97

OUTRE-MER

Prisons départementales des Dom-Tom



Département Images Ville Nom Adresse Période Capacité Histoire du lieu Nombre d'exécutions
Guadeloupe (971) Basse-Terre Maison d'arrêt, de justice et de correction Boulevard Félix-Eboué En service depuis 1791 130 places
Guadeloupe (971) Pointe-à-Pitre Maison d'arrêt, de justice et de correction Rue Lethière 1834-2003 Plusieurs fois endommagée par des tremblements de terre. Démolie en 2010 pour y construire le nouveau palais de justice. Au moins une exécution en 1947
Martinique (972) Fort-de-France Maison d'arrêt, de justice et de correction 118, rue Victor-Sévère -1996 231 places Sur la photo, bâtiment au toit coloré (orangé?) en bas à droite du clocherDétenus transférés au centre pénitentiaire de Ducos. Au moins deux exécutions en 1964 et 1965
Martinique (972) Saint-Pierre Maison d'arrêt, de justice et de correction Boulevard Laigret 1840-1902 Située sur l'ancienne caserne de gendarmerie. Détruite, comme l'ensemble de la cité, par l'éruption de la Montagne Pelée le 08 mai 1902. Seul un détenu survit à la nuée ardente, Louis-Auguste Cyparis, qui se trouvait dans un cachot à demi-enterré et sans fenêtre autre qu'une meurtrière qui tournait le dos au volcan !
Guyane (973)



Cayenne Maison d'arrêt Rue Arago 1821-1998 Les cinq dernières années, servait de lieu d'incarcération des détenus en attente de jugement uniquement Cinq ou six exécutions
La Réunion (974) Saint-Denis Maison d'arrêt Juliette Dodu Rue Juliette Dodu 1718-2008 96 places Pôle judiciaire - comportant les tribunaux et la maison de police - Sept exécutions en 1940, 1941, 1941, 1948 et 1954.
La Réunion (974) Saint-Pierre Maison d'arrêt -1930 Trois exécutions en 1911 et 1924
La Réunion (974) Saint-Pierre Maison d'arrêt de la Cayenne 1, rue de Cayenne En service depuis 1930 88 places (2015) Ancien siège de la compagnie des Indes, construit en 1863. Aucune exécution
Nouvelle-Calédonie

Nouméa Prison civile 6, boulevard extérieur 1881-1939 65 places Sous le Second Empire, la maison d'arrêt civile se trouve dans l'hôpital militaire - actuel CHU Gaston Bourret. Sur les plans de l'Amiral Olry, dans le quartier du Faubourg Blanchot, sur un terrain en pente de 59 mètres sur 40.5 proche d'une caserne, la nouvelle prison fonctionne moins de soixante ans, avant d'être fermée et transférée au Camp-Est de l'ancien bagne, sur l'île Nou - où elle est toujours en activité. Jusqu'en 1992, on emploie les bâtiments comme entrepôts pour les services pharmaceutiques. Après avoir été inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1994 et accueilli un an, en 1995, l'école de musique pendant des travaux de rénovation, l'endroit est devenu le Centre d'art - Théâtre de poche. Treize exécutions en 1905, 1906, 1909, 1920, 1923, 1931, 1933, 1934 et 1940.
Saint-Pierre-et-Miquelon (975) Saint-Pierre Maison d'arrêt Rue Carpillet (rue Emile-Sasco)