SUISSE

1885-1940

Sentences


Condamnations à mort en Suisse



Condamnation Lieu Nom Crime Décision
10 octobre 1884 Saint-Gall Elisabeth Egger, épouse Oberholzer Commet plusieurs vols et assassine son enfant, âgé de 17 jours. Première condamnation depuis le rétablissement de la peine de mort le 18 mai 1879. Graciée le 11 novembre 1884
23 avril 1885 Lucerne Jacob Mattmann 26 ans, cultivateur. A Horw, le 11 décembre 1884, bat sa fille Catherine, 6 ans, jusqu'à le tuer, puis met le feu à sa maison pour dissimuler son crime. Mme Mattmann est condamnée à six ans de prison. Gracié le 19 juin 1885
1888 Lucerne PARRICIDE
23 mars 1889 Lucerne Marfurt Aubergiste au Rebstock, à Langnau. Tente de mettre le feu à son auberge en 1887 sans y arriver. Le 02 avril 1888, y réussit, mais son fils de 5 ans reste prisonnier du sinistre. Gracié le 13 juin 1889.
03 juillet 1890 Lucerne Joseph Kaufmann PARRICIDE, 37 ans, charron. Le 13 avril 1890, à Winikon, tue son père, 74 ans, de douze coups de hache, vole un titre de 600 francs puis cache le corps dans une grange voisine et met le feu à la dépouille. Gracié le 14 août 1890.
Bénéficie d'une grâce supplémentaire le 06 mars 1908.
12 février 1892 Lucerne Ferdinand Gatti 25 ans, maçon, Italien. Un soir de décembre 1890, étrangle Margeritha Dagen, jeune institutrice de Lucerne pour la violer, mutile ses parties génitales puis la vole. Guillotiné le 18 mars 1892
13 mai 1892 Saint-Gall Joseph Aichele 21 ans. Au Rain, près de Gossau, le 1er janvier 1892, entre par effraction chez les époux Völkle, ses oncle et tante, et dérobe 300 francs, mais surpris par Mme Völkle revenant de l'église, il l'assomme puis l'étrangle avec une chaîne. Gracié le 20 mai 1892
21 juillet 1893 Lucerne Johann Keller 23 ans, agriculteur. Dans la nuit du 21 au 22 avril 1893, à Buron, fracasse à coups de marteau le crâne de Marie Naef, 21 ans, domestique chez ses parents, qui était devenu sa maîtresse et qui, enceinte de lui, était un obstacle à son futur mariage. Après quoi, mit le feu à sa propre maison pour cacher son crime. Tente de s'évader de prison le 06 mai, simule la folie. Après sa condamnation, le 24 septembre, tente de s'évader en assommant son gardien à coups de cruche, puis, se sachant perdu, tente de s'égorger avec un couteau. Guillotiné le 31 octobre 1893
1894 Schaffhouse
01 mars 1894 Brigue (Valais) Crescencia Zenklusen 28 ans. A Munster, dans la vallée de Conches, à l'automne 1893, tue sa soeur Thérèse à coups de marteau pour ne pas avoir à partager l'héritage paternel et cache le corps sous un tas de feuilles, en dessous d'un arbre, pour faire croire à une mort naturelle. Peine confirmée par la cour d'appel de Sion le 25 avril 1894.
Graciée le 29 mai 1894.
Meurt en février 1934 au pénitencier cantonal (fausse nouvelle d'un suicide au lendemain de sa grâce).
26 avril 1894 Schwytz Dominik Abegg 48 ans, journalier. Suspecté d'avoir, le 13 décembre 1874 sur la route de Baech à Wollerau, assassiné la messagère Josepha Kümin pour la voler. Acquitté le 17 mars 1875. Le 14 mars 1894, à Einsiedeln, viole et égorge sa fille Hermine, 17 ans, puis cache le corps dans une forêt voisine où il est retrouvé le 16 mars. Trois jours après le verdict, Abegg avoue le crime de 1874. Jugé le 11 mai par le tribunal pour ce fait, il est reconnu coupable, sans peine prononcée vu sa précédente sentence. Guillotiné le 22 mai 1894
23 mars 1896 Lucerne Joseph Gehring 22 ans, tailleur, Wurtenbourgeois. A Engelberg ou à Lucerne, maltraite les enfants nés du premier lit de son épouse - une fille née le 17 juillet 1892, un garçon né le 26 juillet 1893 - en les frappant ou en les asseyant tout nus sur un fourneau brûlant, et finit par les tuer en leur défonçant le crâne, le garçonnet le 17 octobre 1894 et la fillette le 17 mai 1895. Mobile : les enfants avaient hérité de leur père décédé une somme de 5000 francs qui reviendrait à leur mère au cas où ils viendraient à décéder. Son épouse, âgée de 26 ans, est condamnée à trois années de prison. Arrêt ajourné le 16 mai 1896 : le condamné ayant fait la veille une remarquable crise de nerfs, la Cour décide de faire procéder à des analyses mentales supplémentaires avant de procéder à un nouveau jugement.
Peine atténuée le 07 janvier 1897 en réclusion à perpétuité.
Réputé évadé de l'asile où on l'avait enfermé suite à une nouvelle crise fin mai 1897.
07 septembre 1898 Schaffhouse Jacob Brütsch 60 ans, vannier, dans une crise de folie alcoolique, le 13 janvier 1898 à Ramsen, tua sa femme à coups de hache, puis finit de boire avant de prendre le train pour Schaffhouse afin de se constituer prisonnier. Gracié le 03 octobre 1898
08 septembre 1898 Schaffhouse Zecchinati 28 ans, Italien, cordonnier. Assassina, le 31 décembre 1897 à Neuhausen, son patron, lui aussi Italien, d'un coup de couteau. Mobile : jalousie de métier. Gracié le 03 octobre 1898
03 juillet 1901 Schaffhouse Leu 49 ans, jardinier, ex-gardien de prison. Abat de cinq balles de revolver le 01 mars 1901 à Neuhausen sa troisième épouse qui voulait le quitter pour retrouver son ancien amant. Arrêt renvoyé en appel.
Condamné à douze ans de prison par la cour d'appel le 26 septembre 1901.
03 août 1901 Lucerne Giovanni "Paolo" Piva 20 ans. Assassine de deux coups de couteau pour la voler, le 03 juillet 1900 à Reussbühl, Mme Bruschi. Déjà condamné à 20 ans de travaux forcés à Fribourg le 25 avril 1901 pour avoir, le 16 avril 1900 à Arconciel, assassiné Pierre-Joseph Maudry à coups de serpe au cours d'un cambriolage - crime qui lui avait valu une condamnation à mort par contumace le 22 juin 1900. Affaire renvoyée en appel.
18 septembre 1901 Schaffhouse Rodolphe Meili 23 ans, serrurier. Assassine de trois coups de couteau en février 1901 à Schaffhouse un de ses amis, Widmer pour lui voler 25 francs et le précipite encore vivant dans le Rhin où il se noie. Gracié le 30 septembre 1901
16 novembre 1901 Schwytz Meinred Stefan Füchslin 42 ans. Le 06 août 1901, près d'Einsiedeln, abat à coups de revolver sa maîtresse Rosa Füchsli, 24 ans, et de leur fils de deux ans, puis enferme les corps dans une caisse et les enterre dans le sol d'une grange, où ils sont retrouvés à la fin du mois. Gracié
22 janvier 1902 Fribourg Étienne Chatton 27 ans. Tue, le 1er décembre 1901 à Neyruz, sa cousine Louise Mettraux, 17 ans, à coups de hache pour voler l'argent de la ferme, soit 309 francs, pendant que la famille assistait à la messe. Abandonne sa victime encore en vie une hache plantée dans le front. Elle succombe la nuit suivante. Arrêté à Lausanne le 3 décembre pour un cambriolage. Guillotiné le 01 août 1902
12 février 1902 Lucerne Giovanni "Paolo" Piva 22 ans. Assassine de deux coups de couteau pour la voler, le 03 juillet 1900 à Reussbühl, Mme Bruschi. Déjà condamné à 20 ans de travaux forcés à Fribourg le 25 avril 1901 pour avoir, le 16 avril 1900 à Arconciel, assassiné Pierre-Joseph Maudry à coups de serpe au cours d'un cambriolage. Gracié le 17 février 1902.
Décédé au pénitencier de Lucerne en mai 1903.
14 octobre 1904 Lucerne Bernard Hofstetter 28 ans. Dans la nuit du 06 au 07 avril 1904, à Hochdorf, tue son collègue Anthofer, sommelier, pour lui voler la clé de la valise où il rangeait ses économies. Peine confirmée par la cour suprême le 22 novembre 1904.
Gracié le 28 novembre 1904
12 novembre 1904 Saint-Gall Frieda Keller 25 ans, couturière. Devenue mère d'un petit Ernest le 27 mai 1899, qu'elle confie à un couvent contre 5 francs par semaine, somme réglée par sa mère. Quand Mme Keller mère décède et comme l'enfant devient trop âgé pour être gardé, Frieda récupère son enfant le 02 mai 1904, l'entraîne dans un bois du Hagenbuchwald, près de Saint-Gall, et l'étrangle avec un cordon avant de l'enterrer dans une fosse qu'elle avait creusé au préalable. Graciée le 25 novembre 1904
10 mars 1906 Saint-Gall J. Hofstetter et Pauline Schubiger Ramoneur et ménagère. A Uznach, le 13 juillet 1905, Hofstetter assassina son patron, Moritz Schubiger, incité et aidé en cela par l'épouse de sa victime. Celle-ci donne l'alerte à la police le 15 juillet, et le corps retrouvé le 17 derrière une haie, à proximité de sa maison. Graciés le 14 mars 1906
09 février 1910 Romont (Fribourg) Jules Maillard 33 ans, cultivateur au Replan, commune de Rue. Empoisonna à l'arsenic ses deux épouses Marie Barbey en janvier 1903 et Séverine Berset en juillet 1909. Marie-Victorine Demierre, 19 ans, accusée de complicité pour le meurtre de Séverine Maillard, est acquittée, mais condamnée à payer un vingtième des frais du procès. Gracié le 19 août 1910
06 avril 1910 Lucerne Matthias Muff 35 ans, marchand de porcs, endetté. Le 21 décembre 1909, dans une ferme isolée de Ruswil, assassine M. Bisang, son épouse et leurs deux serviteurs, vole 11344 francs et met le feu à la maison, manquant tuer les dix autres occupants (trois adultes, sept enfants) qui s'y trouvaient. Guillotiné le 02 mai 1910
07 novembre 1914 Lucerne Anselme Wütschert 33 ans, ouvrier agricole. Connu comme pervers sexuel. Le 16 mai 1914, égorge à coups de ciseaux Emilie Furrer, femme de ménage, 22 ans, dans une forêt près de Krummbach, parce que la jeune femme, très pieuse, se refusait à lui, puis abuse du cadavre. Guillotiné le 20 janvier 1915
18 octobre 1924 Altdorf (Uri) Clément Bernet 44 ans, menuisier. Déjà condamné à dix-sept reprises, déjà purgé quinze ans de prison. Libéré le 30 août 1924. Assassine Joséphine Scheiber, 15 ans, le 31 août 1924 à Schattdorf, qui le surprend en plein cambriolage. Il l'étouffe, frappe à coups de poings et poignarde avec un canif avant de lui voler 350 francs. Guillotiné le 29 octobre 1924
01 mai 1938 Saint-Gall Paul Irniger 25 ans, charpentier. En fuite suite au meurtre d'un chauffeur de taxi, réfugié à Rapperswil sous l'identité d'un représentant en aspirateurs, il commet un cambriolage chez un opticien de Lachen. Éveillant les soupçons en essayant de revendre une jumelle à un opticien de Rapperswil, le 09 août 1937, il abat de quatre balles le gendarme Alphonse Kellenberger, âgé d'une trentaine d'années, qui venait de l'appréhender, puis, dans sa fuite, blesse mortellement d'une autre balle le chauffeur Joseph Döbeli qui s'était lui aussi lancé à sa poursuite. Gracié le 11 mai 1938
15 juillet 1939 Zoug Paul Irniger 25 ans, charpentier. Abat d'une balle de pistolet dans la nuque, le 05 décembre 1933, Werner Kessler, chauffeur de taxi, dans une forêt près de Baar, pour lui voler 60 francs. Guillotiné le 25 août 1939
19 septembre 1940 Sarnen (Obwald) Hans Vollenweider 32 ans, repris de justice, déjà condamné pour exhibitionnisme, enlèvement et braquages. Evadé le 4 juin 1939 d'une prison proche de Zurich. Le 15 juin, dans la forêt de Baar, abat d'une balle dans le dos Herman Zwyssig, 27 ans, chauffeur de taxi, pour lui voler ses papiers d'identité, avant de jeter son corps lesté dans le lac de Zoug. Le 20, tue de la même façon Emil Stoll, facteur, pour lui voler son porte feuille. Réfugié sous son faux nom comme portier à l'hôtel Engel de Sachseln, abat le 23 juin le policier Aloïs Von Moos venu l'arrêter suite à la découverte d'une chemise ensanglantée, avant d'être mis hors d'état de nuire par l'hôtelier et ses collègues. Guillotiné le 18 octobre 1940
back top top