77

ILE-DE-FRANCE

Prisons départementales de la Seine-et-Marne



Département Images Ville Nom Adresse Période Capacité Histoire du lieu Nombre d'exécutions
Seine-et-Marne (77)





Coulommiers Maison d'arrêt et de correction Impasse Venet-Rotival / 6, place Pierre-Magnon 1851-1969 25 places, 8 surveillants (1962) 33 cellules. Devenue simple maison de correction de 1958 à la fermeture. Vendue à la ville en 1978 pour 180.000 francs. Inscrite aux monuments historiques le 17 décembre 1990. Héberge depuis 2002 la bibliothèque municipale. Aucune exécution.
Seine-et-Marne (77)

Fontainebleau Maison d'arrêt et de correction 1, rue du Sergent-Perrier 1855-1990 40 places, 10 surveillants (1962) Inscrite aux monuments historiques le 17 décembre 1996. Devenue de 2003 à 2013 le musée des prisons de France. Visites suspendues faute de fréquentation. Aucune exécution
Seine-et-Marne (77)

Meaux Maison d'arrêt et de correction Rue des Cordeliers 1858-2006 53 places (1962) Fait face à l'ancien tribunal de Meaux. Aucune exécution.
Seine-et-Marne (77) La prison centrale de Melun

La prison centrale de Melun

La prison de Melun
Melun Maison centrale Saint-Etienne 10, quai de la Courtille En service depuis 1808 Ancien couvent devenu prison sous Napoléon, rénovée entre 1859 et 1863, la centrale de Melun est devenue désormais centre de détention depuis 1977, et accueille les détenus en fin de peine, ou bien les condamnés à des peines très modérées. Une exécution en 1878.
Seine-et-Marne (77) La prison de Melun

La prison de Melun

La prison de Melun
Melun Maison d'arrêt, de justice et de correction 12, rue du Président-Despatys En service depuis 1902 57 places, 17 surveillants (1962)

52 places (2015)
Proximité du palais de justice. Entrée au bout d'une impasse étroite, facile à barricader les matins d'exécution. La prison est devenue maintenant centre de semi-liberté, permettant l'accueil de 20 personnes. Neuf exécutions en 1911, 1921, 1942, 1947, 1951 et 1952.
Seine-et-Marne (77)

Provins Maison d'arrêt et de correction. Place Honoré-de-Balzac (ex-place Mattelin) 1847-19?? 27 places, 7 surveillants (1962) Ancien couvent, détruit à la Révolution. Démolie en 1982 pour construire un parking. Aucune exécution.