FRANCE

1792-1810

Les têtes qui tombent

Palmarès des exécutions capitales : 1792-1810



Date Heure Lieu Nom Crime Exécution Condamnation à mort
25 avril 1792 Mercredi, 15h30 Paris Nicolas-Jacques Pelletier Environ 36 ans. Le 14 octobre 1791, rue Bourbon-Villeneuve, blesse de plusieurs coups de couteau un passant pour lui voler 800 livres en assignats. Premier guillotiné de l'histoire : conduit en chemise rouge à l'échafaud, exécution rapide et sans histoire sous les yeux d'une foule dense en place de Grève qui trouve le spectacle trop rapide et donc décevant. novembre 1791, 14 décembre 1791, 24 janvier 1792
1792 Paris Devitre, Cachard et Desbrosses Soldats. Aidé par les deux autres, lors d'une attaque à main armée dans un cabaret du Palais-Royal, Devitre frappe d'un coup de sabre dans les reins pour la voler Mme Postal (ou Portal ou Porta), patronne de l'établissement, la blessant gravement. Premier arrêt cassé le 08 juin 1792. 15 avril 1792, 1792 ?
04 juin 1792 Paris Lamiette et Dumas Faux-monnayeurs
1792 Paris Geoffroy Abbé. Faux-monnayeur.
13 juillet 1792 Lille Assassin du général Dillon, maréchal de camp de Lille, fin avril 1792. Première exécution à Lille, sur la Grand-Place.
vers le 15 juillet 1792 Saint-Germain-en-Laye ? Mentionné dans une lettre de Tobias Schmidt le 03 août 1792, où il la situe une quinzaine de jours plus tôt.
07 août 1792 Versailles Jacques "Petit" Duchesne, Jean-Baptiste David, Noël Lamy, Armand Forestier et Louis Toulloure
21 août 1792 Mardi, 22h Paris Louis-David Collenot d'Angremont 44 ans, avocat, responsable du Bureau militaire des Gardes nationaux. Accusé d'avoir, sur ordre du Roi, formé une coalition anti-révolutionnaires, notamment pour empêcher la prise des Tuileries. Exécuté place de la Réunion (place du Carrousel) éclairée de flambeaux, devant une foule immense. Officiellement, première exécution politique de la Révolution française. 21 août 1792
24 août 1792 Paris Arnaud Laporte Intendant de la liste civile depuis 1790, participa aux combats du 10 août 24 août 1792
25 août 1792 Paris Pierre Barnabé Durosoy Journaliste, participa aux combats du 10 août 25 août 1792
27 août 1792 Paris Abbé Benoît Sauvade, Jean-Baptiste de Vimal et Jean-François Guillot Faux-monnayeurs. Lors de cette exécution, le fils puîné de Charles-Henri Sanson tomba de l'échafaud et se tua.
02 septembre 1792 Paris Jean Julien Charretier à Vaugirard. Condamné le 31 août à dix ans de gêne en tant que conspirateur du 10 août, lors de son exposition le 01 septembre en place de Grève, hurle : "Vive le roi, vive la Reine, au f... la nation !" 02 septembre 1792
03 septembre 1792 Paris Karl Josef von Bachmann Garde suisse, attaché à la protection de Louis XVI 02 septembre 1792
20 septembre 1792 Paris Nicolas Roussel Employé de la Régie, embauché par la police avant le 10 août 1792. 19 septembre 1792
23 septembre 1792 Paris Joseph Douligny et Jean-Jacques Chambon 23 septembre 1792
25 septembre 1792 Paris Jacques Cazotte 74 ans, ancien commissaire général de la marine, écrivain (auteur du "Diable Amoureux"), rescapé des massacres de septembre 25 septembre 1792
29 septembre 1792 Toulouse Jean-Jacques de Castéra
05 octobre 1792 Dijon Jean Chappe, François Barré et Anthelme Larrey Première utilisation de la guillotine à Dijon
05 octobre 1792 Paris Michel Englert Tailleur et gendarme. Homicide. 05 octobre 1792
10 octobre 1792 Paris Pierre Bardol 10
octobre 1792 Condom (Gers) Première exécution dans le Gers
14 octobre 1792 Paris Louis Lyre Receleur. Participa au vol du Garde-Meuble, le 10 et le 11 septembre 1792. Aaron Humbergue, Quentin-Louis Saugnier et Nannette Chardin sont acquittés. 13 octobre 1792
fin octobre 1792 Troyes Sébastien Fleury 16 octobre 1792
24 octobre 1792 Paris Joseph "Lorrain" Picard et Anne Leclerc Brocanteur et lingère-repasseuse. Picard participa au vol du Garde-Meuble entre le 11 et le 17 septembre 1792. Anne, sa maîtresse et complice, est condamné pour le recel de deux petits canons d'or et d'argent, incrustés de diamants. François Denys, peintre en bâtiment, et Anne Paigue, veuve Simonnot, coiffeuse, sont acquittés. 23 octobre 1792
31 octobre 1792 Paris Piere "Matelot" Gallois et François Mauger 30 octobre 1792
02 novembre 1792 Paris Thomas-Laurent "Grandcon" Meyran 01 novembre 1792
09 novembre 1792 Paris Claude-Melchior "Le Petit Chasseur" Cottet 08 novembre 1792
22 novembre 1792 Paris Paul Miette Son épouse, Marie-Françoise Brebans, fut acquittée. 21 novembre 1792
24 décembre 1792 Lundi, 15h30 Barbezieux (Charente) Jean Colin PARRICIDE, 32 ans, cultivateur. Empoisonna sa mère aux Grands Poulards. Mentionné comme "condamné à mort" sur l'acte-civil de décès.
27 décembre 1792 Carcassonne Jean Chanard, François Boyer et Jeanne "La noire" Establet Tuèrent le 17 août le procureur Verdier lors d'une révolte 18 décembre 1792
fin décembre 1792 Troyes Joseph Rillot 21 décembre 1792
21 janvier 1793 Lundi, 10h22 Paris Louis XVI
né Louis-Auguste de France,
dit "Louis Capet"
38 ans, Roi de France de 1774 à 1791, roi des Français de 1791 à 1792. Accusé de complot contre la République. 15 janvier 1793
22 janvier 1793 Paris Durand Faux-monnayeur 21 janvier 1793
24 janvier 1793 Paris Jacques-Louis Bertsilly, Jacques-François Bocquillon, Charles-François Geoffroy, Christian Joseph Connétable et sa soeur Augustine Madeleine, femme Lucien.
24 mars 1793 Paris André François Buckals
30 mars 1793 Rodez François Boudou Premier guillotiné dans l'Aveyron. Refusa d'être recruté.
20 avril 1793 Toulouse
10 mai 1793 Paris Rivier de Mauny et Beaulieu Avaient envoyé de l'argent à des parents émigrés
11 mai 1793 Valence Marc-Antoine Cartier
13 juin 1793 Langres (Haute-Marne) Nicolas Blanchard et Hubert Rossignol Le premier était un prêtre réfractaire, le second un contre-révolutionnaire
15 juillet 1793 Lyon Joseph Chalier Chef révolutionnaire de Lyon. Première exécution à Lyon. Le couperet, manié par des mains néophytes, dut tomber trois fois, et le bourreau dut achever la décollation au couteau. 15 juillet 1793
17 juillet 1793 Paris Marie-Charlotte Corday d'Armont Poignarda Marat
22 juillet 1793 Lyon Ryard de Beauvernois
31 août 1793 Marseille Mignonat et Laugier
1793 Florac (Lozère) 40 contre-révolutionnaires
19 septembre 1793 Uzerche (Corrèze) Pierre "Piarrissou" (ou Picharou) Besse 65 ans (?), mendiant. Dénoncé comme contre-révolutionnaire Première exécution en Corrèze, exécuté sur la grand'place (place de la Libération). Le bourreau dut faire tomber quatre fois le couperet, sans succès. Son épouse coupa le reste avec un couteau de boucher.
25 septembre 1793 Auch François Caupenne Prêtre réfractaire 24 septembre 1793
03 octobre 1793 Aix-en-Provence Joseph-François Bertet et Pierre Mériaud 1ère exécution par guillotine à Aix, rond-point de la Rotonde
07 octobre 1793 Paris Antoine-Joseph Gorsas Girondin, 1er conventionnel guillotiné
13 octobre 1793 Aix-en-Provence Jean Rey
16 octobre 1793 Mercredi, 12h15 Paris Marie-Antoinette de France, née Maria Antonia Josepha Johanna von Habsburg-Lothringen, dite "Veuve Capet" 37 ans, reine de France de 1774 à 1791, reine des Français de 1791 à 1792. Accusée de complot contre la République. 16 octobre 1793
30 octobre 1793 Auch Pierre Laffargue Cultivateur à Saint-Sauvy. Assassin de son beau-père Blaise Lasserre. 16 octobre 1793
31 octobre 1793 Paris Brissot, Vergniaud, Gensonne, Valazé et 16 autres Girondins.
03 novembre 1793 Paris Marie "Olympe de Gouges" Gouze Féministe, opposante à Robespierre
06 novembre 1793 Mercredi, Paris Louis-Philippe "Philippe-Égalité" d'Orléans







Anne Pierre Coustard de Massi







Trois autres condamnés
46 ans, député à la Convention, prince de sang : cousin de Louis XVI, vota pour la mort de celui-ci. Conspiration contre la souveraineté nationale et l'indivisibilité de la République.







52 ans, lieutenant, ancien mousquetaire, député à la Convention, partisan des Girondins.







?
06 novembre 1793







1793







1793
08 novembre 1793 Vendredi, Paris Simon François Lamarche







Jeanne-Marie "Manon" Philipon, épouse Roland de la Platière
39 ans, ancien directeur-général de la fabrication des assignats. Accusé d'avoir participé à un complot destiné à causer une guerre civile et s'étant soldée par la fusillade du 10 août 1792.







39 ans, salonnière, épouse de l'ancien ministre de l'Intérieur, accusée d'avoir organisé chez elle des réunions des députés Girondins à des fins de conspiration contre la République.
1793







08 novembre 1793
11 novembre 1793 Paris Jean Sylvain Bailly 57 ans, astronome, premier maire de Paris (1789-1791) et premier président de l'Assemblée constituante. Accusé d'avoir donné l'ordre, le 17 juillet 1791, à la Garde nationale de tirer sur les émeutiers réunis sur le Champ-de-Mars, et d'avoir pris la défense de Marie-Antoinette lors de son procès Echafaud dressé pour l'occasion sur le Champ de Mars, sur le côté gauche du champ de la Fédération (au niveau de l'actuel 2, avenue de la Bourdonnais ; une plaque commémorative rappelle ce détail au passant). Fut presque lynché sur le chemin de son exécution. Devant l'échafaud, pris d'un frisson, est interpellé par un spectateur : "Tu trembles, Bailly ?" A cela, il répond : "Oui, mais c'est de froid." 10 novembre 1793
14 novembre 1793 Tarbes Salvat Jourretche Prêtre réfractaire
15 novembre 1793 Paris Nicolas-Jean Houchard
18 novembre 1793 Paris De Saint-Prix Pendant qu'on le guillotinait, on exécuta son chien à coups de gourdin : le maître avait affirmé sa préférence de l'ancien régime au nouveau, le chien avait mordu un envoyé républicain
19 novembre 1793 Auch François Daguzan Tua sa femme Jeanne Bergougné 18 novembre 1793
29 novembre 1793 Paris Duport-Dutertre et Barnave Ancien ministre de la Justice 28 novembre 1793
décembre 1793 Rodez Desmazes et Durand Prêtres réfractaires
07 décembre 1793 Toulouse Villaret Girondin
17 décembre 1793 Nantes Vingt-quatre personnes Parmi eux, deux enfants de 13 ans, et deux de 14 ans.
19 décembre 1793 Nantes Vingt hommes et sept femmes Parmi les exécutées, les quatre demoiselles De la Métairie, cousines d'Athanase-François Charette. La plus jeune avait 17 ans, toutes étaient fort belles. Leurs domestiques, Marie Marchand et Jeanne Roy (25 et 22 ans) furent également décapitées ce jour-là. Le bourreau, Michel Sénéchal, particulièrement marqué par la jeunesse de ses victimes, mourut moins d'un mois après.
04 janvier 1794 Paris Maréchal Nicolas Luckner
05 janvier 1794 Angers Guillot
11 janvier 1794 Paris Antoine-Adrien Lamourette Evêque constitutionnel de Lyon
17 janvier 1794 Valence François-Joseph Ville Prêtre réfractaire
17 janvier 1794 Toulouse Le chevalier du Barry
28 janvier 1794 Tarbes L'abbé d'Agos Prêtre réfractaire
13 février 1794 Plaisance (Gers) Cadet Dumeste Avec trois complices, non retrouvés, agressa Capot Feuillide à coups de fusil à Barbotan et incendia la maison 12 février 1794
21 février 1794 Carcassonne Henri Beille Prêtre réfractaire 20 février 1794
25 février 1794 Toulouse David de Beaudrigue d'Escalone L'exécuteur dut faire tomber deux fois le couperet pour que la tête soit tranchée.
02 mars 1794 Toulouse Mme de Cassan-Rabaudy
11 mars 1794 Auch Etienne Vergès Tua Pierre Lagelle 10 mars 1794
11 mars 1794 Pau Jacques Dambourgès et Jeanne Mouscardès Prêtre réfractaire et sa complice
13 mars 1794 Paris Jacques Hébert, Momoro, Ronsin, Vincent, Armand et Catherine Quétineau, Laumur, Anacharsis Cloots, Desfieux, Peyreira, Dubuisson, Proli, Kock, Bourgeois, Leclerc, Mazuel, Ancard, Ducroquet, Descombes Les "Enragés"
14 mars 1794 Brest François Le Coz 1ère exécution en Finistère d'un prêtre réfractaire. Exécuté place du Château.
17 mars 1794 Aix Sébastien Fossenquy et Mérendol Contre-révolutionnaires
26 mars 1794 Brest Jean Drévez Cué de St-Sauveur de Recouvrance
01 avril 1794 Paris Euloge Schneider
05 avril 1794 Paris Georges-Jacques Danton, Camille Desmoulins, Fabre d'Eglantine, Hérault de Séchelles, Basire, Delacroix, Westermann, Delaunay, Chabot, Phillippeaux, D'Espagnac, les frères Simon, Emmanuel Frey, André-Marie Guzman, Deideriksen Les "Indulgents"
05 avril 1794 Lyon 16 condamnés Parmi eux, le bourreau de Lyon Jean Ripert et son aide Jean Bernard, condamnés en raison de l'exécution ratée de Chalier en juillet 1793.
08 avril 1794 Nîmes André-François Guizot Père du ministre de Louis-Philippe
13 avril 1794 Paris Chaumette, Dillon, Gobel, Lucile Desmoulins et Marie Hébert
14 avril 1794 Lesneven (Finistère) Guillaume Peton et Jean-Marie Habasque
15 avril 1794 Auch Pierre Lacassaigne, Médrano de Mohic, Pierre-Joseph de Goyon, Pierre Chambeau, Joseph de Galard, Jean-Baptiste-Marie de Larroche Anti-républicains 15 avril 1794
16 avril 1794 Auch Michel de Daran-Darcagnac, Bernard PLatea, Jean-Denis-Alexandre de Long Anti-républicains 16 avril 1794
20 avril 1794 Paris Jean-François de Montégut
22 avril 1794 Paris Jean-Jacques d'Esprémenil, Le Chapelier, Malesherbes Le Chapelier était l'auteur de la loi qui portait son nom, Malesherbes était l'un des avocats de Louis XVI.
22 avril 1794 Dieppe Joseph Clément Briche 22 avril 1794
28 avril 1794 Paris Charles-Henri d'Estaing
05 mai 1794 Rennes Michel Potier
05 mai 1794 Paris François Loisillier, Marie-Madeleine Virolle et Félicité Enouf Avaient placardé des affiches pour protester contre les exécutions sans cesse croissantes pour des motifs de plus en plus iniques.
06 mai 1794 Limoux (Aude) Marie Vignevieille Violée par le gendre de sa patronne, elle tomba enceinte et tua l'enfant à la naissance 08 mars 1794
08 mai 1794 Paris Antoine Lavoisier
10 mai 1794 Paris Vingt-quatre condamnés et "Madame" Elisabeth Philippine Marie Hélène de France 30 ans, soeur cadette du roi Louis XVI. Désignée comme ultime suppliciée de la journée. Son voile, qui lui recouvre les épaules, glisse au sol. Elle demande alors à Sanson : "Au nom de votre mère, couvrez-moi, monsieur !"
22 mai 1794 Brest Louis-Alexandre Expilly, François Malmanche, Pierre-Marie Bergevin, Guillaume Leroux, Olivier Jean Morvan, Yves Le Gac, François-Louis de Kergariou du Cosquer et 19 autres personnes Administrateurs du Finistère (Expilly, ancien evêque constitutionnel, Malmanche, ex-maire de Brest). Le bourreau Hentz aligna chaque tête sur l'échafaud
25 mai 1794 Valence Un bandit
30 mai 1794 Rodez Abbé Palangier Vicaire de Marnhac
01 juin 1794 Rodez Jean et André Boscus Prêtre réfractaire
04 juin 1794 Bordeaux M. de Püs, le chanoine Lavaissière et M. de Gombaud Le bourreau Peyrussan étant ivre, il dut faire tomber le couperet au moins trois fois pour chaque condamné...
17 juin 1794 Paris 54 "Chemises Rouges" Opposants à Robespierre
26 juin 1794 Paris Osselin Député de l'Orne, voulut protéger une jolie émigrée. Le 28 février 1793, vait fait promulguer une loi punissant de mort toute personne dissimulant des émigrés.
05 juillet 1794 Auch Joseph Pesquez Dissimula des céréales
17 juillet 1794 Paris 16 religieuses Carmélites de Compiègne
23 juillet 1794 Paris Comte Alexandre de Beauharnais et Frédéric III, prince de Salm
24 juillet 1794 Paris Emilie Chalgrin
25 juillet 1794 Paris André Chénier et Jean-Antoine Roucher Poètes
27 juillet 1794 Mirande (Gers) Baptiste Baudé Tenta d'empoisonner sa femme 11 juillet 1794
28 juillet 1794 Lundi, 18h15, 19h Paris Adrien-Nicolas Gobeau,
René-François Dumas,
François Hanriot,
Jean-Baptiste de Lavalette,
Claude-François de Payan,
Augustin Robespierre,
Louis-Antoine-Léon Saint-Just,
Antoine Simon,
Georges Couthon,
Nicolas-Joseph Vivier,
Denis-Etienne Laurent,
Jacques-Louis-Frédéric Wouarnée,
Jean-Etienne Forestier,
Nicolas Guérin,
Jean-Baptiste Dhazard,
Christophe Cochefer,
Charles-Jacques Bougon,
Jean-Marie Quenet,
Antoine Gency,
Jacques-Claude Bernard,
Maximilien Robespierre
et Jean-Baptiste Fleuriot-Lescot
26 ans, officier municipal, substitut de l'avocat général du tribunal révolutionnaire, 26 ans, 35 ans, commandant de la Garde nationale, 40 ans, général de brigade de l'armée du Nord, 27 ans, Pas de procès, les suppliciés ayant été décrétés hors-la-loi la veille.
31 juillet 1794/b> Auch Blaise Rabin Prêtre réfractaire
01 août 1794 Les Vans (Ardèche) Coste, Sugier et Quet Participèrent à la "conspiration de Saillans"
05 août 1794 Paris Coffinhal Vice-président du tribunal révolutionnaire
05 août 1794 Privas Huit condamnés
07 août 1794 Caen ? Complice de bandits 07 août 1794
08 août 1794 Mont-de-Marsan Soulié
09 août 1794 Caen Jacques Louis André Riblier et Marie-Jeanne Guesdon des Acres Prêtre réfractaire et sa logeuse qui l'avait aidé à se cacher 09 août 1794
14 août 1794 Bordeaux Lacombe Président de la Commission militaire
14 août 1794 Mirande (Gers) Louise Dupuy Tua Juliette Dauxion 04 mai 1794
septembre 1794 Paris Guillot Trafiquant d'assignats. Proposa deux mois avant de mourir un plan d'une guillotine à neuf couperets...
27 septembre 1794 Marseille Cinq condamnés
octobre 1794 Mont-de-Marsan L'Abbé Cabiro Curé de Samadet. Exécuté place Saint-Roch.
23 octobre 1794 Valenciennes Onze religieuses
16 décembre 1794 Paris Jean-Baptiste Carrier, Jean Pinard et Michel Moreau
janvier 1795 Troyes Hubert Durant 09 janvier 1795
22 janvier 1795 Mirande Bernard Duclerc Tua son frère Jean 07 novembre 1794
23 janvier 1795 Paris Pierre Morin 22 janvier 1795
26 janvier 1795 Paris Jacques François Quentin 25 janvier 1795
22 février 1795 Paris Marie-Thérèse Marchal 21 février 1795
24 mars 1795 Paris Antoine François Poitou 23 mars 1795
07 mai 1795 Paris Antoine-Quentin Fouquier-Tinville, Hermann, Scellier, Garnier-Launay, Foucault, Leroy, Renaudin, Prieur, Chatelet, Girard, Vilate, Lanne, Vernay, Boyenval, Benoit, Dupaumier Dans l'ordre : Accusateur public du Tribunal Révolutionnaire, président du tribunal, vice-président, juge, juge, juré, juré, juré, juré, juré, juré, adjoint à la commission de l'administration civile, porte clès au Luxembourg et à St-Lazare, commissaire du conseil Exécutif, commissaire du conseil exécutif, administrateur de police.
24 mai 1795 Paris Guillaume Delorme, Jean-Joseph Gentil, Jean-Jacques Legrand Impliqués dans les émeutes de Prairial 23 mai 1795
25 mai 1795 Paris 18 gendarmes Impliqués dans les émeutes de Prairial
27 mai 1795 Paris Jean Tinel
30 mai 1795 Paris Jean-Louis Chauvel, Nicolas-Etienne Chabrier, François Duval Impliqués dans les émeutes de Prairial 30 mai 1795
17 juin 1795 Paris Pierre Bourbotte, Jean-Michel Duroy, Pierre Amable Soubrany Participèrent aux émeutes de Prairial
05 août 1795 Beaune (Côte-d'Or) Jean-Baptiste Giradot
septembre 1795 Troyes Etienne Simonnot 03 septembre 1795
14 octobre 1795 Paris Jean-Jacques Lafond-Soule
16 octobre 1795 Amiens Joseph Le Bon La "Terreur" d'Arras
16 octobre 1795 Paris Lebois
08 novembre 1795 Paris Pierre Jacques Lemaître Conspirateur, cherchait à rétablir la Royauté 07 novembre 1795
28 décembre 1795 Paris Le comte de Geslin
15 janvier 1796 Vesoul Pierre Joseph Cornibert Prêtre réfractaire du canton de Vellefrie. Unique victime révolutionnaire de Hte-Saône. 14 janvier 1796
03 février 1796 Vannes Pierre-René Rogue, Alain Robin et 6 autres prêtres 02 février 1796
11 mars 1796 Reims Nicolas Musart
10 avril 1796 Auch Jacques Larroque Prêtre réfractaire 09 avril 1796
19 juillet 1796 Tours René Gauthier et Etienne Joubert
24 août 1796 Embrun (Hautes-Alpes) Joseph Bégou
septembre 1796 Troyes Nicolas Lallemand 02 septembre 1796
03 septembre 1796 Mirande Dominique Cazaban Versa du poison dans une cruche de l'aubergiste Jeanne Dorbès
05 septembre 1796 Auch Marie Duclos Infanticide
29 octobre 1796 Samedi, Paris David Bernard, Hugues Nicolas Joseph Lesurques et Etienne Courriol ERREUR JUDICIAIRE (dans le cas de Lesurques et de Bernard). , 33 ans, homme d'affaires et ? ans, représentant de commerce. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1796, près de Vert-Saint-Denis, attaquent la malle-poste Paris-Lyon, tuant à coups de sabre dans la tête Audebert, le cocher, et poignardant à trois reprises Excoffon, le convoyeur, pour dérober 80000 livres en argent et 7.000.000 de livres supplémentaires en assignats. Richard, apprenti bijoutier, est condamné à vingt-quatre ans travaux forcés pour recel et Guénot acquitté. 05 août 1796
22 novembre 1796 Paris Cussy
25 novembre 1796 Troyes Antoine Houssier 04 août 1796
19 janvier 1797 Auch Jean-Baptiste Cassaët 02 septembre 1796
06 mai 1797 Auch Bernard Doat Tua sa troisième femme Bernarde Bertrand
14 mai 1797 Chateauroux Denis-Robert Silvain
27 mai 1797 5h Vendôme (Loir-et-Cher) Augustin Alexandre Joseph Darthé et François Noël "Gracchus" Babeuf 38 ans, ancien greffier aux frontières et 36 ans, notaire. Conjurés des Egaux Exécutés sur la place d'Armes (actuelle place de la République). 26 mai 1797
03 juillet 1797 Tours Louis Fouquet, Michel Leroux et Alexandre Michelet
09 août 1797 Mercredi, 12h Versailles Jean-Baptiste "Joseph Durochat/Varon" Laborde 32 ans, chapelier. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1796, près de Vert-Saint-Denis, avec quatre ou cinq complices, attaque la malle-poste Paris-Lyon, tuant à coups de sabre dans la tête Audebert, le cocher, et poignardant à trois reprises Excoffon, le convoyeur, pour dérober 80000 livres en argent et 7.000.000 de livres supplémentaires en assignats. Exécuté place de la Loi 06 avril 1797
12 septembre 1797 Chartres ? Chauffeurs ?
23 septembre 1797 Auch François Darax Tua l'agent municipal Idrac 06 mars 1797
1797 Tours René Guichard 16 septembre 1797
07 décembre 1797 Auch Jean-Pierre Clavé Tua l'enfant qu'il eut avec sa maîtresse
décembre 1797 Rouen Neuf condamnés
06 janvier 1798 Tours René Guichard 19 septembre 1797
26 janvier 1798 Rouen François Duramé, Thorel, Bourdain, Vivien Thorel, Julien, Chanterelle, Audienne et Boutté Chauffeurs. Exécutés place du Vieux-Marché. 1797
mars 1798 Rouen Quatorze condamnés
26 avril 1798 Rouen Quatre condamnés
01 mai 1798 Rouen Quinze condamnés
18 juin 1798 Douai Antoine Joseph Moneuse et Nicolas-Joseph Guérin
25 juin 1798 Vesoul Barthélémy Hérard, Anne Bouveret-Hérard, Jean-Baptiste Hérard, Claude-François Hérard, Charles Poissey Aubergistes à Combeaufontaine, assassinaient les voyeageurs pour les dépouiller. Exécutés place du Palais.
06 juillet 1798 Auch Pierre Mességué







Bertrand Mombrun
Incendiaire, mit le feu à plusieurs maisons de Fleurance.







Tua l'agent national Carreté.
Pas de bourreau dans le Gers à ce moment, ils furent guillotinés par l'exécuteur d'Agen. 12 février 1798







09 avril 1798
24 juillet 1798 Colmar Jean Bochelen Prêtre réfractaire. Exilé, il commit l'erreur de revenir en France.
15 septembre 1798 Reims Une exécution Le bourreau Jean Simon Demorest, ivre, arriva en retard à l'exécution, et le couperet ne coupa pas bien le col.
03 octobre 1798 Auch Jean Barthères, Françoise X., épouse Barthères, Raymond Barthères et Pierre Barthères 60 ans, 55 ans, 29 ans et 21 ans, père, mère et fils. Attquèrent la malle postale d'Auch à Toulouse le 12 janvier 1798.
02 décembre 1798 Dimanche, 12h Versailles Pierre "Vidal la Fleur" Pialat 32 ans, marchand de vin. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1796, près de Vert-Saint-Denis, avec quatre ou cinq complices, attaque la malle-poste Paris-Lyon, tuant à coups de sabre dans la tête Audebert, le cocher, et poignardant à trois reprises Excoffon, le convoyeur, pour dérober 80000 livres en argent et 7.000.000 de livres supplémentaires en assignats. 10 septembre 1798
22 janvier 1799 Auch Marie Ducassé 25 ans. Etouffa son nourrisson à Mansonville. 07 décembre 1798
09 mars 1799 Auch Jacques Langlade et Joseph "Beaulieu" Laffargue 50 ans, sabotier et ?, laboureur à Lagardère. Tuèrent un nouveau-né
11 mai 1799 Rouen Trente-quatre condamnés Chauffeurs Conduits à bord de sept charrettes place du Vieux-Marché vers le 15 mars 1799
30 juillet 1799 Caen Jacques Brodin et Guillaume Brodin Frères. Emigrés dénoncés après leur retour en France.
21 octobre 1799 Auch Joseph "Jeantouet" Tarride 40 ans, cultivateur à Plaisance. Tua à Estang le tisserand Jean Tarride 24 août 1799
28 décembre 1799 Paris Jean-Philippe Martin 06 décembre 1799
11 avril 1800 Auch Pierre Bégué et Bertrand Bégué Cultivateurs à Monferran-Savès, père et fils. Tuèrent un membre de leur famille.
01 septembre 1800 Troyes Jacques Renard
04 octobre 1800 Samedi, 14h Chartres Jacques Richard, André "Berichon" Monnet, Elisabeth "Belle Tondue" Londu, François-Jacques "Michel Pécat/Lerouge d'Auneau" Ringette, Jacques "Le Gros Normand" Bouvier, Jean "Berichou" Jolly, Jacques "D'Etampes" Allais, Jean "Chat-Gautier" Anger, François "Sansorteaux" Rottier, Madeleine "La Grande-Marie" Berruet, Gilles Nicolas "Duchesne" Lechêne, Victor Esnard, Gervais-Pierre "Lenormand" Morel, Nicolas "Lacloche" Cloche, Thomas "Le Grand Dragon" Roncin, Jean Bernard Robin, Vincent "Letonnelier" Chaillou, Aignan Boistard, Jacques "Beauceron Lablouse" Percheron, François Théodore Pelletier, Marie-Thérèse Victoire "Thérèse aux seins plats" Lauge, épouse Pelletier 36 ans, jardinier, 39 ans, tailleur, 31 ans, sans profession, 27 ans, sans profession, 27 ans, sans profession, 19 ans, sans profession, 23 ans, sans profession, 36 ans, colporteur, 23 ans, épinglier, 32 ans, sans profession, 34 ans, sans profession, 28 ans, ouvrier en laine, 38 ans, sans profession, 33 ans, tonnelier, 35 ans, boucher, 27 ans, militaire réformé, 49 ans, marchand de vaches, 37 ans, sans profession, 38 ans, sans profession, 38 ans, cabaretier, 43 ans, cabaretier, chauffeurs de la "Bande d'Orgères". Marie Catherine Pelletier et Pierre "Lonjumeau" Beaumont, condamnés à mort également, meurent avant l'exécution (Beaumon, notamment, se suicide) 27 juillet 1800
15 octobre 1800 Mercredi, Bourg-en-Bresse Etienne Hyvert, Laurent Guyot, François Amiet et Antoine Leprêtre Membres des "Compagnons de Jéhu" 09 ou 29 août 1800
30 janvier 1801 Paris François Jean-Baptiste Topino-Lebrun, Joseph Antoine Arena, Giuseppe Ceracchi et Dominique Demerville 36 ans, artiste peintre, 29 ans, adjudant-général et député législatif de la Corse au Conseil des Cinq-Cents, 49 ans, sculpteur, Italien, et 33 ans, agent de renseignement. Membres de "la conspiration des poignards", qui devaient assassiner Napoléon Bonaparte, premier consul, le 10 octobre 1800, au sortir de l'Opéra de Paris. Leur complice, Giuseppe Diana, est acquitté. 09 janvier 1801
24 février 1801 Mardi, 12h Versailles Jean-Guillaume "André" Dubosq 38 ans, horloger-mécanicien, ancien domestique de l'archevêque de Besançon, Suisse. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1796, près de Vert-Saint-Denis, avec quatre ou cinq complices, attaque la malle-poste Paris-Lyon, tuant à coups de sabre dans la tête Audebert, le cocher, et poignardant à trois reprises Excoffon, le convoyeur, pour dérober 80000 livres en argent et 7.000.000 de livres supplémentaires en assignats. Sosie de Joseph Lesurques, à ceci près que Lesurques était blond et Dubosq était brun. Mort "place des exécutions". 22 décembre 1800
15 mars 1801 Auch Charles Lardos et Jean-Baptiste Lardos Père et fils. Tuèrent Marianne Danjan, épouse du fils. 10 janvier 1801
13 avril 1801 Auch Sylvestre Dauriac Tua François Dauriac 10 février 1801
20 avril 1801 Paris Pierre Robinault de Saint-Régent et François Joseph "Le Petit François" Carbon 32 ans et 45 ans, chefs Chouans, camarades de Cadoudal. Auteurs d'un attentat à la "machine infernale" (un tonneau cerclé de fer rempli de poudre à canon) destiné à tuer Napoléon Bonaparte, premier consul : l'explosion, qui a lieu le 24 décembre 1800 rue Saint-Nicaise en fin d'après-midi, fait 22 victimes, blesse une centaine de personnes et endommage plus ou moins gravement 46 maisons de la rue. Joseph Picot de Limoëlan, colonel Chouan et complice, parvient à échapper à l'arrestation. 03 avril 1801
03 novembre 1801 Angers Gaudin, Auguste de Canchy et Jean de Mauduison Royalistes. Accusés (vraisemblablement à tort) d'avoir été complices de Saint-Régent et de Carbon. 02 novembre 1801
26 décembre 1801 Quimper Charles le Cat et six complices Bandits de grand chemin.
04 janvier 1802 Agen Paul Gontelle Comme il n'y avait pas d'exécuteur à Agen, on manda celui d'Auch, qui se fit attendre dix jours.
janvier 1802 Auch François Darré 30 novembre 1801
10 février 1802 Paris Moreau et Venet Vagabonds. Tuent une servante pour piller la maison qu'elle gardait.
13 juillet 1802 Auch Jean Dubosc Tua son père 14 mai 1802
12 août 1802 Aurillac Jean Battud et Périer 18 juin 1802
01 septembre 1802 Auch Pierre Gissot Meunier, tua sa femme 11 juillet 1802
novembre 1802 Paris Sagot Tue un vieil homme
janvier 1803 Paris Verdier Auteur de plusieurs crimes
08 avril 1803 Vendredi, 16h Paris Henri-Augustin Trumeau ERREUR JUDICIAIRE. 54 ans, épicier, place Saint-Michel, accusé d'avoir empoisonné à l'arsenic sa fille Rosalie Trumeau, 25 ans, décédée dans la nuit du 11 au 12 janvier 1803. Soupçonné d'avoir également empoisonné à l'arsenic sa nièce Marie-Jeanne Cervenon, 16 ans, décédée le 23 août 1794. Sa complice Françoise Chantal Lavandier est acquittée. Le vrai coupable est appréhendé plusieurs années après. 23 mars 1803
20 avril 1803 Carpentras Une femme Servante, tua son ancienne patronne, la Veuve Pical, et la fille de celle-ci
06 juin 1803 Paris Jean-Charles Fressinet 41 ans, marchand de volailles. Assassine le 27 février 1803 M.Leveau, 56 ans, horloger, pour le voler. Exécuté en place de Grève.
07 juillet 1803 Auch Jean Duffaut
22 octobre 1803 Paris Simon Raymond Faux-monnayeur
21 novembre 1803 Mayence Johannes "Schinderhannes" Bueckler et 19 chauffeurs
13 décembre 1803 Vesoul Claude Bourgeois Tua un cultivateur sur la route du marché. Résiste longuement à l'exécuteur
31 janvier 1804 Paris Charles Guinez, Marie Giraudet, veuve Brasier et Jeanne-Guillaumette Dubois, épouse Bruno 32 ans, orfèvre, 36 ans, tapissière et 25 ans, sans profession. Assassinent Michel Brasier, tapissier, rue du Vieux-Colombier.
23 février 1804 Paris Bounel et Thomas Faux-monnayeurs.
21 avril 1804 Troyes Claude Jacques 01 mars 1804
25 juin 1804 Paris Picot, Roger, Coster, Saint-Victor, Pierre Cadoudal, Deville, Soyant, Barbon, Lemercier, Lalou, Merille et Georges Cadoudal Voulaient enlever Bonaparte
30 juin 1804 Samedi, 12h Versailles Luigi "Louis Béroldy/Ferrari" Rossi 36 ans, marchand. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1796, près de Vert-Saint-Denis, avec quatre ou cinq complices, attaque la malle-poste Paris-Lyon, tuant à coups de sabre dans la tête Audebert, le cocher, et poignardant à trois reprises Excoffon, le convoyeur, pour dérober 80000 livres en argent et 7.000.000 de livres supplémentaires en assignats. 18 février 1804
24 octobre 1804 Saint-Mihiel Anne Thure, veuve Kesseler Tua le curé Charles de Bourgogne avec l'aide de son fils François. L'arrêt condamnant à mort le jeune homme fut cassé. 09 août 1804
03 mars 1805 Auch Arnaud Palazot Noya sa femme
02 mai 1805 Auch Michel Casal
18 mai 1805 Auch Joseph Fabères Tua M.Auzela à Barcelonne
08 juin 1805 Auch Claude Doat et Jeanne-Marie Fabères Mari et femme, complices dans le meurtre de M.Auzela
28 juin 1805 Paris François Bellanger 55 ans, ancien artificier, rendu aveugle lors d'une explosion ratée. Secouru par Louise Fauchette, il conçut une énorme rancoeur quand la jeune femme voulut se marier. Il prépara une bûche creuse, garnie de poudre, qui explosa dans la cheminée de la femme et de son mari, M.Pinson, le 17 février 1805. Louise fut grièvement blessée, mais survécut.
09 août 1805 Vendredi, 16h Paris Aubin Cartier, Pierre-Joseph Brasseur, Dominique-Ezéchiel Dubois, Jean-Fréderic Keller et Louis Senot Négociant, bijoutier, ?, ? et mécanicien. Faux-monnayeurs, arrêtés suite à la découverte, le 26 avril 1805, d'un atelier dans une maison isolée avec du matériel pour fondre de faux louis, doubles et simples, ainsi que 76 pièces terminées en platine couvert d'or et vingt autres ratées en attente de refonte... Senot, meneur de la bande, impliqué dans toutes les affaires de faux survenues depuis 1799 en région parisienne. Géraud Vigié, Louis Dumont, Pierre-Jean Malher, Charles Moreau-Baronnet, Pierre Vergne aîné, Guillaume Pontaceau et Augustin Besson sont tous condamnés à quinze ans de fers. Rigonneau, Marie Judet, épouse Rigonneau, Jean-Baptiste Dubois, Joseph Grosset, Etienne Vergne, Jacques-Abraham Desperrois, Antoine Dumesnil, Jean-Denis Robin et François Roy sont acquittés. Cartier très ferme, monte seul dans la charrette et sourit à la foule, quand ses compagnons restes accablés au fond du véhicule. 05 août 1805
27 août 1805 Mardi, matinée Paris Urbain-Pierre-Noël "Braban" Rousseau 61 ans, repris de justice. Dans la nuit du 27 au 28 octobre 1799, au faubourg Saint-Antoine, lors d'un cambriolage, égorge M.Macray, facteur des postes, et étrangle son épouse endormie avant de piller la maison, avec l'aide de ses complices Jorisse (mort au bagne depuis) et Godeau, évadé des fers. 17 juillet 1805
16 septembre 1805 Lundi, 12h, 12h02, 12h04, 12h06, 12h08 Epinal Thérèse Arnould, Joseph Arnould, Sébastien Arnould, François Arnould et Agnès Chassard, veuve Arnould puis veuve Hacquard ERREUR JUDICIAIRE, 32 ans, ménagère, 36 ans, 35 ans et 41 ans, marchands de bétail et 67 ans, ménagère à Vittel, surnommés "Les Cardinaux", marginaux ayant une très mauvaise réputation. Suite à la découverte d'un charnier dans une carrière de Vittel le 10 mars 1804 (au moins six dépouilles, remontant au moins au IXe siècle), accusés par la rumeur publique d'avoir assassiné plusieurs maquignons morvandiaux depuis environ dix ans. Thérèse Hattier, épouse de François Arnould, est condamnée à vingt ans de détention. Exécutés sur la place de la Grève par le bourreau d'Épinal, assisté pour l'occasion par ses collègues de Nancy, Metz et Colmar. 05 août 1805
1805 Auch Jean Gardères Tua sa femme Thèrese Dupeyrou 08 août 1805
08 novembre 1805 Troyes Pierre-Paul Voisin 07 novembre 1805
13 décembre 1805 Troyes Tubeuf 08 octobre 1805
06 janvier 1806 Lundi, 16h Paris "Saint-Léger" Decourtils et Herbault 23 ans et 29 ans. Le 22 août 1805, place Dauphine, tentent d'étrangler Mme veuve Gauthier, 72 ans, pour pouvoir cambrioler son appartement tranquillement. 11 décembre 1805
24 juin 1806 Mardi, 16h Paris Pierre-François Leuchener 31 ans, employé en manufacture de papiers peints. En mésentente avec son épouse et n'aimant pas les enfants, jeta dans la Seine son propre fils Alexandre, cinq ans, le 09 février 1806, et fit croire qu'il l'avait perdu sur le boulevard Bonne-Nouvelle. Le corps fut repêché le 14 février au niveau d'Argenteuil. En entendant l'arrêt de la cour de cassation, répond : "Cela fait bien longtemps que j'appelle la mort. Je la subirai avec courage." Fond en larmes en présence du curé de Sainte-Marguerite, affirme être innocent et recommande son épouse : "J'aurais bien désiré voir encore une fois ma femme, que j'ai tant aimée, et qui me donna une si grande preuve de tendresse, en m'acceptant pour époux, en dépit de ses parents. Aussi, ne leur dites rien de ma part, ce sont mes ennemis." Se confesse avant de quitter la Conciergerie. Va à l'échafaud en chemise rouge, et pendant le trajet, embrasse à plusieurs reprises le prêtre. 24 mai 1806
25 juin 1806 Mercredi, 16h Paris François-Armand Boulogne 56 ans, peintre en bâtiment. Le 06 mars 1806, en cherchant à cambrioler l'appartement de M.Loyauté, rentier, au 6, rue de la Vieille-Bouclerie, tente d'étrangler Marie Mongreville, épouse Quéru, 69 ans, la domestique, qui s'interposait. Son complice, Decaux, parvient à s'évader. Avant d'aller à l'échafaud, avoue son crime dans le détail. 30 mai 1806
08 juillet 1806 Mardi, 16h Paris François Barrois Le 27 mai 1806, rue du Paon, assassine de quatre coups de merlin dans le visage son ex-femme, Geneviève Valette, fruitière, parce qu'elle refusait de lui donner de l'argent pour s'acheter une paire de souliers. 11 juin 1806
20 novembre 1806 Carcassonne Virolizier
25 février 1807 Auch Joseph Tournerie Fit avorter une jeune fille, qui mourut des suites de l'intervention 22 novembre 1806
18 mars 1807 Auch Jeanne Ducom Empoisonneuse 26 février 1807
juin 1807 Paris Jeanne Jamot 23 ans, domestique. Le 22 avril 1807, au 84, rue Montmartre, tente d'étrangler avec une corde, poignarde au visage, frappe et mord sa patronne Mme Martin... avant de s'arrêter net quand la victime lui demande "Que vous ai-je fait ?", d'implorer son pardon, de la soigner et de la mettre au lit avant de partir... non sans voler onze louis d'or et une montre. 25 mai 1807
15 juillet 1807 Paris Mlle Limousin, Poujol et Raymond Domestique, jardinier et jardinier. Au service de M.Duplessis, avocat retraité septuagénaire, Limousin décide de le tuer avec l'aide de Raymond, jardinier de la propriété de Clichy où réside Duplessis. Le 16 avril, Limousin et Poujol, ami de Raymond, se rendent à Paris pour acheter de l'arsenic, puis face au refus des pharmaciens, achètent de la mort-aux-rats, de l'émétique d'antimoine et du précipité. Le mélange des trois toxiques est ajouté au bouillon que M. Duplessis ne consomme pas tant il le trouve amer. Dans la nuit du 20 au 21 avril 1807, finissent par battre à mort M.Duplessis avant de le dévaliser et de faire croire que, victime d'une agression la veille en promenade, il est mort dans son sommeil... Mme Le Riche est condamnée pour recel à douze ans de réclusion et son époux est acquitté. 23 juin 1807
28 août 1807 Auch Jean Gabarrot et Marie Idrac
22 janvier 1808 Auch Jeanne Labarthe-Lassalle Empoisonneuse 25 octobre 1807
avril 1808 Paris Sardoillot Tue un domestique qui l'avait surpris en flagrant délit de cambriolage
30 avril 1808 Troyes Pierre Vallot 15 mars 1808
16 mai 1808 Lundi, 16h Paris Catherine Annette "Auguste Manette" Bouhourt 22 ans, commit trois crimes sous un déguisement masculin. Le 25 décembre 1806, rue Neuve-Sainte-Geneviève, massacre à coups de marteau Gabriel Boysson, ancien curé de Montlhéry, pour le voler. Dans la nuit du 27 au 28 septembre 1807, récidive au 5, rue Sainte-Hyacinthe, sur la personne de François Prévost, ouvrier orfèvre, qu'elle tue à coups de hachette dans la tête, également pour le voler. Le 30 novembre 1807, furieuse de voir son amant Léon Paillard, lieutenant au 15e régiment de ligne, lui échapper pour une autre, tente d'assassiner à coups de marteau sa rivale et amie Jeanne Auclair, veuve Mary, 22 ans, rue du Pot-de-Fer. Prévenue par l'aumônier Meury, elle lui ordonne de la laisser seule. Confiée à l'exécuteur, elle lui demande : "Je suis femme et coquette. Faites-moi la grâce de ne couper que juste ce qui gênerait votre oeuvre." Demande un verre d'absinthe, puis remercie un guichetier qui, quelques semaines auparavant, l'avait empêchée de s'évader : elle le remercie chaleureusement. Quitte la Force à 15h30. Insultée par la foule et souillée de boue et de crottin par une vieille spectatrice qui est rapidement maîtrisée par quelques soldats, remarque au prêtre : "L'abbé, votre religion voudrait que j'aime ces gens-là ? Que je regrette de n'avoir pas fait plus de mal à ce monde hideux !" Les cris de joie devenant plus forts à l'arrivée en place de Grève, elle crie à leur intention : "Monstres qui voulez voir mon sang ! Que ne puis-je vous en marquer à tous le visage !" Descend d'un bond de la charrette et se confie à Sanson et à ses aides en disant : "Allons, monsieur de Paris, faites vite !" Ordonne aux aides de se tenir deux marches en arrière : "Qu'on sache bien que celle qui prenait la vie des autres avait le mépris de la sienne !" Se retourne en entendant quelqu'un l'interpeller de son petit nom, Manon, puis repousse une dernière fois le prêtre : "Assez, l'abbé, je vous ai dit adieu... Laissez-moi mourir avec mes souvenirs !" Regarde une dernière fois avec mépris les 10.000 personnes présentes, crache dans leur direction et dit, avant d'être basculée : "Sanson, vous direz à ces lâches que ce n'est pas moi qui avais le plus peur !" 30 avril 1808
21 mai 1808 Troyes Louise Fleuriot 20 mai 1808
10 novembre 1808 Paris Antoine Ovide Delcussat
novembre 1808 Auch Jean Dupuy Tua un gendarme de Vic-Fezensac 21 septembre 1808
31 décembre 1808 Rouen Neuf condamnés à mort Une des têtes est volée et rendue aux exécuteurs au bout de dix mois.
avril 1809 Troyes Marie-Aimée Boivin 11 mars 1809
26 juin 1809 Auch François Sarran 24 avril 1809
21 août 1809 Auch Dominique Pesquès Tua sa femme Marthe Lagrange 30 juin 1809
16 septembre 1809 Troyes Marie-Anne Fayolle 21 juillet 1809
07 octobre 1809 Paris Voisin Tenta de tuer un vieil homme pour le voler
14 octobre 1809 Troyes Jacques Drot 13 octobre 1809
21 juillet 1810 Paris André Lepelley des Longchamps et Jean Helluin Etranglèrent Sosthène Cottentin, courtier en Bourse, pour le voler et cachèrent le corps dans une malle.
23 juillet 1810 Sienne (Italie) Henri Picler, le bourreau, dut faire tomber le couperet 3 fois
24 mars 1810 Paris Jean-Louis Reetz Tua son fils de 17 mois
02 mai 1810 Aix-la-Chapelle Jean-Baptiste Gueret, Jeanne Desperieux et Thérèse Gueret Père, mère et fille qui fournirent un faux témoignage lors d'un procès où la peine de mort fut prononcée


L'année 1811 voit la création progressive des cours d'assises, remplaçant les cours criminelles en vigueur jusqu'alors.

back top next