentin. Forçat libéré après dix ans de bagne, tenta de tuer un co-détenu, Béliat, à la maison d'arrêt de Soissons. Affirma avoir commis ce crime pour être transféré dans une autre prison, celle de Soissons lui déplaisant. Temps de pluie. Informé, se fâche, mais se calme en parlant avec le prêtre. Quand il est confié à l'exécuteur et à ses aides, il dit : "Eh bien, mes amis, c'est donc vous qui allez me rendre heureux. Permettez que je vous embrasse." Après les avoir embrassés, il rajoute : "Je vais être bien tranquille. J'étais un forçat libéré, et j'avais mérité ma peine. Mais aujourd'hui, je meurs innocent. Que voulez-vous ? Qu'est-ce que je pourrais faire sur la terre ? Avec leur surveillance de haute police, quand un forçat libéré serait honnête homme, s'il gagnait une bonne somme d'argent, on dirait qu'il l'a volée." Demande aux gendarmes qu'on lui retire ses fers, jure qu'il ne s'enfuira pas, puis avant de quitter la prison, embrasse le prêtre, à nouveau les exécuteurs et aussi le concierge pour le remercier de ses bons traitements. Il réclame un petit verre de vin, qui lui est servi aussitôt. Dehors, refuse de grimper dans la charrette, et balance ses sabots dans la rue pour aller pieds nus jusqu'à l'échafaud, où il monte avec dignité et calme. 23 février 1826
15 avril 1826 Samedi, 11h Riom François Auzolle 35 ans, meunier à la Roche-Blanche. Assassine à coups de fléau le 24 septembre 1825 M."Nano" Quaize, journalier dans la même commune, et abandonne son corps dans un fossé entre Jussat et la Roche-Blanche, pour refaire sa vie avec sa veuve Catherine Brunel, laquelle est acquittée : elle était bien sa maîtresse et l'époux était au courant, mais elle refusait que son amant le tue. 22 février 1826
15 avril 1826 Samedi, 13h Carcassonne Etienne Girbas et Jean-François Colas PARRICIDE, 53 ans, laboureur et 30 ans, agriculteur. Girbas accepte, contre paiement, de tuer à Lagarde (Ariège) M.Colas père, ancien prêtre marié, ce qui est fait le 29 août 1822 à coups de pioche et de bâton. Plusieurs renvois devant les assises de l'Ariège, de la Haute-Garonne et finalement de l'Aude. 24 janvier 1826
17 avril 1826 Lundi, 15h Pau Catherine Catchourry, épouse Etchebest 26 ans, cultivatrice à Libarrenx. Empoisonna son mari. Place de la Comédie, devant l'échafaud, demande à faire des révélations qui sont notées par le conseiller-auditeur Pargade (elle en avait déjà fait dans sa cellule quelques heures plus tôt). Meurt résignée, en se disant innocente. novembre 1825
26 avril 1826 Mercredi, 13h Vesoul Louis Perron 55 ans, cultivateur à Broye-les-Pesmes. Tua sa deuxième femme Jeanne Pierre Gaisney. Exécuté place du marché. Meurt avec résignation. 15 février 1826
29 avril 1826 Samedi, 12h Laon Jean Monce 52 ans, vendeur itinérant à Montcornet. Incendia sa propre maison pour toucher l'assurance. Avait été remis en liberté sur décision de la cour d'appel d'Amiens par manque de preuves, mais épileptique, fit des aveux durant une crise (!) et fut à nouveau arrêté. Tombe en syncope en entendant le verdict. 04 mars 1826
29 avril 1826 Samedi, 12h Montbrison Jean Moussard 58 ans, cultivateur à la Pacaudière. Tente de violer Marie Saget, 35 ans, l'étranglant, la battant et lui enfonçant le visage dans la terre pour qu'elle cesse de résister. Il ne parvient pas à ses fins, et la jeune femme survit à son calvaire. 18 février 1826
01 mai 1826 Lundi, 12h Vannes Mathurin Rolland 42 ans, ex-gendarme. Tua le 11 décembre 1825 à Landevant sa femme Jeanne-Marie Duverger et une soeur de celle-ci, et blessa grièvement sa belle-mère ainsi qu'un marchand colporteur, qui tentait de le désarmer. Exécuté rue d'Auray. 09 mars 1826
01 mai 1826 Lundi, 14h Metz Jean Ferry 24 ans. A Basse-Ham, le 28 novembre 1825, tua de quinze coups de marteau son collègue Daniel Schneider après une soirée de beuverie pour lui voler son argent et sa montre. 11 mars 1826
06 mai 1826 Samedi, 14h Angoulême François Marcombe 22 ans, tailleur. Assassine M.Fouquet pour lui voler un boeuf. Son complice, Pierre Courtaud, 40 ans, cultivateur, condamné à mort également, meurt en prison le 1er mai (suicide ou maladie ?) 05 février 1826
22 mai 1826 Lundi, 15h Béziers (Hérault) Jacques-Bernard "Tati" Martin







Antoine Guibert
46 ans, ex-militaire et ex-employé d'octroi. Abat en octobre 1825 (le 14 ou le 25 ?) sur le chemin de Carrelet, entre Corneilhan et Masacy, Elie Marie Zéphirin Levère, maire de Corneilhan.







44 ans, cantonnier.
11 mars 1826







mars 1826
26 mai 1826 Vendredi, 16h Paris Virgilio Malagutti et Gaëtano Ratta 22 ans, serrurier-mécanicien et 19 ans, imprimeur, Italiens. Le 15 décembre 1825, frappent de sept ou huit coups de stylet M.Joseph, un agent de change du Palais-Royal, 27, galerie Montansier, pour lui voler 19000 francs en or. Malagutti est très accablé, et Ratta se montre calme, s'adressant aux magistrats : "Messieurs, je vous demande mille pardons, ainsi qu'à Dieu, de la sottise que j'ai faite." Durant le trajet, exhorte Malagutti : "Allons, courage, courage !" Anecdote : le jour du procès de ses assassins, Joseph est à nouveau dévalisé (on lui vole environ 5000 francs) et quelques heures avant la double exécution, à neuf heures du matin, pris de malaise après une fonte le lundi précédent, il meurt. Il avait également passé son dernier mots à tenter d'obtenir la grâce de ses meurtriers ! 24 avril 1826
29 mai 1826 Lundi, 13h Niort Jeanne Belouin, veuve Charrier 40 ans, femme de ménage. A Nueil-sous-les-Aubiers, empoisonne son mari, Louis Charrier, 48 ans, chiffonnier, du 08 au 10 janvier 1826 avec du vert-de-gris, et le 11 janvier avec de l'arsenic, ce qui le tue le lendemain, pour vivre avec son amant et patron, André Fradin, compagnon menuisier. Fradin est acquitté. 12 avril 1826
30 mai 1826 Mardi, 10h Mont-de-Marsan Pedro Catalinez 43 ans, Espagnol, mendiant, assassina M.Dubrasquet à qui il reprochait un larcin de deux liards. avril-mai 1826
30 mai 1826 Mardi, 11h15 Valence Laurent Jeune 24 ans, moulinier en soie à Mirmande. Epouse en 1823 Jeanne Marie Dragon, deux fois veuve, mère d'un fils de huit ans, et son aînée de 28 ans, et leur union est très vite sujette à de violentes disputes, Jeune étant infidèle et son épouse jalouse. Le corps de Jeanne, mutilé et décapité, est retrouvé le 28 août 1825 dans un champ, et cherche à faire croire qu'elle a été surprise en flagrant délit de chapardage de pommes de terre et tuée par le propriétaire du champ. Au lendemain de sa condamnation, dénonce un nommé Sylvestre, apparu comme témoin dans l'affaire et qui était en fait dans l'histoire le tueur à gages contre cinquante écus. 04 mars 1826
30 mai 1826 Mardi, 13h30 Valognes (Manche) Louis-Dominique Doucet 35 ans, journalier au Theil. A Sauxemesnil, courant 1825, tente d'empoisonner Jeanne Françoise Tesson, veuve Mongardon, sa belle-mère, 65 ans, et son beau-frère Jean-Baptiste Mongardon, 27 ans. 18 mars 1826
06 juin 1826 Mardi, 14h37 Haguenau (Bas-Rhin) Martin Schmitt et Jean Riehl 37 ans, chanvrier et 56 ans, journalier. Dans la nuit du 15 au 16 avril 1825, à Haguenau, tuent de neuf coups de couteau Jean Reinhard en cherchant à dévaliser la maison de sa marraine, la veuve Wald. Les époux Locherer, suspectés de complicité, sont acquittés. 01 avril 1826
10 juin 1826 Samedi, 11h30 Plomodiern (Finistère) Louis Gourmélen et Marie Bauguen, veuve Legoff 48 ans, tisserand et cultivateur et 28 ans, ménagère, amants diaboliques. A Plomodiern, tuent Alain Legoff, 43 ans, le 15 octobre 1825. 15 avril 1826
15 juin 1826 Jeudi, 11h Dinan (Côtes-du-Nord) Philippe Labbé 37 ans, laboureur. Assassine en la défigurant à coups de faucille sa cousine Toussainte Labbé, 32 ans, qui refusait de l'épouser, le 12 janvier 1826 à Aucaleuc. 21 avril 1826
26 juin 1826 Lundi, 12h Nancy Etienne Roussel 20 ans, manoeuvre à Merviller. Incendie. 09 mai 1826
28 juin 1826 Mercredi, 11h Saint-Brieuc Jeanne Guillaume, épouse Béyot et Marie-Jeanne Béyot, épouse Lehérisson 63 ans, ménagère à Lantic et 43 ans, ménagère à Plélo. Le 16 août 1825 à Lantic, empoisonnèrent Célestin Veillet, 23 ans, laboureur, le mari d'Ollive Béyot, 28 ans, soeur et fille des autres criminelles. Marie-Jeanne, sur les ordres de sa mère, était allée acheter de la mort-aux-rats. Ollive Béyot est acquittée et se remarie le 05 janvier 1827 ! Elle meurt le 30 mars 1863 à Lantic. 17 avril 1826
05 juillet 1826 Mercredi, 12h Laon Madeleine Mafflard, femme Guillaume 45 ans, chiffonnière à Athies. Incendia la maison de Mme Denise pour laisser les soupçons peser sur une autre femme qu'elle détestait. Meurt avec calme, devant la population entière d'Athies. 18 mai 1826
05 juillet 1826 Mercredi, 18h Rouen François Desliens 19 ans, domestique. Assassine à coups de hache son maître, M.Pohier, 86 ans, pour le voler. Informé alors qu'il jouait aux cartes, vers 15 heures. Très calme jusqu'au bout. Exécuté place du Vieux-Marché. 18 mai 1826
07 juillet 1826 Vendredi, 14h Poitiers René Guespin 55 ans, laboureur aux Trois-Moutiers. Assassine sa femme, Marie Lefebvre. 19 mai 1826
11 juillet 1826 Mardi, 16h Albi Barthélémy Cassan 21 ans, tisserand et instituteur à Marssac. Assassin de sa tante, Jeanne Lauthié, pour la voler. 21 mai 1826
21 juillet 1826 Vendredi, 12h Châlon-sur-Saône Claude Velon 19 ans, domestique. Assassinat et vol de Jeanne Merle. 06 juin 1826
22 juillet 1826 Samedi, 11h Gray (Haute-Saône) Claude-François Bolot 39 ans, cultivateur. Incendiaire. 14 mai 1826
22 juillet 1826 Samedi, 16h Brest (bagne) Auguste Alexandre Michel Le Flambe 34 ans, forçat. Tenta d'assassiner M.Ledoux, employé à la recette des bois du port de Brest. 20 juillet 1826
22 juillet 1826 Samedi, 17h Bastia Martin Mariani



Paul-François "Pacecco" Bernadini
56 ans, laboureur. Assassin de Jules-Antoine Armani.



20 ans, laboureur. Assassin de Renaud Santini.
16 mars 1826



05 avril 1826
29 juillet 1826 Samedi, 12h30 Privas Jean-Pierre "l'étrangleur" Nury 36 ans, cultivateur à Mézilhac. Tua son beau-fils Aurélien Aulanier. 05 juin 1826
01 août 1826 Mardi, 11h15 Meyras (Ardèche) Louis "L'Enfer" Brun 47 ans, cultivateur, aubergiste au lieu-dit "Armanier", assassin et bandit de grand chemin, à vingt kilomètres à peine de l'auberge de Peyrebeille... Aurait, en 1815, tué puis précipité dans un ravin son ennemi Laurent Suchon pour se venger d'une dénonciation - Suchon l'avait accusé, à tort ou à raison, d'être l'auteur d'une autre agression commise en 1812. Le 15 octobre 1824, Valentin Dufaux, beau-frère de Suchon et ayant juré de venger sa mémoire, disparaît alors qu'il se rend au marché de Burzet. Son corps est repêché dans les eaux de l'Ardèche, étranglé. Acquit la réputation d'avoir bien plus de victimes à son actif. Condamné en première instance à Privas, arrêt cassé le 10 mars 1826, condamné à nouveau à Nîmes. Ses complices, Volle et Vergne, sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité aux deux procès. Exécuté devant sa maison. 13 décembre 1825, 29 mai 1826
02 août 1826 Mercredi, 12h Épinal Joseph Serrié et Joseph Colardon 50 ans, bûcheron et 43 ans, maréchal-ferrant. Empoisonnent Charles Bonneville, instituteur. juin 1826
02 août 1826 Mercredi, 13h30 Orléans Gal Filliol 40 ans, cultivateur. 1826
03 août 1826 Jeudi, 12h Rauzan (Gironde) Pierre Souillac PARRICIDE. Le 04 décembre 1820, au hameau de Fontarnaud, commune de Lugasson, tue son père dans son sommeil puis habille le corps et va l'abandonner au bord de la route, laissant l'enquête se centrer sur un ennemi de Souliac père, M.Bonneau. Bonneau et ses deux fils sont acquittés. 21 juin 1826
08 août 1826 Mardi, 12h Digne Pancrace "Pierre" Tronchet 37 ans, berger à Saint-Etienne. 20 juin 1826
17 août 1826 Jeudi, 17h Bastia Joseph Negroni 38 ans, laboureur. Assassinat de son oncle Jean-André Leca, prêtre. 12 juin 1826
25 août 1826 Vendredi, Mirmande (Drôme) Jean-François Silvestre 18 août 1826
25 août 1826 Vendredi, 15h45 Foix Mathieu Amiel 48 ans, garde-forestier. Tua son épouse Françoise Rouzaud, 55 ans, au hameau de Gabachou, commune de Freychenet, le 26 août 1825. 24 juin 1826
28 août 1826 Lundi, 12h Alençon Simon-Jean-Henri Letellier 53 ans, propriétaire à Chambois. Assassine d'un coup de fusil M.Letucque. Accusé d'avoir déjà, par le passé, tué son beau-père pour ne pas avoir à lui verser une rente viagère. 07 juillet 1826
29 août 1826 Mardi, 14h Mont-de-Marsan François Campet PARRICIDE, 23 ans, tailleur. Le 28 février 1826, à Castelnau-Chalosse, blesse mortellement d'un coup de hache en pleine tête son père Jean, lequel meurt cinq jours plus tard. Campet fils battait souvent ses parents, leur volait leur argent et souhaitait hériter au plus tôt de l'héritage paternel. Très ému, pleure quand on lui annonce la fin. Ecoute la messe. Sur l'échafaud, demande aux spectateurs de prier pour lui, puis a le poing droit coupé, puis la tête. 12 juillet 1826
29 août 1826 Mardi, 14h Rosières-en-Santerre (Somme) Martin Chrétien 53 ans, charcutier-fruitier à Vrély. Assassine à coups de serpe le 19 avril 1826 le garde-champêtre de sa commune qu'il détestait. Chrétien avait déjà été condamné deux fois à six mois et un an de prison pour voies de fait contre le même homme. 14 juillet 1826
09 septembre 1826 Samedi, 12h Arras Hyacinthe "Ma Cousine" Hecquet 40 ans, journalier à Oppy. Tue sa femme Marie Guislaine Dieu à coups de marteau durant son sommeil. Exécuté sur la Grand-Place. 25 juillet 1826
11 septembre 1826 Lundi, 17h30 Bastia Ange-Louis Baggioni 50 ans, laboureur. Assassinat. 1826
16 septembre 1826 Samedi, 12h Lille (Nord) Séraphin-Joseph Hesbelle, Pierre-François Desmettre et Louis-Eugène Desmettre 21 ans, ouvrier de ferme, 42 ans, domestique de ferme et 29 ans, journalier. Le 01 novembre 1825, s'introduisent dans la ferme Ghesquière, à Bondues, et égorgent avec une pièce de fer, puis tuent à coups de marteau la seule occupante, Amélie Ghesquière, pour piller la maison en toute tranquillité. Hesbelle est arrêté le premier après un vol commis à Wambrechies. 25 juillet 1826
28 septembre 1826 Jeudi, 11h Lyon Jean Dailly 26 ans, cultivateur et voiturier. Assassine à Monsol Jean Lassera, garde particulier de Cenves. Dernière exécution place des Terreaux. 05 août 1826
30 septembre 1826 Samedi, 11h Grenoble Jean Lagouy 29 ans, militaire, journalier. Assassin de Jean Villard. 13 août 1826
04 octobre 1826 Mercredi, 11h Grenoble Benoît Deschamps Assassin de Jean-Marie Vettard, propriétaire à Chatelans. Son complice, Michel "Soudon" Margand, meunier, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. 06 août 1826
11 octobre 1826 Mercredi, 11h Grenoble Just Vitz 30 ans, assassin de son oncle, M.Merlin. 10 août 1826
17 octobre 1826 Mardi, 15h30 Montpellier Marguerite "La Maréchale" Carrat, épouse Dumond et Baptiste "Jean-Baptiste Dimon" Dumond 40 ans, ménagère et 56 ans, cultivateur, amants diaboliques. A Sussargues, le 04 mai 1823, Dimon tue d'un coup de pioche dans la tête Francesco Bonino, piémontais, ancien soldat des armées françaises, le concubin de sa maîtresse, et fait disparaître le corps en l'enterrant dans son propre jardin. Neuf mois après le crime, les amants se marient. Mobile : Bonino, au bout de cinq ans de vie commune, voulait quitter Marguerite mais celle-ci lui avait vendu deux des quatre terrains cultivables qu'elle possédait, et refusait de se voir abandonnée et de perdre la jouissance de son ancien bien. Au verdict, Dimon tente d'étrangler sa femme. 26 août 1826
18 octobre 1826 Mercredi, 16h Brest (bagne) Joseph Nicole Simonot 30 ans, tailleur d'habits. Condamné au bagne par les assises de la Seine en 1824 pour le meurtre de sa cousine, devenue sa fiancée et qui avait fini par refuser de l'épouser : il l'abat d'un coup de pistolet mais ne parvient pas à se suicider. Une fois forçat, tombe amoureux de son camarade de chaîne, et tous deux deviennent un couple, jusqu'à une dispute au cours de laquelle il le tue d'un coup de ciseaux dans le ventre pendant qu'il dormait. 17 octobre 1826
21 octobre 1826 Samedi, 18h Rouen Ferdinand Cauchy 25 ans, charretier. Au bois du Défends, commune de Saint-Nicolas d'Aliermont, le 15 mai 1826, tue Adélaïde Frégard, 45 ans, sa maîtresse, en la jetant dans "Le Trou à Charbon", une excavation de houille profonde d'une centaine de mètres, puis lui dérobe quelques objets - une montre, des mouchoirs, un miroir et deux pièces de cinq francs. Il était également devenu, le 26 février précédent, le légataire universel de sa compagne. 22 août 1826
23 octobre 1826 Lundi, 13h Darnetal (Seine-Inférieure) Guillaume-Louis Duboc 43 ans, journalier. Le 10 juin 1817, participe à l'attaque de la maison de Robert Grenier, au Mesnil-Saint-Germain, en compagnie de trois complices, volent 10000 francs en or et en argent, les bijoux, l'argenterie et des vivres : tenus sous la menace, les occupants de la maison sortent indemnes. L'un des bandits, Cornu dit "Lacrique" est arrêté, condamné à mort le 22 août 1818 et guillotiné quelque temps plus tard. Duboc et Decaux, reconnus comme complices, sont condamnés à mort par contumace. Duboc et Decaux sont arrêtés en février 1826. Decaux, condamné à mort aussi, est gracié. 19 août 1826
24 octobre 1826 Mardi, 14h Évreux Léonor Verson



Jacques Bosné
34 ans, filassier, cabaretier à Boissy, dont l'établissement avait la réputation d'être un coupe-gorge. En compagnie de Champion, en fuite, assassine M.Fourquemin, fermier au hameau de la Bretagne, et tente de faire subir un sort identique à la domestique, qui s'en sort au bout d'une lutte acharnée.



50 ans, journalier. A Condé-sur-Lille, auteur d'un double incendie.
Exécutés place du Grand-Carrefour. 13 août 1826



29 août 1826
30 octobre 1826 Lundi, 11h Villefranche-sur-Saône (Rhône) Philibert Ruet 37 ans, ouvrier cartier, membre d'une bande de malfaiteurs sévissant dans la région de Villefranche, ayant déjà purgé dix ans de boulet et cinq ans de travaux forcés en 1815. Entre autre méfaits commis par ses complices, cambriole personnellement le 21 janvier 1826 à Villefranche le perruquier Billard, et participe à un vol commis avec de fausses clés le 13 juin 1826 à Charnay. Surpris le 15 juin à Durette, alors qu'il pille la maison Gailleton, il abat d'un coup de pistolet M.Nesme, ouvrier d'une propriété voisine, qui cherchait à l'arrêter, et fait subir le même sort à Pillard, un autre ouvrier et ami de la première victime, avant d'être arrêté à une petite distance de là. Son complice Claude Reynard, 28 ans, tailleur de pierres, est condamné à quinze ans de travaux forcés. Focard, 30 ans, serrurier, est condamné à vingt ans de bagne ; Etienne Chambion, 50 ans, tisserand, aux travaux forcés à perpétuité ; Françoise Giraud, 22 ans, tailleuse et Marie Pin, épouse Reynard, 27 ans, sont acquittées. Devait être exécuté le 02 octobre, mais bénéficie d'un sursis à cause de révélations à faire. 19 août 1826
31 octobre 1826 Mardi, 12h Tulle Antoine Garry 26 ans, maçon. Tente d'assassiner Léonard Rebéquet, savetier, à Lapleau. 18 août 1826
07 novembre 1826 Mardi, 12h Épinal Jean-Claude Guyot 28 ans, propriétaire à Bourbonne. Tenta d'assassiner son frère. 06 septembre 1826
13 novembre 1826 Lundi, 11h30 Raon-l'Étape (Vosges) Marie-Jeanne Moineau, épouse Jeannot 66 ans, ménagère. Quand sa fille Marie-Anne, 24 ans, donne naissance à un second bébé, un garçon, à la fin mai 1826, elle étrangle le nouveau-né puis lui brise le crâne avant d'enterrer le corps dans un coin de la cuisine, au sol de terre battue. Marie-Anne est acquittée. Transférée le 12 novembre en charrette depuis Épinal, pleurant tout le long du trajet. Arrivée le soir, elle est enfermée à la prison locale, puis au matin, dans une remise donnant sur la place du Marché au bétail (actuelle place de la République), où elle est entendue par le juge de paix, à qui elle affirme que l'enfant est mort par accident. Elle embrasse le juge, puis se confesse au curé Bonnabé avant d'être conduite sur l'échafaud dressé sur la grande place, au milieu de la foule. 08 septembre 1826
13 novembre 1826 Lundi, 12h Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) Placide-Joseph Calot 58 ans, journalier. Massacre à coups de couteau dans la nuit du 13 au 14 mars 1826 à Magnicourt-sur-Canche Louis Laigle, colporteur, pour le voler. Une mèche de cheveux arrachée de sa tête met la police sur sa piste. 30 août 1826
28 novembre 1826 Mardi, 12h Nantes François Lumeau 25 ans, tisserand. Tua le 30 juin 1826 à Carquefou le colporteur Thomas Goubin pour le voler. Complice : Jolliet. Se montre aussi ferme que durant le procès. Déjeune copieusement, s'entretient avec le prêtre, puis va à la mort, place du Bouffay, avec dignité. 12 septembre 1826
02 décembre 1826 Samedi, 11h15, 11h30, 11h45, 12h15 Riom Antoinette Counil, veuve Lavergne, Jean Combet, Antoine Lavergne et Pierre Lavergne 66 ans, boulangère, 62 ans, fermier, 27 ans, marchand de fagots et 37 ans, boulanger (et fils de la première suppliciée). Tuèrent en juin 1825 Pierre Delmas, aubergiste à Mauriac. Lagarde et Toinette Breton sont acquittés. Avertis à huit heures, entendent la messe du père Chabrier, curé du Marthuret. Antoinette va avec une impassibilité incompréhensible, Combet effondré, Antoine Lavergne se dit innocent et embrasse avec ferveur à deux reprises le prêtre sur l'échafaud, et Pierre Lavergne, après avoir manifesté une immense peur, finit par se reprendre et embrasse à son tour leur confesseur. 21 août 1826
15 décembre 1826 Vendredi, 13h Mirecourt (Vosges) Nicolas Bastien 28 ans, manoeuvre. Auteur de plusieurs viols et attentats à la pudeur et tua Anne Miremont à Mirecourt. Conduit la veille depuis Épinal, pleure tout au long du voyage sur sa vie gâchée. Mouvement général de pardon de la foule, exhortée par l'aumônier, une fois sur l'échafaud. 10 septembre 1826
21 décembre 1826 Jeudi, 12h Rouen Jean Brion 41 ans, tisserand, forçat libéré. Au cours d'une attaque à main armée à Seris, tente de tuer un épicier, puis également de tuer un voisin, M.Lecoq, précipité à son secours. 07 août 1826
26 décembre 1826 Mardi, 12h Alençon Jean-Louis Hubert 45 ans, sabotier, forçat libéré après douze ans de bagne, condamné à l'âge de 25 ans pour un crime commis dans l'Oise. Rendu à la liberté, s'installa, prit femme, eut des enfants et cacha son passé, mais malgré son assez bonne réputation désormais, était un ouvrier peu régulier et un client assidu des cabarets. Auteur de plusieurs vols à main armée aux abords de la foire de Bellème un jour de mai 1823, d'une tentative d'assassinat le même jour sur un marchand qu'il tente d'abattre d'un coup de pistolet sans le toucher. Récidive dans les attaques à main armée à deux reprises durant l'année 1824. Le 25 juin 1825, attaque un commis voyageur pour 36 francs vers 11 heures du matin. A 13h30, tente d'abattre puis assassine d'un coup de poignard dans le coeur M.Pichet, sabotier à Mamers, sur une route à deux kilomètres de Mortagne où se déroulait une foire, en pleine journée, pour lui voler une bourse contenant 976 francs. Appréhendé le 09 mai 1826 quand une aubergiste de la Jarretière le voit rentrer dans son établissement, et le reconnaît comme l'ayant vu riche le jour de la mort de Pichet. En prison, tente à cinq reprises de mettre fin à ses jours, et ne parle que de sa femme et de leur enfant. Le matin du supplice, se repent, avoue tous ses crimes et affirme ne pas en avoir d'autres sur la conscience. Sur l'échafaud, place du Marché-aux-Bestiaux, harangue la foule sur les dangers de la paresse, et alors qu'il parle à nouveau de sa famille, est saisi et basculé par les exécuteurs. 28 octobre 1826
29 décembre 1826 Vendredi, 12h Caen Julien Mancel 27 ans, forçat libéré. Le 24 août 1826, à Saint-Aignan-du-Cramesnil, près du hameau de Lorguichon, frappe de quatre coups de poignard dans le ventre et la poitrine M.Samson, déchargeur à Caen pour lui voler le contenu de sa bourse, soit 17 francs, et abandonne sa victime dans un fossé au bord de la route Falaise-Caen. Secouru, Samson a le temps de dénoncer et d'identifier son assassin avant de mourir le lendemain. Foule immense. Va à pied à l'échafaud en regardant avec morgue l'assistance et sans prêter attention aux paroles de réconfort du prêtre. 18 novembre 1826
09 janvier 1827 Mardi, 14h Mont-de-Marsan Jean Luby 26 ans, marchand, voleur récidiviste. Blesse gravement d'une balle de pistolet d'arçon dans la mâchoire Jean Lalanne, menuisier de Saint-Sever, le 04 juin 1826 sur la route entre Saint-Justin et Lapeyrade, pour lui voler sa bourse contenant 25 francs 80. 07 novembre 1826
29 janvier 1827 Lundi, 11h Dijon Jean "Gudelot" Moreau 44 ans, bûcheron. A la Basse-Forêt, commune d'Anvillars, étrangle avec un garrot François Clerc. Histoire d'adultère : Gudelot avait épousé une veuve Duplessis, celle-ci était mariée à Clerc, et Gudelot et sa belle-fille étaient devenus amants... 02 décembre 1826
30 janvier 1827 Mardi, 11h Dijon Robert-Valentin Pion 25 ans, cultivateur à Leuglay, ferme de l'Argillière. Le 10 octobre 1825, assassine à coups de fourche Anne Hérard, domestique de son père, parce que celle-ci ne voulait pas devenir sa maîtresse. 06 décembre 1826
03 février 1827 Samedi, 13h Bourgtheroulde (Eure) Jean Heurtaux et Jean Daguet 32 ans, meunier, et 43 ans, cultivateur. Bandits suspectés de quatre assassinats commis entre automne 1825 et hiver 1826 sur les routes des forêts de la Londe et de Brothonne. Le 08 février 1826, au matin, assassinent de deux coups de feu dans la tête Armand Voisin, clerc de notaire, parti récupérer des capitaux en région parisienne, pour lui dérober son argent. Mme Hertaux, accusée de recel, est acquittée mais hurle et se débat quand on veut la faire sortir du tribunal, protestant de la culpabilité de son époux. Condamnés par les assises de Seine-Inférieure. 04 décembre 1826
05 février 1827 Lundi, 14h15 Pau Pierre Vigneau 33 ans, garçon chapelier. Chargé par une sage-femme de Nay de remettre à l'hospice de Pau deux nouveaux-nés que les mères ne pouvaient garder, et ce à quelques jours d'intervalle, il préfère jeter les corps lestés d'une pierre dans le Gave de Pau. Exécuté place de la Comédie. 30 novembre 1826
12 février 1827 Lundi, 11h Hazebrouck (Nord) François Alexandre Célestin Joseph Duquesne 42 ans, journalier. Le 20 juin 1826, à Hondeghers, incendie sa maison pour se venger de son propriétaire, et propage le sinistre à la maison voisine, celle de la veuve Top, qui ne parvient qu'à sauver deux chemises du feu, tandis que Duquesne, lui, parvient à sortir presque tous ses biens. Son épouse, Marie-Thérèse Vancastenoble, est acquittée. 29 novembre 1826
14 février 1827 Mercredi, 12h Rouen Jean-Dominique Hanin 27 ans, domestique. Tenta d'empoisonner sa femme avec un mélange de cidre et de sublimé corrosif (chlorure de mercure) à Froberville. 08 décembre 1826
14 février 1827 Mercredi, 13h30 Le Puy-en-Velay "Fayet" Baptiste 26 ans, tisserand à Chassignolles. Le 15 août 1826 à Réal, commune de Chassignolles, abat d'un coup de fusil dans le ventre Claudette Passemart, 23 ans, dont il était amoureux et dont on lui refusait la main malgré ses demandes répétées. Exécuté place du Martouret 05 décembre 1826
16 février 1827 Vendredi, 12h Versailles Julien Chevereau 43 ans, voiturier. Le 13 juillet 1826, près de Poissy, braque Laurent Goin, maquignon revenant de la foire de Poissy avec 440 francs en poche, et le blesse à la poitrine d'un coup de pistolet, heureusement amorti par un petit objet de faïence que Goin gardait dans sa veste, contre son coeur. Le cheval de la victime s'enfuit, Chevreau sort un second pistolet, mais se fait voir par des témoins travaillant dans les champs voisins et qui le voient l'arme à la main. 29 novembre 1826
16 février 1827 Vendredi, 12h Châlon-sur-Saône Marc Béjot 50 ans, propriétaire et cantonnier à Verjux. Incendie deux maisons de la commune. 21 décembre 1826
16 février 1827 Vendredi, 13h Contres (Loir-et-Cher) Jacques Girault 64 ans, journalier. Assassin de M.Cluet ou Bruère. Condamné en première instance à Blois, arrêt cassé, recondamné par les assises (du Loiret ou de l'Indre-et-Loire ?). 19 août 1826, 1826
19 février 1827 Lundi, 12h Bastia Philippe Cipriani 20 ans, laboureur. Assassin de Tiburce Franchetti. 15 novembre 1826
19 février 1827 Lundi, 17h Rodez Pierre Barrié PARRICIDE, 33 ans, porteur d'eau. Aîné d'une fratrie de trois, se voit chargé à l'été 1824 de placer sa mère, Marguerite Bouges, veuve Barrié, 60 ans, à l'hospice de Montpellier, en raison d'une sénilité précoce. Fait croire à son frère et à sa soeur que la prise en charge a été faite, malgré la réticence de la mère, mais que durant le trajet, la voiture la transportant a eu un accident et que la pauvre femme n'a pas survécu. Suite à des soupçons, une enquête est lancée. En réalité, dès septembre 1824, Barrié avait tué sa mère et caché son corps dans une auge de pierre scellée à la glaise, elle-même enfermée dans un cabanon de planches jouxtant la maison. 17 novembre 1826
21 février 1827 Mercredi, 11h Lorient (bagne) Jean Cabaret 25 ans, enfermé au bagne depuis 18 mois pour insubordination. Refusant de travailler, le 14 février, il est privé de vin, puis envoyé au cachot dit "des sables", froid et détestable en hiver, sur les ordres de son responsable, le maître charpentier de marine Le Guilcher. Le lendemain, s'empare d'un couteau et frappe un coup au visage de Le Guilcher, lui sectionnant presque entièrement la lèvre inférieure. Après s'être réfugié dans un bureau armé d'une hache, se rend. Avoua préférer la mort que le bagne tant la discipline lui en est insupportable. 19 février 1827
28 février 1827 Mercredi, 11h Dijon Pierre Mathelié 38 ans, tisserand. Décapite en août 1826 à Saint-Aubin sa femme à coups de serpe et abandonne le corps nu dans un bois où il est retrouvé le 17 août. 24 décembre 1826
03 mars 1827 Samedi, 13h Reims Nicolas Augustin Prévôt 26 ans, vigneron. Le 02 juillet 1826, près de Camières, assassine Jean-Baptiste "Beaupré" Tribault, garde-forestier, qui l'avait surpris en plein braconnage. Exécuté rue de la Couture. 28 décembre 1826
07 mars 1827 Mercredi, 15h Le Pompidou (Lozère) Jean Vaquier et Pierre Aigoin 40 ans et 24 ans, cultivateurs. 19 novembre 1826
08 mars 1827 Jeudi, 12h Montauban Suzanne Delzers, veuve Garric 46 ans. Accusée d'avoir volontairement donné la mort à un enfant du sexe féminin que Jeanne Garric sa fille âgée de 20 ans venait de mettre au monde dans la nuit du 2 au 3 mai 1826 Guillotinée place Rivière Lagarrigue. 13 décembre 1826
13 mars 1827 Mardi, 12h Versailles Thérèse Desplaces, épouse Desmollières 38 ans, ménagère, empoisonneuse. Ayant acheté la propriété de M.Henrion, septuagénaire, au hameau de Pontachat, commune de Guillerval, trouve que le vieil homme tarde à mourir, et finit par l'empoisonner à l'arsenic. Inculpé, Louis Desmollières est acquitté à sa grande surprise, tandis que son épouse hurle de peur au verdict. 18 janvier 1827
19 mars 1827 Lundi, 13h Reims Jean-Baptiste Auguste Bancelin 39 ans, marchand de bois aux Islettes (Meuse). Ruiné par des spéculations, se montre un mari exécrable avec sa femme Marie-Elisabeth Salmon. En juillet 1826, bat à coups de bouteille et piétine la malheureuse parce qu'elle avait osé s'opposer avec douceur contre son projet d'ouvrir une auberge ; elle n'est sauvée que par l'arrivée d'une voisine et part avec leur plus jeune enfant se réfugier chez une de ses soeurs, à Sainte-Ménehould. Le 02 septembre, une tentative de réconciliation se solde par un échec : ayant prévu la situation en faisant la veille l'achat de deux pistolets chez un armurier de Verdun, Bancelin blesse gravement au cou sa femme d'un coup de pistolet. Elle meurt six semaines plus tard. Exécuté rue Large. 03 janvier 1827
28 mars 1827 Mercredi, 11h Riom Antoine Bouteyron 36 ans, pionnier. Le 11 novembre 1826, au Moulin-Neuf, commune d'Anzat-le-Luguet, assassine Françoise Brandon, épouse Pastel, et Anne Pradier, domestique, avant de tenter d'assassiner son maître Jean-Baptiste Pastel, meunier, pour voler une armoire, des bijoux et une somme de 40 francs. 15 février 1827
03 avril 1827 Mardi, 14h Langres (Haute-Marne) Hyacinthe "Camberlin" Mammes 34 ans, forçat libéré, maréchal-ferrant. A Langres, le 02 mai 1826, assomme à coups de hache, égorge et poignarde à cinq reprises Suzanne Cothenet, veuve Guidel, 34 ans, qu'il comptait épouser et qui refusait ses avances. Le 22 mai 1826, à Perrancey, tue à coups de gourdin Martin Couturier, 43 ans, cultivateur, avec lequel il était en querelle, et lui vole un mouchoir et 35 francs en pièces de cinq francs. Lors d'une tentative d'évasion, frappe d'un coup de pavé à la tête M.Boisselier, concierge de la prison, qui survit de justesse. 02 février 1827
11 avril 1827 Mercredi, 12h Laon Louis-Antoine Prosper "Hamy" Barba 28 ans, scieur de long. Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1826, sur la route entre Neuilly-Saint-Front et Grisolles, tenta de tuer en le battant violemment et en l'étranglant Hypolite Tourneux, plâtrier à Grisolles, pour lui voler 105 francs. Tourneaux survit de justesse en feignant d'être mort. 03 mars 1827
18 avril 1827 Mercredi, 10h Lorient (bagne) Hipolyte Joseph Delaunay 27 ans, insubordonné au 36e régiment de ligne. Le 10 avril 1827, participe à Lorient à une corvée de nettoyage de canaux sous la direction du caporal Charles-François Tanguy, 46 ans. Pendant la journée, le soldat Delahaye est frappé à la tête du plat du sabre par Tanguy, et devant ses blessures, les forçats s'échauffent : Tanguy est frappé par Guillet et Gessler, mais Delaunay l'achève d'un coup de bêche en pleine tête. Deux des assassins tentent de s'échapper mais sont arrêtés par des paysans au moment où ils cherchent à se noyer dans la mer. Delahaye, lui, survit. Guillet et Gessler passent sous le régime du bagne civil, et sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité. 17 avril 1827
21 avril 1827 Samedi, 12h Provins (Seine-et-Marne) Cyprien "Pierre" Ninonnet et Adélaïde Hautreau, épouse Ninonnet 36 ans, manouvrier et 27 ans, sans profession. Au hameau de Villeflon, commune de Bannost-Villegagnon, le 14 juillet 1826, attaquent leurs voisines, Marguerite Durand, femme Corpedanne et sa bru Françoise Bourgine pour voler un sac contenant 30 francs or, de la monnaie de cuivre, du linge et des vêtements. Françoise meurt sous une grêle de coups de gourdin et de crosse de fusil, mais Mme Corpedanne survit, et le 23 juillet, à l'hospice de Provins, parvient à dénoncer son meurtrier. 15 février 1827
02 mai 1827 Mercredi, 14h Metz Jean Jamma 27 ans, berger à Hilsprich. 17 février 1827
03 mai 1827 Jeudi, 12h Rouen Jean-Baptiste Mabille 20 ans, jardinier. Le 26 novembre 1826, à Haucourt, abat à coups de pistolet et poignarde Marie-Anne Dumoulin, épouse Dion, poissonnière, pour lui voler son panier et une soixantaine de francs en petite monnaie. 09 mars 1827
08 mai 1827 Mardi, 16h30 Paris Jean-Baptiste Asselineau 20 ans, employé chez un marchand de vins. Devient faux-monnayeur pour éponger des dettes de jeu de plus en plus importantes. Sans le sou, poursuivi par la police, tue le 21 février 1827 son ami et collègue Jean-Baptiste Brouet d'une balle de pistolet dans l'oreille gauche, lui vole ses vêtements, et va, sous ce déguisement, jouer les quelques mille francs qu'il vient de lui dérober (une montre en or, des boucles d'oreille, 110 francs en pièces d'argent, une inscription de rente de 50 francs et un billet à ordre de 950 francs)... pour les perdre aussitôt dans un casino du Palais-Royal. Averti à 7h30 du rejet de son pourvoi à Bicêtre. Au greffe, est revêtu de la camisole de force, et est informé de l'imminence de sa fin. Peu touché, fait ses adieux et remercie les gardiens. Refuse de manger un peu de pain avant de prendre la route. Au sortir de la prison, un jeune homme réputé à Bicêtre pour être un bienfaiteur des condamnés obtient de l'huissier le droit de faire le trajet jusqu'à la Conciergerie pour lui donner un chapelet et lui prodiguer des paroles de réconfort. Arrivé au Palais de Justice, Asselineau se jette hors de la voiture et court plus ou moins à l'intérieur pour ne pas avoir à supporter trop longtemps la présence d'une foule amassée dans la cour : cette attitude cause une certaine panique chez les gens présents. Une fois dans la Conciergerie, reste presque tout au long avec son confesseur, et un assistant lui propose à nouveau de quoi déjeuner. "Non merci, ça ne passerait pas." Ecrit un message pour l'exécuteur : "Je prie tous ces messieurs de vouloir bien remettre à M. Morel, tailleur, rue Montorgueil n°31, mon habit et mon pantalon que je lui ai achetés quelques jours avant mon arrestation et que je ne lui ai point payés. Je pense qu'il ne peut pas avoir les moyens de les perdre. En le faisant, vous obligerez un malheureux." Conduit dans l'avant-greffe à 16h15, subit la toilette, calmement, retire ses vêtements une fois la camisole ôtée, s'assied seul. Frissonne et pâlit en sentant les ciseaux couper le col de sa chemise. Refuse qu'on l'aide pour monter dans la charrette. Place de Grève, s'agenouille et fait son acte de contrition avant de monter d'un pas ferme sur l'échafaud. La foule commente l'exécution, mais plaint autant la victime que le supplicié, victime de sa passion pour le jeu. 26 mars 1827
18 mai 1827 Vendredi, 16h Brest (bagne) Pierre-François Charles Tessier 45 ans, charpentier à Angers, condamné le 22 novembre 1819 aux travaux forcés à perpétuité pour vol avec escalade et effraction, commis en récidive. Le 15 mai 1827, d'un coup de lime, tue l'adjudant de salle Saluce, 75 ans, qui l'aurait rabroué et giflé deux jours plus tôt pour une question d'hygiène. Sur l'échafaud, manifeste du repentir, et après avoir embrassé l'aumônier, s'adresse aux autres forçats : "Mes amis, je meurs en chrétien !" 17 mai 1827
18 mai 1827 Vendredi, vers 16h Paris Alexandre Buisson 30 ans, ouvrier carrier. Le 06 novembre 1826, dans un champ entre la Villette et le mur du cimetière, assassine à coups de bâton son collègue Jean-Baptiste Thuillet, tailleur de pierre qui, après avoir fait des économies en travaillant sur Paris, s'apprêtait à rentrer chez lui en Moselle riche de 471 francs. Pris de court par la nouvelle, reste muet d'épouvante, puis éclate en violents sanglots : "Pour moi, je ne l'ai pas volé ! Je le mérite bien, mais ma pauvre femme ! Mes pauvres enfants !" Dit adieu à ses gardiens. Pendant la toilette, n'entend pas les recommandations des exécuteurs, ne parvient plus à parler, ni même à se déplacer : on doit le porter pour le hisser dans la charrette. Pendant le trajet entre la Conciergerie et la Grève, ne cesse de pleurer, appuyé contre l'aumônier. Doit être porté sur l'échafaud, et au moment d'être basculé, gémit : "Mon Dieu, ayez pitié de mon âme !" A l'inhumation, on retrouve un chapelet noué à son bras. 11 avril 1827
21 mai 1827 Lundi, 11h30 Lyon Benoît Descombes 50 ans, cultivateur. Assassin de Claude Lunel pour le voler. Première exécution place Louis-XVIII (actuelle place Carnot). 18 mars 1827
23 mai 1827 Mercredi, 12h Strasbourg Nicolas Schaeffer 43 ans, journalier. Exécuté sur la place d'Armes. 24 mars 1827
26 mai 1827 Samedi, 17h Bastia Jean-Antoine "Montocchio" Gaffori 18 ans, laboureur. 02 février 1827
01 juin 1827 Vendredi, 12h Bollène (Vaucluse) Joseph "Bizet" Michel 40 ans, cultivateur. 11 février 1827
06 juin 1827 Mercredi, 12h Laon Agnès Renoul, veuve Dupré et Rose-Victoire Dupré PARRICIDES, 68 ans et 41 ans, vigneronnes, mère et fille. Dans la nuit du 15 au 16 mai 1826, au hameau de Montmilon, commune de Croûtes, battent à mort puis jettent dans la rivière, lesté d'une pierre d'une quarantaine de kilogrammes leur mari et père Jean-Baptiste Dupré, qu'elles maltraitaient depuis des années et dont elles espéraient toucher l'héritage. Le fils naturel de Rose-Victoire, Jean-Étienne "Bancroche" Duchesne, et Vaillant père - parent de la famille, son fils ayant épousé une fille des époux Dupré, et lui-même étant selon toute vraisemblance un amant de Rose-Victoire - sont acquittés. Subissent toutes deux le rituel parricide, allant de la prison à la place du champ Saint-Martin en chemise blanche, la tête voilée de noir et les pieds nus. Chacune son tour a le poing droit, puis la tête tranchée. 6000 personnes présentes environ. 08 mars 1827
06 juin 1827 Mercredi, 14h25 Bordeaux Jean Bertain 28 ans, cultivateur. Le 27 décembre 1826, sur la route allant de Preignac à Villandraut, assassine à coups de poignard son beau-frère Jean Bayle pour que son épouse devienne la seule héritière des biens de feu le père Bayle. Sur l'échafaud, place d'Aquitaine, demande encore quelques minutes de répit pour parler avec l'aumônier Martegoutte. Parmi les spectateurs, le peintre Goya, qui immortalise deux vues de l'exécution sous le nom "Castigo Francès". Mention de son décès non retrouvée dans les actes de décès de Bordeaux. 14 mars 1827
06 juin 1827 Mercredi, 14h30 Albi Pierre "Carmé/Bragalet" Peyré 53 ans, cultivateur à la Livinière. Au soir 29 novembre 1826, en pleine rue, abat d'un coup de pistolet M. de Laur, maire de la commune d'Olonzac, qui meurt au bout de trois quarts d'heure d'agonie, touché aux reins, au cou et à la tête. Il était depuis longtemps l'ennemi juré de la victime, et était persuadé que si la gendarmerie l'avait un jour arrêté pour avoir voyagé sans passeport, c'était suite à la dénonciation du maire. Il était cependant le bras armé de Joseph-Jean Antoine Bosc, ex-instituteur et percepteur, beau-frère et ennemi lui aussi du maire, ainsi que d'une belle-soeur de Bosc, Suzanne Tarbouriech, épouse Laporte, 45 ans, tout aussi haineuse envers le défunt. 10 avril 1827
08 juin 1827 Vendredi, 16h30 Perpignan Joseph Mauri PARRICIDE, 40 ans, domestique de métairie. Furieux d'apprendre que son père Joseph comptait vendre l'une de ses propriétés pour donner l'argent à son gendre Charles Noguéres sans l'en faire profiter, se rend le 29 novembre 1826 à Pia chez les Noguéres, chez qui réside le père hémiplégique. Il verse alors de l'oxyde blanc d'arsenic dans la soupe à l'ail en train de cuire, et sitôt consommée, la soupe cause des vomissements intenses chez Mauri père et les neveux du criminel, Joseph, Charles et Étienne Noguéres. Le petit Joseph dénonce son oncle, qu'il a vu verser une poudre blanche dans le potage. Seul le grand-père meurt de cet empoisonnement dans la nuit du 04 au 05 décembre 1826. Exécuté sur l'Esplanade. 01 mars 1827
11 juin 1827 Lundi, 12h Mauzé-sur-le-Mignon (Deux-Sèvres) François Giraudeau 27 ans, cultivateur. A Prin près Mauzé, assassine François "La Fontaine" Giraudeau, son oncle. 09 avril 1827
18 juin 1827 Lundi, 12h Digne Melchior Jourdan 29 ans, cultivateur aux Omergues. Arrêté pour vol, incarcéré à la maison d'arrêt de Sisteron, le 20 février 1827, il frappe son co-détenu François Petit de huit coups de couteau dans le visage, avant de l'étrangler et de le précipiter par une haute fenêtre. Mobile incertain : vol ou subite crise de colère ? Sang-froid jusqu'au bout. mars 1827
18 juin 1827 Lundi, 14h55 Bordeaux Jean Bellot PARRICIDE, 21 ans, commis marchand. Le 26 décembre 1826, à Bourg, assassine à coup de bigau (une bêche) et de marteau son père Jean "Saint-Aubin" Bellot, serrurier et propriétaire terrien, pour en hériter plus vite. Sa mère, Françoise Levray, veuve Bellot, 48 ans, est acquittée. Prévenu à 11h. Après avoir demandé au concierge la somme qu'il lui doit encore, il s'adresse à son gardien d'un goguenard : "As-tu peur ?" Repousse avec la dernière fermeté les secours de la religion offerts par l'abbé Noailles et la soeur Catherine. Accepte une tasse de bouillon à 13h15,et subit la toilette une demi-heure plus tard. Quand on lui coupe les cheveux, il demande qu'on taille aussi ceux qui lui retombent sur le front, et s'obstine une dernière fois à se confesser car il ne tient pas à "faire rire ses amis". L'aumônier Martegoutte s'irrite de cet entêtement : "Mon cher Bellot, votre obstination prouve la justice de l'arrêt prononcé contre vous." A cela, le condamné rétorque, railleur : "Je vous remercie, monsieur." Refuse de prendre la charrette, mais ne peut parcourir que vingt mètres avant d'emprunter la voiture sous bonne escorte, et en présence du père Martegoutte, malgré ses refus. Durant les dix minutes de trajet, prêtre et condamné discutent. Arrivé place d'Aquitaine, monte sur l'échafaud et entend la lecture de l'acte d'accusation. Après cela, demande à s'adresser à la foule, et dans celle-ci, de nombreux spectateurs l'y encouragent en réclamant le silence. Bellot crie : "Je ne suis pas coupable ! Ma mère n'a plus d'enfants ! Je ne sais où elle est ! Je me suis pourvu en grâce, le Roi l'a refusée. Je demande celle du peuple !" Un trublion, serrurier de son état, crie "Grâce !" et est arrêté illico et incarcéré. Le prêtre est sommé de descendre de l'échafaud, et Bellot résiste aux exécuteurs, hurlant des injures et des blasphèmes quand on le pousse sur la bascule, qu'on lui tranche le poing droit puis la tête. Mention de son décès non retrouvée dans les actes de décès de Bordeaux. Exécution relatée pourtant dans le Journal des débats politiques et littéraires du 23 juin 1827. 12 mars 1827
04 juillet 1827 Mercredi, 12h Draguignan Marc-Alphonse Maurel 54 ans, propriétaire, ex-officier de marine et ancien maire de Cabasse. Le 07 décembre 1826, sur le chemin de Besse à Cabasse, abat d'un coup de fusil Marie-Hypolite Cauvin, 38 ans, notaire, son ennemi mortel qu'il avait déjà plusieurs fois provoqué en duel sans que celui-ci, père de trois enfants, ne daigne y donner suite. 21 mai 1827
17 juillet 1827 Mardi, 12h Versailles Charles-Christophe Hervé 27 ans, vannier à Rambouillet. Veuf en 1826 suite à une longue maladie de sa femme qu'il adorait, entra en dépression ; était déjà depuis longtemps à des accès de mélancolie accompagnés de vives migraines, surtout au printemps. Le veuvage accentua ses crises, mais il restait un père aimant, malgré les dettes occasionnées par les soins et le refus d'une voisine de devenir sa femme. Le 12 mars 1827, après avoir conduit son fils aîné à l'école, se rend à Grenonvilliers, chez Mme Bréant qui garde sa petite fille de 18 mois en nourrice, et donne à la fillette une petite bouteille d'acide sulfurique à boire. Se rendant compte de son geste, il part chez un oncle à Haute-Maison avec l'enfant agonisant, qui expire le soir venu. Accusé d'avoir commis ce crime pour faciliter son remariage et accéder à un bien immobilier légué par feue sa femme à leurs petits. Résigné. Pendant le trajet, ne cesse de répéter : "Je suis un barbare, j'ai détruit mon semblable. J'ai détruit mon sang. On va me donner la mort, je l'ai méritée : priez Dieu pour moi !" Place du Vieux-Marché, sur l'échafaud, crie à la foule : "J'ai mérité mon sort, dites un Pater et un Ave pour moi, ainsi soit-il !" 21 mai 1827
21 juillet 1827 Samedi, 12h Troyes Claudine Robert, épouse Morizot 54 ans, sans profession. Exécuté place du Marché-au-Blé. 11 mai 1827
27 juillet 1827 Vendredi, 12h15 Rouen Louis-Charles "Marinet" Savalle Forçat libéré. Deux assassinats en forêt de Brothonne. 09 juin 1827
04 août 1827 Samedi, 12h Beauvais Jean-Baptiste "Gifflu" Emery 38 ans, cultivateur au Meur. Tentative d'empoisonnement. Exécuté place de l'Hôtel-de-Ville. 13 juin 1827
13 août 1827 Lundi, 16h Rodez Victor Lestrade 55 ans, propriétaire cultivateur à Saint-Martin de Lenne. Assassin de son beau-frère.
16 août 1827 Jeudi, 12h Châlon-sur-Saône Jacques Pélicat 46 ans, vigneron. Incendie. 10 juin 1827
03 septembre 1827 Lundi, 12h Veynes (Hautes-Alpes) Antoine "Grand Para" Pons et Pierre "Le Blisc" Claret 23 ans et 20 ans. Le 12 mai 1827, surpris en pleine coupe sauvage d'arbres, par le garde champêtre d'Oze, Jean Brochier, 37 ans, le tuent à coups de hache, volent sa montre et son fusil. Le butin cause leur arrestation, et le corps est retrouvé sur leurs indications le 18 mai. Exécutés place du Marchevil, devant les maisons Dupuy et de la Croix. 03 juillet ou 22 août 1827
10 septembre 1827 Lundi, 16h Paris Louis-Honoré Ulbach 26 ans, employé chez un marchand de vins. Poignarde de cinq coups de couteau dont trois mortels la jeune femme dont il était épris, Aimée Millot, bergère, 19 ans le 25 mai 1827 dans le champ de l'Alouette (entre les Gobelins et l'actuelle rue Croulebarbe). Celle-ci l'aimait en retour, mais sa patronne, Mme Delrouville, trouvait que Louis était un garçon indigne - il aimait notamment assister aux procès de cour d'assises - et ordonna à Aimée de rompre toute relation avec lui et de lui rendre les cadeaux qu'il lui avait offerts, arguant qu'en les gardant, elle devrait tôt ou tard "les payer de sa vertu". 27 juillet 1827
11 septembre 1827 Mardi, 14h Mont-de-Marsan Jean Dauba PARRICIDE, 35 ans, laboureur. Le 31 janvier 1827, à Lugaut, tue de douze coups de fourche, dont sept à la tête, son père Jean, propriétaire terrien. La victime entretenait avec une de ses locataires, Jeanne Halibert, des relations intimes que le fils voyait d'un mauvais oeil, craignant que la maîtresse ne le spolie des biens qui lui revenaient en ruinant son père. Ce dernier avait également une réputation de malhonnête homme, volontiers querelleur, et était passé cinq fois devant le tribunal correctionnel pour vol ou violences, et risquait de se voir perdre un de ses domaines en raison de sa mauvaise intendance. Le 15 décembre 1826, on avait déjà tenté d'abattre le père d'un coup de fusil dans la tête, ne parvenant qu'à le blesser légèrement, mais la plainte ne donna aucune suite, le blessé accusant tour à tour deux de ses voisins ! Jean Duluc et Jean Fiton, accusés de complicité, sont acquittés. 14 juillet 1827
18 septembre 1827 Mardi, 15h30 Besançon François-Joseph Jacquot 27 ans, charron et charpentier. Mit le feu à la maison des Berçot, sise au Petit-Communal, commune de Bonnétage, le 18 mars 1827 pour se venger de la fille de la maison qui avait refusé de l'épouser. 10 juillet 1827
27 septembre 1827 Jeudi, 14h Latillé (Vienne) Louis Rideau 24 ans, domestique, voleur. Le 17 mai 1827, au hameau du Grillas, commune de Latillé, blesse de deux coups de fusil puis poignarde et tue à coups de crosse Marie Zacharie Saboureau, 29 ans, huissier royal de la justice de paix, afin de lui voler ses sous, ainsi que des feuilles de papier timbré et une agrafe de manteau en argent. 20 août 1827
28 septembre 1827 Vendredi, 16h Brest (bagne) Jean-Marie Allain 26 ans, sans profession, forçat perpétuel. Tente d'assassiner M.Champaux, commis principal de marine à la manufacture des toiles à voile, et le contremaître Saluce, de la même manufacture, lequel est le fils du gardien Saluce, assassiné quatre mois plus tôt par le bagnard Tessier, lui-même exécuté. 27 septembre 1827
01 octobre 1827 Lundi, 12h Nancy Jean-Baptiste Antoine Restignat 46 ans, chamoiseur. Meurtre Accompagné à l'échafaud par l'abbé Simon. août 1827
04 octobre 1827 Jeudi, 13h Reims Martin Coutier et Rémi Chiquet 38 ans, vigneron et 32 ans, laboureur. Le 02 juillet 1826, sur un champ de la commune d'Oger, Coutier, voleur récidiviste, tue M.Drouot, fermier à Jubercy et beau-père de Chiquet, pour que ce dernier, qui l'avait payé 100 écus pour commettre ce meurtre, puisse devenir le maître de la ferme... Chiquet avait déjà à deux reprises voulu frapper son beau-père à coups de hache. Magloire Chiquet, parent de Rémi, en procès avec la victime et présent non loin des lieux du crime ce jour-là, est inculpé puis acquitté. Exécutés rue de la Couture. 08 août 1827
début octobre 1827 ? (Meurthe-et-Moselle) Joseph Joly 23 ans, charpentier. Empoisonna son fils Antoine-Victor, deux mois et demi. 10 août 1827
06 octobre 1827 Samedi, 14h Évreux Pierre-Pascal Farin 29 ans, fileur, incarcéré pour vol à la centrale de Gaillon. Le 07 mai 1827, tente d'assassiner d'un coup de couteau dans la poitrine un co-détenu, David, qu'il accusait d'être un mouchard. Avait déjà en 1825 frappé d'un coup de couteau son co-détenu Normand, et était passé en correctionnelle. 25 août 1827
12 octobre 1827 Vendredi, 11h30 Angers Symphorien Poulard 30 ans, agriculteur, voleur récidiviste, condamné en février 1827 par les assises du Maine-et-Loire à huit ans de prison pour vol. Arrivé à Fontevraud en mars, il tente de tuer de plusieurs coups de marteau dans la tête le 13 juin 1827 un co-détenu, devenu contremaître de l'atelier de filage. Très ferme jusqu'au bout. 11 août 1827
13 octobre 1827 Samedi, 15h Pithiviers (Loiret) Jean-Germain Rivière 63 ans, cultivateur à Morville. Entre Pithiviers et Etampes, tue à coups de hache Jacques Denys, marchand poulailler de Moraille, pour le voler. La famille Rivière était en querelle depuis déjà quelque temps avec la victime : le fils Rivière avait acheté les biens de Denys en viager, et incapable de payer la rente, avait attaqu, frappé et blessé Denys sur la route, ce qui lui avait valu cinq ans de prison. Rivière père affirma avoir payé deux complices, Jacquemart et Lejean, pour accomplir la besogne. Condamné en première instance par les assises du Loiret tandis que ses pseudo-complices sont acquittés, arrêt cassé, recondamné à Melun. 07 août 1827
18 octobre 1827 Jeudi, 13h Reims Suzanne Carle, veuve Denonvilliers et Florentine Denonvilliers PARRICIDE, 59 ans, ménagère et 28 ans, manouvrière, mère et fille. Dans la nuit du 02 au 03 mai 1827, à Lacelle-sous-Chantemerle, étranglent pendant son sommeil avec une corde Nicolas Denonvilliers, 62 ans, devenu infirme avec le temps et qu'elles voyaient comme un fardeau qui leur revenait trop cher. 22 août 1827
20 octobre 1827 Samedi, 16h Poitiers Pierre-Antoine Biron et Marie-Anne Rocher, épouse Biron PARRICIDE. A Champagné-le-Sec, le 26 décembre 1826, empoisonnent Marie-Anne Eliard, veuve Rocher, 86 ans, qui leur avait cédé ses biens en viager. Première exécution un peu en dehors de la ville, près de la rivière du Clain à environ 500 mètres de la prison. 22 août 1827
25 octobre 1827 Jeudi, 16h Brest (bagne) Antoine-Marie Planchet 37 ans, ancien militaire, condamné à cinq ans de fers par un conseil de guerre pour détournement d'effets militaires. Devenu pour bonne conduite infirmier dans les hôpitaux de la marine, perd sa place pour une faute quelconque et sombre dans la mélancolie et le délire de persécution : s'auto-persuade que le forçat Bourgon, un vieil homme, ancien prêtre, a écrit à sa famille pour leur demander d'arrêter de lui envoyer une aide financière mensuelle... Le 18 octobre, au coucher, porte deux coups de rasoir à la gorge de Bourgon. Malgré l'avocat qui se fie au règlement de 1748 (une tentative de meurtre entre forçats, non suivie de mort, est punie de la bastonnade), la mort est votée suivant les réquisitions du commissaire-rapporteur, représentant du ministère public. 24 octobre 1827
26 octobre 1827 Vendredi, 13h Oloron-Sainte-Marie (Basses-Pyrénées) Jean Candau 28 ans, domestique. Dans la nuit du 27 au 28 mars 1827, à Lucq-de-Béarn, tue à coups de haut-volant son ancien patron François Cabanné qui l'avait licencié et forcé à lui rembourser 105 francs suite au vol de plusieurs outils agricoles. 22 août 1827
27 octobre 1827 Samedi, 12h Carvin (Pas-de-Calais) Védastine Poteau, veuve Lefer et Alexis Erohart 47 ans, rentière et 31 ans, messager voiturier, amants diaboliques. Le 25 février 1827, aux abords de Pont-à-Vendin, battent à mort à coups de bâton et de pied Eugène Lefer, époux de Védastine, 56 ans, cultivateur à Billy-Berclau, qui décède quinze jours après la rossée. Mobile : Védastine, épouse en secondes noces de Lefer depuis deux mois à peine, l'avait épousé par pur intérêt - le contrat de mariage faisait d'elle la propriétaire de ses meubles et l'usufruitière de ses immeubles, soit 15000 francs - et elle comptait bien en jouir avec son amant de longue date, Erohart, avec lequel elle trompait déjà son premier défunt mari, François Gambizes. 25 août 1827
05 novembre 1827 Lundi, 12h Draguignan Claude-Jean-Alexandre Icard et Anne Icard, veuve Mougins 46 ans, propriétaire, et 54 ans, ménagère, frère et soeur. Dans la nuit du 11 au 12 janvier 1827, aux abords de la rivière du Loup, entre Mougins et Saint-Paul, assassinent de onze coups de serpe dans la tête leur neveu et fils Honoré-Alexandre Mougins, à Mougins, pour profiter de l'héritage légué par le père Icard à son petit-fils . 01 septembre 1827
06 novembre 1827 Mardi, 12h Angers René Garreau et Jeanne Renault, veuve Gentil 26 ans, domestique, et 35 ans, ménagère. Exécutés place du Champ-de-Mars 21 août 1827
29 novembre 1827 Jeudi, 12h Quimper Yves Piriou 28 ans, meunier. 12 juillet 1827
01 décembre 1827 Samedi, 15h Besançon Emmanuel Éléonore Bolle-Besançon 37 ans, cultivateur. A Gilley, empoisonna avec du gruau à l'arsenic sa femme, Marie-Françoise Briselance, le 01 juillet 1827 pour refaire sa vie avec leur domestique, Mlle Marnier, devenie sa maîtresse sitôt entrée à leur service en avril. Mme Bolle décède le 05 juillet. 08 octobre 1827
08 décembre 1827 Samedi, 12h Le Mans Anne Toulis, veuve Blot et François Richard 42 ans, ménagère et 23 ans, garçon boucher. Amants diaboliques, assassinent le 10 mai 1827 à Beaufay Antoine Blot, 38 ans, instituteur, le mari d'Anne. 07 septembre 1827
18 décembre 1827 Mardi, 15h Brest (bagne) Joseph Désiré Chassant 24 ans, charbonnier, forçat, condamné aux travaux forcés à perpétuité à Paris le 26 mars 1824 pour vol de grand chemin, peine commuée en vingt ans de bagne. Le 21 novembre 1827, blesse grièvement à coups d'outils (limes et autres poinçons) son camarade Bouchet qui avait refusé de partager son banc - donc, qui repoussait probablement ses avances -. Deux autres condamnés ayant cherché à secourir la victime sont blessés à leur tour. Le procureur, au vu de l'état de santé des blessés, tous trois sortis d'affaire moins d'un moins après le crime, s'interdit de réclamer la peine de mort, mais le tribunal spécial passe outre ses recommandations. Meurt avec beaucoup de fermeté. 17 décembre 1827
19 décembre 1827 Mercredi, 12h Alençon François Joseph Deschamps 21 ans, maçon. Le 27 juin 1827, à La Trinité-des-Laitiers, abat d'un coup de fusil Mme Letourmy, agricultrice sexagénaire. Plaida avoir été payé 600 francs pour ce geste par un nommé Rame, qui s'avère n'être que pure invention : il ne fournit jamais aucun réel mobile. Exécuté place du Marché aux bestiaux. 26 octobre 1827
28 décembre 1827 Vendredi, 15h Brest (bagne) Louis Charles René Rognon 29 ans, boulanger. Tente d'assassiner un garde-chiourme. Forçat libéré, avait été condamné à mort le 14 février 1827 par la cour d'assises du Calvados - puis gracié - pour avoir, dans la maison d'arrêt de Vire le 28 novembre 1826, tué de quatre coups de couteau son co-détenu Vaultier afin d'être supplicié et de ne pas avoir à purger sa peine à la centrale du Mont-Saint-Michel. 27 décembre 1827
19 janvier 1828 Samedi, 16h30 Carcassonne Marie Garrigue 47 ans, marchande de grains. Fâchée avec son propriétaire, Me Barrière, avocat, jette le fils de son logeur, Dieudonné, 5 ans, dans un puits, le 12 juillet 1827. 12 novembre 1827
23 janvier 1828 Mercredi, 12h Draguignan Jean-Etienne Giraud et Delphine Jullien, veuve Castinel 37 ans, cultivateur, ancien militaire et 54 ans, ménagère, neveu et tante. Assassinent à Nans, dans la nuit du 26 au 27 août 1827, en le pendant, Joseph Castinel, leur oncle et époux, 73 ans, cultivateur. Etienne héritait de ses biens sans plus avoir à verser la rente viagère qu'il omettait de payer depuis deux ans, et l'épouvantable Delphine se débarassait d'un mari qu'elle détestait depuis quarante ans. 14 novembre 1827
05 février 1828 Mardi, 11h15 Rennes Joseph Pierre Boschet 28 ans, laboureur à Gaël. Viole et tente d'assassiner Marie-Jeanne Pichot. 06 décembre 1827
07 février 1828 Jeudi, 12h Rouen Jean Célestin Gosselin 21 ans, toilier. A Saint-Jouen, le 01 juin 1827, étrangla avec une corde son beau-père, M.Malandin avant de piller sa chambre. Les deux hommes se détestaient depuis que Gosselin avait épousé la fille Maladin après l'avoir mise enceinte, et ce malgré les protestations de la victime. Très abattu. 12 décembre 1827
08 février 1828 Vendredi, 14h30 Arzacq (Basses-Pyrénées) Jean "Joannès" Castéra-Lamothe 32 ans, cultivateur. Le 15 juin 1827 à Garos, abat d'un coup de fusil son oncle Jean Castéra, qui lui réclamait remboursement d'une dette. Avait déjà tenté de l'empoisonner avec du mouton à la mort-aux-rats quelques mois plus tôt. Fait le trajet depuis Pau dans la matinée. 27 novembre 1827
12 février 1828 Mardi, 14h Metz Nicolas Joseph Rémy 30 ans, fermier à Saint-Ail. Met enceinte sa domestique Catherine Lefebvre, qui accouche dans la nuit du 11 au 12 juin 1827. Il tue le nouveau-né en le compressant contre une souche de poirier dans son jardin et laisse accuser la mère qui se dénonce par peur de lui. Catherine Lefebvre est acquittée. 07 décembre 1827
23 février 1828 Samedi, 11h Grenoble Antoine Berthet 25 ans, percepteur privé. Tombé fou amoureux de son employeuse, Eulalie Giraud, épouse Michoud de la Tour, 31 ans en 1821, à l'époque où il enseignait à son enfant, il avait dû, à cause de rumeurs diffusées par une servante qu'il avait éconduite, quitter son poste au bout de deux ans. Ayant échoué au séminaire, devenu précepteur pour le comte de Cordon en 1826, il se fiance avec la fille de ce dernier, Henriette, mais quand le comte fait quelques recherches à son sujet, les fiançailles sont annulées et Berthet chassé un an plus tard. Accusant Mme Michoud d'être responsable de ses malheurs, il la blesse gravement d'un coup de pistolet en pleine poitrine le 22 juillet 1827 durant la messe en pleine église de Brangues, puis retourne l'arme sur lui, ne parvenant qu'à se briser la mâchoire. Mme Michoud mourra trois ans plus tard. Son cas inspira, bien entendu, Stendhal pour écrire "Le rouge et le noir". Foule très féminine. Reçoit la nouvelle avec calme, pleure en parlant au prêtre. Quitte la prison, le visage hâve, avec une barbe longue, priant en silence mais sans arrêt. Embrasse, place d'Armes, les deux aumôniers, fait sur une génuflexion sur l'échafaud, prie une petite minute. Cris dans le public à la chute du couperet. 16 décembre 1827
28 février 1828 Jeudi, 14h15 Bordeaux Jean Sirbe 24 ans, matelot, Portugais. Naviguant à bord du "Petit-Cérons", un vaisseau faisant transport de près de 500 esclaves de Bant à Cayenne le 09 septembre 1825, organise une mutinerie avec le cuisinier Hamont et d'autres membres d'équipage parce que le capitaine Métayer, suite à un vol, a privé tout l'équipage d'eau-de-vie. Le 30 octobre, Sirbe égorge le capitaine, Hamont le subrécargue Garnier-Rives, puis le second Dufour et M.Mauraudon, passager. Le 31 octobre, le maître d'équipage est massacré au sabre, le 03 novembre, le lieutenant Bossuet est poignardé durant son sommeil, et le 05, le novice Jouin est précipité dans les eaux vivant. Les corps des victimes sont jetés eux aussi à la mer (le chiffre exact varie, d'autres versions parlent de treize morts). Un vieux loup de mer a la vie sauve car il accepte de piloter le bateau un mois durant jusqu'à Mayaquet, où Sirbe tente de vendre les esclaves. La mutinerie est connue, et les responsables doivent fuir. Hammon, l'Espagnol Natal et l'Italien Alessandro, arrêtés en Martinique, y sont pendus. Sirbe, après avoir navigué deux ans sur un autre vaisseau sous un faux nom, est arrêté à Bordeaux où il est reconnu par un autre marin. Exécuté place d'Aquitaine. Tente de parler à la foule, mais les exécuteurs ne lui en laissent pas le temps. 15 décembre 1827
03 mars 1828 Lundi, 10h Valence Pierre Blanc 30 ans, cultivateur à Saint-Laurent. Dans la nuit du 20 au 21 mai 1827, après une soirée à boire, brise à coups de pierre le crâne de M.Crozet, dont il était l'amant de l'épouse et qu'il comptait garder pour lui. Fiotrier, leur compagnon de libations, est acquitté. 08 décembre 1827
06 mars 1828 Jeudi, 10h15 Valence Romain Aubenas et Rose Daumas, épouse Aubenas 74 ans et 53 ans, cultivateurs à Réauville. Le 14 mai 1827 dans le bois des Fraysses proche de leur maison, Romain abat d'un coup de fusil dans le dos leur gendre Paul Alexandre, colporteur. Mobile : les époux Aubenas avaient laissé leur fille Rose épouser Alexandre en le croyant riche alors qu'il était endetté, et voulaient à nouveau la rendre célibataire pour qu'elle épouse un prétendant jadis repoussé, François Biscarrat, qui constituait au contraire un plus beau parti. Jean Aubenas, 16 ans, Rose Aubenas, veuve Alexandre, et François Biscarrat sont acquittés. 07 décembre 1827
13 mars 1828 Jeudi, 10h Valence Jacques Brachet PARRICIDE, 28 ans, cultivateur à Manglon. Le 30 avril 1827, abat d'un coup de fusil dans la poitrine sa mère, Anne Chaband, veuve Brachet, qu'il maltraitait depuis longtemps, et lui dérobe une bourse contenant sept pièces de six livres et des pièces de cinq francs. Son beau-frère Pinet, qui avait lui aussi intérêt à la disparition de la pauvre femme, bénéficie d'un non-lieu. Digne, subit l'amputation du poing sans pousser de cri. 11 décembre 1827
15 mars 1828 Samedi, 12h Bapaume (Pas-de-Calais) Pierre Guylain Gratte 33 ans, tisserand en coton. Auteur d'un incendie chez la veuve Raimbaux, sa tante, qui se propagea aux maisons voisines. Mobile : la vengeance, Mme Raimbaux ayant été instituée légataire universelle des biens de feu son époux au détriment de Gratte. Emélie Cornon, épouse Gratte, est acquittée. Joseph Demiante, neveu de Gratte et complice, 18 ans, est condamné à mort puis gracié. 08 décembre 1827
18 mars 1828 Mardi, 11h45 Argentan (Orne) Pierre Victor Perrotte



François Louis Victor "Laronce" Le Pallier
23 ans, journalier. Tue M.Destenière, à Louvières ?



28 ans, domestique. Assassin de son épouse Marie Hareng.
20 janvier 1828



22 janvier 1828
22 mars 1828 Samedi, 12h Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire) Marie Petit 39 ans, domestique. Empoisonne à l'arsenic le 20 janvier 1827 à Craponne-sur-Arzon le petit Henry Joseph Hypolite Gomot, six semaines, puis récidive le 23 février en tuant Benoît André Adolphe Gomot, 18 mois, les deux enfants dont elle avait la charge, et tente de faire subir le même sort à sa collègue Marguerite Rouflet, le 27 février, sans doute pour faire taire un témoin gênant. 08 décembre 1827
24 mars 1828 Lundi, 17h Bastia Jean-Michel Devichi 24 ans, laboureur. 04 décembre 1827
29 mars 1828 Samedi, 12h, 12h30 Péronne (Somme) Jean-Baptiste Séret



Pierre-Joseph Leneutre
40 ans, charron. Empoisonna la veuve Beboît.



63 ans, tailleur d'habits. Le 11 novembre 1827, en se servant d'une panade préparée par leur bru, tente d'empoisonner à l'arsenic son épouse qu'il maltraitait depuis des années, laquelle décède le 13.
26 janvier 1828



29 janvier 1828
01 avril 1828 Mardi, 14h Aix-en-Provence Joseph Dubourg 65 ans, ménager. Viole et étrangle Angélique Fouquet, 3 ans et demi le 28 mai 1827 dans le quartier de Chaussardy, à Aix-en-Provence. 02 février 1828
14 avril 1828 Lundi, 12h Pont-l'Évêque (Calvados) Jean-Baptiste Lion 27 ans, domestique. Dans la nuit du 25 au 26 décembre 1827, à Heuland, près de la Mare-aux-Poods, abat d'un coup de fusil en pleine tête Louis Crevin, domestique, pour se venger de ce dernier qui, depuis cinq mois, occupait son ancien poste chez Mme veuve Roque, dont Lion était épris et qu'il comptait épouser ! 09 février 1828
19 avril 1828 Samedi, 12h Laon Louis Joseph Camet 41 ans, propriétaire. A Hirson, par vengeance, mit le feu à la maison de Mme Leclerc. 11 février 1828
21 avril 1828 Lundi, 11h26, 11h36 Le Thor (Vaucluse) Joseph "Tantantaine" Tallet et François "Geoffroy" Jouffret 30 ans, cultivateur et 33 ans, limonadier. Joueurs impénitents et ruinés, abattent d'un coup de fusil M.Clavel, courtier en garances, pour le voler, le 30 octobre 1827 sur la route entre le Thor et Gadagne. Avant le supplice, place de la porte Notre-Dame, des jeunes filles grimpent sur l'échafaud et jouent de façon moqueuse, devant être expulsées manu militari par l'exécuteur. Tallet s'adresse à la foule pendant quelques minutes, accusant le jeu d'être à l'origine de sa perte, et déclarant avant que les exécuteurs ne le saisissent : "L'éternel m'attend !" Geoffroy, voyant le tableau, est pris de faiblesse, et son dernier regard est pour le couperet remis en place. 08 février 1828
24 avril 1828 Jeudi, 15h Besançon Jacques Christophe Maigret 34 ans, cultivateur à Allondans. Tua son épouse Marguerite Bainier le 20 juin 1827 d'un coup de marteau dans la tête, puis met en scène un accident au cours duquel la jeune femme, très enceinte, serait tombée d'une échelle en décrochant une pièce de viande accrochée au plafond. 26 janvier 1828
05 mai 1828 Lundi, 12h Le Mans René Derré PARRICIDE, 23 ans, cultivateur. Le 19 octobre 1827 à Mayet, massacre à coups de bâton son père René Derré père, à qui il reprochait sa vie de libertinage. Exécuté place des Halles. 05 mars 1828
06 mai 1828 Mardi, 11h15 Feurs (Loire) Pierre Etienne Coquard PARRICIDE, 29 ans, domestique. Le 22 octobre 1827, à Cottance, empoisonne son père Pierre Coquard avec un morceau de mouton à l'arsenic. Le vieil homme meurt le soir même. Très sage, embrasse le prêtre et les exécuteurs. 01 mars 1828
06 mai 1828 Mardi, 16h, 16h10 Toulouse Jean Cantegril et Joseph Cantegril PARRICIDES, 21 ans et 46 ans, garçons bouchers. Sur l'île de Tounis, à Toulouse, le 19 octobre 1827, battent à mort Noëlle Guelphe, Vve Cantegril, mère de Joseph, 80 ans, qu'ils maltraitaient et affamaient depuis longtemps, avant de jeter le corps dans la Garonne, où il est repêché le lendemain dans les cuves du moulin de Basacle. Prévenu à 14h par l'abbé Bergerot, Joseph se met à hurler de tristesse, et Jean, entendant ces cris, pique une crise de nerfs, déchire ses vêtements et s'arrache les cheveux. L'aumônier de l'Hôtel-Dieu, le père Abadie, parvient à le ramener à la raison. Quittent la prison à pied à 15h15, le fils précédent le père à dix pas, suivis par la charrette destinée à les porter s'ils défaillent. Via la place du Salin, la place Saint-Etienne et la place Saint-Georges, arrivent enfin place du boulevard Saint-Aubin. Jean monte le premier, mais alors qu'on va lui sectionner le poing, Joseph veut encore l'embrasser : on leur autorise. Tour à tour, ils ont le poing droit puis la tête tranchés. Une femme cherche à ouvrir la malle contenant les corps et doit être maîtrisée par l'exécuteur. 15 mars 1828
07 mai 1828 Mercredi, 11h30 Grenoble Jacques Ambroise Montpellier 28 ans, peintre. Condamné en 1820 au bagne à perpétuité pour vol avec violences graves, s'évade du bagne de Toulon en octobre 1827. Environ un mois après son évasion, aux abords de Salaize, croise la route d'une femme de Barjac (Gard), travestie en homme pour échapper à son mari et à son frère, et la tue à coups de hache pour la voler. 01 mars 1828
10 mai 1828 Samedi, 10h Grasse (Var, maintenant Alpes-Maritimes) François Maillan et Françoise Doussan 31 ans, cultivateur et 24 ans, journalière. Au hameau de Sainte-Anne, près de Grasse, Maillan devient l'amant de Madeleine Doussan, 17 ans, la soeur cadette de Françoise, sans pour autant quitter cette dernière dont il est le compagnon depuis cinq ans. Quand Madeleine tombe enceinte et menace de se suicider s'il ne l'épouse pas, il décide d'un commun accord avec Françoise de tuer la soeur gênante : dans son sommeil, le 28 août 1827, Madeleine est gravement blessée d'une balle de pistolet dans la joue. Elle survit, mais défigurée, presque muette et handicapée à vie. Quittent Draguignan le 09 mai à 4 heures du matin, et en se retrouvant dans la cour, pleurent et se demandent pardon. Maillan assure au commissaire de police qu'il sait que le châtiment est mérité. A mi-parcours, lors d'un arrêt déjeuner, Françoise refuse de s'alimenter si Maillan n'en fait pas autant, mais au final, ils partagent un copieux repas. Les personnes présentes à leur arrivée en ville n'ont que paroles de soutien, et vont jusqu'à refuser un toit à l'exécuteur pour la nuit. A la prison de Grasse, soupent : Françoise prie toute la nuit, Maillan écrit à ses amis, puis remet ses souliers et son chapeau aux deux prisonniers qui l'accompagnent cette nuit-là. Prévenus par un huissier à 11 heures, reçoivent la visite des exécuteurs de Digne, Aix et Draguignan une demi-heure plus tard. Vont pieds nus à l'échafaud. Maillan s'adresse à la foule : "Pères et mères, que ma triste fin vous apprenne à surveiller la conduite de vos enfants. Nous mourons jeunes, et nous l'avons mérité ; nous ne fûmes pas méchants, mais la passion nous aveugla ! Nous nous recommandons à vos prières !" Quand les bourreaux le saisissent, il crie : "Mon Dieu, je vous recommande mon âme !" Françoise, en entendant le bruit du couperet, gémit : "Ah, c'est fait !". Sur l'estrade, tente elle aussi de parler, mais ne parvient à dire que "Priez pour moi... Mon Dieu, recevez mon âme !" 22 février 1828
14 mai 1828 Mercredi, 17h Cahors Catherine Gerval, veuve Estival PARRICIDE, 41 ans, cultivatrice. Assassine sa mère Margueritte Bru, 80 ans, impotente, dans la nuit du 24 au 25 avril 1827 au hameau du Verdié, commune de Linac. Tout au long du trajet, ne cesse de dire qu'elle est innocente et ne mérite pas de mourir, mais une fois sur l'échafaud, s'agenouille en disant que pour sauver son âme, elle va avouer son crime. 14 novembre 1827
20 mai 1828 Mardi, 11h Nîmes Guillaume Fregeirolly 32 ans, laboureur à Mialet. 22 mars 1828
03 juin 1828 12h15 Saintes Anne Michenaud, veuve Nicolaud 62 ans, sans profession à Fonsac. Assassina un prêtre. 17 février 1828
09 juin 1828 Lundi, 12h, 12h15 Alençon Rose Jeanne Lepage, veuve Turboust



Pierre François Paris
37 ans, propriétaire. A Lonlay-le-Tesson, le 23 décembre 1827, empoisonne avec une bouillie à l'arsenic Modeste Turboust, 18 ans, le fils de son défunt mari, décédé en octobre précédent, pour que les deux enfants qu'elle avait eu de Turboust soient les seuls héritiers.



31 ans, journalier. Le 30 décembre 1827, à Coudehard, tente d'abattre d'un coup de fusil dans la poitrine Marie Fontaine, son épouse, dont il vivait à demi séparé et qu'il souhaitait voir disparaître afin de se remarier avec sa maîtresse.
Exécutés place du Marché aux bestiaux. 12 avril 1828
16 juin 1828 "Jean-Paul" Refusa de dire son véritable identité
26 juin 1828 Jeudi, 15h Nancy François Marie Richard Cugnet 30 ans, marchand colporteur, Savoyard. Le 02 mars 1828, tua en lui broyant la tête Pessa, un colporteur compatriote pour lui voler son âne et ses marchandises. Joue aux cartes en apprenant la nouvelle. "Je m'y attendais ! Diable, c'est dommage : j'avais beau jeu, j'avais deux as !" Quand le curé lui propose les secours de la religion, tente de se suicider en fonçant tête la première contre l'angle d'une armoire. Perd connaissance, mais n'a réussi qu'à s'ouvrir le cuir chevelu. Se confesse, avoue, puis va à l'échafaud dignement. 11 mai 1828
28 juin 1828 Samedi, 16h Paris Nicolas Roch 28 ans, soldat révoqué pour inconduite, déserteur, éboueur. Dans la nuit du 21 au 22 janvier 1828, sur la route de Clignancourt à St-Ouen, assassine de dix coups de bâton et de couteau dans la tête M.Raget, marchand de vin, pour lui voler 500 francs. Transféré de Bicêtre à la Conciergerie à 7 heures. Là-bas, mange de bon appétit et au comte du Rochechouart qui lui demande s'il veut quelque chose, il demande une tourte qu'il reçoit presque aussitôt. Après avoir déploré ne pas avoir vu Appert, une vieille connaissance, il reçoit sa visite à 14h et s'en rejouit, mais malgré l'insistance d'Apprt, refuse d'admettre l'assassinat. Prie, mange, puis refuse de prendre la charrette ("C'est bon pour un lâche ! Je me ferai plutôt hacher par morceaux !") avant de se ranger aux avis d'Appert. Ecrit une lettre et s'inquiète de ses fautes d'orthographe. Confié aux exécuteurs à 15h45, il laisse tomber sa veste, mais comme on lui propose de la remettre, il répond : "C'est inutile, je n'en ai pas besoin pour aller là-bas." Il la refait tomber, mais on la lui remet. En route vers la place de Grève, salue deux personnes : "Adieu, c'est mon dernier jour !" Recommande son âme à Dieu devant l'échafaud, puis sous le couteau, crie : "Adieu, citoyens, adieu !" 01 mai 1828
05 juillet 1828 Samedi, 11h Riom Antoine Mourlon 55 ans, entrepreneur charpentier. Dans la nuit du 28 au 29 novembre 1826, à Espinchal, tue dans leur sommeil la veuve Boulogne et de sa fille Elisabeth Boulogne et met le feu à la maison pour effacer les traces. 23 mai 1828
07 juillet 1828 Lundi, 13h Auch François Lascombes Amoureux de Marie Novenot, qui lui préférait le berger Bernard Gassioles, il attira son rival dans un guet-apens, le frappa de 38 coups de fourche et jeta son corps dans une mare le 04 mars 1828 à Beaumarchès. 18 avril 1828
19 juillet 1828 Samedi, 17h Bastia Pierre-Jean Cipriani 24 ans, berger. Assassinat. Exécuté place de Saint-Nicolas. 16 mai 1828
25 juillet 1828 Vendredi, 13h Nevers François Joseph Chaudron 38 ans, couvreur, ancien bagnard à Rochefort ayant passé la majeure partie de sa vie en prison, évadé chronique. Le 29 mars 1828, à l'Huit-Monau, massacre, poignarde et égorge à coups de couteau Mme Hotte pour lui voler 75 francs, des souliers, une croix en or et des vieux vêtements. Exécuté place de la Foire. 16 mai 1828
28 juillet 1828 Lundi, 12h Caen Pierre Joseph Marie 24 ans, domestique. A Démouville, sur la route allant de Caen à Troarn, le 15 novembre 1827, abat d'un coup de pistolet dans la tête son épouse Sophie Scholastique Roger, dentellière, sans que rien ne laisse penser à une issue aussi tragique pour leur relation. 23 mai 1828
31 juillet 1828 Jeudi, 17h45 Rouen Adélaïde Cottard, veuve Dubard 31 ans, ouvrière filatière. Tente à deux reprises, le 05 février 1828 au Petit-Quevilly, de tuer son fils Joseph, 6 ans, en le jetant dans les eaux de la Seine. L'enfant survit et la dénonce. Etait certaine d'être graciée, semble prendre la nouvelle avec calme, mais au dernier moment, s'effondre. 23 mai 1828
01 août 1828 Vendredi, 11h Angers François Merleau 45 ans, journalier. Agresse dans la nuit du 23 au 24 décembre 1827 à Longeron Pierre Herbreteau, 54 ans, bordier, pour le voler et le noie dans le ruisseau de la Morlière, au hameau de Toucharette, où il est retrouvé au matin. Exécuté place du Champ-de-Mars. 11 mai 1828
02 août 1828 Samedi, 11h Angers François-Pierre Hautin 31 ans, receveur de l'octroi, ayant la réputation d'avoir causé la mort d'un enfant de seize mois à force de violences. Maltraite ouvertement sa femme Renée Jeanne Vairelle et leur fils de 7 ans, tout en menant belle vie avec une maîtresse. Le 09 mars 1828, bat son épouse à grands coups dans le ventre au point de causer des lésions intestinales. Exécuté place du Champ-de-Mars. 14 mai 1828
04 août 1828 Lundi, 13h Niort Louis Gerson 23 ans, domestique. Le 03 novembre 1827, à Amailloux, étrangle son ancien employeur, François Vergnault, dont il était l'amant de l'épouse, et abandonne le corps dans un chemin laissant croire que le jeune homme a été victime d'une attaque. Exécuté place de la Brèche. 27 avril 1828
11 août 1828 Lundi, 12h Épinal Sulpice Grandjean 72 ans, ancien tailleur. Logé par la veuve Mangin à Ville-sur-Illon, expulsé quand celle-ci le surprend en train de voler du vin. Le soir du 18 mars 1828, entre dans la grange, met le feu avec un tison à un tas de foin, brasier qui se communique à quatre autres maisons qui finissent réduites en cendres et se solde aussi par la mort d'un pompier, écrasé par un mur effondré. En fuyant, Grandjean tombe d'une échelle et se casse un bras. Une femme qui le trouve donne l'alerte trop tard. Quand le gardien lui annonce, il répond : "Ils ne me font tort que de quelques mois." 07 juin 1828
16 août 1828 Samedi, 12h Châteauroux Gabriel Taraire et Jean Taraire 50 ans et 26 ans, journaliers à Ursiers. Incendient le 02 mars 1828 une grange au village des Magnous, ainsi que d'avoir démonté sept barrières pour en récupérer le bois. 07 juin 1828
27 août 1828 Mercredi, 12h Châlon-sur-Saône Jean Dumas et Benoît Dumas 33 ans et 28 ans, sabotiers à Saint-Bérain-sous-Sanvigne. Assassins du garde particulier Jean Juillet. 15 juin 1828
30 août 1828 Samedi, 16h Brest (bagne) Privat Victor Auguste Mignot 36 ans, manoeuvre, forçat à vie. Le 24 août 1828, frappe au visage d'un coup de boulon de fer M.Veillet, premier sous-adjudant de la salle. Expliqua qu'il n'avait pas l'intention de le tuer, mais de le blesser afin d'être condamné à mort pour ne plus avoir à souffrir la vie au bagne. Meurt très courageusement. 29 août 1828
11 septembre 1828 Jeudi, 12h Auxerre Claude Richer PARRICIDE, 27 ans, vigneron et tonnelier à Saint-Julien du Sault. Tente d'assassiner ses parents Claude Richer et Anne Cornebise. 21 juin 1828
17 septembre 1828 Mercredi, 12h Rouen Rose Sophie Catelain 27 ans, fileuse. Dans la nuit du 19 au 20 janvier 1828, à Angerville-l'Orcher, accouche d'une fillette qu'elle tue de plusieurs coups de sabots sur la tête, puis d'un petit garçon à qui elle fait subir le même sort. Cache les petits corps dans une remise à bois, et la nuit suivante, va s'en débarrasser dans une marnière voisine. Apprenant la nouvelle, gémit : "C'est donc aujourd'hui que je dois subir mon malheureux sort ! Que va devenir ma pauvre petite fille ?" (Elle avait une fille de six ans qui avait témoigné de la mort de son frère et de sa soeur). Au moement de quitter la prison, s'évanouit et est suppliciée inconsciente, au grand scandale de la foule. 21 juin 1828
19 septembre 1828 Vendredi, 12h Carpentras Jean Martin "Cadet" Jullian 46 ans, cultivateur à Saint-Gilles. Vol et assassinat sur M.Pagès. Condamné en première instance à Nîmes, arrêt cassé. 16 mars 1828, 11 juillet 1828
22 septembre 1828 Lundi, 12h Rouen Placide "Jean-Baptiste Choquet" Thilloy 24 ans, fumiste, condamné en 1821 à cinq ans de bagne pour vol, fugitif depuis une nouvelle condamnation correctionnelle à Lille en septembre 1827, repris et évadé de Saint-Pol-sur-Ternoise le 08 avril 1828. Le 14 avril 1828, à Bosc-Mesnil, hameau des Buhots, tente de tuer de cinq coups de bâton son compagnon de route, Petit, marchand de meubles à Aumale, pour lui voler une ceinture contenant 400 francs. A 10h30, se sert de l'ordre d'exécution pour allumer sa pipe. Boit une bouteille de vin, qu'on lui sert coupée d'un tiers d'eau. Prie dans la chapelle, puis demande qu'une fenêtre soit ouverte sur la cour pour saluer ses camarades, ce qui est accepté. Aux exécuteurs qui le préparent, dit : "Tâchez de me les tailler à la mode.
- Soyez sans inquiétude, ils seront comme il faut.
- Votre couteau coupe-t-il bien ?
- Vous verrez ça. Vous riez ?
- Non, mais quand l'instant est venu, il faut en finir."
Finit la bouteille de vin, puis donne le signal lui-même : "Marchons actuellement !" Debout sur la charrette, regarde la foule, et remarque : "Parmi ces gens-là, il y en a de plus embarrassés que moi." Le prêtre Maccartan veut lui cacher le visage de son manteau, il refuse. Sur l'échafaud, harangue les spectateurs : "Que venez-vous voir ? Un homme qui va mourir ! C'est ma foi un beau spectacle. Je meurs content, toute ma crainte était, lors de mon jugement, d'être condamné aux travaux forcés à perpétuité. J'aime mieux la mort, j'étais coupable et ma condamnation est juste. Priez Dieu pour moi !"
23 juin 1828
24 septembre 1828 Mercredi, 14h Buis-les-Baronnies (Drôme) Joseph Bonneau 33 ans, cultivateur. En conflit d'intérêt avec Elisabeth Reynard, veuve Monnard, sa belle-mère, l'égorge dans le nuit du 30 octobre 1827 à la Roche-sur-Buis et jette le corps dans un gouffre, le Mascerel, où il est retrouvé le 24 novembre suivant. Transféré de Valence à Buis par des chemins bourbeux et impatricables sur une mauvaise charrette qui met trois jours à traverser la centaine de kilomètres qui sépare les deux bourgs. Il reste stoïque face aux mouvements de foule. Arrivé à la prison du Buis au matin du 24 septembre, reçoit la visite des soeurs de charité et leur recommande ses enfants. Conduit peu avant deux heures à l'échafaud, encadré par les confréries des pénitents blancs et ceux de la grand-croix qui chantent des cantiques. Bonneau a un moment de faiblesse en grimpant sur l'échafaud, dressé sur la place du marché. Foule impressionnante venue de 40 kilomètres à la ronde. 15 juillet 1828
15 octobre 1828 Mercredi, 14h Béziers (Hérault) Pierre "Doumairon" Lamur 47 ans, tonnelier. Abat d'un coup de fusil puis achève à coups de crosse jusqu'à le défigurer M.Pomié, commissionnaire en vins aux abords de Nissan. Quitte Montpellier le 12 octobre à bord d'une charrette sous grande escorte, fumant de temps en temps un cigare. A son arrivée à Béziers le 15 octobre, au moins 3000 personnes l'attendent. Reconnaissant le gendarme qui l'a arrêté, il le traite de faux témoin, et accuse tous ceux qui l'ont accablé de s'être ligués pour le perdre. Persiste à se dire innocent même au prêtre : "Il n'y a que moi et le bon Dieu qui sachions ce qui en est !" A deux heures, livré aux exécuteurs, il dit quand on lui retire les fers : "Vous me soulagez là d'un grand poids ! Voilà, par exemple, deux bien gentils cordonniers !" Aux paroles de l'aumônier qui l'escorte vers l'échafaud, dressé à la citadelle/place du grand marché aux bestiaux, il réplique : "Tout cela est bien bon et beau... mais ça ne vaut pas une bonne bouteille de liqueur !" Embrasse le crucifix, monte les marches et va se placer de lui-même sous le couteau, sous les yeux d'environ 12000 spectateurs. 04 août 1828
28 octobre 1828 Mardi, 12h Versailles Rosalie-Gabrielle Jallaguier, veuve Pitra



Angélique-Catherine Darcy
36 ans, cultivatrice. Le 1er mars 1828, après moins de quatre ans de mariage houleux, empoisonne son mari Jacques Pitra à Roissy avec une soupe à l'arsenic qui l'emporte moins de douze heures après son ingestion.



PARRICIDE, 36 ans, cultivatrice. A Breuil, le 09 mai 1828, bat puis étrangle sa mère dans l'étable, et place le corps dans son lit pour faire croire à une mort naturelle suite à une indigestion !
En apprenant la nouvelle, la veuve Pitra fond en larmes et crie de peur, et Angélique Darcy reste presque impassible. A l'arrivée des exécuteurs, nouvelle crise de la veuve Pitra : "C'en est donc fait ! Ma dernière heure a sonné ! Si la justice de Dieu n'est pas plus juste que la justice des hommes, à quoi dois-je m'attendre ? Je suis une pauvre femme bien malheureuse et bien innocente !" Entourée par les exécuteurs qui la toilettent, elle s'adresse à deux dames de la Charité, parlant de son fils désormais orphelin, demandant qu'on remette cinq francs à un garçon de guichet, et maudissant une fois de plus la justice des hommes. "Vous me serrez trop fort, vous me faites mal ! Pourquoi me lier ? Mon humiliation n'est-elle donc pas assez grande ?" Elle excuse l'exécuteur, puis au moment de monter dans la charrette, demande à ce qu'on lui enlève le mouchoir blanc qu'on lui a placé sur la tête et qu'on lui mette un mouchoir noir de deuil. Sur la bascule, crie : "Je meurs innocente ! La justice divine me vengera de la justice humaine... dites-le tous à mon fils !" Angélique Darcy, elle, reste muette, ne poussant qu'un gémissement quand on lui lie le poignet qu'on va lui trancher par la suite. A la section de son poing, pousse d'affreux hurlements. 17 août 1828



08 août 1828
07 novembre 1828 Vendredi, 12h Épinal Jean Nicolas Hocquaut 35 ans, menuisier, forçat libéré après quinze ans de bagne. Dans la nuit du 04 au 05 avril 1828 à Vasancourt, il cambriole la maison des époux Houot, rentiers septuagénaires, vole un jambon, cherche en vain leurs économies, puis tue dans leur sommeil M. Houot de sept coups de hache et Mme Houot de douze coups, dont l'un lui coupe le poignet, puis blesse grièvement le petit-fils de ses victimes, l'abbé Clause, qui dormait dans la pièce voisine et a le temps, malgré deux coups de hache, une torsion des parties sexuelles et des morsures sur les bras, parvient à appeler au secours par la fenêtre. 03 septembre 1828
22 novembre 1828 Samedi, 12h Nevers Edmé Trépied 29 ans, maréchal-ferrant et cabaretier. A Dompierre-sur-Nièvre, dans la nuit du 15 au 16 novembre 1827, tue à coups de hache sa femme Jeanne Dorlet et leur fils Gabriel, 5 ans, n'épargnant que leur dernier enfant, âgé de 18 mois, et chercha à faire croire à un cambriolage qui avait mal tourné. Exécuté place de la Foire. 22 août 1828
04 décembre 1828 Jeudi, 14h Metz Nicolas Hildt 39 ans, cabaretier. Mari infidèle - il avait notamment des relations avec les domestiques qu'il hébergeait sous son toit -, après avoir appris que son épouse Elisabeth Bettinger souhaitait procéder à une séparation de corps et de biens, l'empoisonne le 13 juillet 1828 à Holling avec des oeufs au lait mélangés à du deutoxide d'arsenic. Elisabeth meurt le lendemain. septembre 1828
05 décembre 1828 Vendredi, 12h Lamastre (Ardèche) Antoine Gouy 28 ans, domestique à Gaudy, commune de Nozières. Pour se venger de sa cousine et collègue Rosalie Dussert, 17 ans, bergère, qui fuyait ses avances et ses attouchements et l'avait fait congédier pour cela, se venge en l'abattant de deux coups de fusil le 27 juillet 1828, dans le bois de Chambasse, avant de l'achever à coups de crosse. septembre 1828
08 décembre 1828 Lundi, 15h Mirecourt (Vosges) Pierre-Nicolas Mathieu 32 ans, domestique. Le 06 juin 1828, à Chef-Haut, tue de plusieurs coups de couteau Marie Lombard, son ancienne fiancée dans un champ, puis, deux heures après son crime, il retourne déshabiller le corps, puis le mutile, l'éventre et tente de le dépecer. 05 septembre 1828
13 décembre 1828 Samedi, 12h Draguignan Jean-Pierre Goujon 29 ans, berger. Dans la nuit du 12 au 13 octobre 1827, aux abords de Quinson, assassine Jean-Joseph Maurel, berger, pour lui voler 300 au 400 francs-or. 09 septembre 1828
15 décembre 1828 Lundi, 15h Rodez François Pierre-Jean Guibert 28 ans, cultivateur à Anjols, commune de Grandvabre. Le 11 novembre 1827, assassine Bernard Cassagne, couvreur. 12 août 1828
17 décembre 1828 Mercredi, 14h15 Angoulême Julienne Melin PARRICIDE, 29 ans, tua son père d'un coup de couteau. mai 1828
20 décembre 1828 Samedi, 12h Les Vans (Ardèche) Jean Scipion Violet 42 ans, cultivateur, courtier en vins. Anticlérical féroce, attaque à Malarce le 28 février 1828 le père Martin Plugnol, séminariste, 25 ans, pour lui voler 25 francs, et précipite le malheureux depuis le pont de Gachalon dans la rivière où il se noie. Joseph Scipion Violet, 18 ans, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Exécuté place de la Grave septembre 1828
05 janvier 1829 Lundi, 14h Digne Giuseppe Allieta 23 ans, berger, Piémontais. Le 28 juin 1828, au lendemain de son licenciement, met le feu à la maison de son patron, Gaudemard, au hameau des Agneliers, commune d'Uvernet-Fours, sinistre qui se propage à trois autres maisons ainsi qu'au presbytère du hameau. 1828
10 janvier 1829 Samedi, 12h Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) Séraphine Pruvost, veuve Lefebvre 62 ans, cultivatrice. A Offin, le 04 juin 1828, empoisonne son gendre Philippe Pruvost avec une soupe puis avec du lait. Il meurt le lendemain soir. Aucune trace de poison trouvée à l'autopsie. Placide Lefebvre, veuve Pruvost, 27 ans, est acquittée. 03 septembre 1828
15 janvier 1829 Jeudi, 15h Chaumont Joseph Maillot 43 ans, cordonnier à Nully. Le 30 juin 1828, sur la route entre Montier-en-Der et Rozières, tente d'assassiner à coups de bâton M.Briot pour lui voler 400 francs obtenus suite à la vente de boeufs au marché. Retrouvé le lendemain de l'agression, Briot survit après cinq jours de souffrance, et dénonce Maillot, avec lequel il avait bu au café le jour de l'agression 07 novembre 1828
20 janvier 1829 Mardi, 12h Laval Agathe Louise Bruchet, veuve Daigremont 30 ans, ménagère. Ayant épousé contre son gré Louis Daigremont, un cultivateur à Saint-Aignan-sur-Roë de dix ans son aîné, début 1827, alors qu'elle était amoureuse d'un autre homme. Le 30 mai 1828 au soir, après une dernière dispute, elle lui sert une soupe à l'arsenic qui le tue en quinze heures. Exécutée place au blé. 11 octobre 1828
26 janvier 1829 Lundi, 10h Carcassonne Jean Chrysostome Antoine Gazel 22 ans, charron. Le 28 août 1828, blesse mortellement de deux balles de pistolet son ami Jean Campet pour lui voler 539 francs entre Mailhac et Carcassonne. Campet survit plusieurs jours à ses blessures, assez pour dénoncer son assassin. 10 novembre 1828
27 janvier 1829 Mardi, 10h30 Bastia Pierre Toussaint Polverelli 28 ans, laboureur. Exécuté sur la place de Saint-Nicolas. janvier 1829
30 janvier 1829 Vendredi, 11h Valence Régis Bonnefoi 21 ans, homme de peine. novembre-décembre 1828
31 janvier 1829 Samedi, 13h Saint-Flour Géraud Maynard 50 ans, marchand de cochons. Dans la nuit du 23 au 24 juin 1827, au château de Laborie, commune de Maurs, éventre et égorge Françoise de Boutaric, sa bienfaitrice, pour piller le château. Exécuté sur la place d'Armes. 23 novembre 1828
31 janvier 1829 Samedi, 13h La Rochelle (Charente-Inférieure) Jean Richard 40 ans, couveur-plombier. Le 07 septembre 1828, à La Rochelle, égorge et poignarde à plusieurs reprises Mme Trimouille, veuve d'un huissier, pour la voler. Les cris de la victime attirent du monde, l'empêchant de prendre la fuite. Arrive de Saintes en charrette le 30 janvier vers 14h30. Demande au soir à voir sa femme et ses enfants : son épouse et un fils lui sont présentés, et tous pleurent. Il passe la nuit à prier avec l'abbé Jouslin. A midi, dans une rue du Palais remplie de curieux, grimpe dans un chariot, soutenu par un aide et par le prêtre. Dès le départ, l'adjoint coupe le col de la chemise et le recouvre d'une couverture de laine. En chemin, devant chaque église, se fait retirer son chapeau et prie à voix haute. Une fois arrivé place des Cordeliers, où la foule se presse depuis 7 heures du matin, grimpe fermement les marches de l'échafaud, demande pardon aux Rochellais pour son crime, et s'avance de façon si résignée que les exécuteurs ne l'attachent pas sur la planche avant de le basculer. 25 novembre 1828
02 février 1829 Lundi, 10h Carcassonne Joseph Saury 33 ans, jardinier à Sallelles. Assassine le 22 mai 1828 non loin d'Albas son épouse Jeanne Bertrand et abandonne le corps dans un champ de blé en se gardant bien de la voler. Saury avait déserté le domicile conjugal pour vivre avec sa maîtresse, mais menaçait fréquemment son épouse, et décida de la tuer quand elle voulut procéder à une séparation de biens et à la restitution de sa dot de 1800 francs. 08 novembre 1828
02 février 1829 Lundi, 14h Pau Marie-Elisabeth Puyou 44 ans, domestique à Ioste. Le 14 juillet 1828, tente d'empoisonner la jeune Marie Bordenave, nièce de sa patronne, avec une soupe à l'arsenic. Mobile : elle n'était pas payée, mais sa patrone, la veuve Arribère-Lavigne, lui avait promis une part d'héritage, alors elle craignait que cette nièce venue habiter avec sa bienfaitrice ne finisse par la spolier. Suppliciée place Grammont. Foule immense. Meurt tremblante et en pleurant, portée sur l'échafaud. novembre 1828
09 février 1829 Lundi, 15h30 Besançon Jean-Antoine Duchon 33 ans, vigneron, ayant une réputation de séducteur impénitent et égoïste aux alentours de Besançon. Tua de deux coups de feu dans la tête le 29 mars 1828 à Besançon, route de Palente, sa dernière maîtresse, Madeleine Piot, enceinte de six mois et qu'il jugeait trop encombrante, et jeta le corps dans la rivière où, malheureusement pour lui, il fut repêché le lendemain. novembre 1828
10 février 1829 Mardi, 14h Évreux Thomas Beaumont 31 ans, sans profession. Exécuté place du Grand Carrefour. novembre 1828
10 février 1829 Mardi, 15h Montpellier Pierre Gingibre



Marie Delmas, veuve Raynal
26 ans, cultivateur, réputé pour sa violence. Tue à coups de branche de mûrier dans la nuit du 16 au 17 avril 1828 à Saint-Paul-de-Valmalle le jeune Guyraud, berger. Guyraud, qui était l'amant de la soeur de Gingibre et grandement apprécié de ses parents, ne voulait pas se marier pour autant et son beau-frère voulait venger l'honneur de sa soeur.



37 ans. A Mélac, commune de Saint-Rome-de-Sernon, empoisonna son mari Alexis Raynal, qu'elle détestait depuis longtemps, en lui servant un plat de pommes de terre à l'arsenic le 06 février 1828. Condamnée en première instance par la cour d'assises de l'Aveyron, arrêt cassé.
Calmes tous deux, reconnaissent mériter leur sort. Exécutés dans l'ordre de leurs condamnations. Les exécuteurs ne vont chercher Marie Delmas au palais de justice qu'une fois Gingibre supplicié. 12 décembre 1828



10 juin 1828, décembre 1828
28 février 1829 Samedi, 12h Tours Marie Plessé







Pierre Villemaine
28 ans, femme de chambre. Le 06 septembre 1828 au château de Rasay, commune de Céré, empoisonne à l'arsenic la soupe qu'elle sert au comte Louis de Saint-Chamans, à la comtesse, à leurs filles Mesdames de Marray et de Tourette, et à leurs fils Henry et Ernest. Henry décède le lendemain soir. Mobile : Marie allait épouser le valet Gambier, et leurs employeurs avaient précisé qu'ils serait congédiés à la suite de leurs noces. Aurait également, le 27 mai 1828, donné naissance à un enfant qu'elle aurait tué et jeté dans la fosse d'aisances ; probable récidiviste, puisque chez son précédent employeur, M. Norès, à Tours, était tombée enceinte à deux reprises, bien qu'elle affirme avoir fait de fausses couches. Plus grave, à l'époque de son service, Mme Norès était morte après quatre jours d'agonie, et six mois plus tard, Mlle Norès, peu après son accouchement, mourut dans les mêmes circonstances qui laissèrent penser à un empoisonnement.



45 ans, journalier. Assassinat.
24 décembre 1828







décembre 1828
09 mars 1829 Lundi, 12h45 Coutances Jean-François Michel Jourdan 21 ans, carrier à Orglandes. Le 05 août 1828, tue avec un gourdin de bois Jacques François René Le François, 48 ans, parce que ce dernier avait refusé de continuer à payer des tournées au café ce soir-là. décembre 1828
20 mars 1829 Vendredi, 12h Auxerre Etienne Armand Bizot PARRICIDE, 21 ans, charpentier. A La Ferté-Loupière, le 05 septembre 1828, tue d'un coup de fusil dans le bas-ventre son père Etienne, charpentier, parce qu'il ne supportait plus les remontrances paternelles sur son manque de travail. 08 décembre 1828
01 avril 1829 Mercredi, 10h Bastia Sauveur Ottavi 20 ans, berger. Incendie. Exécuté place de Saint-Nicolas. 17 janvier 1829
04 avril 1829 Samedi, 10h Bastia Sébastien Michelini 23 ans, laboureur. Tua Mlle Tolomei. Exécuté place de Saint-Nicolas. 30 décembre 1828
04 avril 1829 Samedi, 12h Lille (Nord) André François Joseph Herbage 24 ans, domestique de ferme. Assassina dans la nuit du 24 au 25 septembre 1828 Agnès Deflandre, veuve Caby, pour la voler. Charles-Joseph Choquet, 26 ans, ouvrier et neveu de la victime, accusé de complicité pour toucher l'héritage, est acquitté. 23 janvier 1829
21 avril 1829 Mardi, 11h Dijon Hubert François Louchin 27 ans, jardinier. Tentative d'assassinat et vol. 14 février 1829
28 avril 1829 Mardi, 16h Montézic (Aveyron) Pierre Rouquarié 24 ans, journalier. Tente d'abattre de deux coups de fusil son rival Jean Calmels qui l'accusait de l'avoir dénoncé pour braconnage au garde-champêtre. 05 février 1829
12 mai 1829 Mardi, 12h Épinal Jean-Joseph Morel et Marie-Magdeleine Ancel, veuve Michel 28 ans, domestique et 33 ans, cabaretière, amants diaboliques. A Girecourt, le 01 décembre 1828, Morel abat d'un coup de fusil son patron et rival Claude-François Michel, sur les instructions de sa maîtresse. Celle-ci trompait depuis longtemps son mari qu'elle détestait, et elle avait, en 1827, renversé une casserole d'eau bouillante sur les jambes de son mari, le brûlant atrocement. février 1829
18 mai 1829 Lundi, 12h15 Coutances Jacques Vaultier 37 ans, terrassier. A Hébécrevon, le 15 décembre 1828, tue son patron Charles Lebaron, corroyeur, à coups de massue dans la tête. Mobile : il était l'amant de la femme de Lebaron, Cécile-Françoise Leboucher, 24 ans, et tous deux voulaient refaire leur vie ensemble. Cécile aida d'ailleurs son amant à commettre le crime en portant des coups de sabot sur la tête de son époux, puis à transporter le corps de la chambre du crime jusqu'aux écuries en entourant le crâne de mouchoirs pour laisser un minimum de traces de sang sur le sol. Tous deux furent condamnés à mort, mais Cécile étant enceinte - ce que prouva un examen début mai -, elle bénéficia d'un sursis de trois mois. 24 mars 1829
23 mai 1829 Samedi, 11h Nantua (Ain) Marie-Rose Perrin, épouse Mathieu PARRICIDE, 32 ans, cultivatrice. Voleuse récidiviste, certaine que ses parents qu'elle déshonorait et maltraitait finiraient par la deshériter, dans la nuit du 07 au 08 décembre 1828, tend un piège à son père Sébastien "Péri" Perrin, cultivateur au hameau de Bellecombe, commune de Belleydoux. Affublée des vêtements de son mari - parti alors pour quatre mois en Lorraine -, l'attire dans un champ sous un faux prétexte, et lui broie le crâne d'une dizaine de coups d'une grosse pierre. Avait déjà, en 1826, tenté d'inciter sa jeune soeur Marie-Pierrette, alors âgée de 15 ans à verser dans le potage de leurs parents une "poudre magique" destinée à les ramener à de meilleurs sentiments envers les deux soeurs, argumentant qu'en tant que filles, elles était méprisées et que la famille n'avait d'estime que pour leur frère : la jeune fille, sur le chemin du retour, avait fini par se rendre à l'évidence que la poudre serait en fait un poison pour ses parents qu'elle aimait, et elle s'en débarrassa dans un champ. 20 février 1829
13 juin 1829 Samedi, 12h Montbrison Jean-Marie Fiat 29 ans, domestique chez les Valois, à Saint-Marcel-de-Felines. Dans la nuit du 24 au 25 mai 1829, tue à coups de pioche sa collègue et maîtresse Françoise Jacquet, 42 ans, puis jette son corps dans le puits, pour ne pas avoir à l'épouser alors qu'elle était, depuis trois mois, enceinte de ses oeuvres, et qu'il se préparait à demander la main d'Antoinette Valois, la fille de leurs employeurs. 08 mars 1829
13 juin 1829 Samedi, 16h30 Paris Philippe-François Debacker Tailleur. Le 26 février 1829 au 17, rue Croix-des-Petits-Champs, tue de six coups de couteau dans la poitrine son ex-maîtresse Mariette Villain et de quatre coups l'amie qui l'hébergeait, Geneviève "Maria" Lougueux, pour se venger de Mariette qui l'avait quitté en janvier. Tente sans y parvenir de se suicider avant l'arrivée de la police avec la même arme. 07 juin 1829
15 juin 1829 Lundi, 12h15 Alençon Jeanne Julienne Eléonore Segot, veuve Leforestier 33 ans, mercière. Empoisonne le 26 décembre 1828 son mari Louis Hippolyte Leforestier, mercier, 31 ans, avec des mouches cantharides qui finissent par provoquer sa mort le 01 janvier 1829 à Domfront. Elle avait un amant, M., 30 ans, surnuméraire de l'administration des Contributions indirectes, et entendait refaire sa vie avec lui. M. au final est acquitté. Exécutée place du marché aux bestiaux. 05 avril 1829
26 juin 1829 Vendredi, 12h Versailles François Blondé 40 ans, charron à Gometz-la-Ville. Condamné le 13 mai 1822 à six ans de bagne pour vol avec escalade. A Orsay, dans la nuit du 27 au 28 mars 1829, assassine de deux coups de bûche dans la tête la veuve Lucas pour se venger des conseils qu'elle avait donnés à son épouse, Marie-Madeleine Paille - Blondé avait menacé sa femme de mort et la veuve insisté pour que la pauvre femme quitte ce mari violent et malhonnête. 17 juin 1829
27 juin 1829 Samedi, 13h20 Baziège (Haute-Garonne) Jean Carcassès 26 ans, laboureur. Met le feu à deux métairies de son patron, M.Savy, le 31 décembre 1828 à Baziège. 02 avril 1829
09 juillet 1829 Jeudi, 9h Cholet (Maine-et-Loire) Pierre Cottenceau 32 ans, métayer. Abat par vengeance Pierre Bregeon d'un coup de fusil dans la tête à Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde. 12 mai 1829
20 juillet 1829 Lundi, 11h Cahors Marie Pichon, veuve Souleilhon 40 ans, ménagère. Empoisonne avec une soupe à l'arsenic le 03 février 1829 son mari Jean Soubillon, cultivateur, à Marminière après à peine neuf mois de mariage. Femme réputée violente, avait la réputation d'avoir incendié la grange d'un ancien amant qui l'avait quittée, et promis devant témoins que si son époux ne se pliait pas à ce qu'elle exigeait, elle l'empoisonnerait. 15 mai 1829
22 juillet 1829 Mercredi, 10h15 Le Monastier-sur-Gazeille (Haute-Loire) Antoine "Trente" Bruchet 33 ans, journalier et marchand. Dans la nuit du 29 au 30 novembre 1828, assassine Reine-Catherine Lasherme, veuve Crespe, au Crouzet, commune de Chadron, pour lui voler 208 francs 30 centimes, des draps, une couverture de laine, des bas de femmes et un couteau, avant de mettre le feu à la maison. Condamné en première instance par les assises de Haute-Loire, arrêt cassé, recondamné par les assises du Puy-de-Dôme. 14 mars 1829, 25 mai 1829
24 juillet 1829 Vendredi, 12h Carpentras Joseph Chou et François-Xavier Bourgue 45 ans, marchand de moutons et 42 ans, propriétaire cultivateur. Le 22 avril 1821, à Joucas, Chou empoisonne avec du chevreau et du café additionnés d'arsenic Euphrasine Michel, veuve Boyer et épouse Rambaud, 62 ans, rentière et usurière, payé pour ce geste par Bourgue, gendre et ennemi de Mme Boyer. Le corps est ensuite jeté dans un puits où il est repêché le lendemain. Les conjurés lancent une rumeur sur le compte de Jacques Durand, aubergiste, qui devait une somme de 78 francs à la victime et était à la veille d'une convocation devant le juge de paix. Le coup monté mène Durand aux assises, où il est acquitté le 02 mars 1822. Son épouse, révoltée par cette rumeur, passe les six années suivantes à épier les habitants les plus acharnés à accabler son époux, et finit par surprendre une conversation entre Chou et Bourgue, qui conduit à leur arrestation. Michele "Le Napolitain" Mensitrezi, journalier italien, est condamné à mort par contumace, puis arrêté dans la foulée, à cinq ans de travaux forcés six mois plus tard. Françoise Pila, épouse Chou, est condamnée à cinq ans de prison. Marie-Anne Pauline Boyer, épouse Bourgue - fille de la victime -, Joseph Cortasse et Françoise Tamisier, épouse Cortasse - chez lesquels l'empoisonnement eut lieu -, Joseph Chabran et François Richard - eux aussi débiteurs de la veuve Boyer - sont tous acquittés, les faits de vol et de faux témoignages qu'on leur reproche remontant à plus de trois ans. Effondrés tous deux en arrivant devant l'échafaud 10 mai 1829
03 août 1829 Lundi, 12h, 12h05 Caen Pierre-Joseph Pierrelle et Auguste Lescarcelle 20 ans, serrurier et 21 ans, tisserand. Devenus camarades à la prison de Loos suite à une condamnation pour vols, sont transférés à la centrale de Beaulieu pour y achever leur peine. Le 10 avril 1829, attaquent leur co-détenu Lemarié et le frappent de quatre coups de couteau, qui finissent par provoquer sa mort le 22 avril. Aucun mobile sérieux : soit voulaient quitter la prison par n'importe quel moyen, soit ne voulaient pas rendre à Lemarié 18 sous qu'il leur avait prêté quelques jours auparavant, soit entendaient se rembourser ainsi de 18 sous qu'ils leur devait. Exécutés place Saint-Martin 07 juin 1829
05 août 1829 Mercredi, 16h Paris Pierre Augustin Bellau 33 ans, charcutier. Pour refaire sa vie après huit ans de mariage, tente de tuer sa femme Catherine Lepeintre en la jettant dans le canal Saint-Martin dans la nuit du 28 au 29 juin 1828 après avoir laissé un faux mot pour faire croire à un suicide, et affirme après coup l'avoir poussée au cours d'une dispute, ce que la pauvre femme, intellectuellement retardée, à du mal à réfuter. Dans la nuit du 09 au 10 août 1828, l'assomme d'un coup de marteau et la jette dans la carrière de Belleville. De la Conciergerie à la place de Grève, n'écoute pas le prêtre, insulte la foule et hurle qu'il est innocent. 15 juin 1829
17 août 1829 Lundi, 12h15 Coutances Cécile-Françoise Leboucher, veuve Lebaron 24 ans, cultivatrice. A Hébécrevon, le 15 décembre 1828, aide son amant Jacques Vaultier, 37 ans, terrassier, à tuer son époux Charles Lebaron, corroyeur, à coups de massue dans la tête, et l'aida à commettre le crime en portant des coups de sabot sur la tête de son époux, puis à transporter le corps de la chambre du crime jusqu'aux écuries en entourant le crâne de mouchoirs pour laisser un minimum de traces de sang sur le sol. Mobile : les amants voulaient refaire leur vie ensemble. Tous deux furent condamnés à mort, mais Cécile étant enceinte - ce que prouva un examen début mai -, elle bénéficia d'un sursis de trois mois, Vaultier étant exécuté le 18 mai. 24 mars 1829
18 août 1829 Mardi, 11h45 Lyon Jean-Baptiste Gérard 29 ans, ouvrier en soie. Tue à coups de couteau l'ancienne voisine de sa mère, Mlle Buy, au 24, rue des Capucins, dans la nuit du 25 au 26 octobre 1828, et tente de mettre le feu au lit sur lequel elle est couchée avant de s'enfuir avec son argent et des bijoux. Exécuté place Louis-XVIII 24 juin 1829
05 septembre 1829 Samedi, 12h Beauvais Pierre-Nicolas Boucherot 28 ans, cultivateur à la ferme du Grand-Herbage, commune de Villers-sur-Auchy. Dans la nuit du 20 au 21 février, abat d'un coup de fusil pendant son sommeil François Bérenger, fermier du Prélard, mari de sa maîtresse Rose-Emilie Laplanche, 26 ans. Rose, accusée de complicité, est acquittée. 17 juin 1829
05 septembre 1829 Samedi, 13h30 Amiens Louis-Joseph Baroux 49 ans, tailleur. A Cartigny, le 24 mars 1829, abat d'un coup de fusil dans la poitrine sa maîtresse, Marie Couilloux, épouse Criart, qui cherchait à mettre un terme à leur relation à cause de ses violences répétées. 09 juillet 1829
14 septembre 1829 Lundi, 12h30 Saint-Mihiel Pierre-Charles Simon et Etienne-Adolphe Cabouat 36 ans, marchand de bois et vins et 23 ans, propriétaire-agriculteur. Entre Commercy et Boucq, le 27 octobre 1828, assassinent à coups de bâton leur beau-père Etienne Psaume, avocat et homme de lettres, qu'ils détestaient depuis longtemps. Exécutés place des Halles. 11 juillet 1829
16 septembre 1829 Mercredi, 13h25 Auch Françoise Trenque 24 ans, domestique, renvoyée du couvent où elle travaillait pour vol de chiffons. A compter de juin 1828, à Bezues-Bajon, empoisonne avec des repas et des tisanes à l'arsenic et à l'eau-forte (acide nitrique) sa famille : le 12 mars 1829, ses deux frères Joseph Trenque et François Trenque meurent, ce dernier après avoir reçu, en guise de friandise, un pruneau trempé dans l'arsenic. Le 13, le père Dominique Trenque, menuisier, décède à son tour, et le 14, c'est la mère Jeanne-Marie qui rend l'âme. Ses soeurs, Bertrande et Mariette, ainsi que plusieurs ouvriers de son père - ceux-ci intoxiqués durant un chantier à Arrouède en juin 1828, Françoise y apportant quotidiennement les repas destinés à son père et à son frère aîné et à leurs employés - sont empoisonnés également mais survivent à ses agissements. Prévenue par l'aumônier, répond : "J'aurais dû m'en douter ce matin à la mine allongée de mon défenseur. Le pauvre homme n'a pas osé me le dire. Qu'on le prie de venir, je veux lui en faire mes reproches." A son arrivée, Me Allen Rousseau est donc sermonné : "C'est bien joli de votre part de m'avoir caché mon sort, vous saviez certainement ce matin ce que vient de me conter M. l'abbé ! Au reste, vous êtes bien bon. Vous avez cru que cela me ferait du mal, vous vous êtes trompé. J'ai repassé mon chapelet vingt fois pour demander à Dieu le maintien de mon jugement, me voilà contente. D'ailleurs, vous le savez, il est juste que je meure. Quand on me couperait en morceaux, je ne souffrirais jamais assez pour la justice, je n'éprouverais pas les souffrance que j'ai fait endurer à mes pauvres parents. Que Dieu ait pitié de leur âme ! Ils ont bien mérité d'aller au ciel, car ce sont des martyrs. Je suis seule auteur de ce crime, et ce que j'ai voulu vous faire croire à vous-même sur les conseils et la complicité d'une voisine étaient autant de faussetés que j'ai imaginées pour tâcher de sauver ma tête." Avoue qu'elle a agi par cupidité pour rester la seule héritière des biens familiaux, puis demande à reparler au prêtre : "Tous les songes sont mensonges. Je rêvais la nuit dernière que j'étais heureuse chez moi et au milieu de ma famille. Quelle différence ! A quelle heure dois-je monter à l'échafaud ?" On ne lui répond pas, et on la conduit à la chapelle pour entendre la messe. Pleure un peu, pour la première fois, durant l'office. Mange une petite grappe de raisin offerte par des visiteurs, réitère ses aveux en public puis, comme on l'incite à faire preuve de courage, répond : "Ne craignez rien, je saurai porter sur l'échafaud les forces qui m'ont servi à commettre de si grands crimes." Regarde son crucifix en pendentif, et remarque : "Que faire de ce crucifix, il est à mon cou, vous comprenez bien qu'il ne peut rester là..." On lui donne du fil et une aiguille, et elle le coud à sa chemise, côté gauche de sa poitrine. Confiée aux exécuteurs, elle demande à faire elle-même sa toilette, et se coupe les cheveux avant d'enfiler la tenue des parricides, puis remarque quand on lui passe le voile noir : "C'est bien juste, je ne suis pas digne de voir le jour." Conduite pieds nus jusqu'à l'échafaud, attachée sur la bascule, entend l'arrêt lu par le greffier. Sitôt fait, un aide lui détache le bras droit, pose le poignet sur le billot et tranche la main, et à la seconde suivante, le couperet est libéré. 11 juillet 1829
22 septembre 1829 Mardi, 13h Alençon Louis René Vinet 28 ans, chaudronnier. Exécuté place du marché aux bestiaux. 02 août 1829
24 septembre 1829 Jeudi, 15h Brest (bagne) Pierre Bruno Morel 49 ans, ex-gendarme, forçat perpétuel depuis vingt-quatre ans. Frappe d'un coup de tranchet de cordonnier en septembre 1829 le sous-lieutenant Allamagny pour finir exécuté, las de la vie de bagnard. Allamagny avait déjà par le passé subi une tentative de meurtre commise par un autre détenu... lui aussi nommé Morel. 23 septembre 1829
25 septembre 1829 Vendredi, 11h Saint-Jouan-de-l'Isle (Côtes-du-Nord) Armel-Marie Bouchard 36 ans, cordonnier. Assassine le 13 mars 1829 à Saint-Jouan-de-l'Isle Raphaël Lamandé, propriétaire, 89 ans, et blesse l'épouse de ce dernier, Margueritte Bonfils, 72 ans, ménagère, qui meurt le 16 mars, pour les voler. 19 juillet 1829
29 septembre 1829 Mardi, 14h Alençon Jacques Thomas "Bulet" Henry 25 ans, marchand de bois, ex-séminariste. Empoisonne le 09 octobre 1828 à Iray sa femme Rose Choisne, 42 ans, domestique, pour toucher son héritage s'élevant à près de 10000 francs. Le 06 février 1829, quand le gendarme Laveille vient l'arrêter, Henry le blesse d'un coup de fusil dans l'épaule. Exécuté place du marché aux bestiaux. 31 juillet 1829
14 octobre 1829 Mercredi, 13h Périgueux Jean Froidefond 39 ans, tisserand. Le 15 octobre 1828, au hameau de la Machonie, commune de Condat-sur-Vézère, assassine d'un coup de pistolet la veuve Teyssou, sa belle-mère, et sa fille de vingt mois. Mari violent et haineux, séparé de son épouse après avoir été condamné à Sarlat pour violences envers elle, décida d'user de cette méthode pour se venger. 28 juillet 1829
14 octobre 1829 Mercredi, 13h Quimper Antoine-Louis Le Noret 47 ans, menuisier. Assassine Pierre Hellemuller, 22 ans, cordonnier, à Ouessant dans la nuit du 15 au 16 février 1828 sur la route de Porz Noan. Mobile : Hellemuller avait plusieurs fois demandé la main de la fille Le Noret, et ce dernier, qui le considérait comme trop pauvre et indigne de sa fille (il est le fils du garde-champêtre, un étranger à l'île, descendant d'Allemands), finit par le haïr. Arrêté en septembre, à cause de manipulations du maire qui cherchait à écarter les soupçons de sa personne par amitié. Complice : Bertelet. 17 juillet 1829
15 octobre 1829 Jeudi, 12h27 Montivilliers (Seine-Inférieure) Guillaume Louis-François "Brûle-Maisons" Lepetit 63 ans, cultivateur et cordonnier. Auteur de nombreux incendies à partir de 1825 dans les cantons de Saint-Romain, de Criquetot et de Montivilliers. Le 11 janvier 1829, à Rolleville, met le feu à la grange de M.Bertrand, après que la servante, Véronique Hauchecorne, 18 ans, ait refusé de le faire, même contre trois francs ; récidive dans une seconde grange le 18 janvier. Le même jour, dans la soirée, Véronique Hauchecorne finit à son tour par tenter de mettre le feu au grenier. Tous deux sont condamnés à mort, mais Véronique bénéficie de la clémence royale. 21 juillet 1829
16 novembre 1829 Lundi, 12h30, 12h35 Buchy (Seine-Inférieure) Pierre Bourdet et Nicolas Prosper "Fouquet" Heurteux 26 ans, scieur de long et 18 ans, marneur. Le 12 avril à Bosc-Roger, assomment de deux coups de branche puis égorgent Mme Duvivier, boulangère, pour lui voler quelques francs. Se réjouissent d'apprendre qu'aucun des deux n'échappera au châtiment. Avant de quitter Rouen, Heurteux dit en riant : "Pas de jaloux, mon vieux ! La mort ne m'effraye pas, ce qui me contrarie le plus, c'est que pour aller là-bas, il faut faire cinq heures de chemin !" En route, la chaussée très endommagée provoque à deux reprises la chute des chevaux et des condamnés au sol. Heurteux remarque : "Si ça continue, nous n'arriverons là-bas qu'en morceaux." Les derniers instants, Bourdet reste horrifié et presque incapable de se déplacer. Heurteux assiste à sa mort, impassible, et grimpe à l'échafaud en disant "Allons, il faut se résigner, c'est maintenant mon tour ! Je vous dis adieu à tous !" 22 août 1829
20 novembre 1829 Vendredi, 12h Châlon-sur-Saône Denis "Pissette" Joly 32 ans, couvreur au chômage. A Saint-Maurice-de-Châteauneuf, tente de violer la veuve Chevalier ; viole et tue la veuve Raquin. Son bourreau, Pierre Roch, perdit trois doigts en cherchant à le garder dans la lunette. 25 août 1829
21 novembre 1829 Samedi, 12h Châteauroux René-Létard Berthault 60 ans, laboureur, colon partiaire sur le domaine de la famille de Migny, près de Châteauroux, se venge de la prochaine résiliation de son bail en mettant le feu à l'une des granges. 25 août 1829
03 décembre 1829 Jeudi, 16h15 Paris Victor Alphonse Daumas-Dupin 39 ans, sans profession. Condamné à dix ans de travaux forcés le 08 septembre 1815 par les assises de la Seine pour crime de faux en écriture authentique. A Attainville, à l'auberge de la Croix-Verte, le 24 janvier 1829, assassina à coups de hache dans la tête les propriétaires, Nicolas-Guillaume Prudhomme, 25 ans, et Marie Duru, épouse Prudhomme, 16 ans, mariés depuis trois mois, pour leur voler 300 francs d'économies, une montre en or, un complet noir et d'autres biens. Arrêté à Milan par la police autrichienne. Son complice, "Saint-Clair" Robert, restera en fuite près de deux ans. Condamné en première instance à Versailles, arrêt cassé, recondamné à Paris. 19 août 1829, 31 octobre 1829
07 décembre 1829 Lundi, 13h Dreux (Eure-et-Loir) Jacques-Joseph Desmarres 33 ans, journalier. Assassine entre le Chêne-Simon et le hameau du Plessis, commune de Dampierre-sur-Avre, le 09 mars 1829, André Thibaut, marchand de volailles, d'un coup de fusil et de deux coups de couteau avant de voler sa sacoche contenant environ 400 francs mettre le feu à sa carriole et de laisser le cheval rejoindre la ferme Thibaut en tractant le véhicule et le cadavre enflammés. Anéanti en apprenant la nouvelle, pris de tremblements, reste presque inerte jusqu'à l'échafaud. Sur le trajet de la place au cimetière - qui prend près de trente minutes -, le panier de la guillotine usé laisse goutter de grosses éclaboussures de sang sur la chaussée. Foule autour de la fosse, tant et si bien que plusieurs personnes, à la suite d'une bousculade, tombent dans le caveau et en ressortent maculés du sang du condamné. 25 août 1829
09 décembre 1829 Mercredi, 11h Uzel (Côtes-du-Nord) Yves-Marie "Carré" Fauchoux 19 ans, fileur d'étoupe et mendiant. Tue d'un coup de fusil un petit berger après avoir commis un attentat à la pudeur. A Allineuc, le 29 mai 1829, viole Marguerite Rondet, 8 ans, avant de la tuer avec ses propres sabots. Accusé également de plusieurs tentatives de viol, plaide la folie et l'intervention diabolique. 10 octobre 1829
09 décembre 1829 Mercredi, 12h15 Vannes Joseph Quélo 32 ans, forgeron. Assassinat de ses beaux-parents à Ploeren. Exécuté sur le champ de foire. 09 septembre 1829
14 décembre 1829 Lundi, 12h Le Mans Auguste Janvier 26 ans, ancien séminariste, devenu précepteur à Savigné-l'Évêque. Amant de Françoise Fortier, fille-mère de 40 ans, empoisonne au sulfure d'arsenic le 22 septembre 1828 le père de celle-ci, lequel meurt le 04 octobre, puis Françoise elle-même, empoisonnée le 21 mars 1829, décédée le 22, après avoir tout arrangé pour devenir le propriétaire de l'héritage familial. 12 septembre 1829
26 décembre 1829 Samedi, 15h Besançon Jean-Pierre Bouverand 33 ans, vigneron. Condamné pour vol avec violences, viol et meurtre. Tente de s'évader quatre jours avant son exécution avec un certain Bourquin, qui tue le concierge de la prison. 31 octobre 1829
29 décembre 1829 Mardi, 14h Moulins François Allègre 45 ans, journalier à Cout (Cher). Incendiaire. Demande à aller à l'échafaud à pied, en disant : "Parbleu, on ne meurt pas deux fois. Laissez-moi, ce plaisir, voyez : je ne tremble pas. Allez, je marcherai bien." Se dit innocent jusqu'au bout. Exécuté place des Foires. 02 novembre 1829
02 janvier 1830 Samedi, 11h Saint-Brieuc Mathurin Joseph "Général Sabot" Vincent 55 ans, sabotier, ancien Chouan. A Plessala, pour se venger de ses voisins, qui l'avaient contraint à vendre son cheval atteint de la morve, met le feu à onze maisons du village. 17 octobre 1829
27 janvier 1830 Mercredi, 16h15 Paris Jean-Pierre "Mervil" Guérin, Louis Chandelet et Jean-Louis "Beldant" Bardon 42 ans, sans profession, ancien forçat, 30 ans, ouvrier chandelier et 32 ans, sans profession. Tuent à coups de couteau l'oncle de Chandelet, M.Berger, 80 ans, concierge d'hôtel, au 47, rue de Charonne, dans la nuit du 31 mars au 01 avril 1830, pour le voler. Marie Lahouille, 57 ans, poissonnière, est condamnée à dix ans de travaux forcés pour recel. 30 novembre 1829
02 février 1830 Mardi, 12h Dijon Ursin Martin 52 ans, laboureur. Entre Dionne et Thoisy-le-Désert, le 21 juin 1829, assassine son frère Angély, 71 ans, parce que celui-ci voulait donner tout son héritage à l'une de leurs nièces sans le lui en faire profiter. 02 décembre 1829
03 février 1830 Mercredi, 14h30 Niort Marie Poitevin, veuve Marcheteau 72 ans. A Frontenay, abat de deux balles de pistolet dans la tête son fils Jacques le 03 juin 1829, sous couvert qu'elle le trouvait trop dépensier. 07 novembre 1829
09 février 1830 Mardi, 9h Versailles Jacques-André Lepauvre 50 ans, vigneron à Écouen. Tua son oncle, dont il était héritier. 05 décembre 1829
10 février 1830 Mercredi, 13h30 Auch Laurent Soucaret PARRICIDE, charron. A Panjas, le 04 janvier 1829, assassine son père Joseph Soucaret, qu'il détestait et maltraitait depuis des années et jette le corps dans la jeu de quilles de sa voisine Mme Lajus (sans lien de parenté direct avec l'épouse Soucaret). Son épouse, Marguerite Lajus, est acquittée. Dernière exécution effectuée par le bourreau du Gers. 09 novembre 1829
26 février 1830 Vendredi, 12h Versailles Auguste-Eugène Poteau 23 ans, berger. Tentative d'assassinat. 19 décembre 1829
08 mars 1830 Lundi, 14h Alençon Louis Lecointre 20 ans, garçon boulanger. Exécuté place du marché aux bestiaux. 16 janvier 1830
05 avril 1830 Lundi, 10h Aix-en-Provence Antoine Reboul 54 ans, berger. Exécuté place des Prêcheurs. 12 février 1830
13 avril 1830 Mardi, 14h30 Bastia François Octavien Borghetti 20 ans, propriétaire. Assassinat. 16 décembre 1829
21 avril 1830 Mercredi, 12h Bourg-en-Bresse Jean-Marie Bois 16 février 1830
01 mai 1830 Samedi, 11h Dax (Landes) Bertrand Deslous 44 ans, cabaretier. Vol en récidive. Cinq complices condamnés à diverses peines de travaux forcés. janvier 1830
08 mai 1830 Samedi, 11h Riom Jean Chossat 46 ans, cultivateur à Cours, commune d'Arlanc. Le 04 octobre 1829, assassine Margueritte Pascal, veuve Bertrand. Claude Martin, son domestique, est acquitté. 16 mars 1830
10 mai 1830 Lundi, 11h Angers Jean Bourrigault 35 ans, cultivateur et marchand de bestiaux. Empoisonna sa femme Marie Yvain à l'arsenic et utilisa des fausses pièces de 5 francs. janvier 1830
11 mai 1830 Mardi, 11h Valence François Mayoussier 31 ans, cultivateur et colporteur. A Erome, empoisonne sa femme Elisabeth. 19 février 1830
13 mai 1830 Jeudi, 14h Colmar Joseph Schlienger 33 ans, journalier. Exécuté sur le marché au petit bétail. 08 mars 1830
18 mai 1830 Mardi, 12h Rouen Marie-Françoise Lenourrichel 41 ans, racommodeuse de parapluies. Infanticide. 20 mars 1830
18 mai 1830 Mardi, 14h Saint-Flour Pierre Combes 50 ans, cultivateur. 25 mars 1830
27 mai 1830 Jeudi, 11h45 La Chartre-sur-Loir (Sarthe) Louis "Tue-Père" Rocher 42 ans, vigneron, journalier. A Ruillé-sur-Loir, au soir du 14 octobre 1829, abat à coups de fusil Henry Chervis et Jacques Lesage, beaux-frères et cultivateurs âgés de 34 ans, pour les voler. Soupçonné de plusieurs autres tentatives d'assassinat, y compris une commise sur son père en 1813. La Gazette des Tribunaux affirme que l'exécution a eu lieu à La Chartre-sur-Loir, mais l'état-civil n'en conserve aucune trace ! 02 avril 1830
29 mai 1830 Samedi, 12h, 12h30 La Châtre (Indre) Jean Bernardet et Philippe Darchy Le 29 novembre 1829, à Saint-Denis-de-Jouhet, assassinent à coups de hache Jeanne "La Marchoise" Raimond, 83 ans, pour lui voler ses 60 francs d'économies. Mme Bernardet est acquittée. Première exécution à la Châtre depuis 37 ans. 20 mars 1830
11 juin 1830 Vendredi, 15h Besançon François Bourquin 22 ans, ouvrier tisserand. Condamné aux galères perpétuelles pour vol de vases sacrés, tente de s'évader le 22 décembre 1829 en tuant Belgirard, le concierge de la prison. Exécuté place des Jacobins. 03 avril 1830
12 juin 1830 Samedi, 12h Amiens Louis-Joseph Pillot 30 ans, cabaretier. 21 avril 1830
14 juin 1830 Lundi, 12h Alençon Cennery Paysant



Nicolas François Chichin
33 ans, tisserand.



33 ans, maçon.
Exécutés place du Marché aux bestiaux 20 avril 1830



26 avril 1830
19 juin 1830 Samedi, 12h Montargis (Loiret) François Perré 29 ans, charretier. 27 avril 1830
28 juin 1830 Lundi, 12h15 Saintes François Manusset 19 ans, cultivateur. Incendie. 11 mai 1830
05 juillet 1830 Lundi, 11h Limoges Gérald Marchat 31 ans, cultivateur. Assassine son beau-père, 75 ans, de plusieurs coups de plat de hache dans la nuque. 16 mai 1830
21 juillet 1830 Mercredi, 11h Saint-Mihiel François Bourlon 31 ans, tisserand. Assassin de son beau-père qu'il noya dans un étang. Exécuté place des Halles 04 avril 1830
22 juillet 1830 Jeudi, 16h Paris Jean-Pierre Martin 53 ans, tailleur de pierres. Viole puis massacre à coups de marteau et de bâton, le 08 novembre 1829, dans la sablière de la Croix de Catelau, dans le bois de Boulogne, sa maîtresse Marguerite Gautruche, fruitière du séminaire de Chartres, et vole ses économies, soit environ 1500 francs. Le corps est retrouvé le 26 novembre. Sa complice, Marie-Françoise Guinedor, épouse Goglin, 31 ans, fruitière, autre maîtresse de Martin et amie de la victime qu'elle avait attiré dans un guet-apens, est condamnée à dix ans de réclusion. Incarcéré à l'infirmerie de Bicêtre car tombé malade dans son cachot. Conduit à la Conciergerie dans la matinée, consomme un bouillon et reste alité jusqu'a dix heures et demie. Reste toute la journée à la chapelle avec l'abbé Montès, et prie jusqu'à la dernière minute. Déjà à demi-mort de peur en grimpant dans la charrette qui le conduit à l'échafaud. Dernière exécution accomplie en place de Grève, lieu de supplices depuis au moins 1310. 26 mai 1830
12 août 1830 Jeudi, 11h Nîmes Jean-Louis "Finialette" Martin 42 ans, propriétaire. Assassinat et tentative d'incendie. 08 juin 1830
14 août 1830 Samedi, 12h La Châtre (Indre) André Joly 33 ans, cultivateur. Empoisonna sa femme, Marie Aladenise, 19 ans, à Saint-Denis-de-Jouhet le 11 décembre 1829, soit après onze mois de mariage. 12 juin 1830
11 septembre 1830 Samedi, 10h30 Grenoble Laurent Doulat 35 ans, cultivateur. 27 mai 1830
02 novembre 1830 Mardi, 11h Valence Marie Giffon, veuve Gromelle et Françoise Gromelle 54 ans et 35 ans, ménagères. Tuent Joseph Gromelle, maçon ? 16 juillet 1830
03 mars 1831 Jeudi, 11h Douai Richard Lambert 23 ans, journalier. Exécuté sur la place d'Armes. 30 septembre 1830
05 mars 1831 Samedi, 11h15 Grenoble François Reynier et Benoît Garnier 50 ans et 30 ans, cultivateurs. 03 décembre 1830
05 mars 1831 Samedi, 12h Blois François Rouze 35 ans, vigneron. Exécuté rue Porte Côté. 30 août 1830
09 mars 1831 Mercredi, 11h Riom Paul Boutet 30 ans, cultivateur journalier. Empoisonna trois femmes. Parvint à obtenir deux sursis à son exécution en affirmant avoir des révélations capitales à faire. 22 mai 1830
12 mars 1831 Samedi, 11h Gap Thommé Ollivier 47 ans, cultivateur aux Santons, commune d'Avançon. Avec la complicité de sa soeur Madeleine Ollivier, étrangle le 30 mars 1830 son épouse Marie Crépin, 38 ans. Madeleine, condamnée à mort, est graciée. juin 1830
09 juin 1831 Jeudi, 13h Versailles Jean-Baptiste Élie "Saint-Clair" Robert 43 ans, sans profession, ancien forçat. Avec son complice Victor-Alphonse Daumas-Dupin, 39 ans, ancien forçat également, à Attainville, à l'auberge de la Croix-Verte, le 24 janvier 1829, assassina à coups de hache dans la tête les propriétaires, Nicolas-Guillaume Prudhomme, 25 ans, et Marie Duru, épouse Prudhomme, 16 ans, mariés depuis trois mois, pour leur voler 300 francs d'économies, une montre en or, un complet noir et d'autres biens. Daumas-Dupin, appréhendé le premier à Milan, est condamné par les assises de la Seine-et-Oise le 19 août 1829, et suite à la cassation de l'arrêt, condamné à nouveau à Paris le 31 octobre 1829, où il est guillotiné le 03 décembre 1829. Arrêté à Genève en 1830. 13 février 1831
11 juin 1831 Samedi, 12h15 Beauvais Jean-Baptiste Bussart 33 ans, couvreur en chaume. Dans la nuit du 16 au 17 octobre 1830, à Dives, tue à coups de sabot M.Demilly, maçon à Lassigny, pour lui voler une cinquantaine de francs. 11 mars 1831
25 juin 1831 Samedi, 16h30 Tours Laurent Fronteau 48 ans, cultivateur. Assassinat. Condamné en première instance par les assises d'Indre-et-Loire, arrêt cassé, recondamné à mort par les assises du Loiret. octobre 1830, 26 janvier 1831
18 juillet 1831 Lundi, 12h45, 12h50 Coutances Louis-François Le Quertier et Bonne Bavent, épouse Le Quertier 57 ans, charpentier à Appeville, et 32 ans, ménagère. Exécutés rue Froide rue. novembre 1830
18 juillet 1831 Lundi, 18h Compiègne Antoine-Nicolas Huart 46 ans, marchand ambulant, déjà condamné à dix fers pour vol en 1809 par un conseil de guerre, et acquitté pour vol par les assises de la Seine en 1819. Tue en la frappant de quatorze coups d'instrument contondant le 18 novembre 1830 à Noyon Jacqueline Legenalt, épouse Dumont, mercière, et l'étrangle avec une corde avant de voler entre 1000 et 1200 francs de marchandises. 16 mars 1831
25 août 1831 Jeudi, 13h Reims Jean-Baptiste Chapoteau 28 ans, cultivateur. A Branscourt, le 15 janvier 1831, abat d'un coup de fusil dans le cou Michel Clausson-Huilleret, mari de sa maîtresse, puis l'achève à coups de crosse et de pierre. 14 mai 1831
10 septembre 1831 Samedi, 11h Limoges Jean Ribette 50 ans, cultivateur. 19 mai 1831
12 septembre 1831 Lundi, 18h Albi Pierre "Caquet" Hébrard 35 ans, laboureur. A Cordes, le 14 juillet 1830, abat d'un coup de fusil, M.Roussille, propriétaire, payé pour ce faire par Jean Bezombes, cultivateur à Verfeil, qui était le débiteur de la victime. La machine fut sabotée par un aide licencié depuis peu : le couperet dut tomber cinq fois, et le bourreau ne mit fin à l'agonie qu'en plantant une dague dans le cou du condamné. 16 avril 1831
24 septembre 1831 Samedi, 14h Brassac (Tarn) Louis "Laboucle" Boyer 26 ans, tailleur d'habits. A Brassac, le 15 février 1830, tue à coups de couteau Pierre Forest et jette son corps mutilé dans l'Agout. Son complice, Barthélémy Bez, 20 ans, ennemi juré de Forest, est condamné à mort et gracié. 23 avril 1831
27 septembre 1831 Mardi, 12h Châteauroux Pierre "Chiquet" Brunet 27 ans. Le 05 novembre 1830, sur la route de Prissac à Saint-Gaultier, abat d'un coup de fusil M.Lafontaine, homme d'affaires, pour lui voler sa jument et son argent. Jean Maingaud, complice, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. juin 1831
30 septembre 1831 Vendredi, 13h Reims Nicolas-Casimir Jacquart PARRICIDE, 22 ans, journalier. Le 15 janvier 1831, à Saint-Souplet, tue d'un coup de croc à fumier son père, maire de la commune, qui lui faisait des réflexions sur sa paresse, puis traine le corps à l'arrière d'un cheval sur 3 kilomètres environ avant de le jeter dans une carrière profonde d'une vingtaine de mètres. 19 mai 1831
08 octobre 1831 Samedi, 11h Gap Fidèle Maurel 22 ans, berger. Entre les Ancors et Saint-Euzèbe, le 09 janvier 1831, dans le bois des Andrieux, assassine à coups de pierre sa soeur Adélaïde, enceinte et presque à terme, pour lui voler une somme de 20 à 25 francs, avant de la jeter au fond d'un ravin. 10 mai 1831
08 octobre 1831 Samedi, 14h Metz Jean-Nicolas Laurent PARRICIDE, 42 ans, manoeuvre à Crusnes, tua sa mère. 10 juin 1831
08 octobre 1831 Samedi, 16h45 Rennes Hippolyte Barbedette PARRICIDE, 28 ans, aubergiste. Au Mont-Dol, le 08 février 1831, mélange du vert-de-gris à une barrique de cidre et empoisonne son père Jean, propriétaire, intoxiquant gravement deux ouvriers et sa servante. 20 mai 1831
15 octobre 1831 Samedi, 12h15 Orléans François Lefèvre 30 ans, scieur de long. A partir de décembre 1830, fait empoisonner une bonne vingtaine de fois - avec de l'opium, de l'arsenic, de l'émétique, de la poudre de cantharides, du vert-de-gris, de la noix vomique, du crapaud grillé et pulvérisé, des araignées - Jacques Allary, le mari de son maîtresse Julie "La Solette" Monnet, 21 ans, pour qu'elle puisse se retrouver libre de refaire sa vie avec lui. Julie et leurs complices, Anne Lorris et son père Étienne Lorris, sont acquittés. 23 juillet 1831
28 octobre 1831 Vendredi, 12h Digne Valentin Lieutaud 21 ans, berger. A Montsallier, le 01 mai 1831, abat d'un coup de fusil dans la cuisse gauche sa belle-soeur, Marianne Jean, qu'il détestait. 21 juillet 1831
31 octobre 1831 Lundi, 12h Châlon-sur-Saône Jean Givoiset 47 ans, manouvrier. Dans la nuit du 14 au 15 janvier 1831, à Pierre, assassine à coups de pelle Jacques Humbert, un vieux propriétaire terrien, pour lui voler 151 francs. L'acte de décès porte la mention "exécuté". 24 août 1831
03 novembre 1831 Jeudi, 8h Cahors Raymond Bach 41 ans, cultivateur. 07 février 1831
08 novembre 1831 Mardi, 12h30 Rouen Pierre-Bruno Flamand 33 ans, tisserand. Tenta d'assassiner les époux Thomas à Veauville-les-Baons. 23 juillet 1831
14 décembre 1831 Mercredi, 14h Darney (Vosges) Jean-Dominique Perrin 65 ans, cultivateur, braconnier. Avec son fils Christophe et son gendre Joseph Loeuillet, ainsi qu'un complice, Joly, en juin 1830 à Darney, tuent par vengeance M.Coupet, tisserand, ancien maréchal-des-logis de dragons. Condamnés en première instance par les assises des Vosges, arrêt cassé. Christophe et Loeuillet, condamnés à mort durant les deux procès, sont graciés. Joly, condamné à Épinal aux travaux forcés à perpétuité, est finalement acquitté. 1830, 10 mai 1831




back top next