35

BRETAGNE

Prisons départementales de l'Ille-et-Vilaine



Département Images Ville Nom Adresse Période Capacité Histoire du lieu Nombre d'exécutions
Ille-et-Vilaine (35)

Fougères Maison d'arrêt Angle des rues Pierre Mendès-France et de Vitré 1834-1926 Bâtie sur l'ancien cimetière Saint-Roch, la prison de Fougères remplace l'antique tour de Noës, qui faisait partie de l'enceinte Nord de la ville avant d'être transformée en maison particulière. Coût des travaux de la maison d'arrêt : 90.000 francs. Aucune exécution
Ille-et-Vilaine (35) Montfort-sur-Meu Maison d'arrêt - Tour de Papegault Rue de Hennau 1792-1950 Fermée en 1926, ouvre en 1940, ferme définitivement en 1950. Rachetée par la ville en 1979, en travaux cinq ans durant, héberge l'Ecomusée local depuis 1984. Aucune exécution
Ille-et-Vilaine (35) Redon Maison d'arrêt 16, rue Saint-Michel 1811-1926 Construite à l'angle de la rue Saint-Michel et de la future rue du Tribunal, sur l'ancienne propriété du Pèle. Sur la photo, on ne distingue que les toits du palais de justice à l'angle en bas à droite. La prison est le premier bâtiment visible tout à fait à droite avec au centre de la façade une porte à l'encadrement beaucoup plus clair. On peut également distinguer le mur d'enceinte. Démolie. A sa place, se trouva un temps la Poste. Aucune exécution
Ille-et-Vilaine (35)

Rennes Maison centrale pour femmes 18bis, rue de Châtillon En service depuis 1878 Suite à une décision impériale en 1863, Rennes est retenue pour accueillir une maison centrale reservée aux femmes. Les travaux prennent six ans, sous la direction de deux architectes, Alfred Normand et Charles Langlois. De forme hexagonale, à proximité de la gare, elle accueille au départ environ 1000 détenues sous la surveillance des soeurs de la congrégation de Marie-Joseph. Actuellement, elles sont environ 300, réparties tant dans un quartier maison d'arrêt que dans un quartier centre de détention - donc réservé aux condamnées à des peines allant de 2 ans de réclusion à la perpétuité. Aucune exécution
Ille-et-Vilaine (35)



Rennes Prison Jacques-Cartier Boulevard Jacques Cartier 1903-2010 154 places (1962) Détenus transférés à Vezin-le-Coquet. Deux exécutions en 1922 et 1939.
Ille-et-Vilaine (35) Saint-Malo "Prison de l'Espérance" 10, rue Emile Brindejonc En service depuis 1931 60 places (1962)

94 places (2015)
En forme de T. Aucune exécution
Ille-et-Vilaine (35) Vitré Maison d'arrêt Rue du Commandant Louis Pétri -1926 Prison en forme de T. Ouverte durant la Seconde guerre mondiale : le 30 avril 1944, les FTP aident 48 détenus politiques à s'en évader. Démolie en 1965. Des petits immeubles d'habitation ont été construits à sa place, et une stèle commémorative rappelle au passant l'évasion des Résistants de 1944. Aucune exécution