70-90

FRANCHE-COMTÉ

Prisons départementales de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort



Département Images Ville Nom Adresse Période Capacité Histoire du lieu Nombre d'exécutions
Territoire de Belfort (90) La maison d'arrêt de Belfort

Belfort Maison d'arrêt, de justice et de correction 1, rue des Boucheries En service depuis 1829 70 places, 13 surveillants (1962)

53 places (2015)
Construits en 1724 en grès des Vosges, les abattoirs municipaux de Belfort deviennent maison d'arrêt après un siècle d'existence - et d'importants travaux de transformation. Installée non loin du palais de justice, en plein centre-ville, la prison, bâtiment unique comportant à la fois les quartiers pénitentiaires et les services administratifs, n'a jamais eu un rôle bien important sur un plan criminel, Belfort n'ayant pas de cour d'assises et dépendant de la Haute-Saône voisine. La seule exécution ayant eu lieu à Belfort au XXe siècle se déroula à deux cents mètres de la prison, au champ de Foire, actuel carrefour des avenues Sarrail et Foch. Aucune exécution
Haute-Saône (70) Gray Maison d'arrêt et de correction Rue Signard 1810-1926 Construite à l'arrière du palais de justice dans le jardin de l'ancien couvent des Cordeliers. Aucune exécution
Haute-Saône (70)

Lure Maison d'arrêt et de correction 33, rue de la Font 1860-2014 75 places En forme de croix grecque, avec une cour centrale en guise de rotonde. Construite sur d'anciens marécages asséchés, la prison est sujette à des mouvements de terrain causant des affaissements. En 2012, une première intention de fermeture n'aboutit pas. Suite à la présence de fissures dans le bâtiment administratif en 2013, le ministère de la Justice décide, au lieu d'accomplir les travaux nécéssaires, de procéder à la fermeture des lieux, décision extrêmement contestée par les 32 membres du personnel. La fermeture est effective le 15 octobre 2014. Aucune exécution
Haute-Saône (70)



Vesoul Maison d'arrêt, de justice et de correction 9, place Beauchamp En service depuis 1837 48 places, 12 surveillants (1962) La prison est construite sur un terrain de 4200 m², ancienne propriété du couvent de Annonciades, suivant les plans de l'architecte Le Beuffe. Quatre exécutions en 1914, 1920 et 1949.